Aller au contenu


Photo

EDF de Galthié


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1552 réponses à ce sujet

#1486 Bougnat et Breton

Bougnat et Breton

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 432 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Valcivières 63
  • Mon club:

Posté 19 novembre 2019 - 15:50

On ne pourrait pas donner à chaque début de saison un ''crédit'' nombre de match ou nombre de minutes à jouer à chaque joueur ?

 

Ce ne serait pas le même temps pour un 3/4 ou un avant et on laisserait toute la gestion du crédit au manager.

 

Il y aurait un nombre de match EDF et un nombre pour les clubs ..... en quelque sorte un temps de jeu autorisé pour chaque saison, un peu comme un conducteur poids lourd a un temps de conduite autorisée



#1487 cocotte 63

cocotte 63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 360 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Puy de Dôme
  • Mon club:

Posté 19 novembre 2019 - 17:09

Il a juste eu le tort de le dire publiquement ce qui lui a couté sa tête.


Il faudrait que les inter ne fassent que les matchs de très hauts niveau entre cadors en top14 plus la CE et passent le reste du temps soit a récupérer soit a se préparer pour l EDF et la on serait peut être au niveau.

 

pas pour te contrarier RCV mais c'est presque déjà le cas... non ? après un des soucis majeur c'est que la saison dure 11 mois... bref la seule vraie coupure en pleine saison, c'est la blessure...

 

En allant jeter un œil sur la base de données Cyber  :salut03: , tu te rends compte que les internationaux ayant le plus joué c'est Vahaa avec 29 matchs joués (T et R) dans une saison où l'on va au bout dans les deux compétitions, plus l'EDF...

 

Lopez: 28 matchs - Penaud idem 



#1488 Eria

Eria

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 691 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont ferrand
  • Mon club:

Posté 19 novembre 2019 - 19:00

Il a aussi laissé entendre qu'il aimerait bien que Vahaa revienne sur sa décision.

 Vahaa a très bien expliqué sa décision qui était prise avant le CDM2019,après le vacarme de Laporte dans les médias  et sa crise d'autorité au sujet de Sebastien,ne l'oublions pas on devait être en demi ...,, le dossier est définitivement  clos , se serai étonnant que Galthier cherche a nager a contre courant d'es sont arrivé...Au vu du nombre de personnes que constitue le staff il a plutôt intérêt a monter le niveau assez vite et donner de la crédibilité a ses choix,les résultats seront exigés dans très peut de temps...

Lambey,Gabrillargues c'est du solide avec Leroux,on devrait quand même bien rigoler...



#1489 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 31 726 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 19 novembre 2019 - 22:00

XV de France. Jean-Baptiste Elissalde tacle l’attitude de certains Bleus !
Ancien membre du staff du XV de France, Jean-Baptiste Elissalde n'a pas été tendre envers certains joueurs, pointant du doigt leur attitude et des "comportement bizarres".
Publié le 19 Nov 19 à 12:45
L'ancien entraîneur des trois-quarts du XV de France, Jean-Baptiste Elissalde, n'a pas été tendre envers certains joueurs français.
L’ancien entraîneur des trois-quarts du XV de France, Jean-Baptiste Elissalde, n’a pas été tendre envers certains joueurs français. (©Icon Sport)

Jean-Baptiste Elissalde ne sera pas dans le futur staff du XV de France. Son aventure avec les Bleus s’est donc terminée au lendemain de la défaite en quart de finale de la Coupe du monde. L’entraîneur des trois-quarts a emmagasiné beaucoup d’expérience durant les quatre années passés en équipe de France et espère rapidement retrouver un club pour entraîner.

