Aller au contenu


Photo

EDF 2016


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
2639 réponses à ce sujet

#1291 Le vieux Tullois

Le vieux Tullois

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 155 messages

Posté 21 février 2016 - 21:52

Et le taxi que la FFR paye à Chiotti et Guirado pour aller d'Oyonnax à Marcoussis, ça n'a choqué personne, ça?

Pas un salarié de la fédé capable de prendre le volant?

C'est sûr que lui chargé comme une mule, avec son vélo, il aurait pu faire Oyonnax-Marcoussis les fingers in the nose  https://fr.wikipedia...érôme_Chiotti

 

Guirado ... peut-être pas !!



#1292 La Belle et la Bête

La Belle et la Bête

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 41 341 messages

Posté 22 février 2016 - 02:48

David Smith pas éligible avec le XV de France!! Bcp d amateurisme à la FFR!!
http://m.lequipe.fr/...t.co/E7Ouxbian8



#1293 thurfin

thurfin

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 993 messages

Posté 22 février 2016 - 04:40

Et le taxi que la FFR paye à Chiotti et Guirado pour aller d'Oyonnax à Marcoussis, ça n'a choqué personne, ça?

Pas un salarié de la fédé capable de prendre le volant?

avec Grenoble Lyon et leurs aéroports à proximité d'Oyonnax ?



#1294 PATRICK78230

PATRICK78230

    Joueur de 2ème série

  • Membres
  • PipPipPip
  • 137 messages

Posté 22 février 2016 - 06:47

Et le TGV encore plus près ....

#1295 zone et beu

zone et beu

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 131 messages

Posté 22 février 2016 - 08:33

Et le taxi que la FFR paye à Chiotti et Guirado pour aller d'Oyonnax à Marcoussis, ça n'a choqué personne, ça?

Pas un salarié de la fédé capable de prendre le volant?

Bof! faut bien faire vivre la famille

 

http://www.ambulances-guirado.com/



#1296 miro padre

miro padre

    Joueur d'honneur

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 752 messages

Posté 22 février 2016 - 08:52

L'équipe du jour :

RUGBY

TOURNOI DES SIX NATIONS ÉQUIPE DE FRANCE
David Smith, quelle farce !

Trois heures et quarante minutes précisément après le communiqué annonçant les convocations de Djibril Camara et David Smith pour pallier les forfaits de Teddy Thomas (cuisse) et Marvin O'Connor (genou), la Fédération française de rugby en a publié hier un second intitulé « Non-éligibilité de David Smith ». On y lit : « À son arrivée (à Marcoussis), David nous a révélé avoir participé en 2008 à Édimbourg au Tournoi international de rugby à 7 avec la sélection de Nouvelle-Zélande. De ce fait, David Smith n'est pas éligible pour la sélection avec le quinze de France selon les règlements internationaux, et sera libéré dès lundi matin.» Une révélation, vraiment ?
Une rapide consultation de la fiche Wikipédia de l'ailier du Castres Olympique (29 ans) aurait dû mettre la puce à l'oreille des responsables du service international de la FFR. On y apprend sans peine que Smith est « international au sein de l'équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à 7 ». En fouillant un peu, on trouve même une photo de l'ancien Toulonnais, tout sourire, lors de ce fameux tournoi d'Édimbourg remporté en 2008 par la Nouvelle-Zélande.
Dès l'annonce de sa convocation, la lecture du règlement de World Rugby sur l'éligibilité des joueurs, tout aussi accessible en quelques clics, avait déjà alerté les suiveurs de l'équipe de France. L'article 8.2, sans équivoque, stipule qu'« un joueur ayant joué pour (...) la première équipe nationale à VII ne remplit pas les conditions de qualification requises pour jouer au sein de la première équipe nationale à XV ou la deuxième équipe nationale à XV ou la première équipe nationale à VII d'une autre fédération ».

