Aller au contenu


Photo

Interview Didier Retiere


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
4 réponses à ce sujet

#1 pont01

pont01

    Joueur de 4ème série

  • Membres
  • Pip
  • 10 messages

Posté 22 janvier 2010 - 22:20

Conférence et débat Didier Retiere L'entraineur des avants du quinze de France :

http://www.facebook.....6&l=847ab505a3

Lieu : Oyonnax, VIP room du stade charle mathon

Photo Ain Pact : http://www.lainpact.....NNAX/index.php

Citation:
C'est la première fois que vous venez à Oyonnax ?

Non. Je suis venu jouer avec le Creusot et Dijon, et j'ai même dû venir avec la B du Racing. Et je me souviens que c'était rude. Au niveau du climat comme de l'adversaire.

Vous suivez un peu la Pro D2 ?

J'essaye de regarder un peu, mais de manière moins assidue que le Top 14. Je regarde quelques joueurs avec qui j'ai joué ou d'autres que j'ai eus avec les moins de 19 ou les moins de 20 ans. On regarde ce qu'ils deviennent. À Oyonnax, je connais Guilloux, avec qui j'ai joué un peu à Dijon quand il était jeune, et Ménotti, que j'ai eu en sélection de Bourgogne. Et il y avait aussi Julien Loreau.

Que vous inspire le parcours de l'US Oyonnax ?

Avec Oyonnax, on assiste à une montée en puissance tranquille, mais certaine. Pas mal de gens pensaient que c'était une surprise l'an dernier. Mais ils confirment leur bon parcours.

Pensez-vous qu'ils peuvent aller plus haut ?

Sportivement, ils en ont les moyens. Après, les enjeux financiers sont très différents en Top 14 et je ne connais pas suffisamment bien la région économiquement pour savoir si le club pourrait faire face. Mais il a l'air de vivre une belle aventure humaine.

Et le LOU ?

C'est une ville au potentiel énorme. Presque une ville trop grande pour le rugby qui a besoin d'une dynamique forte autour du club. Dans une grande ville, c'est plus compliqué. Mais ils pointent le bout de leur nez. Ce qui est dommage, c'est que ça vienne un peu en contrepoids de Bourgoin.

Et la Bourgogne dans tout ça ?

C'est une terre de rugby avec une culture très marquée en Saône-et-Loire et dans une partie de la Côte-d'Or. Il y a beaucoup de jeunes joueurs intéressants qui jouent en Top 14. Après, c'est une petite région économique. Est-ce qu'elle a les moyens pour bien figurer en Pro D2 ? Ce n'est pas évident. On l'a vu avec l'aventure de Bourg qui est un super-club formateur, mais qui s'est rendu compte qu'il était difficile de rivaliser uniquement sur le sportif. J'aimerais que la Bourgogne soit représentée en Pro D2, mais ça me semble difficile.

Finalement, Oyonnax est le plus bourguignon des clubs pros ?

(Sourire) Il y a une dynamique autour de ce club. Les gens de l'Est sont assez proches des Auvergnats ou des clubs de la région lyonnaise. Les jeunes sont attirés par ces clubs.

L'actualité de l'équipe de France reprend avec l'annonce de l'équipe pour l'Écosse mercredi prochain ?

Oui, finalement, c'est passé assez vite depuis la tournée. Mais on a toujours hâte d'y être, de retrouver l'équipe, la compétition. C'est stimulant.

Ne pas voir vos joueurs pendant de longues semaines, ce n'est pas trop difficile à gérer ?

Il y a du positif et du négatif. Le négatif, c'est la frustration de se dire qu'on avait avancé et qu'on repart un peu en arrière. Il y a ce manque de travail en continuité. Le positif, c'est qu'on n'est pas dans la routine.

Vous avez déjà eu une mauvaise nouvelle avec la blessure des trois Biarrots Traille, Yachvili et Barcella ?

Quand on regarde les matches à la télé, plus les échéances approches, plus on redoute ce genre de nouvelles. On avait été épargné en novembre. Là, j'espère que ça va s'arrêter.

La blessure de Yachvili et la suspension de Dupuy font remonter la cote de l'ancien Berjallien Morgan Parra ?

Sa cote a toujours été bonne. Il a un potentiel intéressant et il a fait des super-matches avec Clermont. C'est un joueur encore jeune qui a un énorme potentiel. C'est un garçon sur qui on compte.

Comme les autres régionaux Nallet, Chabal, Bonnaire ou David ?

Certains montent en puissance. Lionel fait de très bons matches avec le Racing. Devant, on est un peu plus en place car on a eu moins de blessés. Mais oui, les «locaux» sont compétitifs.

Qu'attendez-vous du Tournoi qui se profile ?

On souhaite continuer à hisser notre niveau de jeu. Repartir sur les mêmes bases que lors de la tournée en gommant les imperfections. Les tournées nous ont quand même donné des pistes positives. Si on trouve de la continuité, on pourra gagner le Tournoi.

L'Écosse doit donner le tempo de votre campagne ?

Oui, comme tous les premiers matches. Il y a toujours une part d'incertitude. C'est très différent d'un match de championnat. C'est souvent important pour voir comment on va se comporter dans le Tournoi. Mais à la fois, il faut s'enlever la pression du premier match.

Pour vous, y aura-t-il des révélations à attendre ?

Devant, nous avons un groupe mixte avec des jeunes et des joueurs plus expérimentés. Des jeunes vont monter en puissance comme Lapandry ou Domingo. Mais je ne pense pas qu'il y aura des révélations. On connaît les joueurs, on les suit depuis longtemps. Voila Jespere que sa vous sa a plus

Amicalement

Pont01

#2 brayaud's

brayaud's

    Super Con-batif du Tour

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 080 messages

Posté 22 janvier 2010 - 22:59

:flowers: merci ! article sympa !

#3 aymeric

aymeric

    Quasi-Modo

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 399 messages

Posté 01 février 2010 - 18:26

Article assez sympa c'est vrai. Et l'interwiew est pas mal non plus

#4 pont01

pont01

    Joueur de 4ème série

  • Membres
  • Pip
  • 10 messages

Posté 21 février 2010 - 18:50

merci beaucoup

#5 cuisto63

cuisto63

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 159 messages

Posté 21 février 2010 - 19:15

merci :flowers: