Aller au contenu


Photo

Pelous : " on a le trac "


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 renardmontferrandais

renardmontferrandais

    Joueur du Grand Chelem

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 410 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Chatel-Guyon
  • Mon club:

Posté 26 septembre 2003 - 10:06

Pelous: "On a le trac"

25/09/2003
Propos recueillis par SYLVAIN LABBE
De Sports.fr

Un dernier week-end de repos en famille et le XV de France s'envolera lundi pour l'Australie et son grand d?fi mondial. Au terme d'une pr?paration longue de pr?s de trois mois et ? deux semaines de l'ouverture face aux Fidji, ? Brisbane, les Bleus affichent leurs espoirs et leurs craintes comme Fabien Pelous, l'un des capitaines de route du groupe. Pour le Toulousain, l'exp?rience parle. La fragilit? du statut de titulaire, les circonstances de la d?route de Twickenham, la confiance gard?e ? un jeu parfois critiqu?... Pelous r?ve tout haut du monde.


Pelous pr?t pour son second rendez-vous mondial.
83 points inscrits face aux Barbarians. C'est bon pour le moral ou c'est inutile?
L'id?e ?tait de r?aliser un entra?nement avec opposition r?elle. Il se trouve que l'opposition s'est vite estomp?e. Mais nous n'y ?tions pour rien. Apr?s tout est fauss?. Le score s'envole et il n'y a plus d'engagement physique.

Le match tenait plus du grand n'importe quoi qu'autre chose. Au point de voir Fabien Pelous en troisi?me ligne...
C'?tait avant tout pour rendre service. Imanol a d?clar? forfait en derni?re minute et ?a s'est fait comme ?a. Mais ?a ne s'inscrit pas dans une logique de fin de carri?re. Loin de l?. Non, le plus d?licat, c'?tait de se retrouver face ? des partenaires. D'autant que pour un dernier match avant le d?part pour l'Australie, les niveaux de motivation et d'implication ?taient diff?rents selon le statut que chacun peut avoir dans le groupe. De ce seul point de vue, c'?tait vraiment difficile ? g?rer.

Et on a fris? le pire avec Xavier Garbajosa (*). N'a-t-on pas jou? de mani?re inconsid?r?e avec la sant? des joueurs?
En ce moment, c'est au-del? du fait de jouer ou pas. Certains auraient donn? un plus gros match que Garba et ?a serait pass?. Et lui ?tait ? peine plus fatigu? ou contractur? et ?a a fini de ? p?ter ?. C'est la m?me chose pour Pieter (De Villiers). Fallait-il ou non faire du VTT... C'est aussi la destin?e d'un homme.

"Pas de r?volution dans notre jeu"

La seule v?ritable satisfaction, c'est le retour au jeu de Tony Marsh. A-t-il les moyens de postuler ? un rang de titulaire?
Il est important que tous nous soyons en possession de nos moyens avant le d?part. Tony n'avait plus jou? depuis un moment. Il revient et apparemment plut?t en forme. J'ai le souvenir de l'avoir vu tr?s incisif en d?but de match. On est content de le revoir bien s?r sportivement. Mais surtout humainement, c'est g?nial pour lui. Sur l'envie, on sait qu'il n'y a pas de probl?mes. On conna?t ses qualit?s. Maintenant, il lui reste encore ? revenir ? 100% sur le plan physique mais on sait qu'il sera important pour le groupe.


Pour le Toulousain, la d?faite de Twickenham ?tait avant tout circonstancielle.
Votre pr?paration s'ach?ve et reste marqu?e avant tout par la d?route de Twickenham (14-45). Une vraie claque...
Il est toujours d?sagr?able de prendre cinquante pions. Mais je me dis aussi que cette d?faite ?tait avant tout li?e aux circonstances. Il y a des choses qui sont immuables dans la pr?paration d'un match. L'?quipe n'?tait pas bien physiquement suite ? une tr?s lourde semaine o? l'on avait beaucoup donn?. Nous, nous pr?parons la Coupe du monde. Les Anglais, apparemment, pr?paraient ce match comme un test-match. Et cette diff?rence physique ?tait flagrante. C'est selon moi l? la diff?rence essentielle sur cette rencontre.