Lire aussi : EN PHOTOS. Montgesty, ce village devenu le temps d’un jour le cœur du rugby français

Dans un entretien à L’Equipe, Elissalde est revenu sur l’attitude et la mentalité des joueurs du XV de France. Et il n’a pas été tendre avec certains pour lesquels « l’équipe de France, être une petite star, ça suffisait ». Il a déploré des « comportements bizarres » tout au long de ces dernières années :

    Au-delà de ce côté enfant gâté, il y avait des comportements bizarres. Même dans les relations avec les médias. En équipe de France, tu es plus qu’un joueur et tu ne peux pas répondre des conneries en conférence de presse. La même chose en club, tu prends une volée de bois vert. Comment on peut se permettre de faire ça en sélection ? Il y a un travail à faire.

« Je s’appelle Groot », « Pookie »…

On a tous en mémoire l’attitude de Wenceslas Lauret avec la presse au Japon. Juste après le match face aux Tonga, gagné péniblement 23-21, le troisième ligne du Racing 92 avait fièrement répondu à la presse avec un sourire narquois sur le visage « je s’appelle Groot » (phrase-culte du film Les Gardiens de la galaxie) à la dizaine de questions posées.

Lire aussi : XV de France. Arrêter les Bleus avant le Tournoi ? Yoann Huget donne sa réponse

Sur son profil Instagram, il avait enchaîné avec un morceau d’une musique de la Sexion d’Assaut : « Prévenez-les haineux. Prévenez. Prévenez-les haineux. Vous trompez pas d’ennemis les mecs. Souvent ça coûte cher ». Ceci pour marquer son désaccord avec les médias, qui sortaient les compositions d’équipe avant l’annonce officielle de Jacques Brunel. Le Racing 92 n’avait guère goûté à cette attitude de Lauret, qui portait également atteinte au club des Hauts-de-Seine.

Lire aussi : Coupe du monde. Wenceslas Lauret sanctionné en raison de son attitude ?

N’oublions pas non plus l’affaire de la chanson Pookie d’Aya Nakamura diffusée lors d’un entraînement des Bleus, clairement à l’adresse des journalistes présents au Japon. Les joueurs étaient arrivés avec cette musique à fond pour provoquer. « Pookie » signifie en l’occurrence « être une balance ».
« Une vision d’eux un peu surévaluée… »

« L’équipe de France, certains ne se rendent pas compte de ce que ça veut dire. Ils prennent le bon côté des choses, mais ils oublient les devoirs. Et le premier, c’est le travail », a souligné par ailleurs Elissalde, comme pour souligner le manque de travail et d’implication de la part d’une partie des internationaux français.

    On a des joueurs qui sont très bien payés, qui ont énormément de confort dans leur club, et qui ont peut-être une vision d’eux un peu surévaluée. Ça ne permet pas de s’entraîner davantage et plus fort au quotidien, alors qu’il y a un « gap » énorme entre le Top 14 et le niveau international.

Toutefois, l’ancien demi de mêlée international se veut « optimiste » pour la suite des opérations. D’autant plus que Fabien Galthié et son staff vont s’appuyer sur une grande majorité des joueurs sélectionnés pour la dernière Coupe du monde au Japon. « La nouvelle génération a pris de l’expérience pendant la Coupe du monde, et qu’elle commence à comprendre que ce travail supplémentaire, c’est un devoir ».

 

pas surpris



#1490 Lourugby

Lourugby

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 584 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2019 - 12:26

J'ai discuté une petite heure avec Yann Roubert, le président du LOU, dans le cadre d'une interview.

 

Nous avons longuement échangé sur le Top 14 et il ne pense pas que ce soit un problème pour le XV de France, ce en quoi nous étions en désaccord. Selon lui, les problèmes de l'équipe de France viendraient davantage d'un retard de professionnalisation au niveau du management, de l'équilibre au niveau des entraineurs et d'une formation qui a mis plus de temps que ses concurrentes pour assimiler les rouages du rugby moderne. Il estime également que les acteurs du rugby français ont parfois trop tendance à critiquer et à se flageller en cherchant des excuses à droite et à gauche plutôt que de travailler de manière aussi rigoureuse que les meilleurs.

