Aller au contenu


Photo

L'image de l'asm clermont auprès des médias


  • Veuillez vous connecter pour répondre
291 réponses à ce sujet

#286 Tawny

Tawny

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 013 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 15 juin 2017 - 22:32

51zeW0x1smL._SX336_BO1,204,203,200_.jpg
 
 
Vous pensez que c'est un hasard que le gosse soit en jaune et bleu ?


Et que le livre soit signé JB et Jamie?

#287 L'eau m'habite

L'eau m'habite

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 545 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 19 juin 2017 - 14:32

XV de France : Comment vite sortir du marasme ?

 


Accoceberry : « En Top 14, il faut dire aux arbitres de regarder les défenseurs et pas les attaquants pour fluidifier le jeu. Le rugby, ce n'est pas Tuisova qui assomme les gonzes et des tortues pour marquer, c'est Clermont et son jeu complet. »

 

Benetton y ajoute « Bordeaux et La Rochelle » tout en reconnaissant que « c'est peu » et regrettant que le Top 14, ce soit « là où tu fais le moins de jeu avec les meilleurs joueurs du monde. »



#288 L'eau m'habite

L'eau m'habite

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 545 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 19 juin 2017 - 15:27

Pourquoi le XV de France est (vraiment) dépassé

 

 

Le Top 14 encore pointé du doigt

 

Au moment de trouver des responsables à ce marasme, le Top 14 est la cible toute désignée. Le championnat de France ne préparerait pas au niveau international et à des matchs d’une tout autre intensité. « Je ne vais pas revenir sur le problème du Top 14 et des étrangers, car ce serait se réfugier derrière ça, avance Jean-Frédéric Dubois, l’entraîneur des trois-quarts. Mais il faut aussi qu’il y ait une remise en question de notre championnat. Il faut que ça se joue beaucoup plus sur la vitesse, qu’on s’oriente vers ce jeu-là. Mais est-ce que les clubs peuvent le faire ? Les cultures sont tellement ancrées dans les clubs… » Récemment, l’ancien ouvreur des Bleus, Frédéric Michalak, présent en Afrique du Sud pour la tournée des Barbarians, le concédait dans Le Figaro : « Si on compare au niveau international, le Top 14, c’est facile. Il n’y a pas énormément de temps de jeu effectif. Il y a quelques matchs intenses mais, plus souvent, ce n’est pas du très haut niveau. (…) Certains clubs ne jouent pas pour gagner, mais pour ne pas perdre. Alors, pour ne pas perdre, tu ne fais que taper dans le ballon et bien défendre. Si toutes les équipes essayaient de gagner, on aurait plus de mouvements, d’inspiration, de spectacle. »

Deux équipes ont joué les premiers rôles, cette saison, en pratiquant un rugby dynamique et porté vers l’offensive : Clermont, sacré champion, et La Rochelle, demi-finaliste. Deux clubs qui font figure d’exception. Et si le XV de France faisait machine arrière pour enfin gagner et revenait à un jeu plus restrictif ? Yannick Bru n’y pense même pas : « La facilité serait de se recroqueviller et de jouer un rugby différent, mais mon expérience internationale me fait dire que c’est le rugby qu’on pratique aujourd’hui qui gagne. Après, il faut le jouer souvent, régulièrement, face à des adversaires de ce calibre, c’est comme ça qu’on progressera. » Et d’insister, avec l’énergie du désespoir : « On va jouer ce dernier test (samedi prochain) pour sauver notre honneur. » L’une des seules choses qui peut encore être sauvée.



#289 thurfin

thurfin

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 143 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont-Ferrand
  • Mon club:

Posté 19 juin 2017 - 15:34

La venue de Cotter à Montpellier fera peut etre passer le club des 3 à 4. Et surtout pousser les autres clubs à changer leur fusil d'épaule si l'ASM le MHR voir La Rochelle et pourquoi pas Bordeaux prennent le large au championnat.

 

Ensuite effectivement il faut que l'arbitrage soit cohérent et favorise le jeu d'attaque ce qui ira de paire avec la préservation de la santé des joueurs.

 

Le rugby commotion ne doit plus payer.



#290 Tibaldo

Tibaldo

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 045 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Paris
  • Mon club:

Posté 19 juin 2017 - 19:00

Pourquoi le XV de France est (vraiment) dépassé

 

 

Le Top 14 encore pointé du doigt

 

