Aller au contenu


Photo

Futur sélectionneur du XV de France


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
257 réponses à ce sujet

#106 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 230 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 21 mars 2019 - 09:44

Ouai...enfin ! GALTIE..Tartampion...ok je dis pas que ça n 'améliora pas les choses quelqe part...mais ça ne fera pas les joueurs que nous n 'avons pas à certains postes et des doublures qui parfois n 'existent même pas !

 

Après une "touche" extérieure , pourquoi pas...depuis que l' option se murmure...faudarit pas attendre encore 10 ans aux risques de ne plus s'en relever...le temps passe vite et les choses ne se font pas en 6 mois pour reconstruire!

 

Faudrait pas attendre encore 10 ans...la CDM2023 c 'est dans 4 ans, 4 ans!!!! c 'est juste demain !

Mais si Moustache reste + Galthié, on est pas prêt de voir un équipe.

Management 0 et Padre Simon au cul.



#107 ValentinUSMV

ValentinUSMV

    Joueur de 1ère série

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 485 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 21 mars 2019 - 12:47


MIDOL :

XV DE FRANCE - L’après Coupe du monde 2019 se prépare déjà dans les couloirs fédéraux avec la tentation de regarder vers un technicien étranger.

Qui sera à la tête des Bleus en septembre 2023 lorsqu’ils débuteront leur Mondial ? Les prétendants ne manquent pas, aussi bien en France qu’à l’étranger. "J’ai rencontré les cinq meilleurs entraîneurs du monde, certains à leur demande. Je sais qui veut et peut travailler avec nous", indique Bernard Laporte dans l’entretien qu’il nous a accordé à propos des pistes étrangères pour le poste et d’ajouter. "Il n’y a pas une semaine où je ne reçois pas un texto d’un technicien français." Bref, si pour le remplacement au pied levé de Guy Novès, le patron de la FFR avait dû faire face à quelques défections retentissantes — Collazo, Azéma et Galthié avaient décliné — pour le Mondial en France, il aura l’embarras du choix.
Au sortir de ce Tournoi, deux hommes semblent se dégager. Fabien Galthié s’il accepte et rentre dans le staff actuel pourrait très bien être une solution pour devenir numéro 1, une fois la campagne au Japon terminée. D’autant plus si, avec lui, les Bleus parviennent enfin à avoir un plan de jeu lisible et performant. Autre hypothèse, celle qui mène au Néo-Zélandais Warren Gatland. Laporte et lui s’apprécient énormément. Les deux hommes se sont connus lorsque le président de la FFR était sélectionneur des Bleus. Gatland officiait au début du mandat de Laporte avec l’Irlande. Celui qui a offert trois Grand Chelems aux Diables rouges quittera ses fonctions à l’issue du Mondial 2019 au Japon et se retrouve sur le marché. Il est très courtisé. Eddie Jones paraît plus abordable même si l’Australien est réputé cher d’un point de vue salarial. L’actuel sélectionneur de l’Angleterre, qu’il va quitter lui aussi après la Coupe du monde, a ces dernières semaines multiplié les appels du pied aussi bien avec les clubs du Top14 (Toulon, Montpellier) qu’à la FFR. Laporte a pris acte de sa candidature mais pour le moment, il n’a pas donné suite.
D’autres pistes étrangères (John Mitchell, Clive Woodward…) pourraient être étudiées. Toutefois, le président de la FFR semble sincère quand il rabâche, " je n’ai pris aucune décision, pas même celle de prendre un entraîneur étranger." Du côté des techniciens français aussi, les prétendants ne manquent pas et ont l’avantage de bien connaître les joueurs postulants au XV de France. Un garçon comme Pierre Mignoni est suivi de près. Laporte le connaît bien pour avoir travaillé avec lui. À Clermont, Franck Azéma est un candidat sérieux. Ce qui se passera dans les prochains jours, à savoir modification ou pas dans le staff actuel, rejaillira sur le prochain.




Envoyé de mon SM-G950F en utilisant Tapatalk

#108 inASMweTrust

inASMweTrust

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 469 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Caen
  • Mon club:

Posté 21 mars 2019 - 12:50

Les entraîneurs français lui envoient des textos tous les jours, d'accord, mais pour lui dire quoi ? Insultes ? Menaces ? Canulars ?
  • wankatanka aime ceci

#109 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 482 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 21 mars 2019 - 14:10

Qui sera à la tête des Bleus en septembre 2023 lorsquils débuteront leur Mondial ? Les prétendants ne manquent pas, aussi bien en France quà létranger. "Jai rencontré les cinq meilleurs entraîneurs du monde, certains à leur demande. Je sais qui veut et peut travailler avec nous", indique Bernard Laporte

Ah bon, il a rencontré Novès ?

