Aller au contenu


Photo

Stade Français


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1807 réponses à ce sujet

#1786 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 28 657 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 26 janvier 2019 - 23:33

 

Peut-être que les parisiens préfèrent supporter l'ASM.
 

Les auvergnats de Paris c'est sur



#1787 George Abitbol

George Abitbol

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 689 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 26 janvier 2019 - 23:49

Les auvergnats de Paris c'est sur

 

Je ne suis pas Auvergnat.

 

Bon je ne suis pas vraiment Parisien non plus (enfin est-ce que ça existe vraiment un vrai Parisien ?).



#1788 pieremanuel

pieremanuel

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 749 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:bordeaux
  • Mon club:

Posté 27 janvier 2019 - 00:24

 
Je ne suis pas Auvergnat.
 
Bon je ne suis pas vraiment Parisien non plus (enfin est-ce que ça existe vraiment un vrai Parisien ?).

Beau débat ça
Si tu considères que cest un mec qui pense qu après le périph c est la campagne et se demande toujours à quoi sert le RER je peux m en rapprocher.
Après je suis plutôt bien éduqué avec une certaine politesse donc je m écarté un peu du stéréotype.

#1789 Jesus Hans Hubert Vorme

Jesus Hans Hubert Vorme

    cas très à Ventoux

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 810 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 27 janvier 2019 - 00:50

 

Je ne suis pas Auvergnat.

 

Bon je ne suis pas vraiment Parisien non plus (enfin est-ce que ça existe vraiment un vrai Parisien ?).

oui, c'est une baguette bien dorée.



#1790 Silhouette

Silhouette

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 299 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Concord, CA
  • Mon club:

Posté 27 janvier 2019 - 01:00

 

Peut-être que les parisiens préfèrent supporter l'ASM.
 

 

Peut-être aussi qu'il faut additionner les affluences des Saracens et des Harlequins pour obtenir l'affluence de Leicester.

 

 

Du coup ça ne sert pas grand chose d'avoir 3 clubs (avec les Irish), si ça divise les affluences par 3.

Leicester c'est un peu biaise aussi, parce qu'a part aller au stade et au pub ...  :rolleyes:



#1791 George Abitbol

George Abitbol

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 689 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 27 janvier 2019 - 03:38

Beau débat ça
Si tu considères que cest un mec qui pense qu après le périph c est la campagne et se demande toujours à quoi sert le RER je peux m en rapprocher.
Après je suis plutôt bien éduqué avec une certaine politesse donc je m écarté un peu du stéréotype.

Le sens de mon propos était :
* Du point de vue d'un provincial je suis (majoritairement) assimilé à un parisien.
* Du point de vue d'un parisien intra muros ou d'un banlieusard, je ne suis (majoritairement) pas considéré comme parisien.

#1792 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 28 657 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 27 janvier 2019 - 15:58

 

Je ne suis pas Auvergnat.

 

Bon je ne suis pas vraiment Parisien non plus (enfin est-ce que ça existe vraiment un vrai Parisien ?).

Je me disais aussi :P



#1793 Parigot_Paris

Parigot_Paris

    Parisien Névrotique

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 008 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Paris
  • Mon club:

Posté 28 janvier 2019 - 16:54

 

Je ne suis pas Auvergnat.

 

Bon je ne suis pas vraiment Parisien non plus (enfin est-ce que ça existe vraiment un vrai Parisien ?).

Voui monsieur ! Moi-même ! Né dans le 13° ! Un vrai parigot de Paris ! Né à Paris de Parents... euh...euh... nés à Toulon et Marseille, d'origine corse, nordiste et sicilienne, élevés aux colonies et qui se sont rencontrés en Algérie pendant la guerre éponyme... Oooooooh merde, tiens :crying:



#1794 George Abitbol

George Abitbol

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 689 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 28 janvier 2019 - 17:00

Voui monsieur ! Moi-même ! Né dans le 13° ! Un vrai parigot de Paris ! Né à Paris de Parents... euh...euh... nés à Toulon et Marseille, d'origine corse, nordiste et sicilienne, élevés aux colonies et qui se sont rencontrés en Algérie pendant la guerre éponyme... les évènemens Oooooooh merde, tiens :crying:

Une guerre quelle guerre ? :innocent:



#1795 Benoit_montreal

Benoit_montreal

    Joueur de 2ème série

  • Membres
  • PipPipPip
  • 238 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Canabec
  • Mon club:

Posté 28 janvier 2019 - 17:10

Voui monsieur ! Moi-même ! Né dans le 13° ! Un vrai parigot de Paris ! Né à Paris de Parents... euh...euh... nés à Toulon et Marseille, d'origine corse, nordiste et sicilienne, élevés aux colonies et qui se sont rencontrés en Algérie pendant la guerre éponyme... Oooooooh merde, tiens :crying:

Ça fait beaucoup d'alcool.



