Aller au contenu


Photo

[Après-Match] Leinster - ASM


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
756 réponses à ce sujet

#751 meuhmeuh

meuhmeuh

    Joueur de 1ère série

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 304 messages

Posté 22 décembre 2012 - 15:42

Je suis en train de revoir le match et je peux pas résister à l'envie de crier mon amour à un de nos gars, même si tous (sur ce match) sont exceptionnels.

A chaque fois que je vois jouer sivivatu je suis béat. Ce gars a tout, la technique balle en mains, les appuis, le placement, l'intelligence, la vista. Le plus fort ce que c'est toujours, systématiquement, à chaque fois, et infailliblement pour le collectif : jamais pour sa gueule, toujours pour lancer un collègue dans le bon timing et dans le bon intervalle, pour recréer un point de fixation et laisser les gros se replacer, pour proposer une solution au collègue qui vient de franchir.

Ce mec enterre jamais un ballon, il avance et le jeu rebondit. Je me rappelle pas l'avoir vu battu en un contre un en défense. Quand un mec perce, qui est au soutien, toujours sivivatu (ah ce faux en avant sifflé à la 40è alors qu'il vient prolonger la percée de Morgan...).

Non sérieux je crois que je suis amoureux.

Cette action sur l'essai, pffff. C'est magistral. Il y a tout.

... ou comment un trois contre trois devient en trois appuis un deux contre zéro!

#752 Bibio

Bibio

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 091 messages

Posté 22 décembre 2012 - 17:09

Je suis en train de revoir le match et je peux pas résister à l'envie de crier mon amour à un de nos gars, même si tous (sur ce match) sont exceptionnels.

A chaque fois que je vois jouer sivivatu je suis béat. Ce gars a tout, la technique balle en mains, les appuis, le placement, l'intelligence, la vista. Le plus fort ce que c'est toujours, systématiquement, à chaque fois, et infailliblement pour le collectif : jamais pour sa gueule, toujours pour lancer un collègue dans le bon timing et dans le bon intervalle, pour recréer un point de fixation et laisser les gros se replacer, pour proposer une solution au collègue qui vient de franchir.

Ce mec enterre jamais un ballon, il avance et le jeu rebondit. Je me rappelle pas l'avoir vu battu en un contre un en défense. Quand un mec perce, qui est au soutien, toujours sivivatu (ah ce faux en avant sifflé à la 40è alors qu'il vient prolonger la percée de Morgan...).

Non sérieux je crois que je suis amoureux.

Cette action sur l'essai, pffff. C'est magistral. Il y a tout.

... ou comment un trois contre trois devient en trois appuis un deux contre zéro!

Je suis en train de revoir le match et je peux pas résister à l'envie de crier mon amour à un de nos gars, même si tous (sur ce match) sont exceptionnels.

A chaque fois que je vois jouer sivivatu je suis béat. Ce gars a tout, la technique balle en mains, les appuis, le placement, l'intelligence, la vista. Le plus fort ce que c'est toujours, systématiquement, à chaque fois, et infailliblement pour le collectif : jamais pour sa gueule, toujours pour lancer un collègue dans le bon timing et dans le bon intervalle, pour recréer un point de fixation et laisser les gros se replacer, pour proposer une solution au collègue qui vient de franchir.

Ce mec enterre jamais un ballon, il avance et le jeu rebondit. Je me rappelle pas l'avoir vu battu en un contre un en défense. Quand un mec perce, qui est au soutien, toujours sivivatu (ah ce faux en avant sifflé à la 40è alors qu'il vient prolonger la percée de Morgan...).

Non sérieux je crois que je suis amoureux.

Cette action sur l'essai, pffff. C'est magistral. Il y a tout.

... ou comment un trois contre trois devient en trois appuis un deux contre zéro!


T'as fait la carte de la Nouvelle-Zélande sur les draps, c'est ça ?

#753 Bibio

Bibio

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 091 messages

Posté 22 décembre 2012 - 17:29

Il peut arriver à un arbitre de céder à la pression voire de "désarbitrer" - comme certains joueurs déjouent quand ils sont trahis par leurs nerfs - et de passer à côté de son match, la faiblesse individuelle existe chez les arbitres, les limites physiques ou psychologiques aussi. Mais je ne crois ni à une malhonnêteté organisée ni à une lâcheté bénéficiant constamment au plus fort ou au recevant (ou alors il faut s'interroger sur l'invincibilité de l'ASM à domicile et sur son statut de "club fort" décrié par les plus faibles). L'arbitrage est une mission extrêmement compliquée (il suffit de voir à quel point il est difficile d'apprécier la validité d'un essai avec une flopée de ralentis wooesques), plus encore aujourd'hui avec des temps de jeu à rallonge, trente gonzes qui cavalent à toute blinde et des coaches ou présidents usant de l'arsenal médiatique. C'est pour cela que je respecte les arbitres, même quand ils font des conneries. Et je regrette que ceux qui s'acharnent contre eux n'aient pas le même sens des responsabilités que les joueurs, qui savent pertinemment (surtout après le débriefing vidéo de leur prestation) que la somme de leurs erreurs et de leurs mauvais choix est infiniment supérieure à celle des fautes d'arbitrage.
A mon petit niveau, pendant mes douze ans de rugby, jamais je n'ai perdu (ni gagné) à cause d'un arbitre. Soit nous étions mauvais, soit l'adversaire était meilleur, mais jamais l'issue d'un de mes matches n'a été faussée par l'arbitrage.

