Aller au contenu


Photo

EDF de Brunel


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4238 réponses à ce sujet

#2431 grospaquet33

grospaquet33

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 286 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Toulouse
  • Mon club:

Posté 04 décembre 2018 - 19:10

Je précise, je suis le Rugby d'assez loin, je re regarde le ST cette saison donc je connais partiellement les autres équipes mais ne pourrait on pas, au fond du trou, tenter de retrouver un Rugby qui joue, tenter un truc du style:
Poirot-Chat-Bamba
Ithuria-vaahamina
Cros-Jelonch-Macalou
Dupont-N'tamack
Raka-Fickou-Penaud-Lacroix
Ramos
 
Marchand- Atonio- Slimani - Verhaeghe - Picamoles (ou Babillot) - Lopez - -Fofana-  Huget.
 
Histoire de préparer les jeunes, d'avoir du cadre qui rentre en seconde pour amener de la puissance et de la vitesse. J'ai failli exit Picamoles comme je l'ai fait pour Bastareaud, assez injustement vu son importance, mais faut avancer sur un nouveau projet de jeu comme l'ont fait d'autres Nations comme Irlande, Galles... Je dois oublier un certain nombre de joueurs intéressants mais dans l'idée une charnière qui joue, un pack mobile mais puissant.
 
C'est pas si compliqué d'avoir de l'ambition, et on voit aujourd'hui que c'est les Nations joueuses qui gagnent.

Willemse va apporter de la puissance et aussi une activité dans le jeu. Pour moi indispensable.
Pas trop fan de Jelonch, je préfère notre 8 Tauleigne ou Alldritt.
Ensuite Parra est indispensable pour diriger le jeu et malgré le talent de Dupont il est encore moins complet.
Donc une paire Parra-Lopez ou Parra Jalibert quand celui-ci sera rétabli.
Ensuite derrière je suis pour mettre carrément la ligne de Clemont, Raka Fofana Lamerat Penaud - Ramos.

En remplaçant, on peut laisser Slimani, Picamoles et Huget dans leur club respectif, je pense quon a largement fait le tour.
Ah, Jallais oublié, mettre Bougarit à la place de Chat, qui est un clone de Guirado, je fonce dans le tas.
  • pims aime ceci

#2432 La Belle et la Bête

La Belle et la Bête

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 41 341 messages
  • Genre:Va savoir
  • Mon club:

Posté 04 décembre 2018 - 19:15

BOF Willemse est aussi balourd que le jeu de Montpellier 



#2433 grospaquet33

grospaquet33

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 286 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Toulouse
  • Mon club:

Posté 04 décembre 2018 - 19:24

Y en a marre detre Inefficace sur les rucks et les déblayages, on concède trop de turnover sur ces phases de jeu, Vaha ne peut pas être partout et aucun fait la maille. Au pire jaimerai plus Jolmes en 2ème ligne si on ne met pas Willemse pour sa grosse activité et sa capacité à casser des placages. Mais ça ne résoudra pas ces problèmes dans les rucks

#2434 La Belle et la Bête

La Belle et la Bête

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 41 341 messages
  • Genre:Va savoir
  • Mon club:

Posté 04 décembre 2018 - 19:29

place au jeune toulousain Florian VERHAEGHE aussi 



#2435 gigi

gigi

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 890 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 05 décembre 2018 - 09:26

 

Les mecs qui mettent dix plombes pour faire une touche coup franc direct...

 .

 

 

parle en a Poite qui ce we, s'est plaint de la lenteur du jeu des montpellierains, de leur placement en touche, etc...

 

il avait les moyens de faire accelerer, mais ne l'a pas fait, et on s'est bien un peu fait chier 


  • cocotte 63 aime ceci

#2436 cocotte 63

cocotte 63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 195 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Puy de Dôme
  • Mon club:

Posté 05 décembre 2018 - 09:32

C'est clair, c'est lui le chef donc c'est à lui de changer ça... il met deux coups francs de suite tu verras s'ils se bougent pas derrière...

 

je trouve vraiment nos arbitres pas assez pro actifs...pour faire bouger les choses... c'est là dessus que j'aimerai que notre président de fédé agisse, les motive, les incite ... lui toujours aussi prompt à l'ouvrir...


  • gigi aime ceci

#2437 gigi

gigi

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 890 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 05 décembre 2018 - 09:36

on remarquera qu'en top 14, c'est toujours l'équipe qui veut/peut pas aller vite qui arrive a imposer son rythme...

on fait pareil a l'inter ou en Coupe d'europe, ca marche pas

 

bizarre?



#2438 cocotte 63

cocotte 63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 195 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Puy de Dôme
  • Mon club:

Posté 05 décembre 2018 - 09:59

je suis vraiment stupéfait que l'on arrive pas à s'aligner sur ce qui se fait en champions cup ou en Angleterre... faut ouvrir le jeu...bordel... les arbitres ont tout en main pour le faire... pourquoi le font-ils pas?

 

Ont-ils peur de leur notation? Sont-ils brocardés en interne? Ont-ils trop de pression? Se regardent-ils trop le nombril? Pourquoi favorisent-ils autant la défense et l'équipe qui détruit plus qu'elle ne construit?

Je n'en reviens toujours pas de la gestion de la fin de match de M. Trainini face à Lyon, et pourtant j'ai un à priori positif sur cet arbitre... l'essai refusé et pour moi à 90 % de la faute de l'arbitre vidéo, mais l'arbitre de champ est en droit de lui rappeler les recommandations de l'IRB sur le sujet...

 

Mais sa gestion des mêlées, et surtout des 5 ou 7 dernières minutes... comment dire? c'est pas possible... tu mets essai de pénalité à la deuxième et on en parle plus... vraiment incroyable...


  • gigi, Toorop et George Abitbol aiment ceci

#2439 gigi

gigi

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 890 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 05 décembre 2018 - 10:19

en ce qui concerne leur attitude, c'est en grande partie je pense la crainte de se faire brocarder.

Ca change en bien depuis quelques temps, mais ces dernières années, il faisait vraiment pas bon être arbitre avec ces présidents, entraîneurs qui les clouaient au pilori a la moindre défaite, puis ces médias (surtout les télés style canal) qui en repassant sans cesse leur erreurs au micro ralentit super loupe avec jugement définitif a la clef, ne les poussait pas la sérénité.

 

a l'inverse des brittons, nos télés font vraiment de la merde et du sensationnel, et parle quasi jamais de rugby.

 

et effectivement, la fin de match contre Lyon valide le fait qu'ne équipe qui pourrit / ralentit le jeu a raison, puisqu'elle n' a pas encaisser ce dernier essai.

Je suis même certains que c’était une conclusion positive lors du débrief du match par les lyonnais, a effectif réduit et sur notre ligne, on a pas encaissé de point, on est bien, solidaire, et tout et tout....

 

sauf que voila, nous, on s'est fait chier, c'est incompréhensible que ce ne soit pas sanctionner

et cette attitude là, on la paye a l'international


  • Jesus Hans Hubert Vorme et George Abitbol aiment ceci

#2440 inASMweTrust

inASMweTrust

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 137 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Caen
  • Mon club:

Posté 05 décembre 2018 - 11:29

en ce qui concerne leur attitude, c'est en grande partie je pense la crainte de se faire brocarder.

Ca change en bien depuis quelques temps, mais ces dernières années, il faisait vraiment pas bon être arbitre avec ces présidents, entraîneurs qui les clouaient au pilori a la moindre défaite, puis ces médias (surtout les télés style canal) qui en repassant sans cesse leur erreurs au micro ralentit super loupe avec jugement définitif a la clef, ne les poussait pas la sérénité.

 

a l'inverse des brittons, nos télés font vraiment de la merde et du sensationnel, et parle quasi jamais de rugby.

 

et effectivement, la fin de match contre Lyon valide le fait qu'ne équipe qui pourrit / ralentit le jeu a raison, puisqu'elle n' a pas encaisser ce dernier essai.

Je suis même certains que c’était une conclusion positive lors du débrief du match par les lyonnais, a effectif réduit et sur notre ligne, on a pas encaissé de point, on est bien, solidaire, et tout et tout....

