Aller au contenu


Photo

Laporte parle du KO de Betsen


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
14 réponses à ce sujet

#1 TITUS

TITUS

    Champion du Monde

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 968 messages

Posté 11 octobre 2007 - 08:10

Bleus : Laporte rassurant pour Betsen
Rédaction lesiterugby.com - mercredi 10 octobre 2007 - 11h39



Victime d'un énorme tampon samedi face aux Blacks et obligé de quitter ses partenaires après seulement cinq minutes de jeu, Serge Betsen sera bien titulaire face à l'Angleterre. Bernard Laporte a indiqué que les médecins avaient donné leur feu vert.



« Serge Betsen a passé un examen à Cardiff, a indiqué Bernard Laporte mercredi matin à Marcoussis. Un neurologue lui a donné le feu vert. Il n'est pas question une seconde de prendre le moindre risque. Nous avons pris toutes les garanties nécessaires. Il y a K.O. et K.O. J'en ai déjà fait et j'étais de retour à l'entraînement deux jours après.Si on venait à nous dire qu'il peut y avoir quelque chose, il ne jouerait samedi. C'est aussi simple que ça. »

JFP à Marcoussis



Si le pauvre Betsen met autant de temps pour s' en remettre que BL , n' est pas prêt de rejouer le gars .................

#2 Gastounet

Gastounet

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 905 messages

Posté 11 octobre 2007 - 09:09

Merçi Mr Laporte pour votre ko.

C'est plutôt ça

Peu de gens savent qu'une commotion est en fait un traumatisme crânien.

Il s'agit d'une altération temporaire des fonctions mentales, qui peut entraîner une perte de conscience.
La commotion résulte habituellement d'un coup à la tête. De nombreux experts sont toutefois d'avis qu'elle peut aussi survenir en d'autres occasions, par exemple, dans le cas d'un coup de fouet cervical.
On utilise parfois l'expression «traumatisme crânien léger» pour désigner une commotion.
Comment savoir si je suis victime d'un traumatisme crânien?

Si, à la suite d'un coup ou d'une forte secousse à la tête, vous éprouvez l'un ou l'autre des symptômes suivants, il se peut que vous ayez été victime d'un «traumatisme crânien léger». VOUS DEVRIEZ CONSULTER UN MÉDECIN.

Source: santé publique du Canada

#3 dandy ludique

dandy ludique

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 378 messages

Posté 11 octobre 2007 - 13:31

nous vla beaux avec ça.

le KO est un terme sportif. il signifie que le combattant/joueur ne peut pas se relever dans les 10 secondes suivant la chute. il s'ensuit une interdiction de combattre de 3 semaines minimum.

Le KO cérébral (celui qui nous interresse) ne s'accompagne pas forcement d'un perte de connaissance. il ya perte d'équilibre, perte de lucidité, de l'audition, de la vue...

c'est le cerveau qui, a cause du déplacement de la boite crannienne suite au choc, va heurter le crane sur sa face interne.

enfin bref, impossible de se relever pendant plusieurs minutes + mise en PLS + impossible de marcher sans etre porté par deux personnes 10 mn après le coup = K.O. = 3 semaines d'arret sous peine de mettre la VIE du joueur en danger en cas de nouveau choc.

on vient de vivre un accident mortel dans le monde du rugby cette année, c'est deja trop. je souhaite de tout coeur que tout aille pour le mieux pour Serge Betsen, et ça sera le cas a 99,99%, mais putain, sur le principe, c'est vraiment trop con de se mentir et de nier l'évidence.

#4 le salers de la peur

le salers de la peur

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 653 messages

Posté 11 octobre 2007 - 16:21

il nous ferait pas un coup d'intox le berny? serge peut pas jouer pour cause médicale alors je change mon équipe et les beefs ils l'ont dans l'os avec leur vidéo? :whistling:
je rêve un peu là mais qui c'est :unsure:

#5 luern

luern

    Champion d'Europe

  • Bannis
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 997 messages

Posté 11 octobre 2007 - 17:15

Le staff médical des Bleus a tranché. Serge Betsen sera bien sur la pelouse du Stade de France pour affronter l’Angleterre samedi soir, en demi-finale du Mondial. Samedi dernier, face aux Blacks, le troisième ligne tricolore avait pourtant été victime d’une commotion cérébrale, avec perte de connaissance immédiate.