Les retrouvailles sont possibles avec les Anglais au stade des demi-finales en Australie. Cette d?faite n'aura-t-elle pas un impact psychologique d?cisif?
Les ?quipes seront diff?rentes. Ce match de Twickenham, il fallait le jouer. On l'a jou?. On l'a sans doute mal pr?par? mais il n'y a pour moi pas d'enseignements d?finitifs ? en tirer. Ces matches de pr?paration sont toujours d?licats ? g?rer quand on sort de semaines d'entra?nement tr?s lourdes. Il faut alors assumer un match avec moins de gaz, les d?fenses sont plus difficiles ? franchir et on le joue peut-?tre moins en avan?ant qu'un match traditionnel.

L'attaque fran?aise a parfois sembl? ? cours d'id?es. N'est-il pas encore temps, comme certains le pr?conisent, de changer d'options dans le jeu?
On essaye de s'adapter en permanence. Mais il n'y a pas de r?volution. La philosophie g?n?rale de notre jeu reste la m?me. C'est un jeu r?fl?chi, qui a le m?rite d'avoir ?t? calcul? pour ?tre efficace. Et il n'y a pas de raisons pour qu'il ne soit plus. Maintenant, je le r?p?te, je crois beaucoup aux vertus physiques de ce jeu et tant qu'on n'est pas pr?t physiquement, on ne parvient ? mettre ce jeu en place que par moments, par ?clairs mais pas sur tout un match comme nous voulons r?ussir ? le faire ? terme. Comprenons bien que nous pr?parons la Coupe du monde et pas des matches de pr?paration.

"Rien n'est fix?, rien n'est fig?!"

Les matches de poule, en apparence plus abordables, serviront-ils encore ? peaufiner l'ensemble avant les chocs de la phase finale?
Moi, j'esp?re bien mettre 30 pions ? tout le monde d?s la phase de poule. Des surprises, il y en a souvent dans ce genre de comp?tition. A nous de faire en sorte que l'?quipe r?v?lation ne sorte pas de notre poule. Maintenant, physiquement, cette fois, on sera pr?t. On sera confront? ? des oppositions en grandeur nature en possession de tous nos moyens et capables de pratiquer le jeu que l'on veut parce que physiquement on sera en mesure de le soutenir.


Pour Pelous, l'?quipe type est fragile. Remember 1999 et Titou Lamaison !
Fabien, vous faites partie de cette ?quipe de titulaires en puissance. Peut-on d?j? parler de deux ?quipes ? deux vitesses dans ce groupe France?
Bernard Laporte l'a dit ouvertement au groupe. De mani?re ponctuelle, il y a quinze joueurs qui se d?gagent. Mais rien n'est d?finitif. La Coupe du Monde se gagnera peut-?tre ? 24, 25 ou 26 joueurs et on ne sait pas qui va jouer. Aujourd'hui, Fabien Galthi? est le titulaire incontestable, et qui plus est le capitaine, mais s'il venait ? se blesser, la Coupe du Monde se jouera avec Dimitri Yachvili. Et il faudra que Dimitri soit comp?titif et que nous ayons tous confiance en lui. La Coupe du Monde est longue, il peut se passer des choses et on aura besoin de tout le monde.

L'exp?rience de la Coupe du monde 1999 avait ?t? de ce point de vue assez ?difiante...
A cette ?poque, au retour de la tourn?e, le titulaire ? l'ouverture s'appelait Ugo Mola. Et au final ? Le meilleur joueur fran?ais de la Coupe du monde a ?t? Titou Lamaison, au poste de num?ro 10. Rien n'est fix?, rien n'est fig?.

Dans moins de deux semaines, l'ouverture ? Brisbane face aux Fidji. Quel sentiment pr?domine?
De mon point de vue, il y a un trac de mal faire qui je crois d'ailleurs habite tout le monde. La peur de mal faire, de se rater sur la premi?re ?ch?ance ou par la suite. Mais je crois que c'est cette peur salutaire qui nous fera avancer.

(1) Bless? ? la cuisse ? Narbonne, garbajosa devra observer dix jours de repos avant de reprendre l'entra?nement. Il est forfait pour France - Fidji le 11 octobre. Tout comme Sylvain Marconnet. Le lendemain de cet entretien, le pilier droit du XV de France se blessait au cours d'un sprint, touch? lui aussi ? la cuisse droite. Bilan: vingt jours au moins d'indisponibilit?.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users