Aller au contenu


Photo
- - - - -

décès de jean Cormier


  • Veuillez vous connecter pour répondre
21 réponses à ce sujet

#1 el landeno

el landeno

    Joueur de 1ère série

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 480 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 18 décembre 2018 - 22:22

 
512f0.jpg


Mort de Jean Cormier, un guerrier de la nuit

Publié le  mardi 18 décembre 2018 à 06:15 par PM Bonnot dans l'Equipe

 
Avec Jean Cormier, grand reporter au « Parisien », écrivain, réalisateur, tonitruante et chaleureuse figure de l'Ovalie, décédé à soixante-quinze ans, c'est un peu de l'âme du rugby qui s'est éteint hier.
S'il fallait résumer la vie d'un homme à un objet, celle de notre confrère Jean Cormier, décédé hier des suites d'un cancer de la prostate, pourrait être tout entière contenue dans son carnet d'adresse. C'était un objet épais comme une nuque de pilier basque, rafistolé de chatterton, débordant de pages surnuméraires, débraillé et un peu avachi d'avoir tant bourlingué et qui finit par se perdre une nuit plus longue que les autres.



Jean Cormier est mort

Mais ce carnet d'adresses racontait cinquante ans de curiosité journalistique et de chaleur humaine sans égale, de sens de la fête et du partage. Il racontait aussi la simplicité des rapports autrefois partagés entre sportifs et journalistes autour d'une même passion, l'incomparable faculté de son propriétaire à attirer la sympathie au premier contact et puis aussi, bien sûr, son goût des nuits sans fin au coeur de Saint-Germain-des-Prés et du Pays basque, son pays de cocagne.
Celui de Chachi Eyéraguibel, sa mère tant choyée, dont il expliquait dans Alcool de nuit, recueil de textes écrits à trois mains avec Antoine Blondin et Roger Bastide, son mentor en journalisme : « Cette dame qui aimait tant la fête [...] m'a passé comme un ballon doré cette passion de l'autre qui anime et adoucit mon temps terrestre ».

 

Alors bien sûr, Jean Cormier, c'est une carrière de reporter immense. Entré au Parisien Libéré à vingt ans comme pigiste en 1964, il a couvert plus de cinquante ans de l'histoire du rugby, mais aussi du Tour de France et des Jeux Olympiques d'une plume alerte et spontanée.
« La Corme », comme toute l'Ovalie l'appela toutes ces décennies durant, était déjà là en 1966 pour servir de traducteur entre dirigeants de la FFR et police galloise, au soir de la formidable bagarre de rue qui avait opposé Dauga, Cester et les frères Boni à une patrouille de bobbies un soir de défaite à Cardiff et il bavardait encore en portugais avec le pilier Cedate Gomes Sa lors du dernier Tournoi.
Il était parmi les premiers à tenter de porter secours à Tom Simpson agonisant sur les pentes du Ventoux en 1967 et le dernier à fermer le Sunny Side de la rue Princesse au terme des interminables agapes qui avaient suivi le premier Grand Chelem en 1968.
Il était chaleureux et attentif avant d'être obnubilé par la prospérité de sa signature
Il était l'un des seuls journalistes à avoir pénétré, vêtu d'un survêtement de l'équipe de France que lui avait prêté le lutteur Daniel Robin, dans le village olympique assiégé à Munich en 1972 et encore présent au Jeux de Londres pour le simple plaisir de passer quelques jours chez l'international anglais Chris Ralston, un vieux pote parmi la vaste confrérie des vieux potes qui à travers le monde nous ont un jour lâché « Ah, vous êtes français ? Journaliste ? Alors vous connaissez Cormier ! »
Jean Cormier, tenez, c'est encore celui qui aida le quinze de France à échapper à la cuillère de bois en 1982 en cornaquant à quarante-huit heures du match au coeur de la nuit germanopratine le capitaine irlandais Fergus Slattery et son complice Willie Duggan avant que ce dernier ne déclare forfait après s'être cassé la main dans une bagarre avec des chauffeurs de taxi. Et c'est aussi celui qui nous avait épatés un jour de juin 1980 à Roland-Garros, en enjambant le muret de la tribune présidentielle pour se retrouver bientôt seul dans les vestiaires en compagnie du kiné et de Yannick Noah qui venait de se blesser face à Jimmy Connors en huitièmes.
63fe3.jpgAux côtes de Pieter de Villiers. (CLEMENT / L'EQUIPE)
Par soif du scoop ? Même pas. Juste par curiosité journalistique, car Jean Cormier était soucieux de l'autre avant d'être journaliste, chaleureux et attentif avant d'être obnubilé par la prospérité de sa signature et surtout infiniment ouvert sur le vaste monde où la fraternité du rugby lui tint souvent lieu de passeport.
Biographe de Che Guevara qui y avait joué et des plus grands chefs français, réalisateur de documentaires sur les indiens d'Amazonie, complice de Jean Castel, de Carlos comme de Pierre Barouh, fin connaisseur du Brésil et de Cuba mais aussi créateur du fraternel « Marathon des leveurs de coude » de Saint-Germain-des-Prés, il laisse ce matin toute une humanité qui, de Jean-Pierre Rives à Mathieu Bastareaud, son confident du Sous Bock, de monseigneur Laffont, le ci-devant « curé de Soweto », à Alain Dutournier ou Guy Savoy, de Pierre Dospital, son berger en Pays basque à Denis Lalanne, notre estimé confrère, de Graham Mourie, prestigieux capitaine des All Blacks, à tous les joueurs de rien avec lesquels il a un jour trinqué, a senti une page de l'histoire du sport se tourner en apprenant sa mort.
À tous ceux-là ainsi, bien sûr, qu'à sa fille Jennifer et à Marie-Paule, son épouse, L'Équipe adresse ses condoléances désolées.


