Aller au contenu


Photo

EDF de Galthié


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5815 réponses à ce sujet

#3406 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 756 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 10 novembre 2020 - 22:08

On ne manque pas de talents à l'aile. Fickou, Thomas, Penaud, Rattez, Retière, Ezéala, Tauzin, Lebel, Ngandebe, Villière..

je sais que tu es supporter de l'ASM mais n'oublie quand même pas Nakaitaci. Il existe tjrs ! ;)

Il est moins en vue depuis qu'il est tombé en disgrâce après la cdm mais il a quand même 15 sélec, il connaît le haut niveau. Je le vois jouer et il est encore impressionnant de facilité. Le fait qu'on ne pense même plus à lui prouve bien qu'il y a des options à ce poste.



#3407 bazooka

bazooka

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 520 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Cournon
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 09:04

On est vieux quand on a l'âge de la fin de carrière sans l'expérience du début.
C'est dur mais c'est comme ça, il y a des bons mecs qui loupent (Iribaren) ou ont loupé (Bézy) le train.

Sinon je pense que Coville est loin dans la hiérarchie.

Aux dernières nouvelles, il a mis les voiles :eclipse:


  • Bougnat et Breton aime ceci

#3408 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 609 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 12:47

Il est moins en vue depuis qu'il est tombé en disgrâce après la cdm 2015 mais il a quand même 15 sélec



#3409 el landeno

el landeno

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 985 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 22:02

Virimi Vakatawa, « c'est Philippe Sella multiplié par deux » Ses racines fidjiennes n'empêchent pas Virimi Vakatawa de s'inscrire dans la tradition des grands centres français. À l'instar de Didier Codorniou, cinq glorieux anciens racontent leur admiration pour le Racingman, qui affrontera son pays d'origine dimanche avec les Bleus.
Chasseur d'intervalles :
« C'est un joueur d'évitement et c'est pour ça qu'il fait mal à la défense »

En quelques actions tranchantes face au pays de Galles (38-21, le 24 octobre) puis l'Irlande une semaine plus tard (35-27), Virimi Vakatawa, un « diamant » dixit Denis Charvet, a éclairé le jeu, proposant toute la panoplie du trois-quarts centre dans ce qu'elle a de plus éclatant. « C'est un joueur d'évitement, note l'ancien centre Érik Bonneval (18 sél. entre 1984 et 1988), et c'est pour ça qu'il fait mal à la défense, car il a des appuis et cherche les intervalles. Il vise l'espace et non l'adversaire ; c'est là où il déstabilise la défense adverse. »

 
Vakatawa en bref
28 ans.
1,85 m ; 98 kg.
Centre, Racing 92.
26 sélections.

2014 : il est naturalisé Français.
Août 2016 : il participe aux Jeux de Rio avec France 7.
Février 2016 : il honore sa première sélection avec le quinze de France face à l'Italie (23-21).

Son alter ego, le Béglais Jean Trillo, ancien entraîneur du quinze de France en 1990-1991, lui trouve « toutes les qualités du monde : puissant, surdoué, des moyens physiques hors du commun ». Mais l'attitude de Vakatawa (28 ans, 26 sélections), dominant le centre du terrain, n'est pas seulement une question d'appuis et d'engagement : son mental et sa technique pèsent aussi sur les défenses. « Il ne doute plus, assure l'ancien toulousain Denis Charvet (23 sél. entre 1986 et 1991). Au début de sa carrière, il avait des défauts de placement et de concentration. Là, il s'est transformé. Et la différence entre un bon joueur et un très grand joueur, c'est le geste précis et rapide au bon moment. »

Ce que Didier Codorniou, autre prince de l'attaque (31 sél entre 1979 et 1985), résume dans « cette passe intérieure (pour le deuxième essai de Dupont face aux Gallois), là où est la solution. Pour moi, cette action est belle car elle juste. Vakatawa a une lecture très rapide du jeu et une vision panoramique ».