 

sauf que voila, nous, on s'est fait chier, c'est incompréhensible que ce ne soit pas sanctionner

et cette attitude là, on la paye a l'international

Oui, on valide un esprit de tricherie, de "je joue avec la règle jusqu'au bout", etc. Et ça n'encourage pas le jeu. Et le problème, c'est que ça donne raison aux entraîneurs qui font ça, aux joueurs, qui répliquent ça ensuite en EdF.. mais là ça ne marche plus.. 


  • George Abitbol aime ceci

#2441 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 184 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 05 décembre 2018 - 17:22

un club de prod2 associé à un club de top 14.

 
Très très compliqué à mettre en place ça.
 
 

Il y a plein de solutions, des trucs simples, mais faut les appliquer et être constant...
Un mec qui parle et qui n'est pas capitaine, c'est pénalité immédiate, le deuxième c'est jaune...
Interdiction de refaire une mêlée plus de deux fois...
Les mecs qui mettent dix plombes pour faire une touche coup franc direct...
L'arsenal de sanctions existent et il est énorme appliquons les règles...comme celle de la pénalité au 50 après un essai quand il y a eu une saloperie de faite sur l'action amenant l'essai...


Tout à fait d'accord.

#2442 el landeno

el landeno

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 107 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 05 décembre 2018 - 22:50

Équipe de France : faut-il sélectionner Alivereti Raka et Paul Willemse pour le Tournoi des Six Nations ?
Publié le  mercredi 5 décembre 2018 à 19:33  | Mis à jour le  05/12/2018 à 21:04
Le Clermontois et le Montpelliérain seront détenteurs d'un passeport français pour le début du Tournoi des Six Nations en février prochain, condition sine qua non, pour être séléctionné. Mais leur probable appel en sélection pose questions.
Arnaud Requenna dans l'Equipe
 

 

Ce qu'ils représentent

 
«L'équipe de France est très faible, on a des carences un peu partout»

«Doit-on sélectionner Alivereti Raka ? C'est délicat ça. Délicat, confie Christophe Dominici (67 sélections à l'aile entre 1998 et 2007). Si tu estimes que Raka est français, d'après les règles qu'a fixées Bernard Laporte, O.K.» «Il est français, c'est donc réglé, complète Erik Bonneval (18 sélections au centre ou à l'aile entre 1984 et 1988). Mais il y aura nécessairement un problème d'identification pour les jeunes ailiers des écoles de rugby. On peut me dire ce qu'on veut, mais pas un petit Français (de naissance) n'aura les qualités physiques d'un Raka.»

Olivier Roumat (61 sélections, en deuxième ou troisième ligne, entre 1989 et 1996) tout d'abord, soupire à la question : doit-on intégrer Paul Willemse chez les Bleus ? «Pfff... À partir du moment où il est français, il est sélectionnable. Après, c'est à Jacques Brunel d'estimer ce qu'il peut apporter à son cinq de devant.» 

David Auradou (40 sélections en deuxième ligne entre 1999 et 2004), actuel entraîneur de Mont-de-Marsan (Pro D2), a joué en équipe de France avec Pieter De Villiers et Tony Marsh. «Ils n'étaient pas français mais, à l'époque, on avait des trous sur quelques postes seulement. Donc, je concevais tout à fait ce choix.» Aujourd'hui, après notamment l'appel à un Rory Kockott à la mêlée - «J'étais beaucoup moins d'accord» -, il s'interroge : «C'est compliqué de trancher mais, pour moi, se pose forcément une question de déontologie : est-ce que le salut de l'équipe de France passe par ces naturalisations de joueurs étrangers ? L'équipe de France est très faible, on a des carences un peu partout.» Au point qu'on pourrait avoir quinze étrangers naturalisés en bleu, en poussant à l'extrême ? «Si on continue, oui. Si on ne prend pas le mal de notre rugby à la racine, on va juste coller une rustine, prolonge David Auradou. Dans notre système, qui atteint ses limites, on sait qu'il y a trop de joueurs étrangers en Top 14 et on va chercher des potentiels chez les étrangers pour les Bleus...» 

