Aller au contenu


Photo

EDF 2017


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
4422 réponses à ce sujet

#3331 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 776 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 24 août 2017 - 19:02

Article intéressant sur la préparation conjointe EDF/Clubs, qui fait écho aux précédents articles concernant Camille Lopez.
 
 
Top 14 : régime spécial pour les Bleus
 
 
 
Pendant dix semaines, 45 internationaux français protégés par une convention signée entre la Fédération et la Ligue ont bénéficié dune intersaison aménagée. Au sein de leur club mais pas avec. Avantages et inconvénients.
 
 
Les Clermontois se rentrent dedans à lentraînement. A lécart, une poignée de joueurs les observe. Damien Chouly, Rémi Lamerat, Camille Lopez ou encore Damian Penaud, nont pas le droit au contact. Une situation étrange. Pour la première fois, 45 internationaux bénéficient dun régime spécial : dix semaines dintersaison consacrées au repos à la préparation physique. Avec interdiction de se mêler aux entraînements de leur équipe ni, pour ceux qui étaient de la tournée en Afrique du Sud, de participer aux matchs amicaux.
 
« On se retrouve en marge du groupe, confie Louis Picamoles à Sport24. Cest particulier. Ce nest pas révolutionnaire côté travail mais par son fonctionnement oui. On suit un programme mis en place par lencadrement de léquipe de France. On dépend donc pendant cette préparation de léquipe de France mais on est en club. Cest une position un peu délicate. Surtout quand, comme moi, on change de club, on arrive avec cette envie de sintégrer, dêtre avec les mecs, de bosser avec eux. Parce que le début de saison se fera avec le club, pas léquipe de France. Il fallait gérer, sadapter. »
 
Cette préparation physique individualisée na pas toujours été bien vécue. De nombreux entraîneurs de club, en off, ont râlé contre cette nouveauté qui les empêche de façonner la cohésion déquipe, daffiner les combinaisons avec leurs meilleurs éléments. Quelques joueurs concernés ont, eux, fait part de leur lassitude. De leur impatience de rejoindre le groupe. Doù quelques entorses - cachées du mieux possible - à ce nouveau règlement. « On a quand même fait quelques skills avec léquipe tout en respectant le programme du XV de France », confirme le numéro 8 de Montpellier. Et on ne parle du malheureux Briviste Julien le Devedec, condamné tout lété à travailler seul dans son coin.
 
« Cest une préparation physique complètement différente de ce que lon a dhabitude de suivre, nous confie Baptiste Serin.En général en club, vous avez une préparation qui dure trois à quatre semaines avant denchaîner sur la saison. Quand on fait partie de la liste Elite, cest quatre semaines de repos puis six semaines à bosser le physique ou lexplosivité en fonction des besoins. » Une fois par semaine, un des trois préparateurs physiques du XV de France passait voir les joueurs dans leur club pour sassurer du bon suivi des programmes pointus. « Ça sest fait en bonne intelligence entre lencadrement de Montpellier et les préparateurs physiques du XV de France », précise Picamoles. « On a essayé de faire au mieux. Cest la première année où cest mis en place, donc il y a forcément eu au début un temps dadaptation, avoue le demi de mêlée de lUBB. Mais le fait que nous soyons cinq à le suivre à Bordeaux a facilité les choses. »
 
Six semaines de boulot pour quel résultat ? Des Bleus en pleine forme en novembre, à lheure de défier les All Blacks et les Springboks, au risque de vivre un début de saison compliquée avec leurs clubs ? « La seule chose dont jai peur, cest quavec cette préparation plus longue que dhabitude, on finisse par fatiguer, redoute Baptiste Serin. Les préparateurs physiques nous ont certifié que ça nallait pas être le cas puisquon a eu des programmes de régénération après les séances et des jours «off». Jespère quil ny aura pas de souci mais quand, tu nes pas habitué, tu te poses forcément des questions » Louis Picamoles les partage, sans salarmer plus que de raison. « Cest une préparation physique assez lourde. Il va falloir la digérer pour aborder le championnat avec un peu de fraîcheur. Les débuts de match seront sans doute un peu difficiles mais il faudra quand même vite se mettre dans le rythme. »
 
