Aller au contenu


Photo
* * * * - 5 note(s)

Dopage et rugby (92)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5012 réponses à ce sujet

#4981 el landeno

el landeno

    Joueur de promotion

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 605 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 04 avril 2019 - 22:18

Jean-François Tordo : « Le destin d'Anthony Martrette doit servir de leçon »

Publié le   jeudi 4 avril 2019 à 15:19   | Mis à jour le   04/04/2019 à 17:44 

Entraîneur et proche d'Anthony Martrette lors de son passage à Bourgoin, l'ancien capitaine du quinze de France, appelle, après le décès de l'ex-troisième ligne, à une plus forte sensibilisation aux dangers du dopage.

Quentin Thomas dans l'Equipe
 
 

 

 

Décédé dans la nuit de mardi à mercredi à 41 ans, Anthony Martrette, ancien troisième-ligne qui avait avoué à l'automne 2016 avoir pris des produits dopants tout au long de sa carrière, a commencé sa carrière professionnelle à Bourgoin-Jallieu au début des années 2000. C'est là qu'il a rencontré et s'est lié d'amitié avec Jeff Tordo, tout jeune entraîneur à l'époque. 

« On vous imagine très touché par le décès d'Anthony Martrette...
Oui. C'est dramatique. Anthony était un garçon adorable. Il a eu un moment de faiblesse par le passé et l'a payé de sa vie, c'est grave. Je ne pensais pas que ça arriverait si vite, même si la dernière fois que je l'ai vu, l'année dernière à l'occasion d'un match de rugby, il était très fatigué. Ça m'avait choqué car c'est difficile d'imaginer que le monde du sport t'amène à ça. Tu sentais une misère physique, une misère mentale, un garçon perdu. Il n'était pas du genre à se plaindre mais il vivait dans la douleur : avec une paire de béquilles à faire un pas sur deux, avoir mal, s'arrêter, s'essouffler, repartir, prendre des médocs... Le quotidien pour lui, ç'a dû être un calvaire. J'avais connu un gladiateur et là j'ai vu un vieillard.

 

 

Avez-vous eu l'occasion d'échanger avec lui à ce moment-là ?
Oui, mais malheureusement dans ces cas-là, tu ne sais pas trop quoi dire. J'ai essayé de ressasser le passé, les bons souvenirs pour lui permettre de s'évader un peu, de se changer les idées, mais il était prisonnier de sa connerie. 

Étiez-vous au courant depuis longtemps qu'il avait pris des produits dopants ?
On s'était déjà croisé il y a quatre ans et demi à peu près. Ça avait été un choc, il m'avait fait comprendre avec ses mots qu'il s'était dopé. Déjà, à l'époque, il n'était pas bien physiquement. Il devait prendre de la cortisone, était tout gonflé. Au départ, tu te dis, il a peut-être une maladie, et après en discutant un peu, tu t'aperçois que c'est le dopage qui est une maladie sournoise, qui te ronge à petit feu et à un moment ton corps n'arrive plus à l'assumer et la maladie te transforme. 

« Le dopage c'est une chose, mais quand tu y laisses ta vie, c'est dramatique. C'est un échec total pour le sport » 

 
Vous souvenez-vous de ses débuts à Bourgoin ?

Oui, il était arrivé sous l'ère Michel Couturas, avant que je commence à entraîner (2000-2002). C'était un joueur prêt à renverser des montagnes pour faire gagner son équipe. Il n'avait pas beaucoup joué mais jouer à Bourgoin quand t'es pas berjallien, c'est compliqué... Il faut vraiment être au-dessus du lot. Lui, c'est vrai que c'était un joueur de tempérament, un joueur de combat mais il n'a jamais su s'intégrer. Je pense qu'il avait sa part de responsabilité, comme moi en tant qu'entraîneur, les autres joueurs aussi puisqu'ils ne faisaient pas l'effort pour l'intégrer. Ce sont tous les petits détails qui, à un moment, quand t'es fragile... Mais le problème, ce n'est pas de savoir s'il s'est dopé à Bourgoin ou ailleurs. La vraie problématique, c'est de comprendre comment il en est arrivé là. Il n'était pas structuré dans sa tête et il a commis l'irréparable. L'irréparable parce que le dopage c'est une chose mais quand tu y laisses ta vie, c'est dramatique. C'est un échec total pour le sport. 

0d59e.jpgAnthony Martrette, ici sous le maillot d'Aurillac en finale de Pro D 2 en 2005 (J. Prévost/L'Équipe) 

Vous sentez-vous coupable ?
On a tous une part de responsabilité, même moi l'entraîneur peut-être que j'aurais dû voir certaines choses qui m'ont échappé, qu'il n'était pas bien ou qu'il se cherchait. Il ne faut pas jeter la pierre sur tout le monde mais je pense que la société a sa part de responsabilité, le rugby a sa part de responsabilité. Avant, on préparait nos gamins avec une école de rugby, des éducateurs. On gagnait ensemble, on pleurait ensemble. Il y avait une vraie construction. Aujourd'hui, un sportif de haut niveau on le sort de plus en plus tôt de l'école, de l'école de rugby pour être mis en centre de formation, lui parler que de rugby, de rugby et on ne le prépare pas à l'échec. 