Ce qu'ils valent par rapport à la concurrence 

 
«Il y a un test à passer, c'est toujours le niveau d'un match international»

«Il me semble que Raka peut être plus déterminant que Willemse, tant on a de problèmes de finition avec notre triangle arrière, avance Olivier Roumat. Toutefois, on ne voit en lui que le marqueur d'essais, mais a-t-il les bases du poste d'ailier, comme les réceptions des ballons hauts ?» Christophe Dominici juge qu'«il n'aurait pas fait le plaquage réalisé par Yoann Huget, pour sauver un essai contre l'Argentine, à trois mètres de notre ligne».

Erik Bonneval, qui commente la Coupe d'Europe sur BeIN Sports, se souvient «avoir vu Raka faire un match extraordinaire sous la neige aux Saracens la saison dernière, mais il fait aussi des cagades». Christophe Dominici souligne : «Sportivement, il est dans les cinq meilleurs ailiers français. Il est donc potentiellement sélectionnable. Mais on a déjà vu des joueurs, quelle que soit leur nationalité, qui dominaient en Championnat, mais qui n'ont pas franchi le niveau au-dessus.»

«Pour moi, quel que soit le joueur, il y a un test à passer, c'est toujours le niveau d'un match international. Quand tu n'as pas une seconde de réflexion mais 3/10e, quand l'environnement et la pression sont différents... Prenons Willemse qu'on n'a pas encore vu dans un match avec quarante minutes de temps de jeu effectif, très peu de mêlées et 120 rucks. Si tu marches après le troisième ruck...» «Quand Raka va enchaîner des saisons à vingt-cinq matches, ce ne sera peut-être plus pareil pour lui», remarque Dominici.

«Raka a un rapport poids-puissance phénoménal, pour le Top 14. Mais il ne faut pas croire qu'il va prendre le ballon dans ses 22 mètres et marquer, seul, un essai de 80 mètres contre l'Irlande, par exemple, explique Bonneval. Et si on prend Raka, c'est pour quel jeu ? Si tu le sers en premier attaquant pour taper dans un mur... Il faut se poser cette question : quel jeu proposer derrière ?»Concernant Paul Willemse, David Auradou avoue : «Sur sa qualité intrinsèque, on doit l'appeler. C'est un deuxième-ligne de fort tonnage (136 kg), capable de se déplacer, bon en touche. On n'en a pas cinquante dans ce registre. Il y a Sébastien Vahaamahina.»

«Ce profil-là, très puissant, capable de casser les plaquages, de jouer debout, on ne l'a pas, dit Olivier Roumat. Pour faire des brèches, il est supérieur à tous les deuxième-ligne français.» Mais l'ancien capitaine des Bleus s'interroge : «En fait, je suis ni pour ni contre sa sélection, la question est : avec qui l'associer en deuxième ligne et pour quel jeu ? Si on se base sur la conquête pure et la conservation du ballon, O.K. Mais si tu n'as que des Willemse dans ton pack, tu n'auras pas la garantie de gagner des matches... Lambey, par exemple, peut être très complémentaire avec lui. Ou Vahaamahina. Ensuite, je ne suis pas sûr que Willemse plaque plus que Maestri ou Vahaamahina. Quand tu vois l'importance de la défense au niveau international, avec des Retallick, Whitelock, Etzeneth, Alun Wyn Jones, Itoje, je ne suis pas convaincu que Willemse ait cette capacité. Il me fait plus penser à un Kobus Wiese (champion du monde springbok en 1995), très puissant mais avec pas trop de déplacements.» Roumat préfère un autre deuxième-ligne de Montpellier : Jacques Du Plessis. «Lui, c'est une machine ! Si j'avais le choix, je le prendrais. Mais il n'est pas sélectionnable, car déjà retenu avec les moins de 20 ans sud-africains.»