Le Clermontois Damien Chouly est moins inquiet. « On a surtout pu bien couper et se régénérer, mentalement et physiquement. Ce qui est dur ce nest pas forcément la saison en elle-même mais lenchaînement des saisons, précise le capitaine des champions de France. Lavenir nous dira si cest bénéfique. Ça fait un moment que je navais pas suivi une telle préparation mais, après, je ne pense pas quil y ait une solution miracle. » Peut-être pas. Mais au moins du mieux, une condition physique se rapprochant de celles des All Blacks ou des Anglais. Pour Louis Picamoles, ça vaut le coup dessayer. Et de regretter les récriminations diverses. « Il y aura toujours des imperfections, des insatisfaits. Est-ce quun jour on trouvera la formule parfaite entre léquilibre des clubs et de léquipe de France ? Je nen sais rien. Ce que je peux maîtriser, cest linvestissement individuel que jy mets... »
 
 
 
 
Pour rappel :
 

XV de France Lopez : « Une situation un peu délicate pour les joueurs »


La liste « Groupe France » boucle sa troisième semaine de préparation estivale ce week-end. Les internationaux, qui bénéficient de programmes spécialisées pour être davantage compétitifs pour les échéances de la sélection, sentraînent en marge de leur club. Une première pour ces joueurs quelques peu esseulés bien que dans les installations des écuries du TOP 14. « Autant que possible, on essaie de continuer à vivre avec les copains. Mais ce nest pas toujours évident » explique Camille Lopez au journal Midi Olympique.

Côtoyer ses coéquipiers sans pouvoir travailler avec eux nest pas une situation idéale pour louvreur clermontois. « Cest une situation un peu délicate pour les joueurs. Nous sommes fiers dêtre en équipe de France et on bosse pour, pas de problème. Malgré tout, on représente aussi un club, on appartient à un groupe de joueurs. Sauf quon travaille en marge. Personnellement, jai un peu de mal à le vivre et à lencaisser. Peut-être que dautres le vivent mieux. Moi, je ne suis pas à laise. On se fait chambrer par le reste du groupe, ça crée un statut un peu à part. Je me dis que cest plutôt bon signe. Mais je naime pas trop cette situation » poursuit-il.

Si les exercices ne sont pas révolutionnaires, cest visiblement le calendrier qui va permettre aux protégés de Guy Novès darriver en meilleure forme lors des rassemblements. « Lintérêt, cest le temps qui nous est donné. En club, nous sommes obligés de nous adapter au calendrier. Lan dernier, tout compris, nous avions préparé la saison sur dix-neuf jours de travail [] Cette fois, on nous a donné six semaines, exclusivement destinées à cette préparation physique. La plus-value se situe-là » conclut-il.

 
 
 
 
 

Lopez (ASM) : « Ça fait du bien de rejouer »

Avec vos partenaires de l'équipe de France, vous avez suivi une préparation à part. Vous vous entraîniez aux côtés de vos coéquipiers. Comment l'avez-vous vécu ? Est-ce qu'on a peur de prendre du retard par rapport aux autres, surtout au niveau des lancements de jeu ?
« Peur non, car à mon poste, je suis obligé de m'intéresser à ce que font les autres. Et puis, je connais les choses. Par contre, tu as besoin de pratiquer avec tes copains parce que tu as toujours des réglages à trouver. Il y a de nouveaux joueurs, tu es donc obligé d'avoir des repères. Mais avec les staffs de l'ASM et du XV de France, on a travaillé en bonne intelligence. On a intégré une certaine formes de skills dans nos entraînements pour être dans le bain. Tu ne peux pas retrouver la compétition en ne reprenant l'entraînement avec tes partenaires que quatre jours avant. Surtout à mon poste. »


Pouvez-vous nous en dire plus sur cette préparation ? Vous deviez suivre une préparation sans contact ?
« Oui, la base, c'était de faire une préparation sans ballon. Mais selon moi, cest mieux de la faire avec. C'est quand même la base de notre sport. »


Vous étiez divisés en plusieurs groupes, en fonction de vos besoin. Qu'avez-vous travaillé en priorité ?
« Moi j'étais dans le groupe ''puissance''. Il y avait de la course, mais c'était beaucoup axé sur la puissance, l'explosivité, la vitesse. C'était intéressant, mais depuis trois ans, j'ai la chance d'être dans un club qui fait bien bosser, qui nous prépare au haut niveau, qui adopte les préparations physiques individualisées. Je n'ai pas découvert quelque chose de nouveau. »


  • OliveR et Silhouette aiment ceci

#3332 Toorop

Toorop

    Joueur de Pro D2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 591 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 28 août 2017 - 14:20

Interview de Novès dans le midol du jour

Le moins que l'on puisse dire est que le bilan n'est pas reluisant

 

 

 

"Quel bilan faites-vous des six semaines de préparation physique estivale des joueurs du groupe France, qui se sont achevées vendredi dernier ?

