Aller au contenu


Photo
- - - - -

[Stat] Sélectionnables par club


  • Veuillez vous connecter pour répondre
62 réponses à ce sujet

#1 sebduth

sebduth

    Champion d'Europe

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 920 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Orcet
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 19:01

Parce-que il y en a marre de tailler ces pôv héraultais sur des a priori totalement infondés.

Parce-que si ça se trouve, il existe un classement où Castres n'est pas 1er.

Parce-que faut bien s'occuper en attendant que Roro nous annonce une putain de recrue.

Parce-que Toulon.

Parce-que c'est bien beau tout ça, de critiquer le nombre d'étrangers, ou le dispositif JIFF, mais au fond, on sait combien de joueurs sélectionnables en EDF

Parce-que j'avais envie.

 

Bah la question du jour façon Parigot : "Alorssse, nonobstant le fait que Lorenzetti enculé, c'est qui qui fait jouer le plus de sélectionnables en EDF ? Oooohhhhh  :crying: "

 

Ces stats se basent sur mon recueil d'infos sur toute la saison. Ce n'est pas parfait, je peux me tromper à la marge, mais ça ne change pas la vision générale des choses.

Ces stats sont sur 4 ans, et je les mettrai à jour toujours sur 4 ans, de sorte à avoir un poids de l'année Coupe du Monde constant dans le temps.

 

 

Définition d'un Sélectionnable

 

Tout joueur sélectionnable en EDF, donc :

- tout français d'origine n'ayant pas choisi une autre sélection (ex : pas Charly Malié qui a choisi l'Espagne)

- tout étranger d'origine ayant choisi la sélection française. Dans la pratique, ne sont comptés que ceux ayant déjà des sélections (ex : Spedding, Kotze) et 2 tout proches de la sélection, ayant déclaré choisir l'EDF, et en attente de leur passeport (Raka, Willemse)

 

 

Décompte des sélections EDF

 

En période de doublons, les sélectionnés pénalisent le décompte de sélectionnables en Top 14, alors que ces joueurs profitent bien au XV de France.

Pour contourner ce biais, les matchs en EDF suivants sont comptés comme si c'était un match de club :

- Tournée de novembre

- Tournoi des 6 Nations

- Coupe du Monde, ainsi que les matchs préparatoires

 

Ne sont pas décomptés les Tournées de juin : ces matchs ne sont pas en doublon, et de surcroît sont en général joués par des joueurs "par défaut". Les décompter biaiserait l'analyse de la contribution des clubs à l'EDF.

 

 

Graphique 1 : Moyenne sur 4 ans de sélectionnables titulaires

 

Pour chaque club, le nombre moyen de titulaires sélectionnables par match.

 

Objectif : voir quels clubs font jouer un maximum de sélectionnables.

 

 

 

Graphique 2 : Taux de sélectionnables par poste

 

Par année, et par poste, le taux de sélectionnables employés, titulaires et remplaçants inclus.

 

Objectif : voir quels postes sont les plus/moins pourvus en sélectionnables, et voir si sur les dernières années la tendance s'est améliorée ou non.

 

 

Graphique 3 : Joueurs et Titulaires sélectionnables par match

 

Evolution année après année du nombre de Joueurs (Titulaires + Remplaçants) et du nombre de Titulaires par match, tous clubs confondus.

 

Intérêt : voir au global du Top 14 comment le nombre de sélectionnables évolue dans le temps.

 

Echelle de gauche pour les Joueurs (Titulaires + Remplaçants).

Echelle de droite pour les Titulaires.

 

 

Graphique 4 : Sélections EDF sur 4 ans

 

Très simple : le nombre de sélections en EDF par club.

 

Intérêt : voir le poids des internationaux par club.

 

 

 

 

selectionnables.jpg

 

 

Voilà, c'est factuel, et maintenant à vos analyses :)



#2 Tawny avant tout 03

Tawny avant tout 03

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 463 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 19:04

Inconvénient: quand tu pètes à un moment ou un autre Itturia Fofana Nakaitaci Raka Penaud Lopez Parra et Jean Passe, tu penses "Avant tout" et pondères honnêtement le classement pour aboutir à

1/Clermont

#3 Silhouette

Silhouette

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 461 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Concord, CA
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 19:10

Voilà, c'est factuel, et maintenant à vos analyses :)

Ca reflete assez bien le sentiment general je crois, avec le MHR et Oyonnax clairement a la traine par rapport au reste du Top14. Comme dit plus haut, il faudrait idealement tenir compte des blessures sur des titulaires "surs" (e.g. Lopez, Machenaud) mais c'est pas forcement evident..



#4 Tawny avant tout 03

Tawny avant tout 03

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 463 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 19:28

Et puis quand tu as des sélectionnables non sélectionnés tu es moins impacté que quand tu as des sélectionnables sélectionnés lors des doublons

#5 sebduth

sebduth

    Champion d'Europe

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 920 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Orcet
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 20:04

Ca reflete assez bien le sentiment general je crois, avec le MHR et Oyonnax clairement a la traine par rapport au reste du Top14. Comme dit plus haut, il faudrait idealement tenir compte des blessures sur des titulaires "surs" (e.g. Lopez, Machenaud) mais c'est pas forcement evident..

 

A faire cet exercice on ne serait plus dans le factuel, il n'y a aucune certitude sur la sélectionnabilité de ceux qui prendraient du temps de jeu. Typiquement tu cites Machenaud et Lopez : Machenaud a été suppléé à 100% par des sélectionnables (Iribaren, Chauveau, Gibert); Lopez à quelque chose comme 75% par des non sélectionnables (Fernandez, McAlister... mais Lavernhe).

Et puis ça marche aussi dans l'autre sens : un non sélectionnable qui se blesse, ça donne potentiellement du temps à un sélectionnable qu'il n'aurait pas eu sinon.

 

Il n'y a non plus aucune certitude sur la répartition du temps de jeu en cas de non blessure.

 

Bref impossible de savoir. A vouloir chercher une vérité absolue, on génère beaucoup de biais. 

 

Et comme en plus les blessures font partie du jeu, et que le profil du remplaçant est aussi une affaire de choix par rapport à ce critère de sélectionnable parmi d'autres, il n'y a rien de plus juste de la stricte réalité de ce qu'il s'est passé.

 

 

 

Et puis quand tu as des sélectionnables non sélectionnés tu es moins impacté que quand tu as des sélectionnables sélectionnés lors des doublons

 

On s'en fout, les doublons ne sont pas le sujet.

 

Le sujet n'est pas "qui est emmerdé par l'EDF et ses doublons" (pour lequel les sélectionnables ne sont pas le bon critère d'analyse d'ailleurs), le sujet est "qui joue le jeu avec l'EDF, qui développe le plus des joueurs pouvant jouer en EDF".



#6 Tawny avant tout 03

Tawny avant tout 03

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 463 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 20:07

A faire cet exercice on ne serait plus dans le factuel, il n'y a aucune certitude sur la sélectionnabilité de ceux qui prendraient du temps de jeu. Typiquement tu cites Machenaud et Lopez : Machenaud a été suppléé à 100% par des sélectionnables (Iribaren, Chauveau, Gibert); Lopez à quelque chose comme 75% par des non sélectionnables (Fernandez, McAlister... mais Lavernhe).
Et puis ça marche aussi dans l'autre sens : un non sélectionnable qui se blesse, ça donne potentiellement du temps à un sélectionnable qu'il n'aurait pas eu sinon.
 
Il n'y a non plus aucune certitude sur la répartition du temps de jeu en cas de non blessure.
 
Bref impossible de savoir. A vouloir chercher une vérité absolue, on génère beaucoup de biais. 
 
Et comme en plus les blessures font partie du jeu, et que le profil du remplaçant est aussi une affaire de choix par rapport à ce critère de sélectionnable parmi d'autres, il n'y a rien de plus juste de la stricte réalité de ce qu'il s'est passé.
 
 
 

 
On s'en fout, les doublons ne sont pas le sujet.
 
Le sujet n'est pas "qui est emmerdé par l'EDF et ses doublons" (pour lequel les sélectionnables ne sont pas le bon critère d'analyse d'ailleurs), le sujet est "qui joue le jeu avec l'EDF, qui développe le plus des joueurs pouvant jouer en EDF".


Ben non on s'en fout pas, c'est même stratégiquement bon d'avoir des sélectionnables non sélectionnés, auquel cas tu peux jouer ton intérêt propre de club sans jouer du tout le jeu de l'EDF. C'est un biais.