Selon le professeur Jean Chazal, un tel K.-O. aurait nécessité «minimum une semaine d’activité physique modérée». Pour ce neurologue à l’hôpital de Clermont, également médecin de l’ASM, cela ne fait aucun doute: «on prend un risque avec la santé du joueur».

Médicalement, comment définit-on un K.-O.?
Le terme approprié est celui de commotion cérébrale. Il s’agit d’une perte temporaire des fonctions cérébrales, consécutive à un traumatisme ou un choc. Il y a K.-O. lorsque cette commotion cérébrale s’accompagne d’une perte de connaissance.

Comment savoir si un joueur souffre d’un K.-O.?
Il suffit de procéder à un interrogatoire simple. Si on gifle le patient et qu’il ne répond pas à la question: «Comment vous appelez-vous?», cela signifie qu’il a eu une perte de connaissance franche. S’il répond à cette question, alors on peut approfondir l’interrogatoire pour déterminer le degré de perte de connaissance. A un rugbyman, on va lui demander: «quel est ton poste? Dans quel club joues-tu? Contre quelle équipe?» Une seule réponse fausse suffit à établir le diagnostic d’une commotion cérébrale.

Pour justifier leur décision de titulariser Serge Betsen, Bernard Laporte et Jo Maso se retranchent derrière les derniers scanners passés par le joueur. Ces examens sont-ils fiables?
Le scanner ne permet pas de déterminer s’il y a eu un KO ou pas. Il permet juste de dire s’il y a une lésion au niveau du cerveau. Si c’est le cas, il peut y avoir une dépolarisation neuronale. C’est comme un court-circuit: les neurones se mettent momentanément sur «off» avant de se remettre sur «on». Plus grave, il peut y avoir une mort neuronale. Le patient perd alors près de 300.000 neurones, sur les 100 milliards que chacun d’entre-nous possède. C’est sans conséquence s’il n’y a pas de traumatismes à répétition.

Quelles peuvent être les conséquences en cas de récidive?
A l’extrême, de tels chocs peuvent entraîner des troubles définitifs de la mémoire. Le boxeur Mohamed Ali, par exemple, a connu de multiples K.-O. durant sa carrière. Résultat, il a été atteint de la maladie de Parkinson.

Quelles précautions médicales faut-il prendre pour éviter d’en arriver là?
L’an dernier, j’avais arrêté Tony Marsh (le centre de Clermont) pendant trois semaines pour une même blessure. Sous ma responsabilité, Serge Betsen n’aurait pas joué. De ce que j’ai vu à la télé, il avait l’air particulièrement secoué. Ça ressemblait à un K.-O. Cela nécessite au minimum une activité modérée pendant une semaine. Dans son cas, cela aurait voulu dire pas d’entraînement et donc, pas de demi-finale face à l’Angleterre. S’il reperd des neurones samedi, sa santé sera alors en danger. Dans l’hémisphère sud, on ne se pose pas ce genre de questions. L’Australie et la Nouvelle-Zélande arrêteraient le joueur au moins une semaine. Une deuxième commotion cérébrale voudrait dire «saison terminée» pour Betsen. Et une troisième «arrêt définitif de tout sport de contact». Autrement dit, la fin de carrière de rugbyman pour le joueur.

W. WEST / AFP ¦ Samedi dernier, face aux Blacks, Serge Betsen avait été victime d'une commotion cérébrale dès la 5e minute.