Déjà, dans les faits, c’était une préparation de quatre semaines et demie, pas de six semaines comme cela a beaucoup été évoqué. Ensuite, j’ai vu des mecs qui ont effectivement progressé. La différence est nette. Malheureusement, certains ont stagné.

Cela concerne-t-il beaucoup de joueurs ?

Ils sont trois ou quatre. La majorité a tout de même progressé. Mais pas tous de la même manière. Certains ont vraiment bien bossé et ça se voit. Pour eux, ces semaines de préparation ont été vraiment intéressantes. Pour d’autres, la progression est infime. Je le regrette.

Comment l’expliquez-vous ?

Peut-être que nous, le staff, étions trop ambitieux en ce qui concerne ces joueurs. Certains cas ne nous ont pas étonnés, malheureusement. Mais j’ai envie de regarder le positif de cette période. Cette semaine (interview réalisée dimanche, N.D.L.R.) j’ai vu quelques belles progressions.

Qui sont les joueurs incriminés ?

Les noms, je les garde pour moi.

Peuvent-ils le payer et ne plus être appelés ?

Le deal était que cette préparation devait être suivie à la lettre. On ne peut pas, ensuite, ne pas tenir compte des résultats. Bien sûr que cela va peser dans nos choix. Nous avions fixé des critères, qui nous semblent incontournables pour le niveau international. Le niveau qu’on souhaite atteindre passe nécessairement par un certain niveau de préparation physique. Ceux qui n’ont pas fait les efforts pour valider ces critères ne pourront pas continuer l’aventure avec nous, c’est une évidence. Je ne les prends pas en traître, ils le savaient dès le départ. J’avais été clair avec chacun.

Certains clubs ont intégré leurs joueurs à des ateliers, alors que la préparation devait être exclusive. Le regrettez-vous ?

Pour cela, aucun problème pour moi puisque j’avais donné l’autorisation. C’était clair dès le départ, lors de la réunion de présentation du programme à Toulouse. J’avais aux encadrements des clubs que je ne voyais aucune objection à ce que les joueurs participent à quelques ateliers, avec parcimonie. Le seul impératif, c’est que ça ne devait pas remettre en questions le travail que nous leur avions transmis. S’ils ont fait des ateliers techniques et que le lendemain, avec la fatigue, ils n’ont pas pu faire correctement le programme physique, que voulez-vous que je vous dise ? Les joueurs prennent leurs responsabilités. Je ne suis pas Don Quichotte.

On vous sent mitigé sur le retour d’expérience de cette première préparation physique…

Les grincheux diront qu’elle est mitigée. Moi, je me dis qu’elle est positive. Certains joueurs ont évolué et se sont un peu transformés. ça ne peut être que positif. Pour la première fois, on allait au-delà du simple discours. On ne s’est pas contenté de dire aux mecs : « Il faut bosser ! ». On leur a donné un travail quotidien. Ceux qui l’ont fait récolteront les fruits de leur travail. Ceux qui ne l’ont pas fait, ou pas suffisamment, ou qui ont préféré faire autre chose, verront bien ce qui leur arrivera par la suite.

Les joueurs sont repartis dans leur club. Quand les retrouvez-vous ?

Deux semaines avant les All Blacks désormais. Avec ce qu’il faut comme travail.



#3333 roudoudou

roudoudou

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 729 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 28 août 2017 - 14:39

J'ai l'impression qu'il manque la fin de l'interview : "Cela ne concerne évidemment pas Maestri qui pourrait bien prendre 25 kilos qu'on l'appellerait quand même. "


  • cetotomatos aime ceci

#3334 zebdomes

zebdomes

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 756 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermontois exilé à Marseille
  • Mon club:

Posté 01 septembre 2017 - 12:45

"2 semaines avant les blacks". Premier match contre les tous noirs le 11/11. Ça signifie que nous n'aurons pas nos joueurs pour recevoir le SF et aller au MHR. Cool...