 

De manière plus générale, il est intéressant. On sent qu'il a une bonne vision stratégique de l'ensemble de l'écosystème rugbystique et qu'au niveau local, il a su tirer les leçons des premiers échecs du LOU pour construire un modèle plus sain et en constante progression. 



#1491 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 31 726 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2019 - 16:21

Adjoint de Jacques Brunel au sein du XV de France, Jean-Baptiste Elissalde revient sur son expérience chez les Bleus après la Coupe du monde.

Deux ans ça peut paraître court pour se faire une idée. Mais pendant le laps de temps passé au sein du staff du XV de France, Jean-Baptiste Elissalde a eu le temps d'observer les internationaux. Particulièrement en 2019 puisqu'ils ont été réunis durant de longs mois pour préparer puis jouer la Coupe du monde. Et il a vu des comportements, que ce soit à l'entraînement, au quotidien, pendant et après les matchs, qui ne sont pas en adéquation avec sa vision d'un joueur du XV de France. Il confie ainsi à L'Equipe ce mardi :

On a des joueurs qui sont très bien payés, qui ont énormément de confort dans leur club, et qui ont peut-être une vision d’eux un peu surévaluée. Ça ne permet pas de s’entraîner davantage et plus fort au quotidien, alors qu’il y a un « gap » énorme entre le Top 14 et le niveau international. Je n’ai pas eu l’impression que tous étaient hyper agacés par la situation. Certains oui, mais pour d’autres, l’équipe de France, être une petite star, ça suffisait. Au-delà de ce côté enfant gâté, il y avait des comportements bizarres.

Elissalde d'évoquer Antoine Dupont qu'il a eu sous ses ordres à Toulouse en disant qu'il ne doit pas se contenter de ses acquis et de ce qu'il a pu réaliser, notamment dans son jeu au pied pendant le Mondial. "Il doit taper cent fois chaque semaine". Mais tous les joueurs sont-ils prêts à redoubler d'efforts et à s'impliquer ? Il estime que la nouvelle génération "commence à comprendre que ce travail supplémentaire, c'est un devoir". Et ce n'est pas le seul. Il faut en effet cadrer les joueurs pour qu'ils représentent la France avec honneur sur le pré mais aussi en-dehors. Sans le nommer, il fait sans doute référence ici à Wesceslas Lauret qui avait refusé de répondre correctement lors d'une conférence de presse.

Au-delà de ce côté enfant gâté, il y avait des comportements bizarres. Même dans les relations avec les médias. En équipe de France, tu es plus qu’un joueur et tu ne peux pas répondre des conneries en conférence de presse. La même chose en club, tu prends une volée de bois vert. Comment on peut se permettre de faire ça en sélection ? Il y a un travail à faire.

L'un des objectifs du nouveau staff, c'est de définir l'identité du XV de France et de trouver des leaders. Fabien Galthié a parlé de cadre d'exigences sur le terrain mais on imagine qu'il lui faudra aussi le mettre en place en-dehors. En cas de sortie de route, il devra être recadré. L'idéal étant qu'il soit éduqué en amont pour éviter les dérapages. Ils doivent prendre conscience de ce qu'être joueur du XV de France signifie. "Les joueurs ont toujours de la joie et de la fierté d’être sélectionnés, mais certains ne se rendent pas compte de ce que ça veut dire. Ils prennent le bon côté des choses mais ils oublient les devoirs. Et le premier, c’est le travail. Même si c’est un petit nombre de joueurs, c’est déjà trop." Développer un lien fort avec les joueurs sera une des priorités du staff. Fabien Galthié n'était pas réputé pour son management humain par le passé. A-t-il appris de ses erreurs et de celles de prédécesseurs ?