#6 le salers de la peur

le salers de la peur

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 653 messages

Posté 11 octobre 2007 - 17:30

Le staff médical des Bleus a tranché. Serge Betsen sera bien sur la pelouse du Stade de France pour affronter l’Angleterre samedi soir, en demi-finale du Mondial. Samedi dernier, face aux Blacks, le troisième ligne tricolore avait pourtant été victime d’une commotion cérébrale, avec perte de connaissance immédiate.

Selon le professeur Jean Chazal, un tel K.-O. aurait nécessité «minimum une semaine d’activité physique modérée». Pour ce neurologue à l’hôpital de Clermont, également médecin de l’ASM, cela ne fait aucun doute: «on prend un risque avec la santé du joueur».

Médicalement, comment définit-on un K.-O.?
Le terme approprié est celui de commotion cérébrale. Il s’agit d’une perte temporaire des fonctions cérébrales, consécutive à un traumatisme ou un choc. Il y a K.-O. lorsque cette commotion cérébrale s’accompagne d’une perte de connaissance.

Comment savoir si un joueur souffre d’un K.-O.?
Il suffit de procéder à un interrogatoire simple. Si on gifle le patient et qu’il ne répond pas à la question: «Comment vous appelez-vous?», cela signifie qu’il a eu une perte de connaissance franche. S’il répond à cette question, alors on peut approfondir l’interrogatoire pour déterminer le degré de perte de connaissance. A un rugbyman, on va lui demander: «quel est ton poste? Dans quel club joues-tu? Contre quelle équipe?» Une seule réponse fausse suffit à établir le diagnostic d’une commotion cérébrale.

Pour justifier leur décision de titulariser Serge Betsen, Bernard Laporte et Jo Maso se retranchent derrière les derniers scanners passés par le joueur. Ces examens sont-ils fiables?
Le scanner ne permet pas de déterminer s’il y a eu un KO ou pas. Il permet juste de dire s’il y a une lésion au niveau du cerveau. Si c’est le cas, il peut y avoir une dépolarisation neuronale. C’est comme un court-circuit: les neurones se mettent momentanément sur «off» avant de se remettre sur «on». Plus grave, il peut y avoir une mort neuronale. Le patient perd alors près de 300.000 neurones, sur les 100 milliards que chacun d’entre-nous possède. C’est sans conséquence s’il n’y a pas de traumatismes à répétition.

Quelles peuvent être les conséquences en cas de récidive?
A l’extrême, de tels chocs peuvent entraîner des troubles définitifs de la mémoire. Le boxeur Mohamed Ali, par exemple, a connu de multiples K.-O. durant sa carrière. Résultat, il a été atteint de la maladie de Parkinson.

Quelles précautions médicales faut-il prendre pour éviter d’en arriver là?
L’an dernier, j’avais arrêté Tony Marsh (le centre de Clermont) pendant trois semaines pour une même blessure. Sous ma responsabilité, Serge Betsen n’aurait pas joué. De ce que j’ai vu à la télé, il avait l’air particulièrement secoué. Ça ressemblait à un K.-O. Cela nécessite au minimum une activité modérée pendant une semaine. Dans son cas, cela aurait voulu dire pas d’entraînement et donc, pas de demi-finale face à l’Angleterre. S’il reperd des neurones samedi, sa santé sera alors en danger. Dans l’hémisphère sud, on ne se pose pas ce genre de questions. L’Australie et la Nouvelle-Zélande arrêteraient le joueur au moins une semaine. Une deuxième commotion cérébrale voudrait dire «saison terminée» pour Betsen. Et une troisième «arrêt définitif de tout sport de contact». Autrement dit, la fin de carrière de rugbyman pour le joueur.

W. WEST / AFP ¦ Samedi dernier, face aux Blacks, Serge Betsen avait été victime d'une commotion cérébrale dès la 5e minute.


édifiant ! merci pour cet article ;)

#7 BERNY de PARY

BERNY de PARY

    Joueur de TOP 14

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 648 messages

Posté 11 octobre 2007 - 18:14

on vient de vivre un accident mortel dans le monde du rugby cette année, c'est deja trop. je souhaite de tout coeur que tout aille pour le mieux pour Serge Betsen, et ça sera le cas a 99,99%, mais putain, sur le principe, c'est vraiment trop con de se mentir et de nier l'évidence.



