Aller au contenu


Photo

EDF de Galthié


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5976 réponses à ce sujet

#5866 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 082 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 18 janvier 2022 - 23:41

Kolingar a déçu ?

dommage ce mec. Acteur majeur des titres U20. Il semblait être le spécimen parfait pour le haut niveau actuel, fort en mêlée et encore meilleur dans le courant. On l'attend encore. Le pire, c'est qu'ironiquement c'est une période de très grande profondeur en France globalement, mais pas en pilier gauche, pourtant traditionnellement un des postes les mieux fournis dans le pays. Franchement Baille n'a pas vraiment d'égal et de grosse concurrence, derrière Gros tient un peu sa place par défaut en no.2, ensuite c'est vraiment à qui veut la place. Etrange qu'un joueur au potentiel de Kolingar n'arrive pas à se distinguer pour même une place de 3è.


  • Lima et Un jaune dans un ballon aiment ceci

#5867 Gourine63

Gourine63

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 793 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:clermont ferrand
  • Mon club:

Posté 19 janvier 2022 - 00:09

 
Les deux.
 
Avant ses 23 ans, Penaud a passé 6 saisons à l'ASM et 5 au CAB.
 
 
Dire que Penaud est formé à l'ASM n'est pas faux. Dire qu'il est formé au CAB non plus. (et un peu à Malemort ou au LOU).


C'est très nébuleux quoi, et à l'appréciation des différents observateurs en somme.

#5868 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 886 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 19 janvier 2022 - 06:14

C'est très nébuleux quoi, et à l'appréciation des différents observateurs en somme.

 

Oui, voilà. Chacun dit bien ce qu'il veut. C'est pas bien grave.

 

Après c'est plus simple dans le cas de mecs comme Béhé, Falgoux, Jedrasiak, les frangins Lanen, Rozière etc.

 

 

Bon par contre pour avoir un truc un peu cadré, on peut se basé sur les indemnités RIFF. Là il y a une définition précise et c'est pas au doigt mouillé.



#5869 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 493 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 19 janvier 2022 - 11:29

Bin vous plaindez pas ! déjà sans Penaud vous allez stresser, alors si on vous sort votre meilleur talon ....  :ermm:

Hé oui ! tu vois tout Alex !

Béhé, est devenu notre talon...  d'Achille


  • Alex chocolatines aime ceci

#5870 Oscar

Oscar

    Joueur de Pro D2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 576 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Rouen
  • Mon club:

Posté 11 février 2022 - 22:27

Le stade montois jouait à Rouen aujourd'hui. Je passais devant la cathédrale, où les joueurs se faisaient quelques passes. Léo Coly très sympa, il m'a signé un machin. Talès (entraîneur) plus ronchon.

#5871 el landeno

el landeno

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 473 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 23 février 2022 - 22:11

Les Bleus, devenus des experts des rucks défensifs Les Français ont bâti leurs récents succès face à la Nouvelle-Zélande, en novembre, et l'Irlande, le 12 février dernier, sur une bataille permanente dans les rucks défensifs. Histoire d'un changement culturel.

 

Le regretté Anthony Foley aimait répéter à ses joueurs la consigne qu'il avait souvent lui-même entendue quand il portait le numéro 8 de l'équipe d'Irlande : « Les Français, il faut les faire venir dans les rucks. » Cette injonction s'est longtemps nourrie du peu de goût des Français pour les nouveaux usages en cours dans le monde de la mêlée ouverte au niveau international. La piscine avait fermé. La législation ne pardonnerait plus grand-chose aux grands indisciplinés. « Et puis, pendant que les Français étaient là-dedans (dans les rucks), ils n'étaient pas ailleurs et ailleurs, c'est là qu'ils étaient dangereux », précisait l'idole du Munster. En regardant le dernier France - Irlande (30-24), on se disait que cette maxime avait bien mal vieilli.

Elle avait déjà pris quelques rides en novembre quand les Bleus avaient étourdi les All Blacks (40-25) en leur faisant vivre plusieurs bourrasques au croisement entre la rue de la collision et l'impasse du combat au sol. Ce soir-là, les Néo-Zélandais avaient été contraints à deux fois plus de rucks lents (au-delà de 6 secondes) que les Français. Trois mois plus tard, même endroit, même punition. Alors qu'ils avaient bénéficié de 72 % de rucks digérés en moins de trois secondes contre les Gallois en ouverture du Tournoi, les Irlandais ont été maintenus à seulement 52 % à Saint-Denis. Ces vingt pour cent ne changent pas tout, mais pas loin. L'Irlande, comme les All Blacks, a besoin de ballons rapides et de libérations propres pour pouvoir installer son jeu d'attaque.