 

C'est marrant ça, le couplet sur Dupont était absent dans la version que j ai mis hier, certains médias ne veulent peut être pas écorner l image de la nouvelle star du rugby français, ceux qui donnent des oscars par exemple B)



#1492 sebduth

sebduth

    Equipe de France

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 429 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Orcet
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2019 - 16:44

J'ai discuté une petite heure avec Yann Roubert, le président du LOU, dans le cadre d'une interview.

 

Nous avons longuement échangé sur le Top 14 et il ne pense pas que ce soit un problème pour le XV de France, ce en quoi nous étions en désaccord. Selon lui, les problèmes de l'équipe de France viendraient davantage d'un retard de professionnalisation au niveau du management, de l'équilibre au niveau des entraineurs et d'une formation qui a mis plus de temps que ses concurrentes pour assimiler les rouages du rugby moderne. Il estime également que les acteurs du rugby français ont parfois trop tendance à critiquer et à se flageller en cherchant des excuses à droite et à gauche plutôt que de travailler de manière aussi rigoureuse que les meilleurs.

 

De manière plus générale, il est intéressant. On sent qu'il a une bonne vision stratégique de l'ensemble de l'écosystème rugbystique et qu'au niveau local, il a su tirer les leçons des premiers échecs du LOU pour construire un modèle plus sain et en constante progression. 

 

 

C'est très intéressant, et pour moi il a raison... et il a tort :)

 

Tous les points qu'il évoque, j'y adhère. 

 

Mais si tu prends l'ensemble, au fond il fait comme les autres : il voit aisément les faiblesses qui ne le concernent pas et se déresponsabilise alors que les clubs, le Top 14 et son calendrier, ont également leur part de responsabilité.

 

 

Concernant le LOU par exemple, l'impasse de ce WE est franchement grossière, et l'excuse du "petit club petit effectif" ne tient plus, surtout quand on a survolé le début de saison. Quand un club ne fait pas l'effort de jouer sérieusement la Coupe d'Europe, qu'il ne fait pas gagner d'expérience à ses meilleurs joueurs sur la scène européenne, il ne peut pas ensuite reprocher un manque de sérieux et de rigueur au niveau international, puisque déjà il ne fait pas le nécessaire pour préparer / former les joueurs.



#1493 red-and-black31

red-and-black31

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 293 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:TOULOUSE
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2019 - 17:35

Non mais faut pas l'écouter JBE.

 

C'est un mec avec un melon pas possible et qui est en recherche de taf. Alors il balance que rien n'est de sa faute au niveau du jeu de l'EDF, comme il l'avait fait au ST.

 

Mdr dire que Dupont est pas un bosseur. Le mec ose tout, sachant qu'il a détruit le jeu de 3/4 du ST en 5 saisons, petit à petit. Depuis son éviction logique qu'il a très mal pris alors qu'il aurait du être viré 3 ans plus tôt, tout va mieux.

 

Je l'ai adoré comme joueur mais je souhaite à aucun club de l'avoir en entraineur, même Toulon ou Castres.



#1494 Lourugby

Lourugby

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 584 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2019 - 17:49

C'est très intéressant, et pour moi il a raison... et il a tort :)

 

Tous les points qu'il évoque, j'y adhère. 

 

Mais si tu prends l'ensemble, au fond il fait comme les autres : il voit aisément les faiblesses qui ne le concernent pas et se déresponsabilise alors que les clubs, le Top 14 et son calendrier, ont également leur part de responsabilité.

 

Je te rejoins sur ce point. 

 

Lors de notre discussion, j'avais souvent exprimé mes réserves sur le format du Top 14. Il avançait qu'avec la dernière convention, les internationaux français ne jouaient pas plus que les anglais. Je lui avais répondu que c'était vrai mais que les anglais avaient plus de phases de repos et de préparation physique que les français et que Louis Picamoles avait d'ailleurs déclaré avoir atteint son pic de forme lors de son passage à Northampton. J'avais également rappelé que des voix s'élevaient en Angleterre pour réduire le nombre de matchs. 