LE PRÉCÉDENT ALEX TULOU

Seulement, un dirigeant de la FFR assurait alors avoir en sa possession un document de World Rugby datant de 2013 et validant l'éligibilité de Smith pour le quinze de France. « Un document» auquel le second communiqué de la fédération fait aussi référence, le datant cette fois d'août... 2014, mais sans en préciser la provenance exacte. Bref, c'est à n'y plus rien comprendre... Cette affaire regrettable pour l'image de la fédération n'est pas sans rappeler le cas d'Alex Tulou, troisième-ligne de Castres. L'ancien sélectionneur Philippe Saint-André s'était intéressé au NéoZélandais, lui aussi international all black à 7, mais la non-éligibilité de Tulou pour le quinze de France avait cette fois été décelée avant que le joueur ne soit convoqué.
On imagine que le président Pierre Camou, en pleine campagne pour l'élection fédérale, se serait bien passé d'un tel imbroglio dont ses concurrents ne devraient pas manquer de se saisir pour dénoncer l'amateurisme de l'institution.On imagine aussi que la farce a sans doute moyennement amusé le staff de l'équipe de France, déjà pris par le temps dans sa préparation du match contre Galles. Enfin, quant au malheureux David Smith, il aura passé moins de vingt-quatre heures à Marcoussis. Le nom de son remplaçant doit être communiqué aujourd'hui. Sera-ce Sofiane Guitoune ? Premier avantage : le joueur de l'UBB (26 ans, 5 sélections) devait rejoindre Marcoussis ce lundi matin pour intégrer l'équipe de France à 7 en vue de participer au tournoi de Las Vegas (4 au 6 mars). Second avantage : Guitoune, lui, est éligible...

--------------------------------------------------

CINQ JOURS POUR UN EXPLOIT

Pour espérer battre les Gallois, vendredi soir à Cardiff, les Tricolores devront optimiser chaque minute d'une semaine qui va passer très vite.


L'imbroglio David Smith n'est pas seulement une source de ridicule pour la Fédération française de rugby (voir par ailleurs). Il aura aussi fait perdre beaucoup de temps à Guy Novès. Justement ce dont il manque pour préparer le déplacement au pays de Galles. Rassemblement hier après-midi à Marcoussis, départ pour Cardiff mercredi et match au Millennium vendredi soir après avoir goûté aux blessures en cascade, le sélectionneur des Bleus teste, cette semaine, la préparation express. Cinq jours pour gravir « un col hors catégorie », aurait évalué son prédécesseur, Philippe Saint-André, qui n'a jamais gagné face aux Gallois. « Les vingt-quatre premières heures sont cruciales. Si la récupération a été bien anticipée, le staff peut déjà gagner un temps précieux, pose en préambule Thibault Giroud, ancien préparateur physique du Biarritz Olympique et des Saracens de Londres. Ils travaillent dans l'urgence, ils doivent donc être précis, individualiser au maximum.» Soit mettre en place une journée de récupération active avec la difficulté supplémentaire d'avoir retrouvé des joueurs à des niveaux de forme divers selon leur temps de jeu du week-end. Giroud explique : « Dès le lundi, les gars doivent avoir récupéré la perte de poids subie lors du match de Top 14, par un travail hydro-nutritionnel entamé dès la fin du match. Comme le joueur est amené à voyager, il doit à tout prix porter des bas de compression. »
Une fois au Centre national de rugby (CNR), tout devient plus simple grâce aux structures à disposition : « Les appareils de cryothérapie et la reprise d'une activité physique en piscine ou sur un vélo permettent ensuite de réactiver le flux sanguin et de récupérer plus rapidement de tous les traumatismes du match », poursuit Giroud.