Des joueurs puissants pour exécuter ce plan

« Les Français ont coupé l'alimentation des Irlandais, qui ont été poussés à consommer plus de joueurs dans les rucks qu'ils ne le voulaient », explique Richie Gray, spécialiste réputé de la zone des rucks, adjoint de Vern Cotter en Écosse, à Montpellier et aujourd'hui aux Fidji. « Et on s'est retrouvé skinny (démunis) plus au large, admettait le deuxième-ligne Iain Henderson. On est tombés dans leur piège. » D'autant que si chaque seconde supplémentaire passée dans un ruck par l'attaque lui fait perdre des hommes et la dynamique, elle permet aussi à la ligne défensive de mieux se reconstituer.

Richie Gray a revu France - Irlande pour nous parler de ce thème, et il explique : « Des 15 mètres aux 15 mètres, les Français avaient une mission : stopper l'homme et stopper le ballon. Dans cette zone centrale du terrain, ils avaient les joueurs puissants qu'il faut pour cela. Tout commence avec la collision. Ils ont assez souvent utilisé des plaquages à deux au milieu du terrain sur les gros porteurs de balle irlandais. La mission d'après, c'est : faire de chaque ruck un combat de rue bien chorégraphié. On voit bien que chaque mec sait exactement ce qu'il doit faire, comment intervenir, où et jusqu'où.

« C'est de la suffocation organisée »

Richie Gray, adjoint de Vern Cotter aux Fidji

 
 
 

« On retrouve la patte de Shaun Edwards (entraîneur de la défense) derrière ce système, poursuit-il. Je le connais très bien et je retrouve chez les Français ce qu'il avait mis en place avec les Gallois. Une montée défensive rapide, c'est nécessaire mais pas suffisant. Dans l'esprit de Shaun, il faut combattre sur tout, multiplier les doubles ou les triples efforts sur les zones de collision, il faut gêner par l'action des bras, par l'action des mains. Shaun leur demande des choses simples mais qu'ils doivent savoir parfaitement identifier, par exemple réagir par un contre-ruck après un plaquage offensif, donc quand le feu est vert. »

« En ce moment, ils sont très bons sur la lecture de ces situations, conclut Edwards. L'aboutissement, c'est quand la défense finit par contrôler le tempo de l'attaque adverse. C'est arrivé en première mi-temps contre l'Irlande. C'est de la suffocation organisée. C'est épuisant pour l'adversaire parce qu'il ne peut jamais se relaxer. »

Les Français, pires ralentisseurs de ruck

Après deux journées dans ce Tournoi, les Français sont les pires ralentisseurs de ruck qui soient. S'ils ont tâtonné dans les airs, ils n'ont pas d'équivalent pour l'attaque en rase-mottes. Oui, l'attaque. Car, en plus de redoubler d'efficacité dans la destruction des rucks offensifs des Irlandais, Greg Alldritt et son gang de squales se sont payés sur le dos de la bête, encore chaude. Payés combien ? Six points en première période (pénalités récupérées après un grattage de Villière à la 5e et après un contest mené par Willemse à la 16e) et cinq en seconde (contre-ruck de Taofifenua et essai de Baille à la 54e). En contrepartie, les Bleus ont encaissé trois points après une faute au sol. Pour l'ensemble de ce gros oeuvre, ils ont concédé deux fautes dans chaque mi-temps.

« Pour cette équipe, chaque ruck, c'est le moment 0 »

Grégory Patat, futur manager de l'Aviron Bayonnais

 
 
 

Les Bleus ont opéré un changement culturel profond. Dès son entrée dans le staff, pour la Coupe du monde 2019, Galthié a transformé la défense dite « en contrôle » en étouffeuse. Pour moins laisser l'initiative à l'attaque, à agir avant d'avoir à réagir. Au début, les Bleus ont péché par excès d'engagement. « Il y a eu, je pense, un gros travail autour de l'arbitrage, suppose Grégory Patat, ancien entraîneur des avants du Stade Rochelais et futur manager de l'Aviron Bayonnais. Pour savoir jusqu'où ils pouvaient aller. C'est très subtil cette affaire. On voit qu'ils sont tous sensibilisés aux scénarios de la collision. Si elle est neutre, pas de surconsommation. Si elle ouvre un espace, ils vont chercher cet espace sous la poitrine du soutien (pour gratter ou le repousser). Ce qui me marque, c'est que ce n'est pas stéréotypé. On voit une ligne réactive, où chacun utilise ses propres qualités. Il y a une constante : pour cette équipe, chaque ruck, c'est le moment 0. Mais chaque joueur écrit son histoire dans ces scénarios. »