#110 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 230 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 21 mars 2019 - 14:18

Les entraîneurs français lui envoient des textos tous les jours, d'accord, mais pour lui dire quoi ? Insultes ? Menaces ? Canulars ?

Peut être eux, ont la réponse.

"Ils sont six, anciens joueurs et sélectionneurs, à avoir constitué un groupe de réflexion depuis un an.

Pelous, Grill, Lièvremont, Blanco, Magne, Skrela .



#111 Eria

Eria

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 443 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont ferrand
  • Mon club:

Posté 21 mars 2019 - 19:16

À Clermont, Franck Azéma est un candidat sérieux. Ce qui se passera dans les prochains jours, à savoir modification ou pas dans le staff actuel, rejaillira sur le prochain.

 

non! non! vous le laissez tranquille,nous on veut pas qu'il parte et surtout qu'il souffre ,on l'apprecit beaucoup...pareil pour Mignoni qui a trop de caractère, il aura du mal a se soumettre...

 je suis quand étonné qu'il n'y est pas dans sa liste Urios et Mola ,eux c'est des bons ,des super bon petits soldats ,parfait pour le sélectionneur en chef Laporte...



#112 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 482 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 21 mars 2019 - 22:04

L'hypothèse fait frémir chez le voisin et ennemi gallois, et lundi, un supporter a hurlé cette supplique : « Ne va pas en Angleterre ! » Gatland s'en est sorti par une pirouette : « On ne me permettrait plus jamais de traverser la Severn Bridge ! », du nom du pont qui sert de frontière entre les deux voisins.

Sacré Vulcan Gallois. Il ne peut pas s'en empêcher.

#113 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 482 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 21 mars 2019 - 22:35

Selon le midol, Brunel n'est plus opposé à un renfort dans son équipe, à condition que ses adjoints ne soient pas écartés.

Laporte se serait rendu à Toulon pour questionner Basta et Guirado sur Galthié. Ils auraient répondu l'avoir apprécié le court temps qu'il est resté avant de se faire virer.

Le mafieu en chef ne désespère pas de convaincre Galthié sans contre partie, ce dernier étant ok pour rejoindre le staff s'il devient entraîneur jusqu'en 2023.

#114 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 22 516 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 21 mars 2019 - 22:42

Selon le midol, Brunel n'est plus opposé à un renfort dans son équipe, à condition que ses adjoints ne soient pas écartés.

Laporte se serait rendu à Toulon pour questionner Basta et Guirado sur Galthié. Ils auraient répondu l'avoir apprécié le court temps qu'il est resté avant de se faire virer.

Le mafieu en chef ne désespère pas de convaincre Galthié sans contre partie, ce dernier étant ok pour rejoindre le staff s'il devient entraîneur jusqu'en 2023.

 

A mon avis, l'entente cordiale aura du mal à se faire au sein du staff; étant donné les personnalités en présence ! :blink:  



#115 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 34 016 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 21 mars 2019 - 22:44

Selon le midol, Brunel n'est plus opposé à un renfort dans son équipe, à condition que ses adjoints ne soient pas écartés.

Laporte se serait rendu à Toulon pour questionner Basta et Guirado sur Galthié. Ils auraient répondu l'avoir apprécié le court temps qu'il est resté avant de se faire virer.

Le mafieu en chef ne désespère pas de convaincre Galthié sans contre partie, ce dernier étant ok pour rejoindre le staff s'il devient entraîneur jusqu'en 2023.

C'est rassurant !!