Il peut arriver à un arbitre de céder à la pression voire de "désarbitrer" - comme certains joueurs déjouent quand ils sont trahis par leurs nerfs - et de passer à côté de son match, la faiblesse individuelle existe chez les arbitres, les limites physiques ou psychologiques aussi. Mais je ne crois ni à une malhonnêteté organisée ni à une lâcheté bénéficiant constamment au plus fort ou au recevant (ou alors il faut s'interroger sur l'invincibilité de l'ASM à domicile et sur son statut de "club fort" décrié par les plus faibles). L'arbitrage est une mission extrêmement compliquée (il suffit de voir à quel point il est difficile d'apprécier la validité d'un essai avec une flopée de ralentis wooesques), plus encore aujourd'hui avec des temps de jeu à rallonge, trente gonzes qui cavalent à toute blinde et des coaches ou présidents usant de l'arsenal médiatique. C'est pour cela que je respecte les arbitres, même quand ils font des conneries. Et je regrette que ceux qui s'acharnent contre eux n'aient pas le même sens des responsabilités que les joueurs, qui savent pertinemment (surtout après le débriefing vidéo de leur prestation) que la somme de leurs erreurs et de leurs mauvais choix est infiniment supérieure à celle des fautes d'arbitrage.
A mon petit niveau, pendant mes douze ans de rugby, jamais je n'ai perdu (ni gagné) à cause d'un arbitre. Soit nous étions mauvais, soit l'adversaire était meilleur, mais jamais l'issue d'un de mes matches n'a été faussée par l'arbitrage.


Parce que tu n'as pas joué à haut niveau. Et à haut niveau, les matchs serrés se jouent souvent sur un détail, sachant que toutes les décisions arbitrales n'ont pas du tout la même valeur et les mêmes conséquences suivant le score du match, l'endroit où ça se passe sur le terrain, la possession de la balle et le chrono.
Alors quand dans ces moments clés où toute intervention arbitrale faisait basculer le match d'un côté ou d'un autre, tu avais SYSTEMATIQUEMENT faute sifflée contre l'ASM et jamais contre son adversaire anglais ou irlandais sur une action on ne peut plus confuse (généralement sur du jeu entre avants avec le ballon invisible, lorsque tu peux siffler tout et n'importe quoi sans qu'on puisse te le contester), alors oui tu peux te poser des questions et sérieusement douter de l'impartialité des arbitres. A ce niveau là, seulement 1 ou 2 décisions sur tout un match, volontairement viciées par l'arbitre au bon moment et au bon endroit du terrain, et tu es mort!

#754 dungannon92

dungannon92

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 32 507 messages

Posté 22 décembre 2012 - 19:23

A l'époque, l'ASM n'avait ni la même maîtrise de son jeu ni la même discipline qu'aujourd'hui. Quel que soit le niveau, la logique reste la même: quand tu es plus fort que ton adversaire (collectivement, physiquement, mentalement, etc.), tu gagnes. C'est toujours facile, voire simpliste, de réduire une défaite à l'arbitrage.

#755 scoubidou

scoubidou

    Joueur de 4ème série

  • Membres
  • Pip
  • 34 messages

Posté 25 décembre 2012 - 22:40

Savez vous si le joueur Irlandais a été cité? En effet aucune news sur O'Brien alors que ce geste vaut au minimum une citation quand même!! je n'ose pas imaginer si c'était Jamie ou Nathan qui avait fait ce geste!!!

#756 ParcDesPrinces94

ParcDesPrinces94

    Joueur de Pro D2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 905 messages

Posté 29 décembre 2012 - 18:36

Pas de citation

#757 ParcDesPrinces94

ParcDesPrinces94

    Joueur de Pro D2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 905 messages

Posté 29 décembre 2012 - 21:07

A l'époque, l'ASM n'avait ni la même maîtrise de son jeu ni la même discipline qu'aujourd'hui. Quel que soit le niveau, la logique reste la même: quand tu es plus fort que ton adversaire (collectivement, physiquement, mentalement, etc.), tu gagnes. C'est toujours facile, voire simpliste, de réduire une défaite à l'arbitrage.


+1000