#1796 George Abitbol

George Abitbol

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 689 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 21 février 2019 - 18:47

Le Stade Français connaît des soucis avec le salary cap, l’empêchant de recruter des joueurs de premier plan voulus par l’entraîneur, Heyneke Meyer. La situation inquiétante pourrait pousser le club parisien à renoncer à certains dossiers et se séparer de plusieurs joueurs. Meyer, lui, se verrait bien prolonger.


C’est le sujet d’actualité en coulisses au Stade Français. Mais aussi une grosse épine dans pied. Le salary cap, dont on parle déjà beaucoup depuis plusieurs semaines à Paris, est devenu un vrai casse-tête. Il paralyserait même de plus en plus le recrutement de la saison prochaine. De nombreux dossiers sont ainsi mis en attente ou pire certains sont remis en cause. Selon plusieurs sources, la situation est particulièrement tendue, même si au club on préfère positiver. "Ce ne sont des pas des problèmes incommensurables", nous a-t-on dit.

Pourtant, la situation est désormais inquiétante. "Le problème de salary cap au Stade Français n’est pas gros, mais énorme", nous a-t-on raconté. "La situation est catastrophique", selon une autre source. Concrètement, le club du milliardaire allemand Hans-Peter Wild n’aurait plus les moyens de recruter les joueurs de premier plan pour la saison prochaine voulus par Heyneke Meyer. Le contrat du troisième ligne argentin Pablo Matera pourrait ainsi ne pas être homologué en l’état. Le capitaine de l’Argentine, qui arrivera après la Coupe du monde, a été recruté très cher. Robert Mohr avait alerté sa direction sur ce danger, avant d’être évincé.

Pour s’en sortir, le Stade Français s’activerait, une nouvelle fois, pour se séparer de plusieurs joueurs dont Djibril Camara, qui n’entre clairement pas dans les plans de son staff alors qu’il est sous contrat jusqu’en 2022, et bien d’autres dont Malietoa Hingano, peu utilisé depuis son arrivée. Mais la liste sera peut-être conséquente. Mais entre vouloir libérer des joueurs et verser un chèque pour pousser les joueurs à partir, la différence est de taille surtout dans le cadre du salary cap. Le demi de mêlée Piet Van Zyl, lui rentrera au pays l’été prochain pour travailler dans la ferme familiale.

Parallèlement, certaines arrivées pourraient être remises en cause, dont celle du troisième agenais Yoan Tanga qui a pourtant bien signé un pré-contrat, mais avec un différend sur le montant des indemnités. Deux ou trois clubs suivent le dossier avec attention. "Il y a un vrai problème de visibilité", selon un proche du club. La marge de manœuvre est très limitée et il est, pour le moment totalement utopique d’imaginer des arrivées aussi frappantes que celles de Gaël Fickou et Yoann Maestri l’été dernier. Tant que le Stade Français ne verra pas sa masse salariale diminuer, il ne devrait pas être en mesure de recruter de manière significative.

Les prolongations déjà actées, elles, ne seraient pas remises en cause. Mais la direction en place depuis l’arrivée de Wild regretterait le montant proposé ces dernières années aux joueurs qui rempilent, rejetant la faute sur Robert Mohr... Enfin, selon nos informations, le coach et grand patron du sportif Heyneke Meyer serait en discussions pour signer un nouveau contrat. Arrivé l’été dernier pour deux saisons, plus une troisième en option, l’ancien sélectionneur des Boks pourrait prolonger l’aventure, peut-être jusqu’en 2023. Cela dépendra évidemment des performances du Stade Français, 6eme du Top 14 après 16 journées, et d’une éventuelle qualification pour les phases finales.



#1797 Tikibadze

Tikibadze

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 347 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Barcelonne
  • Mon club:

Posté 21 février 2019 - 19:53

Je ne sais pas comment ils se démerdent pour avoir des problèmes de salary cap. Sont pas près d'avoir l'appellation Racing.

#1798 sebduth

sebduth

    Equipe de France

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 161 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Orcet
  • Mon club:

Posté 21 février 2019 - 21:01

On dirait vraiment de l'amateurisme.