#3335 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 22 662 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 05 septembre 2017 - 11:28

"2 semaines avant les blacks". Premier match contre les tous noirs le 11/11. Ça signifie que nous n'aurons pas nos joueurs pour recevoir le SF et aller au MHR. Cool...

 

Il y aura quand même du monde ! B)



#3336 xdderf63

xdderf63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 605 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:CLERMONT FERRAND
  • Mon club:

Posté 06 octobre 2017 - 12:33

L'Equipe du jour 

 

 

Les 45 joueurs du groupe France présentent des états de forme disparates

Bénéficiaires d'une préparation physique de dix semaines pendant l'été, les 45 joueurs du groupe France présentent des états de forme disparates. Faut-il s'en inquiéter à cinq semaines du début de la tournée de novembre ?

 

France - Nouvelle-Zélande, premier test de la tournée d'automne, c'est déjà dans un peu plus d'un mois (11 novembre). Alors, forcément, on scrute l'état de forme des 45 joueurs du groupe France. Vous savez, ces fameux privilégiés qui, pour la première fois, ont profité d'une préparation estivale de dix semaines censée leur ménager une montée en puissance progressive jusqu'au rendez-vous face aux Blacks. Où en sont-ils aujourd'hui, alors que six journées de Top 14 se sont déjà disputées ?

À vrai dire, on les a connus plus affûtés. Si certains marchent déjà sur l'eau (Camara, Dupont, Penaud), la plupart rencontrent un début de saison relativement neutre, voire laborieux. Il y a ceux qui subissent le contrecoup de la prépa, comme Gourdon, Plisson, Serin ou Poirot. Ceux encore qui, exemptés des matches amicaux et de la première journée du Championnat, se sont fait doubler par la concurrence. On pense notamment à Trinh-Duc, barré par le jeune Belleau à Toulon, à Machenaud, poussé sur le banc par les performances d'Iribaren au Racing, voire à Spedding, toujours dépassé par Abendanon à Clermont. Est-ce grave, docteur ? «Il reste un mois avant notre premier rendez-vous, rappelait cette semaine le sélectionneur Guy Novès dans Sud-OuestEt, aujourd'hui, ce que je crains surtout, ce sont les blessures. Le but de la préparation physique que les joueurs ont effectuée, c'est qu'ils soient au mieux de leur forme au plus près des tests. Les matches de Coupe d'Europe vont permettre à beaucoup de monter en puissance.»

 

«Il y a des ajustements à faire» Franck Azéma, coach de Clermont

Normalement. Sauf que les Bordelais (Ducuing, Goujon, Maynadier, Serin, Poirot) ne sont même pas inscrits sur la liste des joueurs engagés pour disputer le Challenge européen  :blink:  :blink:  :wacko:  , ce qui veut dire qu'ils ne joueront plus que deux matches (7e et 8e journées du Top 14) d'ici à la tournée. Sauf que certains autres sont si loin de leur meilleur niveau qu'on commence à se demander s'ils seront redevenus eux-mêmes dans un mois. «Nos internationaux, on ne les a pas,regrettait récemment un manager du Championnat. Ils ne sont pas à leur niveau et on ne sait pas jusqu'à quand.»

Sans rejeter la pertinence de cette prépa de dix semaines dans l'opération reconquête lancée par le quinze de France, certaines voix se sont élevées pour s'étonner de son contenu. Dans le viseur notamment, cette préparation physique exclusive, sans ballon et en marge du groupe, concoctée par les prépas des Bleus. Le procédé a entraîné une certaine lassitude chez quelques cas isolés dans leur club, provoqué du retard chez certains avants, qui ont manqué de préparation sur les phases de conquête, et chagriné quelques entraîneurs forcément mécontents que l'objectif du staff tricolore (amener les joueurs au top en novembre) ne coïncide pas avec le leur (avoir des mecs opérationnels dès le début du Top 14). «Ça part d'une bonne idée, même si c'est difficile à réaliser,admet le coach clermontois Franck Azéma. Si tu prends le cas de Rabah Slimani, sa priorité aurait dû être l'intégration dans son nouveau club. Or, là, tu l'isoles. Il y a des ajustements à faire, parce que ça a provoqué un manque de repères et de rythme. Rabah, il n'a pas pu faire de mêlées pendant un moment !»