Au moment de ses révélations à France Télévisions en 2016, beaucoup de rugbymen s'étaient insurgés, lui reprochant d'avoir dit que le dopage était généralisé dans le rugby...
Oui mais ça c'est trop facile, c'est l'omerta, il ne faut pas dire ci, il ne faut pas dire ça. Il faut arrêter. Le professionnalisme, ce n'est pas qu'une histoire d'argent. Les mecs ils disent "ouais, il met tout le monde dans le même sac", non lui, il a été dans ce milieu-là, il a rencontré des gens, il s'est permis de le dire. 

«Le dopage ce n'est pas un sujet tabou, il faut en parler, le mettre à l'ordre du jour et essayer de le combattre en faisant de la pédagogie» 

Il faut arrêter de se leurrer sur le dopage. On sait que c'est un risque du sport pro. Est-ce qu'il y en a plus dans le foot, dans le rugby, dans le vélo ? Je ne sais pas. Mais on sait qu'il existe dans le rugby aussi. Peut-être pas généralisé, mais il faudrait peut-être avoir une cellule consacrée au dopage dans le monde du rugby. Tendre la main aux mecs en difficulté pour qu'ils évitent de se tourner vers ça et ceux qui le font, ne pas les regarder comme des pestiférés mais essayer de comprendre pourquoi ils en sont arrivés là. Et surtout essayer de préparer les nouvelles générations pour qu'elles soient confrontées à cela et ne tombent pas dans le panneau. Le dopage, ce n'est pas un sujet tabou, il faut en parler, le mettre à l'ordre du jour et essayer de le combattre en faisant de la pédagogie. 

Durant votre carrière de joueur et d'entraîneur, avez-vous été confronté au dopage ?
En 20 ans de carrière, je n'ai rien vu. Peut-être que je suis naïf aussi parce que je crois trop en l'homme. Malheureusement, son destin doit servir de leçon. Et surtout, il ne faut pas attendre qu'un champion du monde meurt pour qu'on en parle. Aujourd'hui, c'est ça le problème, on ne fait référence qu'à l'élite. On va dire il n'y a que dix sportifs qui sont morts du dopage, mais derrière, il y a peut-être 100 000 gamins dont on ne parle pas car c'est le petit cycliste, le petit footeux ou le petit rugbyman du dimanche. »  



#4982 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 159 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 07 avril 2019 - 04:04

Le corps d'Anthony Martrette sera finalement autopsié après insistance de son père, après que les premières constatations du légiste ont conclu à une mort naturelle.

#4983 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 18 770 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 07 avril 2019 - 06:33

Le corps d'Anthony Martrette sera finalement autopsié après insistance de son père, après que les premières constatations du légiste ont conclu à une mort naturelle.

 

Il y a donc au minimum une "petite" enquête, car en FRANCE on n'autopsie que dans un cadre légal soumis aux prescriptions du parquet. 



#4984 Rugby ?

Rugby ?

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 212 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 07 avril 2019 - 12:29

Etonnants les propos de Tordo !

Beaucoup de joueurs dopés, et des entraineurs qui n'ont rien vu.Ni la transformation des gars, ni les "copinages" du vestiaire, ni les filières.

L'article est par ailleurs très intéressant, et aussi très inquiétant pour nos gosses et le sport.



#4985 Panasonic

Panasonic

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 487 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont-Ferrand
  • Mon club:

Posté 08 avril 2019 - 19:16

Non, les propos de Tordo ne sont pas étonnants.

 

Imagines toi que tu es un entraineur avec une éthique morale du sport... Soit tu fais confiance à priori, et des petits trucs qui te paraissent bizarres tu les évacues par une tendance naturelle à la présomption d'innocence, soit tu es embarqué dans un rôle de flic qui bousille la carrière d'un joueur dix ou vingt ans avant que la dope n'y arrive. C'est pas simple à gérer, et surtout c'est pas le rôle de l'entraineur. Il y a une agence anti-dopage et des médecins dans les clubs pour traiter ceci.



#4986 cetotomatos

cetotomatos

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 25 146 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Marsat
  • Mon club:

Posté 08 avril 2019 - 20:18

Heureux le borgne au royaume des aveugles.

Envoyé de mon SM-G361F en utilisant Tapatalk

#4987 bazooka

bazooka

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 526 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Cournon
  • Mon club:

Posté 09 avril 2019 - 16:10

Le corps d'Anthony Martrette sera finalement autopsié après insistance de son père, après que les premières constatations du légiste ont conclu à une mort naturelle.

 

le premier examen médico-légal avait conclu à une mort naturelle par hémorragie cérébrale. Une version officielle à laquelle Laurent, le père d’Anthony, n’adhérait absolument pas. " Le médecin qui a constaté le décès a voulu aller vite et n’a pas voulu pratiquer d’autopsie. Quand j’ai appelé le médecin traitant de mon fils, le docteur Eustache, pour lui réclamer un examen, il m’a dit que l’Ordre des Médecins s’y opposerait. Alors, je suis allé porter en main propre une lettre au procureur de Montpellier, au vice-procureur de Perpignan, pour que la lumière soit faite. "


Les jeunes ne prennent que ce qui est légal ((dixit) des jeunes d'un centre de formation...).



