Aller au contenu


Photo
- - - - -

le jeu au pied


  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

#1 el landeno

el landeno

    Joueur de 1ère série

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 329 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 01 novembre 2018 - 21:29

Le jeu au pied, nouvelle arme fatale

Publié le  jeudi 1er novembre 2018 à 19:38 par Aurelien Bouisset dans l'Equipe

Inspirées notamment par le XIII, les attaques du Top 14 utilisent de plus en plus le jeu au pied sous toutes ses formes pour surprendre des défenses serrées et mener à l'essai.

Ça fait longtemps qu'on sait que l'Arena n'est pas un stade comme les autres, rythmé par les riffs des Rolling Stones ou ébranlé par les beats de Booba avant de rugir pour le rugby. Mais c'est bien le ballon ovale qui, samedi dernier, a fait basculer la pelouse du Racing dans le surnaturel, lorsqu'un mastodonte de 135 kg a donné à la salle ce petit supplément d'âme, voire de tendresse, qui lui manquait tant. Lancé sur les 40 m de la Section Paloise, Census Johnston a levé la tête, aperçu Juan Imhoff et servi son ailier... d'un amour d'extérieur du pied droit parfaitement dosé pour le lancer à l'essai ! « J'avais déjà réussi ce geste avec les Samoa contre la France en 2012, rigole le dangereux récidiviste. Là, j'ai vu Juan à côté de moi, je savais que si je tapais, il avait des chances de marquer. Et heureusement qu'il marque, sinon je pense que Toto n'aurait pas été content !»

Laurent Travers, le coach des avants des Ciel et Blanc, aurait eu tort de s'emporter. Le jeu au pied est une arme offensive de plus en plus et de mieux en mieux utilisée par les équipes de Top 14 pour marquer des essais. Le même jour, le Clermontois Camille Lopez a propulsé Damian Penaud dans l'en-but de Castres d'un petit par-dessus. Et l'essai d'Aaron Cruden contre le Stade Français est aussi parti des orteils de l'ouvreur montpelliérain. Depuis le début de l'exercice actuel, 20 des 270 essais inscrits dans le Championnat sont nés d'une passe au pied.

«C'est d'abord la conséquence du comportement des défenses. Elles ont densifié le premier rideau»  - Ugo Mola, entraîneur de Toulouse

 

Depuis deux ans, c'est Toulouse qui utilise cet outil avec le plus de succès. « La saison dernière, c'était clairement le cas, mais moins cette année », grommelle d'abord Ugo Mola, l'entraîneur du Stade, qui confesse finalement une option tactique. « C'est d'abord la conséquence du comportement des défenses en Top 14, analyse-t-il. Aujourd'hui, elles ont densifié le premier rideau, avec 14 voire 15 joueurs qui forment la ligne défensive. Depuis deux ou trois ans, de moins en moins de numéros 8 sont décrochés sur le fond du terrain. Et même les demis de mêlée : à Castres, Kockott défend sur le premier rideau ! Alors, pour décoincer ça, on utilise le pied. »

C'est en effet dans le dos de ces murailles qu'on déniche des espaces. Et là, les quinzistes ne font que rattraper un long retard sur le rugby à XIII. Mola admet ainsi souvent échanger avec Éric Anselme, le coach d'Albi Rugby League XIII. «Dans notre discipline, les joueurs sont tellement athlétiques que c'est dur de marquer à la main, explique cet ancien partenaire de Mola à Castres. Alors les Australiens, qui ont le meilleur Championnat du monde, ont réfléchi. Ils se sont inspirés de l'Aussie Rules (le football australien), où le jeu au pied est primordial. Et ils ont développé les compétences du botteur comme celles des joueurs qui doivent réceptionner le ballon. Ç'a par exemple changé le profil des ailiers, qui sont devenus plus grands et longilignes, plus aériens. »

C'est pour cela qu'à XV, pour être efficace dans ce domaine, il faut d'abord les bons joueurs pour le faire. Un botteur à l'aise dans ces gestes de finesse. Et d'autres qui ont de l'appétit pour capter les ballons en l'air. Toulouse peut compter sur Zack Holmes et Thomas Ramos, cinq passes décisives au pied chacun, et un Huget ou un Médard pour conclure. À Clermont, Lopez a la précision de sa botte (4 offrandes cette saison), Damian Penaud le jump et l'adresse (2 essais après passe au pied).

«On a marqué 83 essais cette saison. Dont vingt après jeu au pied» - Thomas Bosc, entraîneur des Dragons catalans

 

Les écuries du Top 14 ont aussi mieux défini stratégiquement quand utiliser cette technique. Avant, elle ne semblait validée qu'en situation d'avantage pour l'équipe qui attaque, ce qui permettait de ravoir la possession en cas de manqué. Samedi, Lopez s'excusait presque d'avoir fait marquer Penaud dans cette configuration-là, à Michelin.