«Je pense que, à l'avenir, il faudra faire ça avec un ballon, ajoute l'entraîneur de la défense du Racing, Ronan O'Gara. Ce ne sont pas des athlètes qu'on prépare, mais des joueurs de rugby.» Justement, le capitaine tricolore, Guilhem Guirado, à Toulon, a parfois eu l'impression de s'entraîner pour un sport individuel : «On était en marge et, même si on était plusieurs, c'était vraiment individualisé. Je peux comprendre les clubs qui sont un peu frustrés par rapport à ça, parce que si on t'enlève plusieurs éléments, c'est compliqué pour ton équipe. Mais on ne peut pas se permettre de cracher dans la soupe. C'est la première année qu'on le fait, on découvre un peu, mais les Anglais, les Lions britanniques l'ont fait à peu près dans le même style. Avec la force de l'âge et l'expérience, je sais que ce n'est pas aujourd'hui que ce travail va porter ses fruits.»

Quand ? En novembre ? Dans quelques saisons, lorsque les Bleus auront enchaîné plusieurs étés à ce rythme-là et en récolteront alors les bénéfices ? En off, certains coaches de l'élite estiment qu'il aurait mieux valu regrouper tout le monde à Marcoussis pour quinze jours de travail intensif, un peu sur le modèle de ce que font les Anglais. «Six semaines, ça aurait fait beaucoup trop, dit l'un d'eux. Mais deux, les clubs auraient pu laisser faire, et ça aurait été beaucoup plus efficace.»

Bref, nul ne sait encore si cette préparation aura un réel impact sur le jeu de l'équipe de France cet automne. Pour l'instant, elle a juste eu le mérite d'exister, ce qui est déjà un progrès. 


  • Lourugby aime ceci

#3337 Lourugby

Lourugby

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 919 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 09 octobre 2017 - 07:33

Bernard Laporte veut voir des jeunes pour la tournée de novembre : https://www.lequipe....es-bleus/840815

 

Ça relancera le débat sur l'ingérence de Laporte en équipe de France, pas sur que Novès apprécie. En revanche, il est évident que des jeunes seront testés du fait des absences et du quatrième test qui rendra un turn-over indispensable.



#3338 JB 03

JB 03

  • Modérateurs
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 31 562 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lalizolle ou Gannat
  • Mon club:

Posté 11 octobre 2017 - 15:49

http://sport24.lefig...et-simon-879879



#3339 Pâquerette

Pâquerette

    Supportrice en Toque

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 113 messages
  • Genre:Va savoir
  • Mon club:

Posté 11 octobre 2017 - 22:00

 

 

"Quoiqu’il en soit la cohabitation contre nature entre Guy Novès et Serge Simon va bientôt se terminer."

 

 Woh woh woh comment qu'ils y vont ! ça mérite un procès, ça, non ? :huh: :blink:



#3340 Toorop

Toorop

    Joueur de Pro D2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 591 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 23 octobre 2017 - 07:13

Brodie Retallick ne disputera pas la Tournée d'automne avec les All Blacks
Publié le  lundi 23 octobre 2017 à 08:01
Steve Hansen a retenu 37 joueurs pour se rendre en Europe au mois de novembre. Brodie Retallick, le deuxième ligne des All Blacks, ne sera pas du voyage, pour raisons personnelles. Partager sur Facebook Tweeter Google+0 partages
6c1ae.jpg

Brodie Retallick manquera la Tournée d'automne. (F.Faugère/L'Equipe)

Brodie Retallick, le deuxième ligne des Waikato Chiefs, avait déjà manqué les deux derniers matches des All Blacks, face à l'Afrique du Sud en Rugby Championship et l'Australie, samedi en Bledisloe Cup. Sont également absents de la Tournée d'automne, mais pour blessures, Jordie Barrett, Israel Dagg, Nehe Milner-Skudder, Joe Moody et Owen Franks.

Steve Hansen a appelé quatre joueurs, qui ne comptent aucune sélection : Asafo Aumua, le talonneur des Wellington Hurricanes, qui avait inscrit trois essais pour les Baby Blacks en juin dernier lors de la finale du Mondial des moins de 20 ans, le pilier Tim Perry et le centre Jack Goodhue, qui jouent tous deux pour les Canterbury Crusaders, et enfin l'arrière Matt Duffie (Auckland Blues), qui vient du rugby à XIII.

