Aller au contenu


Photo

la compo France - Italie


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
26 réponses à ce sujet

#16 obewan

obewan

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 472 messages

Posté 05 mars 2008 - 14:27

"LE TRIO CLERMONTOIS"

Emile N'Tamack : "Nous avions arrêté que Malzieu et Floch seraient titulaires. Pour Julien, c'est un retour après l'Ecosse. Il était sorti sur blessure et nous voulions le revoir. Pour Anthony, il était important de lui donner du temps de jeu afin qu'il s'exprime, chose qu'il n'a pas eu le temps de faire. Il fallait ensuite trancher entre Rougerie et Clerc, mais il a été très tentant de voir le triangle d'attaque clermontois."

Source Rugbyrama.fr

tu m'étonnes, j'ai hate de voir ça!



on a l'impression que les sélectionneurs veulent juger entre les deux trios, l'un clermontois, l'autre toulousain.. ce qui pourrait entraîner la disparition d'un des deux.. car évidemment il y a des automatismes de club dans tout cela..... sans compter les amitiés entre les joueurs......

#17 cetotomatixjunior

cetotomatixjunior

    Joueur de 4ème série

  • Membres
  • Pip
  • 36 messages

Posté 05 mars 2008 - 16:23

B)-->
CITATION(F@b @ mercredi 05 mars 2008 à 09:32) <{POST_SNAPBACK}>
Le XV de France : Floch ; Rougerie, Jauzion, David, Malzieu ; (o) Trinh Duc, (m) Yachvili ; Ouedraogo, Picamoles, Diarra ; Thion, Nallet (cap.) ; Mas, Szarzewski, Barcella.[/quote]
un beau xv mais un peu trop de clermontois ,il ne seront pas a DAX :unsure:

#18 Velveteethol

Velveteethol

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 263 messages

Posté 05 mars 2008 - 16:44

on a l'impression que les sélectionneurs veulent juger entre les deux trios, l'un clermontois, l'autre toulousain.. ce qui pourrait entraîner la disparition d'un des deux.. car évidemment il y a des automatismes de club dans tout cela..... sans compter les amitiés entre les joueurs......


J'espère que tu dis faux. J'ai pas envie de voir ces joueurs disparaître du 15 de France, ni les un ni les autres.
Par contre pour le trio Clermontois, çà risque d'être plus dur de trouver le soutien des avants en bout de course qu'en Jaune...
Pourvu qu'Anthony soit pas forcé de jouer comme Heymans et qu'il tape plus et mieux et qu'il gagne sa place.
Après pour le reste ce n'est que le match contre l'Italie chez nous. Avec l'affront anglais à effacer, même si il risque d'être dur pour nous, çà devrait le faire. Le vrai test c'est les Gallois, et là j'ai très peur.

#19 cocotte 63

cocotte 63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 437 messages

Posté 05 mars 2008 - 17:32

Pourvu qu'Anthony soit pas forcé de jouer comme Heymans et qu'il tape plus et mieux et qu'il gagne sa place.


Complétement d'accord, Floch devra essayer d'imposer la longueur de son jeu au pied s'il souhaite marquer des points car dans l'aspect offensif et percussions, il est (pour le moment) inférieur à Heymans...

Par contre dans le placement et les fondamentaux du poste d'arrière (chandelle, jeu au pied, occupation), il a sans doute un avantage, à lui d'en tirer profit! :)

#20 BERNY de PARY

BERNY de PARY

    Joueur de TOP 14

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 648 messages

Posté 05 mars 2008 - 22:18

XV DE FRANCE / MARC LIEVREMONT : Interview du coach
Marc Lièvremont, alignerez-vous dimanche les meilleurs joueurs français du moment ou l'équipe que vous aviez le plus envie de voir à l'œuvre ?

. Aujourd'hui, il faut aussi considérer qu'il y a environ 27 titulaires potentiels.


voilà je pense une bonne réponse à tous les sceptiques qui ne sont pas d'accord avec les choix des sélectionneurs
comme quoi, ils savent bien ou ils en sont et surtout ou ils veulent aller

#21 gersois

gersois

    Joueur de 2ème série

  • Membres
  • PipPipPip
  • 113 messages

Posté 05 mars 2008 - 22:35

Et oui un auscitain qui debute la partie quel honneur!!!!!

#22 Patrick Sébastien

Patrick Sébastien

    Joueur de 2ème série

  • Membres
  • PipPipPip
  • 159 messages

Posté 05 mars 2008 - 22:50

Et oui un auscitain qui debute la partie quel honneur!!!!!

alors qu'à Brive.... :unsure:

#23 herve-beaulon

herve-beaulon

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 014 messages

Posté 07 mars 2008 - 14:21

CITATION(F@b @ mercredi 05 mars 2008 à 09:32) <{POST_SNAPBACK}>Le XV de France : Floch ; Rougerie, Jauzion, David, Malzieu ; (o) Trinh Duc, (m) Yachvili ; Ouedraogo, Picamoles, Diarra ; Thion, Nallet (cap.) ; Mas, Szarzewski, Barcella.
un beau xv mais un peu trop de clermontois ,il ne seront pas a DAX :unsure:

Non mais l'edf est le but de tous joueurs, si tu supportes l'asm tu devrais simplement te réjouir pour les joueurs sélectionnés.

