Aller au contenu


Photo

Les raisons d' un échec


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
7 réponses à ce sujet

#1 TITUS

TITUS

    Champion du Monde

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 969 messages

Posté 08 septembre 2007 - 20:39

Les raisons d'un échec

Les Français n'ont jamais réussi à mettre leur jeu en place face à une équipe argentine très accrocheuse. Explications d'un échec retentissant.

. Des joueurs fébriles

Les Bleus ont vite été paralysés par l'enjeu de la rencontre. Après la bonne entame des Argentins, les Français ont cherché à se rassurer en jouant leurs premiers ballons à la main alors qu'ils se trouvaient dans leur propre camp. Un manque de lucidité crucial pour un match de haut niveau. En prenant des risques, les Tricolores ont commencé à faire des fautes de mains, à attaquer en infériorité numérique, à rendre bêtement des ballons aux Argentins. Au final, les joueurs de Bernard Laporte ont commis douze fautes de mains. En cherchant à se passer le ballon, ils ont multiplié les mauvaises passes, ce qui a favorisé les montées défensives adverses et les interceptions.

. Un jeu stéréotypé

Après une première période catastrophique (une seule occasion d'essai sur un contre de Damien Traille, 13e), les Bleus ont réussi à s'installer dans le camp argentin en deuxième période. Pourtant, les occasions d'essai ont été quasiment inexistantes. La défense argentine a parfaitement contré toutes les offensives françaises en pratiquant une montée inversée (les centres argentins coupant les extérieurs). Les Pumas connaissaient parfaitement les systèmes tricolores et les Bleus n'ont pas su trouver de solutions. Leur jeu est resté lisible comme en témoigne l'interception d'Agustin Pichot derrière une mêlée française en première période.

. Un jeu au pied défaillant

Mis sous pression en première période, les Français n'ont pas réussi à sortir de leurs quarante mètres. Acculés, ils ont fini par faire des fautes. En clair, le jeu au pied de dégagement n'a pas été performant. Il a fallu attendre la 32e minute pour que David Skrela réussisse vraiment à repousser les Argentins dans leur camp. Cédric Heymans (une fois contré) et Damien Traille ont aussi connu des difficultés dans cet exercice. Une défaillance de la part des botteurs qui doit beaucoup à la pression de la troisième ligne argentine.

. Des rucks mal maîtrisés

C'est la première raison invoquée par les Français. Ils n'ont pas su prendre le contrôle des rucks et les Argentins ont pu agir à leur guise pour retarder les libérations françaises ou pour monter rapidement sur les botteurs. Perturbés, les Bleus ont dû intervenir en plus grand nombre dans les mêlées ouvertes mais avec des sorties lentes et donc des joueurs en moins dans la ligne d'attaque, ils n'ont pas su déstabiliser le premier rideau des Pumas. Les Argentins sont roublards et ils l'ont une nouvelle fois démontré. En effet, s'ils semblaient à la limite des règles, ce sont pourtant les Bleus qui ont été le plus souvent pénalisés dans les rucks (huit fois).

. Un banc peu efficace

Bernard Laporte avait décidé d'adapter son banc à son adversaire. Un pari finalement inefficace et surtout pas acceptable pour une équipe qui veut devenir championne du monde en imposant son jeu. Avec cinq avants et deux arrières en réserve, le sélectionneur s'est vite retrouvé dans l'impasse. En effet, les Bleus dominaient en conquête mais la ligne d'attaque ne trouvait pas de solutions. Alors que l'homogénéité des vingt-deux français était un atout important, Bernard Laporte n'a effectué que cinq changements, laissant Jean-Baptiste Poux et Thierry Dusautoir sur le banc. C'est autant de cartouches de gaspillées. Il lui a été impossible de remodeler sa ligne d'attaque puisque la sortie de David Skrela l'a privé de solutions. Enfin, il a décidé de sortir deux leaders du groupe (Ibanez, Pelous) en même temps. Bizarre pour une équipe en plein doute.

. Et l'arbitrage ?

Si les Français refusaient de parler de l'arbitrage pour excuser leur non match, certains ont reconnu qu'ils n'avaient pas toujours très bien compris les décisions de Tony Spreadbury, notamment dans les rucks. "C'est toujours discutable", notait Jérôme Thion. Un autre coup de sifflet en faveur des Argentins peut être litigieux. Après le très bon maul des Bleus en début de deuxième période, Pierre Mignoni décide d'écarter mais les Bleus reculent sous la pression adverse et finissent par se faire pénaliser alors que le premier défenseur argentin était hors-jeu. Tony Spreadbury, de dos au défenseur pour surveiller le ruck, n'a pas signalé cette position illicite.

Rugbyrama - Nicolas AUGOT, envoyé spécial

#2 duddu

duddu

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 439 messages

Posté 08 septembre 2007 - 21:00

Bonsoir !

Même avec un arbitre pro français on aurait rien pu faire : jeu pauvre et stérile , sans imagination ni initiative ..Les morts de faim sont devenus des mannequins ou des affiches publicitaires , le rugby n'est plus leur monde ...