Ce qu'ils peuvent apporter 

 
«Ce n'est pas un joueur ou deux qui vont changer l'équipe de France»

«Ce n'est pas un joueur ou deux qui vont changer l'équipe de France», résume Olivier Roumat. Erik Bonneval s'emballe : «Il ne faut pas attendre Raka comme un sauveur. En 2016, on avait Vakatawa et Nakaitaci aux ailes. Les Fidjiens devaient sauver la patrie... Il faut arrêter le fantasme ! Ça me dérange qu'on attende Raka comme le Messie. À l'aile, tu es loin du jeu... Il ne va pas tout changer. Il faut arrêter avec ces idées de sauveur.» 

«Effectivement, Raka est le meilleur à l'aile à Clermont, avance Christophe Dominici, mais ce n'est pas parce qu'on va faire venir en équipe de France un garçon hyper athlétique que tout va changer. En 2016, Vakatawa et Nakaitaci, ça avait changé quoi ? La réflexion sur notre rugby doit être beaucoup plus importante, élargie. L'équipe de France, on l'a vue, confrontée au bras de fer, elle le perd. Et, après, ça s'effrite moralement.» «Domi» précise : «On n'a pas pris les Fidjiens de haut, comme je l'ai entendu, mais on ne considère notre rugby que sur l'affrontement. Préparons d'abord nos joueurs à être meilleurs énergétiquement et à se transcender dans les moments clés. Raka ? Il joue à l'aile et, en novembre, nos ailiers n'ont quand même pas été gavés de ballons.»Et n'ont donc pas eu l'occasion d'être souvent décisifs. «Quand on n'est pas bien, soupire Erik Bonneval, on essaie de se raccrocher à tout. Ce n'est pas parce que tu auras un Raka que tu auras la lumière à tous les étages.»

Philippe Saint-André : «Ils remplissent les critères»

Philippe Saint-André, ancien sélectionneur de l'équipe de France (2012-2015) : «Faut-il appeler Willemse et Raka en équipe de France ? Je ne suis plus sélectionneur... (Sourire.) Maintenant, ils remplissent les critères fixés par le président Bernard Laporte pour être sélectionnés. En France, de vrais ailiers, on n'en a pas beaucoup. À ce poste, Raka est capable d'amener en équipe de France. Quand il a le ballon, il a des qualités physiques que les autres n'ont pas. Après, on voit que lorsqu'il y a du jeu au pied sur lui ou derrière lui - ce qui est souvent le cas au niveau international - il peut être en difficulté. (...) Pendant quinze ans, on a subi un Top 14 avec beaucoup, beaucoup d'étrangers. Quand je disais, il y a six ou sept ans, qu'on n'avait plus le choix à certains postes - ailier, numéro 8, pilier droit -, ça faisait rigoler. Depuis dix-huit mois, le nouveau dispositif des JIFF est exceptionnel, on voit plein de jeunes Français jouer. (...)On aura à nouveau le choix d'ici deux-trois ans.»


  • cocotte 63, OliveR et Lourugby aiment ceci

#2443 Gourine63

Gourine63

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 960 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:clermont ferrand
  • Mon club:

Posté 06 décembre 2018 - 00:43

Équipe de France : faut-il sélectionner Alivereti Raka et Paul Willemse pour le Tournoi des Six Nations ?
Publié le  mercredi 5 décembre 2018 à 19:33  | Mis à jour le  05/12/2018 à 21:04
Le Clermontois et le Montpelliérain seront détenteurs d'un passeport français pour le début du Tournoi des Six Nations en février prochain, condition sine qua non, pour être séléctionné. Mais leur probable appel en sélection pose questions.

Arnaud Requenna dans l'Equipe
 

 

Ce qu'ils représentent


 

«L'équipe de France est très faible, on a des carences un peu partout»

«Doit-on sélectionner Alivereti Raka ? C'est délicat ça. Délicat, confie Christophe Dominici (67 sélections à l'aile entre 1998 et 2007). Si tu estimes que Raka est français, d'après les règles qu'a fixées Bernard Laporte, O.K.» «Il est français, c'est donc réglé, complète Erik Bonneval (18 sélections au centre ou à l'aile entre 1984 et 1988). Mais il y aura nécessairement un problème d'identification pour les jeunes ailiers des écoles de rugby. On peut me dire ce qu'on veut, mais pas un petit Français (de naissance) n'aura les qualités physiques d'un Raka.»