#7 sebduth

sebduth

    Champion d'Europe

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 920 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Orcet
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 20:12

Ben non on s'en fout pas, c'est même stratégiquement bon d'avoir des sélectionnables non sélectionnés, auquel cas tu peux jouer ton intérêt propre de club sans jouer du tout le jeu de l'EDF. C'est un biais.

 

 

Et comment tu fais pour garantir qu'ils seront non sélectionnés ?

Tu prends des brêles ? 

Quel est alors l'intérêt du club ?

 

Au final en quoi est-ce un biais ?



#8 Tawny avant tout 03

Tawny avant tout 03

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 463 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 20:22

Et comment tu fais pour garantir qu'ils seront non sélectionnés ?
Tu prends des brêles ? 
Quel est alors l'intérêt du club ?
 
Au final en quoi est-ce un biais ?


Cette saison tu sais d'entrée que par exemple l'ASM sera plus ponctionnée par l'EDF que Castres non? Que ce soit bien ou pas je ne sais pas mais c'est prévisible

Déjà tu as une liste prédéterminée puis rarement d'énormes surprises quant aux joueurs additionnels appelés en cours de saison non?


Donc un effectif bien structuré en terme de "sélectionnables" peut être à peu près certain de faire sa saison au service prioritaire du club (Castres par exemple)
C'est une stratégie honorable. Personne ne parle de brêles. L'intérêt du club est une stabilité/régularité dans le temps plus constante que pour les clubs plus gros fournisseurs d'internationaux "en activité".

#9 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 25 977 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 20:23

Ho putain des classements comme s'il en pleuvait, vivement la reprise j en peu déjà plus :crying:



#10 guyom81

guyom81

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 873 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 20:49

 


On s'en fout, les doublons ne sont pas le sujet.

 

Le sujet n'est pas "qui est emmerdé par l'EDF et ses doublons" (pour lequel les sélectionnables ne sont pas le bon critère d'analyse d'ailleurs), le sujet est "qui joue le jeu avec l'EDF, qui développe le plus des joueurs pouvant jouer en EDF".

Pas exactement... parce que lors des doublons, un joueur sélectionné peut être suppléé en club par un non sélectionnable, ce qui fausse un peu le panorama que tu essayes de dresser. Par exemple, si Lopez est absent lors de tous les faux/vrais doublons, et qu'il est remplacé en club par Fernandez, est-ce que la moyenne des titulaires sélectionnables n'est pas artificiellement baissée ? (c'est à dire que pendant les doublons, on compterait pareil un club qui fournit l'équipe de France et qui s'en trouve amoindri et un club qui recrute Cruden... un peu injuste, non ?)



#11 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 25 977 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 20:51

 

A faire cet exercice on ne serait plus dans le factuel, il n'y a aucune certitude sur la sélectionnabilité de ceux qui prendraient du temps de jeu. Typiquement tu cites Machenaud et Lopez : Machenaud a été suppléé à 100% par des sélectionnables (Iribaren, Chauveau, Gibert); Lopez à quelque chose comme 75% par des non sélectionnables (Fernandez, McAlister... mais Lavernhe).

Et puis ça marche aussi dans l'autre sens : un non sélectionnable qui se blesse, ça donne potentiellement du temps à un sélectionnable qu'il n'aurait pas eu sinon.

 

Il n'y a non plus aucune certitude sur la répartition du temps de jeu en cas de non blessure.

 

Bref impossible de savoir. A vouloir chercher une vérité absolue, on génère beaucoup de biais. 

 

Et comme en plus les blessures font partie du jeu, et que le profil du remplaçant est aussi une affaire de choix par rapport à ce critère de sélectionnable parmi d'autres, il n'y a rien de plus juste de la stricte réalité de ce qu'il s'est passé.

 

 

 

 

On s'en fout, les doublons ne sont pas le sujet.

 

Le sujet n'est pas "qui est emmerdé par l'EDF et ses doublons" (pour lequel les sélectionnables ne sont pas le bon critère d'analyse d'ailleurs), le sujet est "qui joue le jeu avec l'EDF, qui développe le plus des joueurs pouvant jouer en EDF".

Non c'est des classements a la con qui fleurissent comme les orages dont on se fout B)



#12 Frédéric58

Frédéric58

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 011 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Dijon
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 20:54

Le classement a le mérite d'exister. Aussi imparfait soit il.

Mais il me semble qu'il aura de l'intérêt particulièrement lorsqu'il faudra définir des tendances (entre deux coupes du monde par exemple).