Et aprés on nous dit que tout ce qui devait être fait a été fait = On est alors vraiment mauvais et l'avantage c'est que les français regagneront leurs clubs rapidement ..

Kiss

#3 rueducourage

rueducourage

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 291 messages

Posté 08 septembre 2007 - 21:04

tjs facile ce genre de requisitoire, ms il est evident que l'approche tactique du debut de match fut catastrophique...le jeu au pied defaillant nous a mis dans le rouge...par contre incriminer le banc est peu credible : l'affaire etait trop mal embarquée pour se resoudre par du coaching, qui a d'ailleurs ete efficace devnt avec de bonnes rentrées de Swarzewski et Chabal...tandis que derriere la rentrée de Michalon n'apportait helas rien de plus...

Maintenant cette defaite peut etre le coup de pied au cul qui manquait à tt le monde pour repartir d'un bon pied avec la haine et la revolte indispensables pour esperer ne pas sombrer !!...

#4 cuisto63

cuisto63

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 125 messages

Posté 08 septembre 2007 - 21:11

duddu ton analyse est tres pertinente, mais trop gentille.
je dis qu'ils ont ete lamentables, et dire qu'ils se voyaient en finale. :angry:

#5 duddu

duddu

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 439 messages

Posté 08 septembre 2007 - 21:13

tjs facile ce genre de requisitoire, ms il est evident que l'approche tactique du debut de match fut catastrophique...le jeu au pied defaillant nous a mis dans le rouge...par contre incriminer le banc est peu credible : l'affaire etait trop mal embarquée pour se resoudre par du coaching, qui a d'ailleurs ete efficace devnt avec de bonnes rentrées de Swarzewski et Chabal...tandis que derriere la rentrée de Michalon n'apportait helas rien de plus...

Maintenant cette defaite peut etre le coup de pied au cul qui manquait à tt le monde pour repartir d'un bon pied avec la haine et la revolte indispensables pour esperer ne pas sombrer !!...


Bonsoir !

Gagner la coupe du Monde avec un jeu aussi restreint , avec un jeu aussi pauvre , un jeu aussi désabusé serait la pire des choses qui pourrait arriver au rugby ..
Mais je ne suis pas inquiet pour le rugby cela n'arrivera pas cette année ...

Le vainqueur sera l'équipe LA PLUS joueuse ..
Le vainqueur sera l'équipe qui veut se faire LE PLUS plaisir ..par des passes et en avançant ,pas par des grands coups de pieds d'occupation ou des balles que l'on veut de récupération ..

Kiss

#6 Loulou

Loulou

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 407 messages

Posté 08 septembre 2007 - 22:57

quel jeu coment critiquer le jeu de l'edf hier, la on est a la limite pas une touche de trouvée pour sortir la tete de l'eau ou alors de 10 m pas une reception sur balle haute et des fautes de mains (les passes latérales dans une defense ....) a n'en plus finir, je ne vois en rien un style de jeu defaillant, une mauvaise preparation sans doute des joueurs defaillants oui et un staff qui n'a pas su trouver les clefs ok, mais pour le style de jeu ca sent la generalité a plein nez et de toute facon avec de telles carences techniques (reception de chandelle par exemple) ou tactique choix d'un autre butteur pour se degager, même avec la meilleur volonté du monde si tu n'as pas les outils ....

#7 allez_les_jaunes

allez_les_jaunes

    Joueur de promotion

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 692 messages

Posté 09 septembre 2007 - 09:04

quel jeu coment critiquer le jeu de l'edf hier, la on est a la limite pas une touche de trouvée pour sortir la tete de l'eau ou alors de 10 m pas une reception sur balle haute et des fautes de mains (les passes latérales dans une defense ....) a n'en plus finir, je ne vois en rien un style de jeu defaillant, une mauvaise preparation sans doute des joueurs defaillants oui et un staff qui n'a pas su trouver les clefs ok, mais pour le style de jeu ca sent la generalité a plein nez et de toute facon avec de telles carences techniques (reception de chandelle par exemple) ou tactique choix d'un autre butteur pour se degager, même avec la meilleur volonté du monde si tu n'as pas les outils ....


Très sévère, mais je ne suis pas loin de penser comme toi. Je me plains depuis des mois (des années !!!) de la pauvreté du jeu fourni par l'EDF.

J'attends le match contre l'Irlande pour tirer des conclusions définitives.

#8 herve-beaulon

herve-beaulon

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 014 messages

Posté 10 septembre 2007 - 09:15

Très sévère, mais je ne suis pas loin de penser comme toi. Je me plains depuis des mois (des années !!!) de la pauvreté du jeu fourni par l'EDF.

J'attends le match contre l'Irlande pour tirer des conclusions définitives.


Oui attendons un peu c'est long un mois, et puis ils vont dégonfler un peu (c'est presque dommage qu'il n'y ait pas une petite défaite lors es matchs de prépa, ca aurait évité qu'ils se fassent encenser et promettre la finale contre les blacks)