Olivier Roumat (61 sélections, en deuxième ou troisième ligne, entre 1989 et 1996) tout d'abord, soupire à la question : doit-on intégrer Paul Willemse chez les Bleus ? «Pfff... À partir du moment où il est français, il est sélectionnable. Après, c'est à Jacques Brunel d'estimer ce qu'il peut apporter à son cinq de devant.» 


David Auradou (40 sélections en deuxième ligne entre 1999 et 2004), actuel entraîneur de Mont-de-Marsan (Pro D2), a joué en équipe de France avec Pieter De Villiers et Tony Marsh. «Ils n'étaient pas français mais, à l'époque, on avait des trous sur quelques postes seulement. Donc, je concevais tout à fait ce choix.» Aujourd'hui, après notamment l'appel à un Rory Kockott à la mêlée - «J'étais beaucoup moins d'accord» -, il s'interroge : «C'est compliqué de trancher mais, pour moi, se pose forcément une question de déontologie : est-ce que le salut de l'équipe de France passe par ces naturalisations de joueurs étrangers ? L'équipe de France est très faible, on a des carences un peu partout.» Au point qu'on pourrait avoir quinze étrangers naturalisés en bleu, en poussant à l'extrême ? «Si on continue, oui. Si on ne prend pas le mal de notre rugby à la racine, on va juste coller une rustine, prolonge David Auradou. Dans notre système, qui atteint ses limites, on sait qu'il y a trop de joueurs étrangers en Top 14 et on va chercher des potentiels chez les étrangers pour les Bleus...» 


Ce qu'ils valent par rapport à la concurrence 


 

«Il y a un test à passer, c'est toujours le niveau d'un match international»

«Il me semble que Raka peut être plus déterminant que Willemse, tant on a de problèmes de finition avec notre triangle arrière, avance Olivier Roumat. Toutefois, on ne voit en lui que le marqueur d'essais, mais a-t-il les bases du poste d'ailier, comme les réceptions des ballons hauts ?» Christophe Dominici juge qu'«il n'aurait pas fait le plaquage réalisé par Yoann Huget, pour sauver un essai contre l'Argentine, à trois mètres de notre ligne».


Erik Bonneval, qui commente la Coupe d'Europe sur BeIN Sports, se souvient «avoir vu Raka faire un match extraordinaire sous la neige aux Saracens la saison dernière, mais il fait aussi des cagades». Christophe Dominici souligne : «Sportivement, il est dans les cinq meilleurs ailiers français. Il est donc potentiellement sélectionnable. Mais on a déjà vu des joueurs, quelle que soit leur nationalité, qui dominaient en Championnat, mais qui n'ont pas franchi le niveau au-dessus.»


«Pour moi, quel que soit le joueur, il y a un test à passer, c'est toujours le niveau d'un match international. Quand tu n'as pas une seconde de réflexion mais 3/10e, quand l'environnement et la pression sont différents... Prenons Willemse qu'on n'a pas encore vu dans un match avec quarante minutes de temps de jeu effectif, très peu de mêlées et 120 rucks. Si tu marches après le troisième ruck...» «Quand Raka va enchaîner des saisons à vingt-cinq matches, ce ne sera peut-être plus pareil pour lui», remarque Dominici.


«Raka a un rapport poids-puissance phénoménal, pour le Top 14. Mais il ne faut pas croire qu'il va prendre le ballon dans ses 22 mètres et marquer, seul, un essai de 80 mètres contre l'Irlande, par exemple, explique Bonneval. Et si on prend Raka, c'est pour quel jeu ? Si tu le sers en premier attaquant pour taper dans un mur... Il faut se poser cette question : quel jeu proposer derrière ?»Concernant Paul Willemse, David Auradou avoue : «Sur sa qualité intrinsèque, on doit l'appeler. C'est un deuxième-ligne de fort tonnage (136 kg), capable de se déplacer, bon en touche. On n'en a pas cinquante dans ce registre. Il y a Sébastien Vahaamahina.»