#116 el landeno

el landeno

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 038 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 22 mars 2019 - 07:20

23bfa.jpg

 

Un sélectionneur étranger pour le quinze de France après la Coupe du monde ?
Publié le   vendredi 22 mars 2019 à 00:00 
Pour la première fois de son histoire, le rugby français se tournera peut-être, après la prochaine Coupe du monde, vers un sélectionneur étranger qui pourrait être Warren Gatland. Et ce serait une révolution.
Arnaud Requenna (avec M. R.)
Warren Gatland a les faveurs de Bernard Laporte pour succéder à Jacques Brunel à la tête de l'équipe de France, après le Mondial au Japon (20 septembre - 2 novembre), comme l'a révélé L'Équipe (mercredi 20 mars). Au-delà du Néo-Zélandais, vainqueur de trois Grands Chelems avec les Gallois depuis 2008, le sélectionneur des Bleus a des chances certaines d'être un étranger. Ce serait une première pour une équipe qui - rappelons-le - a déjà vu passer dans son staff l'Argentin Gonzalo Quesada (en 2011) et l'Anglais David Ellis (2000-2011) en tant qu'adjoints, et qui n'a pas hésité à sélectionner une vingtaine de joueurs d'origine étrangère depuis le premier match de son histoire, en 1906. « On ne s'interdit rien. Il faut aller chercher les compétences où elles sont », déclarait Bernard Laporte en octobre 2018. 

Depuis, l'équipe de France ne s'est pas améliorée, au contraire. L'idée de se tourner vers l'extérieur pour préparer au mieux le Mondial 2023 à domicile a donc fait son chemin. « Je ne vais pas forcément prendre un sélectionneur étranger », pondère le président de la FFR dans Midi-Olympique, tout en assénant : « L'Irlande et le pays de Galles sont entraînés par un Néo-Zélandais, les Anglais par un Australien, les Italiens par un Irlandais (lire par ailleurs). Eux ne se posent pas la question de la nationalité de leur technicien, seulement de sa compétence. »

«En 2007, on avait étudié la possibilité de nous tourner vers l'étranger, mais on n'était pas allés plus loin, peut-être par manque de courage» 

 

Alors la France du rugby franchira-t-elle le pas, comme celle du football dès 1973, avec l'appel au Roumain Stefan Kovacs (lire par ailleurs) ? Elle n'en a jamais été aussi près. On a cité Warren Gatland, mais les noms de l'Australien Eddie Jones (à la tête de l'Angleterre), du Sud-Africain Jake White, Champion du monde en 2007, et de Clive Woodward, sacré en 2003, circulent. Bernard Laporte affirme ne pas vouloir se précipiter. Pourquoi ? Déjà, il a le temps. Jacques Brunel possède un contrat jusqu'en juin 2020, même si on imagine que ce dernier peut trouver un arrangement avec son employeur pour partir plus tôt, surtout en cas d'élimination précoce au Japon. 

59d0c.jpg

Mais, surtout, Laporte a promis d'organiser un référendum auprès des clubs amateurs - qui dépendent de la FFR - pour leur demander : « Accepteriez-vous que le sélectionneur de l'équipe de France soit un étranger ? » Jusqu'ici, on ne s'était pas vraiment posé la question. Il y avait bien eu une (toute) petite ouverture, en 2015, lorsque Pierre Camou avait officiellement audité Clive Woodward. Mais, comme pour les autres candidats (Galthié, Ibanez...), les dés étaient pipés, puisque l'ex-président de la FFR - décédé en août - avait promis le poste à Guy Novès avant même de recevoir le Toulousain, viré par Laporte en décembre 2017. 

b6409.jpg

Au gré du temps, on a entendu parler du Sud-Africain Nick Mallett, très francophile, et du Néo-Zélandais Vern Cotter - à Montpellier, après avoir réussi à Clermont -, mais sans que ça aille très loin. Car on parle ici d'une révolution culturelle. En 2007, on se souvient en avoir discuté quelques fois avec Bernard Lapasset, patron de la FFR, au moment du remplacement... de Bernard Laporte, en poste depuis 2000. « On avait étudié la possibilité de nous tourner vers l'étranger, dit aujourd'hui Lapasset, président d'honneur du comité d'organisation des Jeux Olympiques 2024 à Paris. Puisque les autres le faisaient, pourquoi pas nous ? Je me souviens de discussions pour décortiquer un profil d'entraîneur - sans en cibler un de précis - qui nous correspondrait. Mais on n'était pas allés plus loin, peut-être par manque de courage à l'époque, et parce qu'on n'avait pas tilté sur un mec. » Et aussi parce que l'équipe de France gagnait alors 60 % de ses matches, loin du malade d'aujourd'hui qui ne remporte plus qu'une rencontre sur trois. Et puisque les remèdes nationaux, pourtant censés être les meilleurs, n'ont pas fonctionné, l'idée de se tourner vers une autre médecine fait son chemin... 