Lors de la Tournée d'automne, les All Blacks affronteront l'équipe de France (le 11 novembre), l'Ecosse (le 18) et le pays de Galles (le 25). A noter que de nombreux joueurs retenus par Steve Hansen joueront avec les Barbarians le 28 octobre prochain contre l'Australie et rejoindront ensuite leur sélection. 

 
Les 37 All Blacks :

Avants : Kane Hames, Wyatt Crockett, Nepo Laulala, Ofa Tu'ungafasi, Tim Perry, Jeffrey Toomaga-Allen, Dane Coles, Codie Taylor, Nathan Harris, Asafo Aumua, Sam Whitelock, Scott Barrett, Luke Romano, Patrick Tuipulotu, Liam Squire, Vaea Fifita, Jerome Kaino, Sam Cane, Ardie Savea, Matt Todd, Kieran Read (capitaine).

 

Arrières : Aaron Smith, TJ Perenara, Tawera Kerr-Barlow, Beauden Barrett, Lima Sopoaga, Ryan Crotty, Sonny Bill Williams, Anton Lienert-Brown, Ngani Laumape, Jack Goodhue, Waisake Naholo, Rieko Ioane, Matt Duffie, Seta Tamanivalu, David Havili, Damian McKenzie.



#3341 steph

steph

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 699 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 23 octobre 2017 - 07:44

J'hallucine de voir que Savea ait totalement disparu des radars !
  • cocotte 63 aime ceci

#3342 exilé-sud-ouest

exilé-sud-ouest

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 097 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Auch (32)

Posté 23 octobre 2017 - 07:48

 

Publié le  lundi 23 octobre 2017 à 08:01
Les 37 All Blacks :

Avants : Kane Hames, Wyatt Crockett, Nepo Laulala, Ofa Tu'ungafasi, Tim Perry, Jeffrey Toomaga-Allen, Dane Coles, Codie Taylor, Nathan Harris, Asafo Aumua, Sam Whitelock, Scott Barrett, Luke Romano, Patrick Tuipulotu, Liam Squire, Vaea Fifita, Jerome Kaino, Sam Cane, Ardie Savea, Matt Todd, Kieran Read (capitaine).

 

Arrières : Aaron Smith, TJ Perenara, Tawera Kerr-Barlow, Beauden Barrett, Lima Sopoaga, Ryan Crotty, Sonny Bill Williams, Anton Lienert-Brown, Ngani Laumape, Jack Goodhue, Waisake Naholo, Rieko Ioane, Matt Duffie, Seta Tamanivalu, David Havili, Damian McKenzie.

 

Mouais bof......même pas peur!!! de toute façon nous on a Maestri, Doussain, Machenaud, Plisson, Flanquart, Le Roux...... (Putain on va tous mourir!!!) :crying: :crying: :unsure: :ermm: :huh: :confused:


  • Boulard et wallis aiment ceci

#3343 ugolin 63

ugolin 63

    Joueur de 1ère série

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 421 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 23 octobre 2017 - 22:11

C'était ce soir sur RMC (Radio Montpellier et Cie.... sauf ASM) pendant l'émission "spécial rugby", un débat; qui pour remplacer Camille Lopez à l'ouverture...?

Oui je sais c'est nul, RMC ils ne nous aiment pas, Laporte et Boudjelal bossent (ou ont bossé là-bas), Moscato, le Midol, Lombard etc etc....

 

Que voulez vous,  à part sur Sud Radio, il n'y a pas un autre endroit où ça parle de rugby à la radio...!!!!

 

Bref, je bosse en cuisine et j'écoute le débat qui donc ?

 

Je vous donne leur nominés, les 2 radeux Beleau (le favori de tous) Trinh Duc, puis dans le désordre, Doussain, Plisson, le petit N'T'amack, et pourquoi pas Serin ou Dupont  pour jouer 10 au besoin.... Et donc une charnière alliant la jeunesse et l'expérience

1- Machenaud :wacko: / Belleau

2- Dupond / Trinh Duc :lol: voire Doussain ou Plisson..... :censure:

 

Belleau, N'Tamack, 20 matchs en top 14 à eux deux ils vont se farcir les blacks ???

 

Plisson le 10 de l'équipe du soldat "Rose" (j'adore Louis et Mathieu Chédid) qui n'est pas capable de gagner un match contre une équipe de niveau Fédérale en Russie...??