Polyvalent et complémentaire :
« Fickou est son partenaire idéal »

Ancien manager des Bleus (1995-2011), Jo Maso ajoute : « S'il est bon, c'est parce qu'il évolue dans un tout, avec Fickou (ou Vincent) et les deux ailiers, tous capables de lire le jeu en même temps. C'est la force facilitante de ce quinze de France, derrière. » Considéré comme le parangon du French flair, Maso poursuit : « Gaël Fickou et Virimi Vakatawa évoluent dans le même registre : ce sont des perforateurs, davantage que des facilitateurs. »

Deux solistes, donc, qui se trouvent bien puisqu'ils déchiffrent la même partition, une fusion des inspirations perçue ainsi par Denis Charvet : « Si on analyse le match contre les Gallois, on peut légitimement penser que Fickou est son partenaire idéal car ils n'ont jamais été aussi bons que dans ce match-là. » Avec un bémol, cependant, selon lui : « La complémentarité, aujourd'hui, compte moins que par le passé dans la mesure où le jeu, et particulièrement les défenses, fonctionne différemment. » Effectivement, « le jeu a tellement changé qu'il n'y a plus vraiment de partenaire idéal à ce poste », confirme Jean Trillo, qui forma avec Jo Maso à la fin des années soixante la paire de centres la plus affinée du quinze de France.

« Qu'il soit placé premier centre à côté de l'ouvreur Finn Russell en club avec le Racing 92, ou deuxième centre à côté de Gaël Fickou avec le quinze de France, Virimi s'adapte sans problème car il sent le jeu. En second centre, il est dans un registre de finisseur ; et quand il est premier centre, il voit qu'il sait créer, passer les bras, faire jouer derrière lui. Il a tellement de qualités que sa présence, c'est tout bénéfice pour le partenaire situé à ses côtés, quel qu'il soit... », apprécie pour sa part Érik Bonneval, dont l'association avec Denis Charvet fut la référence des années dorées du Stade Toulousain entre 1984 et 1987.

French flair ou Fidjian Magic ?
« Fidjiens comme Français osent sortir du cadre, désobéir »

Forcément, ses fulgurances balle en main tranchent tant elles sont atypiques. Pour Jean Trillo, Virimi Vakatawa « n'est pas contaminé par le rugby de l'hémisphère Nord : il reste authentique, fort de sa culture fidjienne ». Perception confirmée par Denis Charvet : « La première impression que j'ai de lui, c'est celle d'un Fidjien, surtout quand on voit ce qu'il est capable de faire ballon en main. Ce sont des génies de ce jeu, fascinants. Mais il a su s'intégrer dans un jeu "à la française". Sa grande force, c'est d'avoir su évoluer. Et là, il me bluffe. Il est réfléchi, concentré, discipliné. »

Érik Bonneval poursuit dans cette veine : « Il est parvenu à s'intégrer dans un registre classique, avec simplicité. » Intégration réussie puisque Virimi Vakatawa n'a, selon Jo Maso, « rien perdu de ses qualités d'attaquant fidjien dans le un-contre-un tout en ajoutant une qualité de passes pour prolonger le jeu de ligne après lui. » Effort que l'ancien international narbonnais (25 sél entre 1966 et 1973) apprécie particulièrement pour « placer ses partenaires dans les meilleures conditions. Quand il perfore, il regarde immédiatement autour de lui. Je ne lui connaissais pas cet art du cadrage. »

« Le rugby français avait un peu perdu cette culture et des joueurs comme Vakatawa permettent de la retrouver. »

Didier Codorniou

 
 
 

Prenant de la hauteur, Didier Codorniou fait se rejoindre à travers le Racingman style fidjien et jeu français : « Il y a entre ces deux nations un lien évident : Fidjiens comme Français osent sortir du cadre, osent désobéir. Le rugby français avait un peu perdu cette culture et des joueurs comme Vakatawa permettent de la retrouver. Face à lui, les défenseurs ne doivent pas savoir comment l'arrêter. C'est Philippe Sella multiplié par deux... Il oblige l'adversaire à maintenir son attention sur lui. Du coup, il fixe la défense presque sans effort et après, il peut choisir telle ou telle option d'attaque. »

Sa marge de progression :
« Lui trouver un défaut, aujourd'hui, c'est compliqué »

Pour Érik Bonneval, consultant de beIN Sports, « Virimi Vakatawa est déjà au-dessus de tout le monde à ce poste. Il lui manque peut-être le jeu au pied », sourit l'ancien toulousain en forme de boutade, avant d'ajouter, bien conscient que sa réponse est un pied de nez : « Et là, il serait très fort partout ! » Pour sa part, Jean Trillo, perfectionniste, considère qu'il « peut s'améliorer dans le domaine de la technique individuelle, pour être encore plus créatif pour ses partenaires », tout en précisant que « cette critique est très relative compte tenu de la vitesse à laquelle le jeu évolue ».