Au moment de trouver des responsables à ce marasme, le Top 14 est la cible toute désignée. Le championnat de France ne préparerait pas au niveau international et à des matchs d’une tout autre intensité. « Je ne vais pas revenir sur le problème du Top 14 et des étrangers, car ce serait se réfugier derrière ça, avance Jean-Frédéric Dubois, l’entraîneur des trois-quarts. Mais il faut aussi qu’il y ait une remise en question de notre championnat. Il faut que ça se joue beaucoup plus sur la vitesse, qu’on s’oriente vers ce jeu-là. Mais est-ce que les clubs peuvent le faire ? Les cultures sont tellement ancrées dans les clubs… » Récemment, l’ancien ouvreur des Bleus, Frédéric Michalak, présent en Afrique du Sud pour la tournée des Barbarians, le concédait dans Le Figaro : « Si on compare au niveau international, le Top 14, c’est facile. Il n’y a pas énormément de temps de jeu effectif. Il y a quelques matchs intenses mais, plus souvent, ce n’est pas du très haut niveau. (…) Certains clubs ne jouent pas pour gagner, mais pour ne pas perdre. Alors, pour ne pas perdre, tu ne fais que taper dans le ballon et bien défendre. Si toutes les équipes essayaient de gagner, on aurait plus de mouvements, d’inspiration, de spectacle. »

Deux équipes ont joué les premiers rôles, cette saison, en pratiquant un rugby dynamique et porté vers l’offensive : Clermont, sacré champion, et La Rochelle, demi-finaliste. Deux clubs qui font figure d’exception. Et si le XV de France faisait machine arrière pour enfin gagner et revenait à un jeu plus restrictif ? Yannick Bru n’y pense même pas : « La facilité serait de se recroqueviller et de jouer un rugby différent, mais mon expérience internationale me fait dire que c’est le rugby qu’on pratique aujourd’hui qui gagne. Après, il faut le jouer souvent, régulièrement, face à des adversaires de ce calibre, c’est comme ça qu’on progressera. » Et d’insister, avec l’énergie du désespoir : « On va jouer ce dernier test (samedi prochain) pour sauver notre honneur. » L’une des seules choses qui peut encore être sauvée.

il a bu bru? il se fout de nous????



#291 RCV87

RCV87

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 629 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Limoges
  • Mon club:

Posté 20 juin 2017 - 09:41

Pourquoi le XV de France est (vraiment) dépassé

 

 

Le Top 14 encore pointé du doigt

 

Au moment de trouver des responsables à ce marasme, le Top 14 est la cible toute désignée. Le championnat de France ne préparerait pas au niveau international et à des matchs d’une tout autre intensité. « Je ne vais pas revenir sur le problème du Top 14 et des étrangers, car ce serait se réfugier derrière ça, avance Jean-Frédéric Dubois, l’entraîneur des trois-quarts. Mais il faut aussi qu’il y ait une remise en question de notre championnat. Il faut que ça se joue beaucoup plus sur la vitesse, qu’on s’oriente vers ce jeu-là. Mais est-ce que les clubs peuvent le faire ? Les cultures sont tellement ancrées dans les clubs… » Récemment, l’ancien ouvreur des Bleus, Frédéric Michalak, présent en Afrique du Sud pour la tournée des Barbarians, le concédait dans Le Figaro : « Si on compare au niveau international, le Top 14, c’est facile. Il n’y a pas énormément de temps de jeu effectif. Il y a quelques matchs intenses mais, plus souvent, ce n’est pas du très haut niveau. (…) Certains clubs ne jouent pas pour gagner, mais pour ne pas perdre. Alors, pour ne pas perdre, tu ne fais que taper dans le ballon et bien défendre. Si toutes les équipes essayaient de gagner, on aurait plus de mouvements, d’inspiration, de spectacle. »

Deux équipes ont joué les premiers rôles, cette saison, en pratiquant un rugby dynamique et porté vers l’offensive : Clermont, sacré champion, et La Rochelle, demi-finaliste. Deux clubs qui font figure d’exception. Et si le XV de France faisait machine arrière pour enfin gagner et revenait à un jeu plus restrictif ? Yannick Bru n’y pense même pas : « La facilité serait de se recroqueviller et de jouer un rugby différent, mais mon expérience internationale me fait dire que c’est le rugby qu’on pratique aujourd’hui qui gagne. Après, il faut le jouer souvent, régulièrement, face à des adversaires de ce calibre, c’est comme ça qu’on progressera. » Et d’insister, avec l’énergie du désespoir : « On va jouer ce dernier test (samedi prochain) pour sauver notre honneur. » L’une des seules choses qui peut encore être sauvée.

:lol:



#292 Phiflo

Phiflo

    Joueur de 3ème série

  • Membres
  • PipPip
  • 86 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Montpellier
  • Mon club:

Posté 20 juin 2017 - 15:25

La venue de Cotter à Montpellier fera peut etre passer le club des 3 à 4. Et surtout pousser les autres clubs à changer leur fusil d'épaule si l'ASM le MHR voir La Rochelle et pourquoi pas Bordeaux prennent le large au championnat.

 

Ensuite effectivement il faut que l'arbitrage soit cohérent et favorise le jeu d'attaque ce qui ira de paire avec la préservation de la santé des joueurs.

 

Le rugby commotion ne doit plus payer.

Tellement évident ! ... qu'ils ne sont hélas pas prêts à faire cette révolution ! C'est malheureux !






2 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 2 guests, 0 anonymous users