«Ça peut être une bonne idée d'avoir un sélectionneur étranger (...) mais il faut des entraîneurs français avec lui, parce que psychologiquement vous n'êtes pas prêts.» 

 

Philippe Saint-André, qui a occupé le fauteuil entre 2012 et 2015, expliquait la semaine dernière sur Eurosport 2 : « Je suis favorable à un entraîneur étranger en équipe de France pour l'après-Coupe du monde. On a besoin d'une prise de conscience, de travailler différemment, de travailler la vitesse, car c'est la base du haut niveau, et nous on ne travaille plus la vitesse. Je prendrais Eddie Jones ou le coach Irlandais Joe Schmidt (il ne sera pas disponible). [...] Je me souviens qu'on avait fait des tests de vitesse, et on avait eu la malchance de blesser un joueur (Fofana). Je m'étais fait assassiner en me faisant traiter d'incapable [...] Si les joueurs ne font pas de la vitesse, tu es en difficulté. »

19e51.jpg

« Il faut faire comme les clubs de Top 14 et se tourner vers des compétences étrangères, ne plus rester entre nous, regarder ce qui se fait ailleurs », nous confiait un Bleu avant même ce Tournoi des Six Nations raté (4e). Aujourd'hui, près de 50 % des entraîneurs principaux du Top 14 ne sont pas français, alors faire appel à un sélectionneur étranger irait dans le sens de l'histoire. Mais... Oui, il y a un mais. Et un gros. Si la question essentielle que devrait se poser le rugby français n'était pas tant d'engager un sélectionneur que de mener sa révolution, trouver enfin son modèle propre, entre une FFR, qui a la main sur l'équipe de France, et les clubs, sur le pognon ? Prenez par exemple Eddie Jones, sa volonté de tout décider, tout contrôler, jusqu'aux costumes des joueurs, adepte de méthodes d'entraînement très dures, et lâchez-le dans un système où - malgré une convention quadriennale entre la FFR et la Ligue - on a sans cesse des discussions de marchands de tapis... On imagine le choc culturel. 

Et quelles garanties aura le futur sélectionneur, quel qu'il soit, Français ou non, que tout ira très vite mieux dans la formation des joueurs, le calendrier de la saison, le partage des informations entre clubs et équipe nationale ? Entraîneur des trois-quarts du Stade Français, l'Irlandais Mike Prendergast estime : « Ça peut être une bonne idée d'avoir un sélectionneur étranger qui apporterait des choses nouvelles, mais il faut des entraîneurs français avec lui, parce que psychologiquement vous n'êtes pas prêts. » Pas plus que structurellement.


  • l'exil aime ceci

#117 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 22 516 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 22 mars 2019 - 07:37

Ca spécule, ça spécule.................. mais que pourra bien faire ce "sauveur" ?  :rolleyes:



#118 Boulard

Boulard

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 341 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Montpellier
  • Mon club:

Posté 22 mars 2019 - 08:59

Selon le midol, Brunel n'est plus opposé à un renfort dans son équipe, à condition que ses adjoints ne soient pas écartés.

Laporte se serait rendu à Toulon pour questionner Basta et Guirado sur Galthié. Ils auraient répondu l'avoir apprécié le court temps qu'il est resté avant de se faire virer.

Le mafieu en chef ne désespère pas de convaincre Galthié sans contre partie, ce dernier étant ok pour rejoindre le staff s'il devient entraîneur jusqu'en 2023.


Je suis pas fan de Galthié mais sa position est tout à fait compréhensible.

#119 inASMweTrust

inASMweTrust

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 469 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Caen
  • Mon club:

Posté 22 mars 2019 - 09:01

Surtout, l'entraîneur étranger est un écran de fumée pour masquer les emmerdes actuelles. paroles, paroles.. 


Je suis pas fan de Galthié mais sa position est tout à fait compréhensible.

 

complètement d'accord. Pourquoi venir dans ce merdier, sans espoir de réussite (ou très légers), sans contrepartie pour après ? 

Continuant à penser que le problème de fond (et le travail de base du sélectionneur) c'est un bon management, je suis quand même sceptique sur galthié, qui a laissé des mauvais souvenirs en termes de gestion humaine.. 


  • cocotte 63 aime ceci

#120 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 482 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 22 mars 2019 - 11:03

Jake White. :mdr:

 

Le pire c'est qu'ils en seraient capables.

 

 

Bon le côté positif, c'est qu'il serait au top pour coacher Willemse, Spedding, Peter de Villiers, ...






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users