Les statistiques font apparaître que cette solution est plus efficace sur les deux premiers temps de jeu, cette saison. C'est le moment où la défense est la plus agressive, tente d'avancer, et est donc plus facile à prendre à revers. Pourtant, cela représente encore moins de 8 % des essais du Top 14. Là, Thomas Bosc, entraîneur des Dragons Catalans et apôtre du jeu au pied offensif, fouille sa boîte à stats : « On a marqué 83 essais cette saison. Dont vingt après jeu au pied ». Soit près de 25 % !

C'est qu'à XIII, la chaîne de compétences est parfaitement huilée. « On a d'abord un entraînement individuel spécifique sur chaque composante du geste technique : comment positionner les doigts sur le ballon, où se porte le regard, etc., décrit Anselme. Puis on inclut cette technique dans une mini-situation de jeu, à trois contre trois par exemple. Et, enfin, on la répète dans une phase de jeu réelle. »

À XV, on arrive petit à petit à ce souci du détail. Et le goût du pied se répand. «Quand je suis rentré au vestiaire, reprend Census Johnston, les coéquipiers sont venus me féliciter : "C'est énorme ce que tu as fait ! C'est mon rêve !" Là, j'ai pris conscience que même les avants voulaient essayer ! »

L'art de taper juste

 

 Trois techniciens décryptent les différentes formes de jeu offensif utiles pour marquer des essais. 

La transversale

Mathieu Blin (ex-manager d'Agen) : « Énormément d'actions concentrent beaucoup de joueurs sur un petit périmètre. Parfois une dizaine de chaque équipe sur 20-30 m. Ça veut dire que les espaces à l'opposé sont énormes. La passe transversale au pied pour l'ailier est alors très utile. Le réceptionneur peut capter le ballon ou le volleyer à un soutien intérieur, face à un défenseur qui subit l'action. »

df88f.jpg

( E. Garnier/L'Equipe)

Le par-dessus

Éric Anselme (entraîneur d'Albi) : « Dans les zones proches de l'en-but, le botteur peut tenter ce qu'on appelle un coup de pied "bombe", par-dessus la défense, en hauteur, pour qu'il retombe à un ou deux mètres devant la ligne de l'en-but. Le défenseur ne peut pas aplatir dans son en-but, c'est plus difficile pour lui de reculer, à un moment où la défense presse fort. »

91424.jpg

(F. Faugère/L'Equipe)

Le rasant

Thomas Bosc (entraîneur assistant des Dragons Catalans) : « Il y a deux manières de s'en servir. Tu peux chercher à donner un rebond capricieux pour mettre en difficulté le défenseur et par exemple récupérer le ballon après un en-avant ou sur un dégagement difficile en touche. Ou tu peux chercher à le faire rouler, de manière propre, pour que ton attaquant ait de meilleures chances de l'attraper et d'aplatir. »

3bab6.jpg

(F. Faugère/L'Equipe)

Le banana kick

Éric Anselme : « À XIII, on utilise un "banana kick", qui vient du football australien : le botteur porte le ballon et attaque dans un sens, pour attirer la défense dans un leurre, et tape de l'extérieur, avec un effet incurvé, dans l'autre sens pour surprendre l'adversaire. On le voit moins à XV, à part peut-être avec un Fred Michalak. » 

e7cd6.jpg

 


#2 dim50

dim50

    Frère du Robert Malm blanc

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 29 882 messages
  • Twitter:@dimczerwony
  • Genre:Homme
  • Ville:Rouen/Paris
  • Mon club:

Posté 02 novembre 2018 - 00:18

Article très intéressant, merci ! :flowers:

C'est qu'à XIII, la chaîne de compétences est parfaitement huilée. « On a d'abord un entraînement individuel spécifique sur chaque composante du geste technique : comment positionner les doigts sur le ballon, où se porte le regard, etc., décrit Anselme. Puis on inclut cette technique dans une mini-situation de jeu, à trois contre trois par exemple. Et, enfin, on la répète dans une phase de jeu réelle. »

Le problème, c'est que quand on dit que l'élargissement des staffs pour aider à détailler les entraînements est une très bonne étape dans la structuration des clubs, on a droit à du "Ooooh mais on n'est pas au football américain ici, tous ces coachs c'est pas très rugby blablabla"... :sleeping:

#3 Silhouette

Silhouette

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 068 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Concord, CA
  • Mon club:

Posté 02 novembre 2018 - 00:38

Article très intéressant, merci ! :flowers:

Le problème, c'est que quand on dit que l'élargissement des staffs pour aider à détailler les entraînements est une très bonne étape dans la structuration des clubs, on a droit à du "Ooooh mais on n'est pas au football américain ici, tous ces coachs c'est pas très rugby blablabla"... :sleeping:

Au passage, en parlant jeu au pied et foot americain: un jeune australien biberonne a l'Aussie Rule est en train de faire une super saison aux Seahawks dans un role de punter (pour les non-fans de Foot US, en gros il fait que des chandelles avec le but de faire retomber le ballon juste devant la ligne, mais que ce dernier ne franchisse pas la ligne meme apres rebond). 