Modifié par JB 03, 19 décembre 2018 - 13:10 .


#2 Le vieux Tullois

Le vieux Tullois

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 693 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lempdes
  • Mon club:

Posté 19 décembre 2018 - 12:10

Une figure du "vieux monde" de l'ovale qu'on regrettera ...;

 

Sale temps pour les plumes du rugby ....

 

J'espère pour mon compatriote corrézien (et un peu tullois)  Denis Tillinac  que ça va s'arrêter là ....;



#3 La goutte

La goutte

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 631 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Ouaga
  • Mon club:

Posté 19 décembre 2018 - 13:15

Grand homme en effet, jovial, simple et très cultivé (des litres et des ratures) et une figure du monde du rugby en France et à l'étranger. J'ai eu la chance de le croiser à qq marathons.

 

Une époque du journalisme révolue en effet, avant les réseaux sociaux.



#4 le nougatier

le nougatier

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 522 messages
  • Genre:Va savoir
  • Ville:Né dans la ville du nougat blanc et dur. Vie dans la ville des marins rouge et noir.
  • Mon club:

Posté 19 décembre 2018 - 15:46

Je ne sais pas si mon poste sera très approprié vu que je vais comparer deux hommes décédé et leur hommage...

 

Mais je voulais dire pour ma part je découvre cette homme par sa mort qui me semble beaucoup lié à un rugby des année 70 80 que je ne connais pas très bien au contraire de Jacque Verdier qui m'a beaucoup plus marqué personnellement (plus 80-90).

 

Après je ne sais pas si ce monsieur avait travaillé pour l'équipe si c'est le cas l'hommage est logique. Sinon l'hommage de l'équipe est bien sur tout à fait honorable et souhataible mais cela peut poser question de ne pas voir un article similaire sur Jacque Verdier, surement qu'il n'y avait pas les mêmes relations

 

En tout cas ce Jean Cormier avait l'air d'être un sacré personnage et qui fait partie à jamais de la galerie des personnes si singulière  de ce sport si particulier.

 

Viva la révolucion et hasta Siempré monsieur Cormier



#5 Parigot_Paris

Parigot_Paris

    Parisien Névrotique

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 023 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Paris
  • Mon club:

Posté 19 décembre 2018 - 18:01

Il était paraît-il un des organisateurs du "marathon des leveurs de coude de Saint Germain des Près". Je lui dois donc une bonne note à mon grand oral de Sciences Po car j'ai passé l'examen susmentionné au lendemain de la dite course (que je n'ai faite qu'à moitié car j'étais un étudiant sérieux) ! :biere01:  :alcolo:  :biere03:  :ivrognes:



#6 Jesus Hans Hubert Vorme

Jesus Hans Hubert Vorme

    cas très à Ventoux

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 823 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 19 décembre 2018 - 20:07

Une figure du "vieux monde" de l'ovale qu'on regrettera ...;
 
Sale temps pour les plumes du rugby ....
 
J'espère pour mon comptriote corrézien (et un peu tullois)  Denis Tillinac  que ça va s'arrêter là ....;

Le monde de l'avale à l'air plus coriace.

#7 Le vieux Tullois

Le vieux Tullois

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 693 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lempdes
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2018 - 08:38

Je ne sais pas si mon poste sera très approprié vu que je vais comparer deux hommes décédé et leur hommage...

 

Mais je voulais dire pour ma part je découvre cette homme par sa mort qui me semble beaucoup lié à un rugby des année 70 80 que je ne connais pas très bien au contraire de Jacque Verdier qui m'a beaucoup plus marqué personnellement (plus 80-90).

 

Après je ne sais pas si ce monsieur avait travaillé pour l'équipe si c'est le cas l'hommage est logique. Sinon l'hommage de l'équipe est bien sur tout à fait honorable et souhataible mais cela peut poser question de ne pas voir un article similaire sur Jacque Verdier, surement qu'il n'y avait pas les mêmes relations

 

En tout cas ce Jean Cormier avait l'air d'être un sacré personnage et qui fait partie à jamais de la galerie des personnes si singulière  de ce sport si particulier.

 

Viva la révolucion et hasta Siempré monsieur Cormier

L'Equipe rend hommage à J Cormier, qui futl'un de ses collaborateurs, en principe connu par ses lecteurs réguliers.