#1799 Silhouette

Silhouette

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 299 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Concord, CA
  • Mon club:

Posté 21 février 2019 - 21:50

Je ne sais pas comment ils se démerdent pour avoir des problèmes de salary cap. Sont pas près d'avoir l'appellation Racing.

C'est parcequ'il a pas encore compris comment le contourner  :innocent:



#1800 el landeno

el landeno

    Joueur de 1ère série

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 470 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 02 mars 2019 - 20:52

Hans-Peter Wild veut des résultats. Pour le moment, le propriétaire du Stade français doit plutôt se contenter d’un fâcheux record. D’après les informations du Monde, confirmées par la direction « stadiste », le club de rugby parisien a enregistré un déficit d’exploitation sans précédent dans l’histoire du championnat de France : une perte de 18 millions d’euros à l’issue de la saison 2017-2018, la première avec le milliardaire comme nouvel actionnaire. Soit plus de la moitié de son budget annuel, estimé alors à près de 32 millions d’euros.

Une bagatelle pour Hans-Peter Wild, 77 ans. Né en Allemagne, résidant en Suisse, le milliardaire dépense sans compter. L’homme peut se permettre des bilans peu juteux dans le rugby : il a fait fortune dans l’industrie des boissons fruitées.

En juin 2018, selon un document que s’est procuré Le Monde, le septuagénaire a déjà considérablement renfloué les caisses. A l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire, le « docteur » Wild (son titre universitaire) a injecté 19 millions d’euros dans le capital social du Stade français Paris – somme encore supérieure au déficit constaté. Une comptabilité à la démesure de ses ressources personnelles, et d’un rugby professionnel qui entraîne de plus en plus d’investisseurs comme de dépenses. Quitte à jouer avec l’équilibre des clubs, voire avec leur pérennité…

La direction nationale d’aide et de contrôle de gestion (DNACG) commentera bientôt plus en détail la perte en question. Cet organisme indépendant doit boucler au mois de mars son prochain rapport annuel sur la santé financière de l’Ovalie française. En mai 2018, la dernière publication en date concernait la saison 2016-2017 : les déficits cumulés de huit formations du Top 14 s’élevaient à 27,5 millions d’euros.

Comment expliquer, désormais, ces 18 millions d’euros de perte pour un seul et même club ? Le directeur général du Stade français, Fabien Grobon, s’efforce de dédramatiser. Contacté par Le Monde, le dirigeant revendique « la transparence ». Il justifie un tel bilan négatif, entre autres, par les indemnités de licenciement débloquées pour virer en cours de route plusieurs joueurs ou membres du personnel administratif. A eux seuls, ces départs ont supposé un coût proche de 5 millions d’euros, selon ses estimations.

« Il y a des hauts et des bas »

M. Grobon évoque aussi « des garanties de passif » (2,5 millions d’euros) et un déficit structurel qui concernait déjà la présidence antérieure, notamment en raison des difficultés du rugby parisien à fidéliser un public et des partenaires commerciaux. De fait, l’homme d’affaires Thomas Savare (2011-2017) avait lui-même dû combler un manque de 6 millions d’euros après Max Guazzini (1992-2011).

Fabien Grobon, en revanche, se refuse à évoquer la comptabilité de la saison en cours – sauf changement de programme, celle-ci ne sera communiquée par la DNACG qu’en 2020. D’après une source très au fait des finances « stadistes », un nouveau déficit est à craindre pour l’exercice actuel : la somme est pour l’instant estimée à 13 millions d’euros.

En cas de départ de M. Wild, quel autre repreneur pour assumer un tel déficit et l’apurer chaque été, condition sine qua non à la survie du Stade français ? Quel autre actionnaire, surtout, pour honorer les salaires des joueurs comme des entraîneurs ? Hans-Peter Wild évacue la question à chacune de ses rares interviews. « Je continue d’agir en entrepreneur. En rugby, comme dans les affaires, il y a des hauts et des bas », expliquait l’homme d’affaires au Monde, en septembre 2018.

Entre autres centres d’intérêt, le responsable de la société suisse HP Wild Holding assure vouloir encore rester au Stade français, dont il a confié la présidence à un proche, Hubert Patricot. Avec un projet, une « ambition 2023 » : la perspective d’apporter de nouveaux succès sportifs à ce club déjà champion de France au cours de trois siècles (entre 1893 et 2015)… mais modeste 12e du Top 14 lors de la saison précédente.

Adrien Pécout dans le Monde

 






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users