La synthèse, Denis Charvet l'a trouvée en constatant qu'il est « difficile de répondre à cette question tant Virimi apparaît déjà comme un joueur très complet. Peut-être peut-il s'améliorer dans le domaine de la défense collective, glisse le consultant de RMC, mais je n'en suis même pas certain... » Avant de conclure en forme d'hommage : « Lui trouver un défaut, aujourd'hui, c'est compliqué. »



#3410 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 38 134 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 22:08

Virimi Vakatawa, « c'est Philippe Sella multiplié par deux » Ses racines fidjiennes n'empêchent pas Virimi Vakatawa de s'inscrire dans la tradition des grands centres français. À l'instar de Didier Codorniou, cinq glorieux anciens racontent leur admiration pour le Racingman, qui affrontera son pays d'origine dimanche avec les Bleus.

Chasseur d'intervalles :
« C'est un joueur d'évitement et c'est pour ça qu'il fait mal à la défense »

En quelques actions tranchantes face au pays de Galles (38-21, le 24 octobre) puis l'Irlande une semaine plus tard (35-27), Virimi Vakatawa, un « diamant » dixit Denis Charvet, a éclairé le jeu, proposant toute la panoplie du trois-quarts centre dans ce qu'elle a de plus éclatant. « C'est un joueur d'évitement, note l'ancien centre Érik Bonneval (18 sél. entre 1984 et 1988), et c'est pour ça qu'il fait mal à la défense, car il a des appuis et cherche les intervalles. Il vise l'espace et non l'adversaire ; c'est là où il déstabilise la défense adverse. »

 
Vakatawa en bref
28 ans.
1,85 m ; 98 kg.
Centre, Racing 92.
26 sélections.

2014 : il est naturalisé Français.
Août 2016 : il participe aux Jeux de Rio avec France 7.
Février 2016 : il honore sa première sélection avec le quinze de France face à l'Italie (23-21).

Son alter ego, le Béglais Jean Trillo, ancien entraîneur du quinze de France en 1990-1991, lui trouve « toutes les qualités du monde : puissant, surdoué, des moyens physiques hors du commun ». Mais l'attitude de Vakatawa (28 ans, 26 sélections), dominant le centre du terrain, n'est pas seulement une question d'appuis et d'engagement : son mental et sa technique pèsent aussi sur les défenses. « Il ne doute plus, assure l'ancien toulousain Denis Charvet (23 sél. entre 1986 et 1991). Au début de sa carrière, il avait des défauts de placement et de concentration. Là, il s'est transformé. Et la différence entre un bon joueur et un très grand joueur, c'est le geste précis et rapide au bon moment. »

Ce que Didier Codorniou, autre prince de l'attaque (31 sél entre 1979 et 1985), résume dans « cette passe intérieure (pour le deuxième essai de Dupont face aux Gallois), là où est la solution. Pour moi, cette action est belle car elle juste. Vakatawa a une lecture très rapide du jeu et une vision panoramique ».

Polyvalent et complémentaire :
« Fickou est son partenaire idéal »

Ancien manager des Bleus (1995-2011), Jo Maso ajoute : « S'il est bon, c'est parce qu'il évolue dans un tout, avec Fickou (ou Vincent) et les deux ailiers, tous capables de lire le jeu en même temps. C'est la force facilitante de ce quinze de France, derrière. » Considéré comme le parangon du French flair, Maso poursuit : « Gaël Fickou et Virimi Vakatawa évoluent dans le même registre : ce sont des perforateurs, davantage que des facilitateurs. »

Deux solistes, donc, qui se trouvent bien puisqu'ils déchiffrent la même partition, une fusion des inspirations perçue ainsi par Denis Charvet : « Si on analyse le match contre les Gallois, on peut légitimement penser que Fickou est son partenaire idéal car ils n'ont jamais été aussi bons que dans ce match-là. » Avec un bémol, cependant, selon lui : « La complémentarité, aujourd'hui, compte moins que par le passé dans la mesure où le jeu, et particulièrement les défenses, fonctionne différemment. » Effectivement, « le jeu a tellement changé qu'il n'y a plus vraiment de partenaire idéal à ce poste », confirme Jean Trillo, qui forma avec Jo Maso à la fin des années soixante la paire de centres la plus affinée du quinze de France.