#4988 Rugby ?

Rugby ?

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 212 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 09 avril 2019 - 17:16

Non, les propos de Tordo ne sont pas étonnants.

 

Imagines toi que tu es un entraineur avec une éthique morale du sport... Soit tu fais confiance à priori, et des petits trucs qui te paraissent bizarres tu les évacues par une tendance naturelle à la présomption d'innocence, soit tu es embarqué dans un rôle de flic qui bousille la carrière d'un joueur dix ou vingt ans avant que la dope n'y arrive. C'est pas simple à gérer, et surtout c'est pas le rôle de l'entraineur. Il y a une agence anti-dopage et des médecins dans les clubs pour traiter ceci.

En 20 ans de carrière, je n'ai rien vu !!!!!!!

Ce n'est pas le rôle de l'entraineur. Ok, mais agence et commissions, médecins, c'est pour les grands clubs.

Mais quid des "100 000 gamins", des jeunes ados qui dans tous les sports rêvent d'être en haut de l'affiche, juste besoin de passer d'un pet' aux amphét'.



#4989 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 159 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 10 avril 2019 - 11:41

Les blessures assassines

 

 

Assez ahurissant cet article. Un vrai roman policier. On a du dopage, de la drogue, du complot, du trafic d'influence, de la pédophilie, du procès révisé, ...

 

 

Et surtout une phrase lourde de sens « Aux Simon, Tchalé-Watchou, Arandiga, je leur ai dit ce que je pensais : si Provale avait fait son boulot, Anthony serait toujours vivant. ».

 

Il y en a qui ne doivent pas bien dormir la nuit.



#4990 inASMweTrust

inASMweTrust

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 111 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Caen
  • Mon club:

Posté 10 avril 2019 - 13:15

En 20 ans de carrière, je n'ai rien vu !!!!!!!

Ce n'est pas le rôle de l'entraineur. Ok, mais agence et commissions, médecins, c'est pour les grands clubs.

Mais quid des "100 000 gamins", des jeunes ados qui dans tous les sports rêvent d'être en haut de l'affiche, juste besoin de passer d'un pet' aux amphét'.

J'essaie la saison prochaine de développer cette sensibilité à la performance et à ce qui permet de l'améliorer (alcool, drogues diverses, Red Bull, Guronzan, muscu, protéines, et autres) pour une école de rugby (interventions de médecin et de gendarmes, mais surtout sensibilisation à ce que nous amène le sport, à ce niveau). Pas si simple, car on a toujours ce discours : "ça ne nous concerne pas". Et pourtant, c'est le monde amateur, comme tu le dis,  qui est le moins informé et le plus démuni. Et c'est à l'entraîneur-éducateur aussi d'être vigilant. 



#4991 bazooka

bazooka

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 526 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Cournon
  • Mon club:

Posté 11 avril 2019 - 16:34

Les blessures assassines

 

 

Assez ahurissant cet article. Un vrai roman policier. On a du dopage, de la drogue, du complot, du trafic d'influence, de la pédophilie, du procès révisé, ...

 

 

Et surtout une phrase lourde de sens « Aux Simon, Tchalé-Watchou, Arandiga, je leur ai dit ce que je pensais : si Provale avait fait son boulot, Anthony serait toujours vivant. ».

 

Il y en a qui ne doivent pas bien dormir la nuit.

 

Les élus en rugby, c'est comme ailleurs, leurs principales préoccupations sont leur nombril et leur tdc.



#4992 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 159 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 23 avril 2019 - 14:54

Cinq contrôles antidopage positifs en Angleterre en 2017-2018



#4993 Rugby ?

Rugby ?

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 212 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 23 avril 2019 - 15:15

3 amateurs sur 5.

Çà fout les boules. Il s'agit de nos gamins.

Et, il ne semble guère possible d'y remédier (cf post d'IAT).

Comment est ce possible qu'un entraineur qui voit, qui sait (Puechlestrade par exemple), ne fasse rien !

Les blessures assassines, un polar, la maffia, l'omerta.

Nul doute qu'on mettra tout sur l'erreur inexcusable du chirurgien.



#4994 Bru

Bru

    Joueur de 2ème série

  • Membres
  • PipPipPip
  • 229 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Marseille
  • Mon club:

Posté 23 avril 2019 - 18:26

Oui mais y'a deux sud-afs, rapport au produit que leurs parents utilisaient pour traiter la pelouse quand ils étaient petits et jouaient dehors .... ou à la barquette qui contenait le steak haché servi avec la purée. Bref un truc involontaire qui laisse des traces longtemps.



#4995 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 30 332 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 23 avril 2019 - 20:37

Et chez nous rien, pas étonnant qu on gagne rien B)






1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 1 guests, 0 anonymous users