J Verdier a fait sa carrière au Midol et n'a rien à voir avec l'Equipe ... donc s'il doit y avoir un article nécrologique d'hommage, ce devoir revient au Midol et l'Equipe ne peut lui  consacrer q'un entre-filet de 3 lignes ... 

Tout ceci me semble tout à fait logique et ne prévaut en rien des qualités (ou des défauts ) humains et littéraires de l'un comme de l'autre, ni de leur notoriété en dehors du cercle des amateurs éclairés de rugby ...

On peut noter que ce forum les met à égalité ... ce qui est tout à fait à son honneur et  aussi tout à fait normal .



#8 La goutte

La goutte

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 631 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Ouaga
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2018 - 08:53

Il était paraît-il un des organisateurs du "marathon des leveurs de coude de Saint Germain des Près". Je lui dois donc une bonne note à mon grand oral de Sciences Po car j'ai passé l'examen susmentionné au lendemain de la dite course (que je n'ai faite qu'à moitié car j'étais un étudiant sérieux) ! :biere01:  :alcolo:  :biere03:  :ivrognes:

 

Oui tout à fait. Et présent à chaque édition. Je l'avais croisé à l'édition 2017.


Il était paraît-il un des organisateurs du "marathon des leveurs de coude de Saint Germain des Près". Je lui dois donc une bonne note à mon grand oral de Sciences Po car j'ai passé l'examen susmentionné au lendemain de la dite course (que je n'ai faite qu'à moitié car j'étais un étudiant sérieux) ! :biere01:  :alcolo:  :biere03:  :ivrognes:

 

L'école qui forme les élites qui font tant de mal à notre pays ?



#9 Parigot_Paris

Parigot_Paris

    Parisien Névrotique

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 023 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Paris
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2018 - 09:54

 

Oui tout à fait. Et présent à chaque édition. Je l'avais croisé à l'édition 2017.


 

L'école qui forme les élites qui font tant de mal à notre pays ?

Oui; moi je suis le contre-exemple, le raté absolu... :crying:



#10 Le marseillais

Le marseillais

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 381 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Marseille
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2018 - 11:24

L'école qui forme des élites qui font tant de mal  à notre pays, je dirais plutôt que c'est l'ENA.



#11 Bougnat et Breton

Bougnat et Breton

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 191 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Valcivières 63
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2018 - 11:37

L'école qui forme des élites qui font tant de mal  à notre pays, je dirais plutôt que c'est l'ENA.

 

Vu le merdier ambiant il me semble possible qu'ils se mettent à deux pour obtenir un si magnifique résultat !!



#12 Parigot_Paris

Parigot_Paris

    Parisien Névrotique

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 023 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Paris
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2018 - 11:37

L'école qui forme des élites qui font tant de mal  à notre pays, je dirais plutôt que c'est l'ENA.

Voui mais les élèves issus du concours externe de l'ENA viennent à 98% de Sciences Po Paris. Là est le malaise. :crying:



#13 Le marseillais

Le marseillais

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 381 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Marseille
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2018 - 11:40

Les concours externes, ça compte pas  ^_^

Non, Sciences Po, c'est des gentils.

( j'ai fréquenté des années les Sciences Po Aix, moi monsieur).



#14 Le vieux Tullois

Le vieux Tullois

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 693 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lempdes
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2018 - 13:13

Les concours externes, ça compte pas  ^_^

Non, Sciences Po, c'est des gentils.

( j'ai fréquenté des années les Sciences Po Aix, moi monsieur).

Oui ... mas, ceux-là, ce sont  les petits, les sans-grades , la piétaille, la roture ....

Les vrais, les purs, les aristos, les grosses têtes (et les grosses chevilles) ,ce sont  les Sciences-Po-Paris ..... même les gens qui ont suivi les cours en auditeurs libres et  n'en sont pas sortis avec le diplôme  veulent faire croire qu'ils en sont ( je ne veux pas jouer les délateurs , au hasard Nicolas S...   , ex président de la République et son ami  Brice H ...   ex-ministre de l'intérieur )



#15 Parigot_Paris

Parigot_Paris

    Parisien Névrotique

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 023 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Paris
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2018 - 13:38

Oui ... mas, ceux-là, ce sont  les petits, les sans-grades , la piétaille, la roture ....

Les vrais, les purs, les aristos, les grosses têtes (et les grosses chevilles) ,ce sont  les Sciences-Po-Paris ..... même les gens qui ont suivi les cours en auditeurs libres et  n'en sont pas sortis avec le diplôme  veulent faire croire qu'ils en sont ( je ne veux pas jouer les délateurs , au hasard Nicolas S...   , ex président de la République et son ami  Brice H ...   ex-ministre de l'intérieur )

Oui. Je dois dire que quand nous y fûmes, nous nous la pétâmes avec gravité ! Gonflé fut le boulard et remonté le bourrichon ! :w00t:

 

Une bonne maladie par là-dessus et on revient à des questions plus prosaïques telles que : si je vais en déplacement à Montferrand, est-ce que Dim me fera une place dans sa 306 pourrie parce que j'ai pas de quoi payer le train ? :P






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users