« Qu'il soit placé premier centre à côté de l'ouvreur Finn Russell en club avec le Racing 92, ou deuxième centre à côté de Gaël Fickou avec le quinze de France, Virimi s'adapte sans problème car il sent le jeu. En second centre, il est dans un registre de finisseur ; et quand il est premier centre, il voit qu'il sait créer, passer les bras, faire jouer derrière lui. Il a tellement de qualités que sa présence, c'est tout bénéfice pour le partenaire situé à ses côtés, quel qu'il soit... », apprécie pour sa part Érik Bonneval, dont l'association avec Denis Charvet fut la référence des années dorées du Stade Toulousain entre 1984 et 1987.

French flair ou Fidjian Magic ?
« Fidjiens comme Français osent sortir du cadre, désobéir »

Forcément, ses fulgurances balle en main tranchent tant elles sont atypiques. Pour Jean Trillo, Virimi Vakatawa « n'est pas contaminé par le rugby de l'hémisphère Nord : il reste authentique, fort de sa culture fidjienne ». Perception confirmée par Denis Charvet : « La première impression que j'ai de lui, c'est celle d'un Fidjien, surtout quand on voit ce qu'il est capable de faire ballon en main. Ce sont des génies de ce jeu, fascinants. Mais il a su s'intégrer dans un jeu "à la française". Sa grande force, c'est d'avoir su évoluer. Et là, il me bluffe. Il est réfléchi, concentré, discipliné. »

Érik Bonneval poursuit dans cette veine : « Il est parvenu à s'intégrer dans un registre classique, avec simplicité. » Intégration réussie puisque Virimi Vakatawa n'a, selon Jo Maso, « rien perdu de ses qualités d'attaquant fidjien dans le un-contre-un tout en ajoutant une qualité de passes pour prolonger le jeu de ligne après lui. » Effort que l'ancien international narbonnais (25 sél entre 1966 et 1973) apprécie particulièrement pour « placer ses partenaires dans les meilleures conditions. Quand il perfore, il regarde immédiatement autour de lui. Je ne lui connaissais pas cet art du cadrage. »

« Le rugby français avait un peu perdu cette culture et des joueurs comme Vakatawa permettent de la retrouver. »

Didier Codorniou

 
 
 

Prenant de la hauteur, Didier Codorniou fait se rejoindre à travers le Racingman style fidjien et jeu français : « Il y a entre ces deux nations un lien évident : Fidjiens comme Français osent sortir du cadre, osent désobéir. Le rugby français avait un peu perdu cette culture et des joueurs comme Vakatawa permettent de la retrouver. Face à lui, les défenseurs ne doivent pas savoir comment l'arrêter. C'est Philippe Sella multiplié par deux... Il oblige l'adversaire à maintenir son attention sur lui. Du coup, il fixe la défense presque sans effort et après, il peut choisir telle ou telle option d'attaque. »

Sa marge de progression :
« Lui trouver un défaut, aujourd'hui, c'est compliqué »

Pour Érik Bonneval, consultant de beIN Sports, « Virimi Vakatawa est déjà au-dessus de tout le monde à ce poste. Il lui manque peut-être le jeu au pied », sourit l'ancien toulousain en forme de boutade, avant d'ajouter, bien conscient que sa réponse est un pied de nez : « Et là, il serait très fort partout ! » Pour sa part, Jean Trillo, perfectionniste, considère qu'il « peut s'améliorer dans le domaine de la technique individuelle, pour être encore plus créatif pour ses partenaires », tout en précisant que « cette critique est très relative compte tenu de la vitesse à laquelle le jeu évolue ».

La synthèse, Denis Charvet l'a trouvée en constatant qu'il est « difficile de répondre à cette question tant Virimi apparaît déjà comme un joueur très complet. Peut-être peut-il s'améliorer dans le domaine de la défense collective, glisse le consultant de RMC, mais je n'en suis même pas certain... » Avant de conclure en forme d'hommage : « Lui trouver un défaut, aujourd'hui, c'est compliqué. »

 

Comparer Vakatawa et Sella c'est nul ils n ont pas le même physique pas le même jeu.