+1000
tout à fait d'accord avec toi

#8 TITUS

TITUS

    Champion du Monde

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 968 messages

Posté 11 octobre 2007 - 18:26

Surtout qu' Hari a fait un trés bon match ..........

#9 Sniferiste

Sniferiste

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 274 messages

Posté 12 octobre 2007 - 08:37

Le staff médical des Bleus a tranché. Serge Betsen sera bien sur la pelouse du Stade de France pour affronter l’Angleterre samedi soir, en demi-finale du Mondial. Samedi dernier, face aux Blacks, le troisième ligne tricolore avait pourtant été victime d’une commotion cérébrale, avec perte de connaissance immédiate.

Selon le professeur Jean Chazal, un tel K.-O. aurait nécessité «minimum une semaine d’activité physique modérée». Pour ce neurologue à l’hôpital de Clermont, également médecin de l’ASM, cela ne fait aucun doute: «on prend un risque avec la santé du joueur».

Médicalement, comment définit-on un K.-O.?
Le terme approprié est celui de commotion cérébrale. Il s’agit d’une perte temporaire des fonctions cérébrales, consécutive à un traumatisme ou un choc. Il y a K.-O. lorsque cette commotion cérébrale s’accompagne d’une perte de connaissance.

Comment savoir si un joueur souffre d’un K.-O.?
Il suffit de procéder à un interrogatoire simple. Si on gifle le patient et qu’il ne répond pas à la question: «Comment vous appelez-vous?», cela signifie qu’il a eu une perte de connaissance franche. S’il répond à cette question, alors on peut approfondir l’interrogatoire pour déterminer le degré de perte de connaissance. A un rugbyman, on va lui demander: «quel est ton poste? Dans quel club joues-tu? Contre quelle équipe?» Une seule réponse fausse suffit à établir le diagnostic d’une commotion cérébrale.

Pour justifier leur décision de titulariser Serge Betsen, Bernard Laporte et Jo Maso se retranchent derrière les derniers scanners passés par le joueur. Ces examens sont-ils fiables?
Le scanner ne permet pas de déterminer s’il y a eu un KO ou pas. Il permet juste de dire s’il y a une lésion au niveau du cerveau. Si c’est le cas, il peut y avoir une dépolarisation neuronale. C’est comme un court-circuit: les neurones se mettent momentanément sur «off» avant de se remettre sur «on». Plus grave, il peut y avoir une mort neuronale. Le patient perd alors près de 300.000 neurones, sur les 100 milliards que chacun d’entre-nous possède. C’est sans conséquence s’il n’y a pas de traumatismes à répétition.

Quelles peuvent être les conséquences en cas de récidive?
A l’extrême, de tels chocs peuvent entraîner des troubles définitifs de la mémoire. Le boxeur Mohamed Ali, par exemple, a connu de multiples K.-O. durant sa carrière. Résultat, il a été atteint de la maladie de Parkinson.

Quelles précautions médicales faut-il prendre pour éviter d’en arriver là?
L’an dernier, j’avais arrêté Tony Marsh (le centre de Clermont) pendant trois semaines pour une même blessure. Sous ma responsabilité, Serge Betsen n’aurait pas joué. De ce que j’ai vu à la télé, il avait l’air particulièrement secoué. Ça ressemblait à un K.-O. Cela nécessite au minimum une activité modérée pendant une semaine. Dans son cas, cela aurait voulu dire pas d’entraînement et donc, pas de demi-finale face à l’Angleterre. S’il reperd des neurones samedi, sa santé sera alors en danger. Dans l’hémisphère sud, on ne se pose pas ce genre de questions. L’Australie et la Nouvelle-Zélande arrêteraient le joueur au moins une semaine. Une deuxième commotion cérébrale voudrait dire «saison terminée» pour Betsen. Et une troisième «arrêt définitif de tout sport de contact». Autrement dit, la fin de carrière de rugbyman pour le joueur.

