Aller au contenu


Photo

Décès de Guy Basquet


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 Enzo

Enzo

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 281 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Ile de France
  • Mon club:

Posté 01 février 2006 - 18:01

Guy Basquet, ancien capitaine de l'équipe de France et ancien vice-président de la Fédération française de rugby, est décédé mardi des suites d'une longue maladie à Agen à l'âge de 84 ans.

Troisième-ligne centre ou aile dans les années 1940 et 1950, Basquet a porté à 33 reprises le maillot de l'équipe de France, dont 24 en tant que capitaine de 1948 à 1952. Membre de la première équipe victorieuse à Twickenham, en 1951, Basquet a par ailleurs évolué en club à Agen avec lequel il a remporté un titre de champion de France en 1945 et a été finaliste en 1947, et deux Coupes de France en 1943 et 1945.

Après sa carrière de joueur, ce natif de Layrac endossa le costume de dirigeant au côté de son ex-coéquipier Albert Ferrasse, devenu président de la Fédération française de rugby. Nommé vice-président de la Fédération, Basquet présida également le comité de sélection jusqu'en 1991, les Barbarians et le SU Agen de 1985 à 1992.

Les réactions

Bernard Lapasset (président de la Fédération française de rugby): «C'était un monument, un pilier de la fédération dans les années 70 et 80. Il lui a permis d'avoir des fondements solides. C'était un homme incontournable sur tous les dossiers. Il était au courant de tout. Tous les dossiers passaient par lui. Il avait un regard perçant et fort sur tout ce qui concernait le rugby français. L'équipe de France était son jardin personnel, d'abord comme joueur et ensuite comme président du comité de sélection. Ses colères étaient célèbres à la fédération. On disait que quand Guy Basquet était enrhumé la fédération tremblait. Mais derrière cette apparence dure, il y avait une sensibilité très forte. Il incarnait une génération de dirigeants de l'équipe de France sur tous les terrains du monde.»

Daniel Dubroca (président d'Agen): «C'est une grande tristesse. L'homme a tellement été présent dans le paysage du rugby agenais et français que cela ne peut pas laisser indifférent. Au-delà de la personnalité, c'est un ami Barbarians qui s'en va, encore un. A Agen, c'est énorme ce qu'il a fait en matière d'infrastructures. Il avait son franc parler, des idées bien arrêtées, bien pointues sur le rugby, il n'hésitait pas à virer les hommes mais il avait beaucoup de respect pour l'individu. Ce fut aussi un grand joueur que je n'ai pas eu la chance de voir jouer.»

Albert Ferrasse, 88 ans, ancien président d'Agen et de la Fédération française de rugby: «C'est bien triste. On était fâchés, du moins il s'était fâché avec moi je ne sais pas pourquoi parce qu'il y a eu des élections (en 1991), je voulais qu'il soit sur ma liste, Moga (André Moga, ancien président de Bègles-Bordeaux) et lui ont été battus et il a considéré que c'était moi qui l'avait fait battre. Depuis il ne me parlait plus. C'était un homme fort, il l'était physiquement et moralement. Il avait du caractère, cette mort me fait mal. On est resté presque cinquante ans ensemble. Depuis 25 ans, on a eu des histoires, on se retrouvait tous les jours en face (pour jouer aux cartes dans le même bar). Une fois, il m'a dit: "Casse-toi, je ne joue plus à la même table que toi". Qu'est ce que vous voulez, ça me fait mal ces 25 ans qui foutent le camp.»

#2 JB 03

JB 03

  • Modérateurs
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 28 961 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lalizolle ou Gannat
  • Mon club:

Posté 01 février 2006 - 18:04

Déjà posté ici




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users