 

Bonneval faudra qu il aille dire ça a Ezeala


  • Silhouette aime ceci

#3411 Silhouette

Silhouette

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 655 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Oakland, CA
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 22:13

Comparer Vakatawa et Sella c'est nul ils n ont pas le même physique pas le même jeu.

 

Bonneval faudra qu il aille dire ça a Ezeala

Vakatawa un joueur d'evitement, c'est d'un niveau cette analyse...  :D  :D  :D  :D  :D  


  • Francoisbougnat et Alex chocolatines aiment ceci

#3412 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 609 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 22:20

Vakatawa un joueur d'evitement, c'est d'un niveau cette analyse...  :D  :D  :D  :D  :D  

 

Il a bien évité les cartons rouges en tout cas.


  • Francoisbougnat et Alex chocolatines aiment ceci

#3413 Gourine63

Gourine63

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 700 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:clermont ferrand
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 22:24

Je vois que tout le monde a eu la même réflexion que moi :D
  • Francoisbougnat aime ceci

#3414 le nougatier

le nougatier

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 310 messages
  • Genre:Va savoir
  • Ville:Né dans la ville du nougat blanc et dur. Vie dans la ville des marins rouge et noir.
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 22:26

Comparer Vakatawa et Sella c'est nul ils n ont pas le même physique pas le même jeu.

En même temps quand c'est Didier Cordiniou un esthéte de ce poste qu'il le dit j'ai plutot tendance à l'écouter surtout face à un obscure ailier qui est juste sur lel terrain pour faire coucou à la tribune......

:P



#3415 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 38 134 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 22:33

En même temps quand c'est Didier Cordiniou un esthéte de ce poste qu'il le dit j'ai plutot tendance à l'écouter surtout face à un obscure ailier qui est juste sur lel terrain pour faire coucou à la tribune......

:P

 

Tous ces mecs c'est pas parcequ ils jouaient bien au rugby que ce qu ils racontent est paroles d évangile, pour le jeu respect pour le reste j ai aucun complexe :D


124596821_3528223833909839_5375440702068



#3416 Alex chocolatines

Alex chocolatines

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 036 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 22:57

 

Il a bien évité les cartons rouges en tout cas.

En plus il n'est meme pas Toulousain ! 



#3417 Lima

Lima

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 994 messages
  • Genre:Va savoir
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 23:30

Vakatawa n'est pas un pur joueur d'évitement comme le sont les Kolbe, Matsushima etc... Mais il a cette palette dans son jeu et l'utilise assez largement.



#3418 Silhouette

Silhouette

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 655 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Oakland, CA
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 23:34

Vakatawa n'est pas un pur joueur d'évitement comme le sont les Kolbe, Matsushima etc... Mais il a cette palette dans son jeu et l'utilise assez largement.

J'aurais tendance a dire qu'il joue le duel, pas necessairement frontal, mais son jeu c'est quand meme de mobiliser 1 a 2 defenseurs, puis de faire jouer derriere lui. On est (tres) loin d'un joueur qui chercherait systematiquement l'evitement et les grands (ou meme les petits) espaces...



#3419 Lima

Lima

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 994 messages
  • Genre:Va savoir
  • Mon club:

Posté 11 novembre 2020 - 23:35

J'aurais tendance a dire qu'il joue le duel, pas necessairement frontal, mais son jeu c'est quand meme de mobiliser 1 a 2 defenseurs, puis de faire jouer derriere lui. On est (tres) loin d'un joueur qui chercherait systematiquement l'evitement et les grands (ou meme les petits) espaces...

Je suis d'accord, je ne dis pas autre chose en soit ! Juste pour préciser qu'il a de très très gros appuis, et qu'il sait s'en servir...


  • Silhouette aime ceci

#3420 Gourine63

Gourine63

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 700 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:clermont ferrand
  • Mon club:

Posté 12 novembre 2020 - 00:45

 
Tous ces mecs c'est pas parcequ ils jouaient bien au rugby que ce qu ils racontent est paroles d évangile, pour le jeu respect pour le reste j ai aucun complexe :D

124596821_3528223833909839_5375440702068


Si je vous dis qu'avant de voir cette photo, je n'avais pas fait le rapprochement entre Arthur Retière et Didier Retière.............

J'vais peut-être aller passer un test Covid moi...




3 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 3 guests, 0 anonymous users