#24 obewan

obewan

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 472 messages

Posté 07 mars 2008 - 14:32

alors qu'à Brive.... :unsure:



normal y a que des mercenaires à Brive :closedeyes: :closedeyes: <_< <_<

#25 Pascal63

Pascal63

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 792 messages

Posté 07 mars 2008 - 14:34

Le traitre CANALE (lol), ne va t il pas dévoiler tous les secrets asémistes, empêchant ainsi le triangle d'or de jouer à son vrai niveau ??????

#26 obewan

obewan

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 472 messages

Posté 07 mars 2008 - 16:21

Rugby (Tournoi): la France veut la victoire et la manière face à l'Italie

Deux semaines après avoir enregistré face à l'Angleterre son premier revers dans le Tournoi des Six Nations, le Quinze de France aura l'occasion de se relancer et reprendre confiance dans son jeu en recevant l'Italie, l'une des plus faibles formations de la compétition, dimanche après-midi à Saint-Denis.

En s'imposant au Stade de France (24-13), le Quinze de la Rose a interrompu une série de deux victoires tricolores en Ecosse (27-6) puis face à l'Irlande (26-21) et amputé les chances de la France de conserver son titre. Mais s'il bat l'Italie, avant-dernière du classement, le XV tricolore peut encore se replacer dans la course et donner du sens à son dernier rendez-vous à Cardiff le samedi 15 mars.

"Il faut d'abord battre l'Italie et quels que soient les résultats des autres matches il y a aura quelque chose à aller chercher au pays de Galles", commente Marc Lièvremont, l'entraîneur du XV de France.

En se présentant, dimanche, sur la pelouse de Saint-Denis, les Bleus sauront où se situent leurs adversaires directs qui tous auront joué la veille. Galles, leader invaincu, jouera un match décisif en Irlande, sa dauphine, alors que l'Angleterre (4e) rend visite à l'Ecosse, la lanterne rouge de l'épreuve mais souvent capable de réserver une mauvaise surprise aux voisins du Sud.

L'encadrement tricolore a procédé à neuf changements par rapport au match contre l'Angleterre. Après avoir déjà fait débuter huit joueurs en trois matches, il a fait à nouveau le pari de la jeunesse en titularisant trois néophytes pour affronter les Italiens : le pilier Fabien Barcella, le flanker Ibrahim Diarra et le centre Yann David. Deux autres jeunes joueurs, formatés au sein de l'équipe de France des moins de 21 ans, championne du monde en 2006, seront sur le banc au coup d'envoi. Il s'agit du talonneur Guilhem Guirado et du demi de mêlée Julien Tomas.

En titularisant, par ailleurs, cinq autres joueurs comptant d'une à quatre sélections, l'encadrement creuse le déficit d'expérience de son équipe. En troisième ligne, notamment, le flanker Fulgence Ouedraogo, avec ses 22 ans et ses quatre capes, fera figure d'ancien aux côtés du débutant Diarra (24 ans) et de Louis Picamoles (22 ans, 2 sélections).

Le capitaine Lionel Nallet estime cependant que le présent tricolore n'est pas sacrifié au nom de son avenir.

"Je ne pense que nous galvaudons le Tournoi et que les jeunes viennent en équipe de France pour ne pas gagner", assure le deuxième ligne. "C'est vrai que cela paraît plus difficile car il y a de nouveaux joueurs, un nouveau jeu mais l'objectif c'est de gagner le Tournoi".

Lors de la précédente journée, le pays de Galles a écrasé l'Italie 47-8. L'an passé c'est une meilleure différence de points qui a permis à la France de coiffer l'Irlande au poteau d'arrivée, mais les patrons du Quinze tricolore assurent ne pas être préoccupés par l'ampleur du score de dimanche. Ils savent, en revanche, que le public espère du spectacle.

"Le problème quand on rencontre les Italiens, ce n'est pas seulement de les battre mais en plus d'y mettre la manière", confie Didier Retière, entraîneur-adjoint.

Selon Lièvremont, les Français doivent s'attendre à croiser "une équipe organisée et agressive". C'est du moins ce qu'a été la formation Nick Mallet lors de ses deux premiers matches perdus en Irlande (11-16) et contre les Anglais (19-23). Depuis il y a eu la sortie de route à Cardiff et la perte d'un des meilleurs combattants du pack, Mauro Bergamasco, suspendu 13 semaines.

"Le pack italien reste costaud. Il y aura un gros combat devant", prévient le talonneur français Dimitri Szarzewski. Fidèles au discours de l'encadrement, les Bleus déplaceront donc le jeu à la recherche d'espaces. Mais il faudra montrer, parallèlement, que la leçon donnée par la défense anglaise a été comprise. Les hommes de Brian Ahston étaient venus couper la route des ailes ce qui avait déboussolé les Bleus.

"On va essayer de rectifier le tir", avance Emile Ntamack, l'entraîneur-adjoint. "Il faudra savoir quand renverser la pression par du jeu au pied au lieu de s'entêter à relancer à la main".

AP

xdes/jlc


Copyright 2006 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistributed.

#27 Bonobob

Bonobob

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 748 messages

Posté 07 mars 2008 - 18:55

voilà je pense une bonne réponse à tous les sceptiques qui ne sont pas d'accord avec les choix des sélectionneurs
comme quoi, ils savent bien ou ils en sont et surtout ou ils veulent aller

qui est sceptique? des noms des noms.