2014, LE MAUVAIS SOUVENIR

Dès que les joueurs seront en état de marche, l'encadrement pourra basculer sur la préparation tactique. Là encore, les minutes seront comptées. Entraîneur à Dax (Pro D 2), Raphaël Saint-André a rencontré cette saison la problématique des semaines tronquées avec des matches dès le jeudi soir : « Notre programme sur cinq jours était simple : repos le lendemain du match, puis du travail vidéo et un entraînement en marchant.
À deux jours du match, on avait fait un gros entraînement. Puis un nouveau jour de repos pour amener de la fraîcheur la veille de la rencontre. » Comme le technicien landais, Thibault Giroud est favorable à un entraînement à haute intensité, même s'il est très court et qu'il n'excède pas 45 minutes : « On arrive à un moment de la saison où les mecs sont prêts. Il faut rappeler au corps comment monter dans les tours, sinon il mettra trop de temps à s'adapter vendredi soir. »
En 2014, l'équipe de France avait déjà préparé son déplacement en Principauté en seulement cinq jours pour un résultat calamiteux. Les Tricolores avait encaissé un sévère 27-6 et Pascal Papé, alors capitaine, avait perdu ses nerfs face à l'arbitre M. Rolland. Bref, une soirée bien pourrie que Yannick Bru, déjà entraîneur des avants, et neuf des joueurs présents à Marcoussis aujourd'hui n'auront pas oubliée (*). « On était un peu dans la même situation avec les deux premiers matches gagnés, se souvient Rémi Tales. On était arrivés là-bas avec pas mal d'ambition, de confiance, mais on avait clairement manqué de temps pour préparer ce match. » L'ouvreur tricolore, entré à la 65e, se souvient aussi de la difficile gymnastique pour passer du club à la sélection en une nuit :
« Même si tu gardes l'équipe nationale dans un coin de la tête, il faut rebasculer sur un objectif. Et là, ce sont les Gallois, au Millennium, avec finalement deux jours pour s'entraîner, seulement, et un voyage au milieu. En face, il y a l'une des meilleures équipes européennes, qui cherche à vous étouffer dès le coup d'envoi, qui joue tous les ballons. » Selon le Racingman, l'ampleur de la défaite n'est pourtant pas imputable au manque de préparation : « Il n'y avait pas photo. Je ne pense pas qu'un jour de plus aurait changé quoi que ce soit. »
(*) Maestri, Vahamaahina, Chouly, Lauret, Doussain, Machenaud, Plisson, Fickou, Bonneval.

UN CAPITAINE STAKHANOVISTE
Guilhem Guirado a été le joueur appelé en équipe de France le plus utilisé lors des trois derniers week-ends.

Guirado, l'homme pressé
OYONNAX (Ain) ­ Il y en a un qui a dû être content, c'est le chauffeur de taxi d'Oyonnax qui a conduit les internationaux de Toulon Guilhem Guirado et Xavier Chiocci vers Marcoussis, à quatre cent soixante-seize kilomètres de l'Ain. L'essentiel, pour le capitaine des Bleus, était d'être dans ce taxi et donc d'avoir passé sans encombres le match sur le synthétique de Charles-Mathon (lire page 20). Guirado y a tenu sa place pendant une heure, sans forcer. « Il a fait un bon match », a dit son manager Bernard Laporte, avant de reprendre son costume de candidat à la présidence de la Fédération pour balancer : « Quand le calendrier du Top 14 est connu, il doit être validé par le comité directeur de la fédération. Et que je sache, le président (Pierre Camou) l'a validé. Moi, si j'avais été président, on aurait joué tous les matches le vendredi pour protéger les internationaux ! On ne peut pas gueuler avec les loups quand on ne fait pas soi-même les choses que l'on est en mesure de faire.
Ça s'appelle du courage politique. Alors oui, on n'a pas pu épargner Guilhem Guirado et j'en suis le premier déçu pour lui. Je suis un salarié du club avec un président. Que tout le monde prenne ses responsabilités avant de dire que c'est la faute des autres. » Quant à la perspective pour Guirado de mener les Bleus dans cinq jours, Laporte n'est pas inquiet : « Il ne sera pas pénalisé par rapport au match à Cardiff. Je pense même que le fait qu'il ait joué une heure va lui donner du rythme. Et puis Guy (Novès), il n'est pas con. Il va le laisser bien récupérer et, dans cinq jours, il pourra faire un match, croyez-moi. Heureusement il ne s'est pas blessé, ça m'aurait fait chier... »

--------------------------------------------------

EN HAUSSE

S. VAHAAMAHINA (24 ans,deuxième-ligne, Clermont)

Pas utilisé par Guy Novès, le deuxième-ligne était frais, et ça s'est vu à Castres: il a tenu 80 minutes à haute intensité, disponible, très présent en conquête, dans un cinq de devant dominateur. On l'a vu serein en touche, où il a contré aussi. Et agressif comme il fallait dans les phases de ruck. Avec en plus un essai qui a mis Clermont à l'abri (77e).

