Aller au contenu


Vivement samedi !


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Guest_totoche_*

Guest_totoche_*
  • Invité

Posté 09 octobre 2003 - 10:36

? deux jours du coup d'envoi du match contre les Fidji (samedi 11h30, HF), l'?quipe de France se sent encore peu concern? par l'?v?nement Coupe du monde.
Image IPB
Diom?de, la star de l'?quipe et Garbajosa, le figurant

Une vraie trag?die


Il faut d'abord se souvenir de cette d?sagr?able impression de dispersion procur?e par la Coupe du monde 1999 et de ses nombreux matches jou?s un peu partout de part et d'autre de la Manche (France, Angleterre, ?cosse, pays de Galles et Irlande). Cette fois, organis? exclusivement en Australie, le tournoi mondial renoue avec la rh?torique de la trag?die, sc?nario type quand on parle de comp?tition sportive. Unit? de lieu, de temps et d'action. Avec une touche d'exotisme venue des antipodes qui donne au tableau une saveur toute particuli?re. Tout est r?uni pour revivre les ?motions fortes de la Coupe du monde 1987 (Australie-Nouvelle-Z?lande) et 1995 (Afrique du sud). ? En 1999, se souvient Fabien Pelous, on a ressenti qu'on participait ? la Coupe du monde seulement ? partir des quarts quand on est all? en Irlande pour jouer l'Argentine. L'effervescence ?tait alors palpable. ?



Seulement voil?, l'Australie, qui vient de se passionner pour la finale nationale de rugby ? XIII, souffle un peu avant d'embrayer sur la Coupe du monde ? XV. Et l'?quipe de France, d?barqu?e il y a plus d'une semaine ? Brisbane, ? une heure et demie d'avion de Sydney, o? se tient le match d'ouverture, tarde ? prendre la mesure de l'?v?nement. Les affiches officielles "Rugby World Cup" qui ornent les rues de Brisbane sont un d?cor en trompe-l'oeil. ? Je n'ai pas encore l'impression qu'on participe ? la Coupe du monde, regrette Jean-Baptiste Poux. C'est assez ?trange. Nous sommes dans notre coin. Isol?s ?. ? Quand on se balade dans la ville, il n'y a pas grand monde qui nous reconna?t, rench?rit Imanol Harinordoquy. On ne se rend pas compte qu'on est l? pour sept semaines. Enfin... Si tout se passe bien. C'est comme si on ?tait en tourn?e. ?



La faute ? un climat qui rappelle trop celui de la France au tout d?but du printemps. ? On s'attendait ? avoir la grosse chaleur, l'humidit? et le soleil. Au lieu de cela, le temps est mitig? avec pas mal d'averses. Cela ne nous aide pas ? nous propulser dans un autre monde ?, explique Fabien Pelous. Dans leur univers compress?, ordonn? par les entra?nements, les s?ances de musculation et les longues plages de r?cup?ration ? leur h?tel, loin du lieu de vie des autres favoris, les Bleus n'ont gu?re que quelques reportages TV, coinc?s en fin de journal, sur les Blacks, les Anglais ou les Australiens, ? se mettre sous la dent

D?tach?s ? Une bonne chose


L'ambiance interne d?teint forc?ment. Si les entra?nements sont empreints de s?rieux, le rugby ? proprement parler n'occupe pas les esprits ? toute heure du jour. ? On parle tr?s peu rugby en dehors des entra?nements, confirme Fr?d?ric Michalak. On se marre bien et le souci principal reste de savoir qui va h?riter du coq Diom?de ? la fin de la journ?e. ?



Mais les sages du XV de France ne voient pas d'un si mauvais oeil ce d?tachement forc? vis-?-vis de la comp?tition. La distanciation emp?che un stress intempestif et pr?serve les plus jeunes d'une pression trop aigu? alors qu'il y a tant de matches ? disputer. ? Volontairement, on ne doit pas se dire que c'est la Coupe du monde, pr?vient Pelous, qui joue sa deuxi?me comp?tition mondiale. Cela ne doit pas ?tre un ?l?ment de motivation. Du moins au d?but. On doit se concentrer sur ce qu'on a ? faire. Point barre. Le match contre les Fidji doit ?tre consid?r? comme un simple match et non comme un ?v?nement ? part. ?



Le jour de l'annonce de l'?quipe de d?part pour le premier match, l'ambiance est enfin mont?e d'un cran. ? Cela rigolait beaucoup moins et les regards ?taient bien plus inquiets ?, a constat? Jo Maso, le manager. ? L'annonce de l'?quipe a chang? la donne, affirme Serge Betsen. On commence ? ?tre en plein dedans. ? Jeudi apr?s-midi, l'?quipe de France vit sa premi?re c?r?monie d'envergure : la pr?sentation officielle des ?quipes de la poule B au palais du gouverneur du Queensland. Rien ? voir, bien s?r, avec le coup d'envoi de France-Fidji qui aura lieu samedi au Sun Corp de Brisbane. L?, les Fran?ais devront ?tre tout ? fait concern?s.




3 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 3 guests, 0 anonymous users