Aller au contenu


Photo

La chronique de Pierre Villepreux


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
3 réponses à ce sujet

#1 epo03

epo03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 161 messages

Posté 19 octobre 2007 - 19:46

Que peut-on rajouter qui n'a pas été dit après la défaite de la France en demi-finale. Le constat du match a malheureusement fait apparaître les difficultés rencontrées par cette équipe pour produire de manière plus permanente un jeu qui répond qualitativement aux exigences tactiques essentielles que devraient posséder toute équipe visant, comme c'était le cas pour les tricolores, la plus haute marche du podium.

J'ai déjà dit que le potentiel de ce groupe le permettait. Mais pour qu'il en soit ainsi fallait-il encore avoir la volonté d'envoyer du jeu, y compris de manière excessive, depuis le début de l'aventure commencée après la Coupe du monde 2003. Choisir cette option ne veut pas dire faire de la passe à 10 mais bien placer les joueurs en confiance par rapport à un projet de jeu clairement défini dans lequel le jeu à la main se doit d'être prioritaire. Pour qu'il en soit ainsi, il faut accepter que toutes les balles disponibles soient considérées comme potentiellement jouables. Je ne parle pas bien sûr seulement des balles gagnées sur les phases statiques qui impliquent un choix de jeu préétabli qui intègre le mouvement suivant en terme de choix sur des bases adaptatives et non pas sur des bases programmées. Mais je pense surtout aux balles issues des récupérations directes sur jeu au pied adverse ou indirectes après placage qui sont les plus intéressantes à utiliser en jouant à la main, au même titre d'ailleurs que les balles en provenance des pénalités accordées. Autant de balles qui, quand elles sont jouées avec pertinence, créent du rythme et donnent de la vitesse au jeu et provoquent un maximum d'incertitude dans la défense adverse. Cependant, pour que l'efficacité soit présente, il faut que la décision du premier joueur initiant l'action devienne celle de tous. Il s'agit bien en effet pour tous les attaquants de prévoir le jeu successif et quelle que soit la position momentanée de chacun de se distribuer avec à propos dans la dynamique de mouvement engendrée par le joueur initiateur. Cela demande compréhension du jeu et donc forcement une bonne lecture mais encore une grande vigilance pour à la fois ne pas être en retard mais aussi pour conforter dans son choix le joueur ayant pris l'initiative.

Entrer dans ce jeu implique que l'initiative prise soit relayée par une adhésion collective. On sort de la stratégie établie pour entrer dans un jeu tactique où il s'agit de faire preuve d'adaptabilité et non plus de répondre à un jeu formaté.

Les joueurs français ont-ils cette capacité ? Sont-ils capable de dépasser le cadre d'un système trop fermé? Ma réponse est oui, mais cela passe par un travail d'entrainement bien ciblé et sa mise en œuvre aurait du se faire bien avant le début de la compétition de manière sinon permanente en tout cas le plus souvent possible.

Quel jeu vont produire les tricolores pour cette petite finale ? Très sincèrement je n'en sais rien. Ils se doivent de gagner et d'y ajouter la manière. Leur capacité à jouer ensemble sur des principes de jeu et repères communs est-elle aujourd'hui suffisante pour se lancer dans un jeu très ambitieux qui demande justement une grande adaptabilité? Sont-ils capables de dépasser les effets pervers d'un jeu trop programmé durant 4 mois qui risque de les amener à résister à la tentation d'aller vers un jeu plus adaptatif fait de plus d'incertitude et donc de ne pas avoir à disposition les comportements adéquates ? Leur capacité à sortir du cadre stratégique précédemment choisi devrait leur donner les moyens de dominer les argentins. Si ce n'est pas le cas la victoire restera possible mais plus malaisée.

Ce match est un enjeu pour les tricolores, une victoire sera considérée comme normale. En revanche pour les Argentins accéder au podium relève d'une véritable performance qui les amène à une reconnaissance mondiale. On peut compter sur eux pour ne pas lâcher le morceau.



#2 cetotomatos

cetotomatos

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 23 827 messages

Posté 19 octobre 2007 - 22:05

Chapeau bas Monsieur Villepreux. :original: :flowers:

#3 Jesus Hans Hubert Vorme

Jesus Hans Hubert Vorme

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 905 messages

Posté 20 octobre 2007 - 09:27

Chapeau bas Monsieur Villepreux. :original: :flowers:


c'est bien l'homme qui a été qualifié de "plus grande pipe du rugby français" par le secretaire d'état aux sports?

#4 Lucien Assamémaire

Lucien Assamémaire

    Private

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 38 106 messages

Posté 20 octobre 2007 - 09:28

c'est bien l'homme qui a été qualifié de "plus grande pipe du rugby français" par le secretaire d'état aux sports?

et qui en a pris plein la gueule quand il etait a la tete de l EDF....