W. WEST / AFP ¦ Samedi dernier, face aux Blacks, Serge Betsen avait été victime d'une commotion cérébrale dès la 5e minute.


Oui, c'est quand même prendre un risque que de mettre Betsen titulaire Samedi, il existait d'autres solutions.

En plus le docteur Chazal c'est pas n'importe qui, c'est un neurochirurgien pas mal réputé ! C'est d'ailleurs lui qui a opéré Elvis !
Imaginer que Betsen refasse une commotion à la suite d'un Choc (ce que je ne lui souhaite absoument pas), le staff médical risque d'être très critiqué.

#10 vulcy

vulcy

    Joueur de 1ère série

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 319 messages

Posté 12 octobre 2007 - 08:48

Merci pour cet interview :flowers:

Il me semblait bien que le KO devait se juger sur l'instant et non par la suite.

Le Professeur Chazal précise bien les précautions à prendre si KO et en l'occurence KO il y a eu cela est indiscutable, Betsen ne tenait pas sur ses jambes en sortant alors que les soigneurs étaient déjà avec lui depuis 5 bonnes minutes au moins :unsure:

Enfin, on ne va pas porter la poisse à Betsen, c'est un guerrier, il ne lui arrivera rien :flowers:

Allez les bleus :flowers:

#11 Passè à l'Ouest

Passè à l'Ouest

    Hobereau d'Anjou

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 37 280 messages

Posté 12 octobre 2007 - 08:49

le staff médical risque d'être très critiqué.

ca ne sera pas la 1ere fois..
ouin ouin ...

#12 hébus

hébus

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 190 messages

Posté 12 octobre 2007 - 10:51

Disons que psychologiquement Betsen est important face au anglais à leur ouvreur vedette, je crois pour ma part qu'il pourrait s'agir d'une stratégie de com d'avant-match et que le forfait de Betsen ne sera annoncé qu'au tout dernier moment, avec une entrée de Nyanga dans le groupe et pourquoi pas titulaire vu le profil d'Harinordoquy dont l'entrée dans les 15 obligerait 2 changements puisque Bonnaire glisserait sur l'aile de la troisième ligne. En tout cas j'espère que j'ai raison pour la santé de Betsen...

#13 le salers de la peur

le salers de la peur

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 653 messages

Posté 12 octobre 2007 - 13:02

Disons que psychologiquement Betsen est important face au anglais à leur ouvreur vedette, je crois pour ma part qu'il pourrait s'agir d'une stratégie de com d'avant-match et que le forfait de Betsen ne sera annoncé qu'au tout dernier moment, avec une entrée de Nyanga dans le groupe et pourquoi pas titulaire vu le profil d'Harinordoquy dont l'entrée dans les 15 obligerait 2 changements puisque Bonnaire glisserait sur l'aile de la troisième ligne. En tout cas j'espère que j'ai raison pour la santé de Betsen...

+1

#14 herve-beaulon

herve-beaulon

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 014 messages

Posté 12 octobre 2007 - 13:10

Disons que psychologiquement Betsen est important face au anglais à leur ouvreur vedette, je crois pour ma part qu'il pourrait s'agir d'une stratégie de com d'avant-match et que le forfait de Betsen ne sera annoncé qu'au tout dernier moment, avec une entrée de Nyanga dans le groupe et pourquoi pas titulaire vu le profil d'Harinordoquy dont l'entrée dans les 15 obligerait 2 changements puisque Bonnaire glisserait sur l'aile de la troisième ligne. En tout cas j'espère que j'ai raison pour la santé de Betsen...



betsen jouera, ca c'est a peu pres sur

#15 B-travor

B-travor

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 616 messages

Posté 12 octobre 2007 - 14:10

betsen jouera, ca c'est a peu pres sur


Laporte faire de la steatégie de com je n'y crois pas une seconde.