R. LAMERAT (26 ans,centre, Castres)

Lui aussi cantonné au rôle de coiffeur en sélection, le Castrais a disputé l'intégralité de la rencontre face à Clermont. Contre son futur club, le centre a participé activement au réveil des siens en deuxième mi-temps. Offensivement, il a gagné 6 duels et franchi deux fois la ligne clermontoise. Avec un bel essai de funambule en position d'ailier (44e). Défensivement, il fut le meilleur plaqueur de la ligne de trois-quarts (7 plaquages).

U. ATONIO (25 ans, pilier,La Rochelle)

En difficulté en mêlée face à l'Irlande (10-9), le pilier droit rochelais s'est bien rattrapé, samedi soir, contre Toulouse (28-8).Solide en conquête, il a aussi été présent dans le jeu, usant les Toulousains ballon en main dans des conditions climatiques faites pour lui. Remplacé après 62 minutes de jeu, il a aussi été à son avantage en défense.

EN BAISSE

F. TRINH-DUC (29 ans,ouvreur, Montpellier)

Titulaire face à Pau, François Trinh-Duc n'a pas eu le même rendement que le All Black Colin Slade, auteur des dix-neuf points de son équipe. Il a d'abord cherché à alterner le jeu, avant de se laisser aspirer par la défense béarnaise. Acteur sur l'essai d' O'Connor, il a manqué de rythme en seconde période, et son jeu au pied n'a pas été irréprochable. Remplacé par Demetri Catrakilis à la 57e minute.

J.-M. DOUSSAIN (25 ans, demi de mêlée, Toulouse)

Titulaire à la mêlée lors du déplacement à La Rochelle (défaite 28-8), le demi polyvalent du Stade Toulousain a été en difficulté derrière un paquet d'avants sans cesse dominé par son adversaire. Dans ces conditions, il était impossible pour lui de peser sur la rencontre.

--------------------------------------------------
Pierre Michel Bonnot

VAKATAWA CAPITAINE !

Guy Novès a parlé de « revirement imprévu » à propos de la titularisation de son capitaine Guilhem Guirado avec Toulon, hier à Oyonnax. Pourtant, un président de club à court de talonneurs, ou feignant de l'être, qui fait jouer un international parce que c'est son droit d'employeur le plus strict, deux blessés sérieux, Thomas et O'Connor, et une montée vers Galles-France basée sur la sieste forcée et les bains de siège glacés, on ne fait pas plus prévisible.
Comme disait Albert Einstein, qui n'a pourtant jamais joué au rugby, « la folie, c'est de refaire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent». Et encore, c'est insultant pour les fous tant l'organisation du rugby pro français mêle depuis vingt ans le cynisme le plus froid à une lâcheté sans fond. D'ailleurs, on l'a trouvé franchement mou de la caisse, le manager tricolore, à « se poser la question de savoir si Guilhem Guirado devait être titulaire ».
Comment on aurait refourgué le capitanat à Virimi Vakatawa ­ auquel un contrat fédéral unique a garanti un week-end sur son canapé dans la position du zappeur vautré ­, laissé en rade le pauvre Guirado de la Méduse, titularisé le jeune Chat et convoqué sur le banc un vrai teigneux chargé de tout faire péter en fin de match. C'est que l'occasion était belle de mettre les pieds dans le plat.
La convention scélérate qui régit le trafic de chair humaine entre la FFR et la LNR ne repose plus sur rien, en effet. Pour synthétiser, elle stipulait à peu près en préambule : « Nous, les clubs, on est bien gentils de vous sous-louer les joueurs pendant quatre mois une fois tous les quatre ans avant la Coupe du monde, mais dans l'intervalle ne venez pas nous briser les noix à prétendre préparer le Tournoi à armes égales. »
Seulement, les wattbikes qui ont servi à préparer le naufrage du dernier Mondial sont en vente sur le Bon Coin, et Philippe Saint-André s'en est revenu de Cardiff une main devant, un stylo bille derrière pour rédiger une version désabusée des Mémoires d'un âne qui signe le glas de ces préparations magiques supposées nous permettre, à nous la France plus maligne que tout le monde, de décrocher sans coup férir la timbale.
En se mettant vraiment en rogne, Guy Novès avait l'occasion d'inviter les uns et les autres à mettre enfin la main à la poche et un mouchoir sur leurs intérêts immédiats. Au lieu de quoi le malheureux Guirado, qui a toutes les raisons de s'égarer entre CharlesMathon et le Millennium, jouera. Et c'est tout le rugby français qui aura perdu une nouvelle occasion de se regarder en face.