«Ce profil-là, très puissant, capable de casser les plaquages, de jouer debout, on ne l'a pas, dit Olivier Roumat. Pour faire des brèches, il est supérieur à tous les deuxième-ligne français.» Mais l'ancien capitaine des Bleus s'interroge : «En fait, je suis ni pour ni contre sa sélection, la question est : avec qui l'associer en deuxième ligne et pour quel jeu ? Si on se base sur la conquête pure et la conservation du ballon, O.K. Mais si tu n'as que des Willemse dans ton pack, tu n'auras pas la garantie de gagner des matches... Lambey, par exemple, peut être très complémentaire avec lui. Ou Vahaamahina. Ensuite, je ne suis pas sûr que Willemse plaque plus que Maestri ou Vahaamahina. Quand tu vois l'importance de la défense au niveau international, avec des Retallick, Whitelock, Etzeneth, Alun Wyn Jones, Itoje, je ne suis pas convaincu que Willemse ait cette capacité. Il me fait plus penser à un Kobus Wiese (champion du monde springbok en 1995), très puissant mais avec pas trop de déplacements.» Roumat préfère un autre deuxième-ligne de Montpellier : Jacques Du Plessis. «Lui, c'est une machine ! Si j'avais le choix, je le prendrais. Mais il n'est pas sélectionnable, car déjà retenu avec les moins de 20 ans sud-africains.»


Ce qu'ils peuvent apporter 


 

«Ce n'est pas un joueur ou deux qui vont changer l'équipe de France»

«Ce n'est pas un joueur ou deux qui vont changer l'équipe de France», résume Olivier Roumat. Erik Bonneval s'emballe : «Il ne faut pas attendre Raka comme un sauveur. En 2016, on avait Vakatawa et Nakaitaci aux ailes. Les Fidjiens devaient sauver la patrie... Il faut arrêter le fantasme ! Ça me dérange qu'on attende Raka comme le Messie. À l'aile, tu es loin du jeu... Il ne va pas tout changer. Il faut arrêter avec ces idées de sauveur.» 


«Effectivement, Raka est le meilleur à l'aile à Clermont, avance Christophe Dominici, mais ce n'est pas parce qu'on va faire venir en équipe de France un garçon hyper athlétique que tout va changer. En 2016, Vakatawa et Nakaitaci, ça avait changé quoi ? La réflexion sur notre rugby doit être beaucoup plus importante, élargie. L'équipe de France, on l'a vue, confrontée au bras de fer, elle le perd. Et, après, ça s'effrite moralement.» «Domi» précise : «On n'a pas pris les Fidjiens de haut, comme je l'ai entendu, mais on ne considère notre rugby que sur l'affrontement. Préparons d'abord nos joueurs à être meilleurs énergétiquement et à se transcender dans les moments clés. Raka ? Il joue à l'aile et, en novembre, nos ailiers n'ont quand même pas été gavés de ballons.»Et n'ont donc pas eu l'occasion d'être souvent décisifs. «Quand on n'est pas bien, soupire Erik Bonneval, on essaie de se raccrocher à tout. Ce n'est pas parce que tu auras un Raka que tu auras la lumière à tous les étages.»



Le calendrier du Tournoi des Six Nations


Philippe Saint-André : «Ils remplissent les critères»

Philippe Saint-André, ancien sélectionneur de l'équipe de France (2012-2015) : «Faut-il appeler Willemse et Raka en équipe de France ? Je ne suis plus sélectionneur... (Sourire.) Maintenant, ils remplissent les critères fixés par le président Bernard Laporte pour être sélectionnés. En France, de vrais ailiers, on n'en a pas beaucoup. À ce poste, Raka est capable d'amener en équipe de France. Quand il a le ballon, il a des qualités physiques que les autres n'ont pas. Après, on voit que lorsqu'il y a du jeu au pied sur lui ou derrière lui - ce qui est souvent le cas au niveau international - il peut être en difficulté. (...) Pendant quinze ans, on a subi un Top 14 avec beaucoup, beaucoup d'étrangers. Quand je disais, il y a six ou sept ans, qu'on n'avait plus le choix à certains postes - ailier, numéro 8, pilier droit -, ça faisait rigoler. Depuis dix-huit mois, le nouveau dispositif des JIFF est exceptionnel, on voit plein de jeunes Français jouer. (...)On aura à nouveau le choix d'ici deux-trois ans.»