 

Mais il n'a jamais réellement rebondis sur ces points et maintenait que la réussite anglaise prouvait que le Top 14 pouvait, grâce à cette convention, proposer des internationaux doté d'un état de forme similaire aux anglais. Sur le coup, j'ai eu l'impression qu'il ne pouvait pas changer de position et tenait à défendre coûte que coûte le modèle actuel, ce qu'on ne peut d'ailleurs lui reprocher car ce serait délicat pour un homme dans sa position de tenir un discours contraire dans une interview publique. 

 

D'ailleurs, force est de constater que certains de ses arguments sonnaient justes. Il a tenu à me rappeler que les efforts fournis par les clubs étaient entièrement à leurs frais contrairement aux équipes anglaises qui sont lourdement indemnisées par la fédération. Ensuite, il a raison de rappeler que le Top 14 est un ensemble de 1000 joueurs et qu'il est délicat de repenser un modèle qui fonctionne bien, contrairement à de nombreux championnats rugbystiques, pour seulement 30 joueurs. Je l'ai également trouvé sincère lorsqu'il m'a dit que les clubs faisaient tout leur possible pour que l'équipe de France retrouve les sommets car c'est la vitrine de ce sport. 

 

Personnellement, j'ai trouvé l'entretien très intéressant. Je suis heureux d'avoir pu l'interviewer car il est vraiment sympa et mesuré dans ses interventions. J'espère que j'aurai l'occasion de rediscuter avec lui quand je reviendrais à Lyon  :)

 

D'ailleurs, si jamais des gens sont intéressés, je pourrais éventuellement rédiger un compte-rendu précis de cet entretien et l'envoyer par MP. Mais il faudra me laisser un peu de temps  :P



#1495 Lima

Lima

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 058 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Bordeaux
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2019 - 17:56

 

Je te rejoins sur ce point. 

 

Lors de notre discussion, j'avais souvent exprimé mes réserves sur le format du Top 14. Il avançait qu'avec la dernière convention, les internationaux français ne jouaient pas plus que les anglais. Je lui avais répondu que c'était vrai mais que les anglais avaient plus de phases de repos et de préparation physique que les français et que Louis Picamoles avait d'ailleurs déclaré avoir atteint son pic de forme lors de son passage à Northampton. J'avais également rappelé que des voix s'élevaient en Angleterre pour réduire le nombre de matchs. 

 

Mais il n'a jamais réellement rebondis sur ces points et maintenait que la réussite anglaise prouvait que le Top 14 pouvait, grâce à cette convention, proposer des internationaux doté d'un état de forme similaire aux anglais. Sur le coup, j'ai eu l'impression qu'il ne pouvait pas changer de position et tenait à défendre coûte que coûte le modèle actuel, ce qu'on ne peut d'ailleurs lui reprocher car ce serait délicat pour un homme dans sa position de tenir un discours contraire dans une interview publique. 

 

D'ailleurs, force est de constater que certains de ses arguments sonnaient justes. Il a tenu à me rappeler que les efforts fournis par les clubs étaient entièrement à leurs frais contrairement aux équipes anglaises qui sont lourdement indemnisées par la fédération. Ensuite, il a raison de rappeler que le Top 14 est un ensemble de 1000 joueurs et qu'il est délicat de repenser un modèle qui fonctionne bien, contrairement à de nombreux championnats rugbystiques, pour seulement 30 joueurs. Je l'ai également trouvé sincère lorsqu'il m'a dit que les clubs faisaient tout leur possible pour que l'équipe de France retrouve les sommets car c'est la vitrine de ce sport. 

 

Personnellement, j'ai trouvé l'entretien très intéressant. Je suis heureux d'avoir pu l'interviewer :)

 

D'ailleurs, si jamais des gens sont intéressés, je pourrais éventuellement rédiger un compte-rendu précis de cet entretien et l'envoyer par MP. Mais il faudra me laisser un peu de temps  :P

Merci beaucoup pour ce retour en tout cas !