Cette observations aura alors le mérite de gommer les années noires type cette saison pour l'ASM.



#13 Silhouette

Silhouette

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 461 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Concord, CA
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 21:27

 

Bref impossible de savoir. A vouloir chercher une vérité absolue, on génère beaucoup de biais. 

 

Et comme en plus les blessures font partie du jeu, et que le profil du remplaçant est aussi une affaire de choix par rapport à ce critère de sélectionnable parmi d'autres, il n'y a rien de plus juste de la stricte réalité de ce qu'il s'est passé.

 

C'est vrai, apres les blessures sont aussi variables de saison en saison, donc quelque part une autre vision de cette question serait une moyenne sur 4-5 saisons, qui eliminerait les cas un peu particuliers type avalanche de blessure, etc



#14 sebduth

sebduth

    Champion d'Europe

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 920 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Orcet
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 22:18

Pas exactement... parce que lors des doublons, un joueur sélectionné peut être suppléé en club par un non sélectionnable, ce qui fausse un peu le panorama que tu essayes de dresser. Par exemple, si Lopez est absent lors de tous les faux/vrais doublons, et qu'il est remplacé en club par Fernandez, est-ce que la moyenne des titulaires sélectionnables n'est pas artificiellement baissée ? (c'est à dire que pendant les doublons, on compterait pareil un club qui fournit l'équipe de France et qui s'en trouve amoindri et un club qui recrute Cruden... un peu injuste, non ?)

 

 

La question est intéressante :)

 

J'y réponds par une autre : peut-on affirmer que les sélectionnés sont plus suppléés par des sélectionnables ou des non sélectionnables ?

 

Moi je réponds que non. Et je réponds aussi que les doublons font partie de l'équation, que les clubs plus touchés ne sont pas plus ni moins gênés pour offrir ce temps de jeu "libéré" à des sélectionnables plutôt qu'à des non sélectionnables.

 

Tu remarqueras d'ailleurs que les clubs les plus impactés par l'EDF (Racing et Clermont) sont dans la 1ère partie de classement, en dépit des doublons qui pourraient leur peser. Comme quoi...


Le classement a le mérite d'exister. Aussi imparfait soit il.

Mais il me semble qu'il aura de l'intérêt particulièrement lorsqu'il faudra définir des tendances (entre deux coupes du monde par exemple).

Cette observations aura alors le mérite de gommer les années noires type cette saison pour l'ASM.

 

 

C'est vrai, apres les blessures sont aussi variables de saison en saison, donc quelque part une autre vision de cette question serait une moyenne sur 4-5 saisons, qui eliminerait les cas un peu particuliers type avalanche de blessure, etc

 

 

 

Entièrement d'accord :)

 

Plus encore qu'une info à un instant t, la tendance parle.

Non seulement comme vous dites pour mettre en évidence ou masquer des années particulières, mais aussi, quand on parle du JIFF, pour voir si ça a une incidence sur le temps de jeu offert aux sélectionnables.

 

Et donc... comme c'est la 6ème année que je récolte mes stats... bah je vais remonter le temps  :P



#15 sebduth

sebduth

    Champion d'Europe

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 920 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Orcet
  • Mon club:

Posté 09 juin 2018 - 22:32

Bon en attendant, j'ai pris le temps de regarder ce que j'ai sorti :)

 

On note déjà 4 équipes invariablement au fond du classement, avec une vraie rupture avec le reste du classement : Pau, Toulon, Montpellier, Oyonnax.

Pour Oyonnax on peut y voir la conséquence du statut de promu : pour se renforcer vite, bien souvent il faut recruter étranger. Même si ça n'explique pas tout, puisqu'Agen ne montre pas les mêmes symptômes.

Pour Pau, conséquence directe du recrutement étranger de standing, beaucoup de cadres sont étrangers.

Et Toulon et Montpellier... la simple illustration de ce que tout le monde affirme, ni plus ni moins.

 

Ensuite je note surtout la très bonne tenue de clubs du haut du classement, ce qui démontre plutôt bien que les doublons ou que l'ambition de titres sont de bien mauvais arguments pour justifier un recrutement international.

Qui a le plus de titularisations de sélectionnables au total ? Le finaliste de Coupe d'Europe, également le plus impacté par les doublons.

Qui a le plus de titularisations de sélectionnables par match ? Le champion de France.

 

Conclusion : miser sur les français, y compris des internationaux, est une politique qui gagne.






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users