Merci El landeno pour tous ces articles que tu nous partage quotidiennement :hat:

#2444 inASMweTrust

inASMweTrust

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 137 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Caen
  • Mon club:

Posté 06 décembre 2018 - 11:57

Merci El landeno pour tous ces articles que tu nous partage quotidiennement :hat:

 

Oui, en plus certains passages sont savoureux ! 

"«Il me semble que Raka peut être plus déterminant que Willemse, tant on a de problèmes de finition avec notre triangle arrière, avance Olivier Roumat. Toutefois, on ne voit en lui que le marqueur d'essais, mais a-t-il les bases du poste d'ailier, comme les réceptions des ballons hauts ?» Christophe Dominici juge qu'«il n'aurait pas fait le plaquage réalisé par Yoann Huget, pour sauver un essai contre l'Argentine, à trois mètres de notre ligne»."

Complètement d'accord.. On se fout totalement d'avoir un ailier qui marque des essais. Ce qu'on veut, c'est un mec qui fait un placage en 3 matchs. Comme à Toulon,  on a 10 ans d'avance en EdF ! Sur Willemse je me prononce pas, je sais même pas à quoi il ressemble. Sur Raka, on résume le joueur à un gabarit, pas à sa faculté à déséquilibrer une défense ou à faire des crochets de dingue ! Et question défense, c'est loin d'être un manche, en termes de placement, de rattrapage d'attaquant ou d'impact au placage. 

Il y a quand même quelques éclairs de lucidité pas endroits (pas de Dominici, qui a quand même une vision pas très fine du rugby, cf. ses commentaires sur L'Equipe 21) : non ce ne sont pas des hommes providentiels, et non ça ne doit pas masquer les énormes carences du rugby français. 

Quant aux "petits Français (de naissance)" qui ne va pas s'identifier à Raka, c'est à gerber  :angryfire:  :cartonrouge:  D'abord c'est faux (mon fils me tanne pour avoir un maillot de Raka pour Noël); 2° les gamins se foutent totalement de cet aspect là (naissance, naturalisation, couleur de peau, nom de famille, etc). Sinon, les petits footeux s'identifieraient-ils à Pogba, M'Bappé, etc etc ? Enfin, c'est en effet beaucoup mieux que les petits Français s'identifient à Dan carter, B. Barrett ou je ne sais qui. (cf les maillots des gamins à l'école de rugby.. j'en voie plus avec une fougère qu'avec un coq...). 

 

Ah, et au fait, Raka est "dans les cinq meilleurs ailiers français" (dixit Dominici). 

1° petit quizz : qui est dans les 5 (T. Thoma-ah-ah ? l'extraordinaire B. Fall-qui-prend-20m-en 2 s-derrière Penaud ? Vatakawa-le-fantôme ? Remy-Grosso ?.

2° bah m. il est français finalement Raka ? donc sélectionnable ? donc on se pose la question de le sélectionner ? je comprends plus rien, moi.. 


"Mais on a déjà vu des joueurs, quelle que soit leur nationalité, qui dominaient en Championnat, mais qui n'ont pas franchi le niveau au-dessus."

Il parle de lui, Dominici, là ? (62 sélections, 23 essais)  :rolleyes:  :D 


  • Gourine63 aime ceci

#2445 l'autre

l'autre

    Joueur de Fédérale 3

  • Attente Validation
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 160 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:de là-bas
  • Mon club:

Posté 06 décembre 2018 - 12:14

Merci El landeno pour tous ces articles que tu nous partage quotidiennement :hat:

Oui, mais c'est pas la peine de citer in extenso toute sa tartine !

Ma souris est vieille et mon index arthritique . . .






3 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 3 guests, 0 anonymous users