 

https://www.abc.net....ahawks/10213302



#4 el landeno

el landeno

    Joueur de 1ère série

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 329 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 02 novembre 2018 - 07:28

dans ma jeunesse, Besson était un précurseur et trouvait souvent Xausa près de la ligne



#5 ELSAZOAM

ELSAZOAM

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 732 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont-Ferrand
  • Mon club:

Posté 02 novembre 2018 - 07:47

dans ma jeunesse, Besson était un précurseur et trouvait souvent Xausa près de la ligne

Besson Jacques ?!... Si c'est de lui qu'il s'agit, il aurait fallu qu'il joue avec Xausa pour le trouver près de la ligne !   ^_^  :P

Besson : ASM de 1974 à1978

Xausa : ASM de 1980 à1986

 

Ou alors c'est Besson Junior (1982-1983), mais il jouait 2ème ligne et a fait 3 matchs avec l'ASM... Mais lui a joué avec Xausa !



#6 el landeno

el landeno

    Joueur de 1ère série

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 329 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 02 novembre 2018 - 08:03

au Stade Clermontois. désolé pour ce manque de précision !



#7 ELSAZOAM

ELSAZOAM

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 732 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont-Ferrand
  • Mon club:

Posté 02 novembre 2018 - 08:09

au Stade Clermontois. désolé pour ce manque de précision !

Ok... là d'accord !   ^_^



#8 el landeno

el landeno

    Joueur de 1ère série

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 329 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 02 novembre 2018 - 08:36

ça jouait bien à l'époque au Stade Clermontois

j'ai pu y voir aussi les débuts de Seigne avec Estorges et Boyer ( 1 ere ligne de feu ), Mombelet , la fin de jacques Cristina et Frederic Costes, les débuts de langlade ...



#9 ELSAZOAM

ELSAZOAM

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 732 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont-Ferrand
  • Mon club:

Posté 03 novembre 2018 - 08:30

ça jouait bien à l'époque au Stade Clermontois

j'ai pu y voir aussi les débuts de Seigne avec Estorges et Boyer ( 1 ere ligne de feu ), Mombelet , la fin de jacques Cristina et Frederic Costes, les débuts de langlade ...

C'est vrai qu'à cette époque le Stade Clermontois avait une belle équipe et jouait à un niveau plus que respectable !

Il y avait aussi Riom (63) qui jouait au même niveau (je crois...) !



#10 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 168 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 03 novembre 2018 - 09:53

C'est vrai qu'à cette époque le Stade Clermontois avait une belle équipe et jouait à un niveau plus que respectable !

Il y avait aussi Riom (63) qui jouait au même niveau (je crois...) !

 

Oui RIOM jouait dans le même groupe ( B ? ) Je me souviens d'ailleurs les avoir vu jouer contre GAILLAC à l'époque. Ils "avaient mangé chaud" là-bas ! 

Que le temps passe vite………... :ermm:



#11 ELSAZOAM

ELSAZOAM

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 732 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont-Ferrand
  • Mon club:

Posté 04 novembre 2018 - 11:20

 

Oui RIOM jouait dans le même groupe ( B ? ) Je me souviens d'ailleurs les avoir vu jouer contre GAILLAC à l'époque. Ils "avaient mangé chaud" là-bas ! 

Que le temps passe vite………... :ermm:

RCR (Rugby club Riomois)

 

1974 : Montée en deuxième division avec comme entraîneur Pierrot Maigrain. Le club prend son appellation définitive 

1976 : année de tous les bonheurs, accession à la 1ère division groupe B et finale du championnat de France de deuxième division contre Rodez, le 18 mai 1976 à Aurillac. Défaite contre Rodez.



#12 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 168 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 05 novembre 2018 - 18:52

RCR (Rugby club Riomois)

 

1974 : Montée en deuxième division avec comme entraîneur Pierrot Maigrain. Le club prend son appellation définitive 

1976 : année de tous les bonheurs, accession à la 1ère division groupe B et finale du championnat de France de deuxième division contre Rodez, le 18 mai 1976 à Aurillac. Défaite contre Rodez.

 

Merci. :hat: Ca fait du bien de se rafraichir la mémoire !  :D






1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 1 guests, 0 anonymous users