Doussain euh lui, non rien.... :blink:  :wacko: Juste je me rappelle son dernier match avec les bleus, pas vous ?  Et je ne le vois pas beaucoup jouer avec Toulouse.. Bon c'est vrai c'est un gros défenseur, et contre les Blacks ça peut servir !!!

 

Trinh duc, que dire ?? EUH... pas mieux que Doussain....!!!

 

ET PARRA BORDEL !!!!!??????

 

Pas un mot sur lui.... A peine un tweet d'un auditeur lu en direct, a signifié à ces "charmants animateurs "spécialistes" et journaliste présents à l'antenne qu'il y avait un dénommé Parra qui pouvait être de ceux là, rien, aucun commentaire  et personne n'a relevé...!!

 

Si tu parles de Serin ou Dupont en t'en que doublon 9/10 tu parles de Parra, merde !!!! De qui se moque t-on ?

 

C'est incroyable comment ce joueur est dénigré malgré ses prestations XXL !!! Que se passe t-il avec ce bonhomme ???

Qu'a t-il dit ou fait à Noves pour qu'il soit mis au placard ainsi, et que les journalistes et autre spécialistes le zappent ainsi ??? Le gars il a tout, l'expérience, le talent, le % au but, le jeu au pied, un leader-ship, c'est lui le PATRON, il a tout quoi !!!! 

Oui je sais c'était sur RMC mais en fouillant partout (Rugbyrama, Rugbynistere, l'Equipe et autre) toujours rien...

Personne le l'aime, pauvre Caliméro... :blink:

Bordel elle serait pas mal l'équipe de France (avec les retours des blessés bien sûr et le futur naturalisé) avec sa ligne d'arrières:

Parra, Lopez,Nakaitaci, Lamerat, Penaud, Raka, Spedding..... :D

 

A que je suis bête on l'a que pour nous et rien que pour nous....!!!! :lol: ASM ASM !!!!!

 

Merci Guytou et RMC.... :P



#3344 le nougatier

le nougatier

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 633 messages
  • Genre:Va savoir
  • Ville:Né dans la ville du nougat blanc et dur. Vie dans la ville des marins rouge et noir.
  • Mon club:

Posté 24 octobre 2017 - 07:01

Laisse les débattre en eux.

Parra a sa carrière pour lui et son talent le reste c'est des débats de comptoir sur RMC (tu aura le même sur Sud radio ceci dit)...

 

Après quoiqu'on en dise a l'heure actuel en 10 de métier et qui y joue en club tu as pas beaucoup de choix. Alors soit tu continue avec Plisson, Doussain qui ne seront à mon avis jamais que des doublures et n'ont pas le niveau international.

 

Soit tu redonne un ieme chance à Trin Duc qui n'a jamais su les saisir.

Soit tu tente d'instaurer un autre concurence avec Lopez en mettant un jeune Bellaud (ou N'tmak meme si là ça me semble bien trop prématurer)/

 

en tout cas à Toulon j'attend  avec impatience le retour de Winiesky qu'on nous accuse de recruter que du francais, de les entasser et ne pas les faire jouer :)


  • OliveR aime ceci

#3345 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 22 662 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 24 octobre 2017 - 11:22

Laisse les débattre en eux.

Parra a sa carrière pour lui et son talent le reste c'est des débats de comptoir sur RMC (tu aura le même sur Sud radio ceci dit)...

 

Après quoiqu'on en dise a l'heure actuel en 10 de métier et qui y joue en club tu as pas beaucoup de choix. Alors soit tu continue avec Plisson, Doussain qui ne seront à mon avis jamais que des doublures et n'ont pas le niveau international.

 

Soit tu redonne un ieme chance à Trin Duc qui n'a jamais su les saisir.

Soit tu tente d'instaurer un autre concurence avec Lopez en mettant un jeune Bellaud (ou N'tmak meme si là ça me semble bien trop prématurer)/

 

en tout cas à Toulon j'attend  avec impatience le retour de Winiesky qu'on nous accuse de recruter que du francais, de les entasser et ne pas les faire jouer :)

 

N'TAMACK n'a pas encore eu le temps de faire ses preuves. Laissons lui le temps de s'aguerrir sinon on va le "griller" !

BELLAUD pourquoi pas après tout; mais je pense qu'une solution avec le glissement de SERIN à l'ouverture est assez probable. ^_^






1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 1 guests, 0 anonymous users