 

Le nerf de la guerre a été souligné : les clubs anglais sont largement financés pour la mise à disposition des internationaux. La différence tient aussi au fait qu'il n'existe pas d'équivalent de la LNR en Angleterre si je ne dis pas de bêtise et que la forme de la Fédération est différente de la notre.



#1496 Rugby ?

Rugby ?

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 241 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2019 - 18:45

"... Sur le coup, j'ai eu l'impression qu'il ne pouvait pas changer de position et tenait à défendre coûte que coûte le modèle actuel, ce qu'on ne peut d'ailleurs lui reprocher car ce serait délicat pour un homme dans sa position de tenir un discours contraire dans une interview publique...."

 

Si les Présidents de clubs, ne relèvent pas les problèmes, qui va le faire ?

Ah oui !, ça doit rester en interne.

Si ça reste en interne la FFR n'en a rien à foutre, un poste de télé, et tout passe.

 

"... il est délicat de repenser un modèle qui fonctionne bien, contrairement à de nombreux championnats rugbystiques, pour seulement 30 joueurs.

 

Apparemment le système ne fonctionne pas si bien que ça vu les résultats de l'EDF. Si on donne une importance à l'EDF / club.

 

30 joueurs !!!! Le groupe élargi de Brunel était de 50 joueurs. Je note au passage que pour constituer son groupe à la CDM Foot Féminin, la coach des USA, avait testé 60 filles. OK, ça reste marginal parmi les 1000 joueurs du Top14.

Mais sur ces 1000, combien sont sélectionnables ? Si on donne une importance à l'EDF / club.



#1497 Francoisbougnat

Francoisbougnat

    Joueur de 3ème série

  • Membres
  • PipPip
  • 57 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2019 - 18:59

"S'ils arrivent à créer un lien avec cinq-six joueurs, des alliés et pas des mecs défiants passant leur temps à dire : "Mais qu'est-ce qu'on fait ? Mais qu'est-ce qu'ils font là ?", il y a des raisons d'être optimistes. "

Pour moi, c'est la qu'il parle de Parra, qui n'était pas d'accord avec la technique (ou l'absence de) d'entraînement.
Il avait entièrement raison, mais n'a probablement pas été entendu par le staff, et du coup l'a dit en public...

Envoyé de mon BAH2-W19 en utilisant Tapatalk

#1498 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 31 726 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2019 - 21:32

Non mais faut pas l'écouter JBE.

 

C'est un mec avec un melon pas possible et qui est en recherche de taf. Alors il balance que rien n'est de sa faute au niveau du jeu de l'EDF, comme il l'avait fait au ST.

 

Mdr dire que Dupont est pas un bosseur. Le mec ose tout, sachant qu'il a détruit le jeu de 3/4 du ST en 5 saisons, petit à petit. Depuis son éviction logique qu'il a très mal pris alors qu'il aurait du être viré 3 ans plus tôt, tout va mieux.

 

Je l'ai adoré comme joueur mais je souhaite à aucun club de l'avoir en entraineur, même Toulon ou Castres.

C'est jamais marrant quand on s'en prend a nos petits chéris :P



#1499 sebduth

sebduth

    Equipe de France

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 429 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Orcet
  • Mon club:

Posté 21 novembre 2019 - 09:46

Merci Lourugby pour ces témoignages, pcq ces ITW n'arrivent pas sur la presse largement publiée, ce sont des infos et discussions qu'on ne peut pas avoir.

 

 

 

Je te rejoins sur ce point. 

 

Lors de notre discussion, j'avais souvent exprimé mes réserves sur le format du Top 14. Il avançait qu'avec la dernière convention, les internationaux français ne jouaient pas plus que les anglais. Je lui avais répondu que c'était vrai mais que les anglais avaient plus de phases de repos et de préparation physique que les français et que Louis Picamoles avait d'ailleurs déclaré avoir atteint son pic de forme lors de son passage à Northampton. J'avais également rappelé que des voix s'élevaient en Angleterre pour réduire le nombre de matchs. 

