Aller au contenu


Photo

les bobos de la coupe du monde...


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
7 réponses à ce sujet

#1 lancien

lancien

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 640 messages

Posté 20 décembre 2007 - 20:21

LA ROSE CHAMPIONNE DU MONDE DES BOBOS
Par Laurence MAUDUIT l equipe fr
Sur le plan sportif, le bilan de la Coupe du monde est vite dressé : l'Afrique du Sud s'est imposée en finale face à l'Angleterre. Mais sur le plan médical, qu'en est-il exactement ? Pour vous, et en exclusivité, lequipe.fr a mené l'enquête.

Le XV de la Rose, champion du monde des interventions médicales. (L'Equipe)

Il s'agissait de donner «une médecine de haut niveau à tous ces joueurs de haut niveau, car sur le plan médical, il n'y a pas de grandes ou de petites équipes», explique le professeur François Laborde soulagé par le succès de l'organisation médicale de cette Coupe du monde, qu'il a préparée, à sa façon, pendant quatre ans dans dix villes de France. Sur les 1000 joueurs, 214 ont eu besoin d'une prise en charge parmi lesquelles on déplore 9 hospitalisations, 16 fractures et 6 interventions chirurgicales. Seuls 131 joueurs ont été secourus pendant les matchs, 83 en dehors de la compétition et 39 ont été contraints à l'abandon.
Cependant, aucun accident grave mettant en jeu le pronostic vital n'est survenu. A chaque match, 4 médecins et 4 chirurgiens se trouvaient au bord du terrain pour intervenir immédiatement en cas de nécessité. Les accidents ont plutôt eu lieu en deuxième mi-temps et en moyenne, les médecins sont intervenus à quatre reprises par match. Globalement, c'est l'équipe canadienne qui leur a donné le moins de peine avec trois interventions. Un staff médical qui s'est aussi déplacé à 14 reprises pour l'équipe de France. La palme revient encore aux Anglais qui, à défaut de l'avoir emporté, restent champions des interventions médicales pendant la compétition, avec 23 interventions.

Ils sont restés de glace

Au niveau des blessures, les lésions musculo-tendineuses (hématomes ou déchirures) représentent 37 % des prises en charge. Bernard Lapasset, qui préside la Fédération française de rugby et le comité d'organisation de cette Coupe du monde, s'étonne encore des nombreuses tonnes de glace qu'il a fallu acheminer dans les vestiaires pour y plonger les joueurs dès la fin des matchs. «C'est la seule façon de stopper l'apparition des hématomes», expliquent les médecins. Les sutures ont représenté un quart de l'activité médicale et 80 % d'entre elles ont été réalisées à la face, avec une prédominance de l'arcade sourcilière. Ces gestes ont tous pu être réalisés en moins de sept minutes, permettant le retour du joueur au centre du jeu. Bien plus rares, les traumatismes crâniens ou rachidiens, qui représentent 11% des interventions, ont exigé 18 scanners et 78 I.R.M. réalisés pour les membres inférieurs.

212 contrôles antidopage négatifs

Les contrôles antidopage réalisés sont tous restés négatifs. Pas moins de 212 contrôles ont eu lieu le jour des matchs et 20 d'entre eux ont été pratiqués de manière inopinée. Pour écarter toute suspicion, la Fédération française de rugby a même demandé de procéder pour la première fois à des contrôles sanguins à partir des quarts de finale. Avec ce dispositif, «il était moins dangereux de venir dans le stade que de rester devant sa télé», plaisante Claude Atcher, directeur du tournoi. Effectivement, sur les 2,3 millions de personnes qui se sont déplacées, seules 687 personnes ont été examinées et 9 évacuées. Finalement, pas moins de 800 personnes ont été mobilisées pour assurer la sécurité médicale des joueurs et des spectateurs, représentant globalement un budget de l'ordre de 800 000 euros sur les 240 millions d'euros dépensés à l'occasion de cette oupe du monde. «Le juste prix», peut-on dire, de la sécurité à assurer. Au niveau médical, les médecins engagés, tous spécialistes, ont été rémunérés sur la base d'un forfait de 180 euros par match. Le goût du risque et l'aventure en plus.

à noter que l' an passé le championnat anglais, avait 33% de joueur blessé de manière constante! :flowers:

#2 lepoeeete

lepoeeete

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 532 messages

Posté 20 décembre 2007 - 21:06

j'ai cru que tu parlais d'autres bobos...

#3 lancien

lancien

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 640 messages

Posté 20 décembre 2007 - 21:11

j'ai cru que tu parlais d'autres bobos...

he he he he ... :flowers:

#4 Parigot_Paris

Parigot_Paris

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 706 messages

Posté 20 décembre 2007 - 21:46

j'ai cru que tu parlais d'autres bobos...


Oui ? :flowers: Quelqu'un m'a appelé ? :flowers:
Ah, pardon, je croyais que c'était pour les BoBos du Top 14... :bush:

#5 lancien

lancien

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 640 messages

Posté 20 décembre 2007 - 22:00

Oui ? :flowers: Quelqu'un m'a appelé ? :flowers:
Ah, pardon, je croyais que c'était pour les BoBos du Top 14... :bush:

décidément, que des fausses pistes! :whistling: :whistling: :whistling:

#6 Parigot_Paris

Parigot_Paris

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 706 messages

Posté 20 décembre 2007 - 22:26

décidément, que des fausses pistes! :whistling: :whistling: :whistling:


Ce qui fait moins mal qu'une chaude piste... :original:

#7 rueducourage

rueducourage

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 515 messages

Posté 26 décembre 2007 - 20:44

"Pour écarter toute suspicion, la Fédération française de rugby a même demandé de procéder pour la première fois à des contrôles sanguins à partir des quarts de finale. Avec ce dispositif, «il était moins dangereux de venir dans le stade que de rester devant sa télé», plaisante Claude Atcher, directeur du tournoi"

Curieux rapprochement, on controlait aussi les spectateurs ?? :blink:

#8 Gastounet

Gastounet

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 905 messages

Posté 27 décembre 2007 - 11:23

Ils sont restés de glace

212 contrôles antidopage négatifs

Les contrôles antidopage réalisés sont tous restés négatifs. Pas moins de 212 contrôles ont eu lieu le jour des matchs et 20 d'entre eux ont été pratiqués de manière inopinée.


On ne nous dit pas ce qui était recherché dans ces contrôles,pour moi c'est pas sérieux,c'est simplement se donner bonne conscience.