#1297 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 38 355 messages

Posté 22 février 2016 - 09:08

L'affaire Smith est quand même une belle démonstration de la Fédé est dirigée par des tocards qui sont plus doués pour les banquets que pour tenir des dossiers à jour.

Rien n'a changé depuis le désastre de la CDM et rien ne changera jamais, le rugby c'est comme la politique.



#1298 sebduth

sebduth

    Equipe de France

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 774 messages

Posté 22 février 2016 - 09:49

Vu la sortie de Laporte qui profite de la polémique Guirado pour faire sa campagne de président de la Fédé, j'en viendrais presque à croire qu'il a fait exprès de le titulariser pour faire sa déclaration :huh:



#1299 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 38 355 messages

Posté 22 février 2016 - 10:09

Vu la sortie de Laporte qui profite de la polémique Guirado pour faire sa campagne de président de la Fédé, j'en viendrais presque à croire qu'il a fait exprès de le titulariser pour faire sa déclaration :huh:

Laporte est en complète contradiction, il prêche une politique future fictive dont la priorité serait l'EDF et il fait le contraire en tant qu'entraineur de club sous la pression de son président.



#1300 Vince'

Vince'

    Joueur de Pro D2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 650 messages

Posté 22 février 2016 - 10:13

Apparrement la FFR à un document officiel de world rugby datant de 2013 indiquant que Smith est éligible avec le xv de France.

#1301 lepoeeete

lepoeeete

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 533 messages

Posté 22 février 2016 - 10:25

L'affaire Smith est quand même une belle démonstration de la Fédé est dirigée par des tocards qui sont plus doués pour les banquets que pour tenir des dossiers à jour.

Rien n'a changé depuis Bébert et rien ne changera jamais, le rugby c'est comme la politique.

:innocent:



#1302 sebduth

sebduth

    Equipe de France

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 774 messages

Posté 22 février 2016 - 14:50

Laporte est en complète contradiction, il prêche une politique future fictive dont la priorité serait l'EDF et il fait le contraire en tant qu'entraineur de club sous la pression de son président.

 

 

Oui mais tu comprends, lui président, JAMAIS il n'y aurait eu de journée de championnat à ce moment là de la saison.

 

Il se trouve malheureux prisonnier du contexte et contraint de mettre Guirado.



#1303 gigi

gigi

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 890 messages

Posté 22 février 2016 - 15:00

surtout qu'il dit que lui président, les matchs se seraient tous déroulé le vendredi soir....

Z'en disent quoi, a Canal?

 

 

Moi, si j’avais été président, on aurait joué tous les matchs le vendredi pour protéger les internationaux ! 

 

http://www.mensquare...s-galles-france



#1304 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 38 355 messages

Posté 22 février 2016 - 15:03

 

 

Oui mais tu comprends, lui président, JAMAIS il n'y aurait eu de journée de championnat à ce moment là de la saison.

 

Il se trouve malheureux prisonnier du contexte et contraint de mettre Guirado.

Mai bien sur et la marmotte tout ça tout ça .... ^_^



#1305 wankatanka

wankatanka

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 276 messages

Posté 22 février 2016 - 15:05

J'ai un trou: quelqu'un peut-il me rappeler ce que ce Monsieur Laporte a fait pour le rugby et le sport en général quand il était ministre des sports ? Rien ? Mais là il a beaucoup réfléchi et il a changé, il a plein de nouvelles idées et de leçons à donner, c'est ça ? 

D'accord merci.

 

Bref, encore un pauvre arriviste, pas mieux ni pire que le ramassis de faux-culs qui est en place, dans quelque discipline que ce soit.