 

Mais il n'a jamais réellement rebondis sur ces points et maintenait que la réussite anglaise prouvait que le Top 14 pouvait, grâce à cette convention, proposer des internationaux doté d'un état de forme similaire aux anglais. Sur le coup, j'ai eu l'impression qu'il ne pouvait pas changer de position et tenait à défendre coûte que coûte le modèle actuel, ce qu'on ne peut d'ailleurs lui reprocher car ce serait délicat pour un homme dans sa position de tenir un discours contraire dans une interview publique. 

 

Tu as raison, il y a certainement une question de politique et de posture dans ses réponses.

 

Mais effectivement on voit bien qu'il se cache derrière cette convention. Et il fait une réponse de manager qui se contente de mesurer un indicateur simpliste de nombre de jours de disponibilité, alors que mettre les joueurs dans de bonnes conditions est plus complexe : il y a la qualité de cette mise à disposition, le temps de repos physique ET psychique (exemple : un mec sur le banc, même s'il ne rentre pas, est plus fatigué qu'un mec qui a été mis au repos car physiquement impliqué et physiquement entraîné pour rentrer pendant la semaine), le nombre de matchs accumulés dans le temps, etc...

 

D'ailleurs, force est de constater que certains de ses arguments sonnaient justes. Il a tenu à me rappeler que les efforts fournis par les clubs étaient entièrement à leurs frais contrairement aux équipes anglaises qui sont lourdement indemnisées par la fédération. Ensuite, il a raison de rappeler que le Top 14 est un ensemble de 1000 joueurs et qu'il est délicat de repenser un modèle qui fonctionne bien, contrairement à de nombreux championnats rugbystiques, pour seulement 30 joueurs. Je l'ai également trouvé sincère lorsqu'il m'a dit que les clubs faisaient tout leur possible pour que l'équipe de France retrouve les sommets car c'est la vitrine de ce sport. 

 

Qui paie, on s'en fout, c'est pas le propos. Il parle des moyens, là où on parle de résultat. Propos typique d'un club qui cherche à se défendre en montrant ses "efforts".

Modèle qui fonctionne bien, question de point de vue.

Il ne me semble pas que le constat était le même il y a quelques semaines quand on parlait de la santé des joueurs et de baisse du nombre de licenciés.

Il ne me semble pas non plus qu'on puisse dire que le modèle fonctionne bien quand on regarde le rapport résultat équipe nationale vs nombre de licenciés, qui est un bon indicateur de performance. La France doit être le pire au monde.

En gros il dit juste "on a un modèle qui permet à chaque petit clocher de vivre sa vie". Discours classique des clubs qui cherchent à protéger leur petite paroisse, ils ont tous peur de modèles plus élitistes qui mettraient potentiellement leur position.

Et au fond, ils pensent surtout à eux-mêmes.

 

Personnellement, j'ai trouvé l'entretien très intéressant. Je suis heureux d'avoir pu l'interviewer car il est vraiment sympa et mesuré dans ses interventions. J'espère que j'aurai l'occasion de rediscuter avec lui quand je reviendrais à Lyon  :)

 

D'ailleurs, si jamais des gens sont intéressés, je pourrais éventuellement rédiger un compte-rendu précis de cet entretien et l'envoyer par MP. Mais il faudra me laisser un peu de temps  :P



#1500 Lourugby

Lourugby

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 584 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 21 novembre 2019 - 14:38

Selon le journal l'équipe, Fabein Galthié aurait rencontré Jacques du Plessis pour discuter d'une éventuelle sélection. Il me semble pourtant que ce joueur n'est pas sélectionnable puisqu'il a joué pour les Baby Boks en 2013 et que le réglement de l'Afrique du Sud considère les Baby Boks comme une sélection à part entière précisément depuis cette date...






2 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 2 guests, 0 anonymous users