Toute furieuse et méthodique soit-elle, cette guérilla des rucks n'a pas prémuni le quinze de France contre l'irruption de trois essais face à l'Irlande, la Nouvelle-Zélande ou l'Écosse l'an dernier. Mais il s'en nourrit bien davantage qu'il ne la paie. « Cette bataille sera d'ailleurs cruciale lors d'Ecosse-France, pense Richie Gray. Ça va être très intéressant parce que ce sont les deux meilleures nations au ratio de plaquages réussis (90 et 89 %). Les Écossais ne pourront pas rivaliser avec la puissance et l'explosivité françaises donc ils auront besoin de ballons rapides et d'un jeu au pied hyper précis pour obliger les avants français à répéter les courses qu'ils aiment le moins. »


  • Frédéric58, Velveteethol, Lourugby et 3 autres aiment ceci

#5872 Lourugby

Lourugby

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 148 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 24 février 2022 - 11:24

Merci pour l'article :)

 

Bonne nouvelle pour le XV de France, Gabin Villière vient de faire son retour à l'entrainement avec le RCT avec cependant de légitimes précautions. Il faudra suivre l'évolution de la situation mais il est possible en cas de bonne cicatrisation qu'il puisse prétendre au déplacement en terre galloise.



#5873 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 082 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 27 février 2022 - 10:56

en tout cas quelle différence ça fait d'avoir un staff digne de ce nom depuis 2 ans là. Vous pouvez me dire autant que vous voulez que la France a une génération dorée aujourd'hui... mais il n'y a qu'à se souvenir du contenu des matches sous PSA/Novès/Brunel, et comparer ça au match d'hier. A quoi ressemblait le jeu sous ces staffs, le collectif, l'organisation. Deux univers à part entière. Un petit boui-boui de coin de rue entre 2012-19 contre un hôtel 5 étoiles sous Galthié en termes d'organisation. La part de hasard et d'aléatoire s'est tellement réduite qu'on n'est plus dans la même catégorie d'équipes, c'est comme la différence entre catégories 1 et 2, soit la différence entre Angleterre et Fidji.


  • RCV06 aime ceci

#5874 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 29 018 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 28 février 2022 - 12:10

L'équipe de FRANCE (sauf cataclysme majeur) est en route pour un grand schlem. Elle arrive au top cette année. La seule interrogation que je me pose, c'est de savoir si elle va être en mesure de tenir le rythme jusqu'à la coupe du monde ?



#5875 julien

julien

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 39 598 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 28 février 2022 - 12:15

L'équipe de FRANCE (sauf cataclysme majeur) est en route pour un grand schlem. Elle arrive au top cette année. La seule interrogation que je me pose, c'est de savoir si elle va être en mesure de tenir le rythme jusqu'à la coupe du monde ?

 

aller jouer au PD Galles et recevoir l'Angleterre c'est tout sauf une formalité, surtout dans un Tournoi de ce niveau!


  • RCV06 aime ceci

#5876 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 29 018 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 28 février 2022 - 12:18

 

aller jouer au PD Galles et recevoir l'Angleterre c'est tout sauf une formalité, surtout dans un Tournoi de ce niveau!

 

C'est certain, mais elle donne quand même l'impression d'être largement au dessus des autres. 



#5877 Lourugby

Lourugby

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 148 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 28 février 2022 - 12:30

Le problème, c'est que cela fait deux ans que "cette fabuleuse équipe de France" est en route pour le Grand Chelem... Il ne faut pas oublier qu'on perd le premier tournoi à cause d'une micro-erreur de Dupont ou d'une sortie catastrophique à Murrayfield et qu'on passe à côté de la seconde édition à cause d'une gaufre.

 

Donc pour ma part, j'attendrai la toute fin du tournoi avant de (potentiellement) me réjouir...


  • George Abitbol aime ceci

#5878 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 40 084 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 28 février 2022 - 12:32

Le problème, c'est que cela fait deux ans que "cette fabuleuse équipe de France" est en route pour le Grand Chelem... Il ne faut pas oublier qu'on perd le premier tournoi à cause d'une micro-erreur de Dupont ou d'une sortie catastrophique à Murrayfield et qu'on passe à côté de la seconde édition à cause du gaufre.

 

Donc pour ma part, j'attendrai la toute fin du tournoi avant de (potentiellement) me réjouir...

:huh:
 



#5879 Lourugby

Lourugby

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 148 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 28 février 2022 - 12:36

:huh:
 

 

Et oui, la fameuse sortie gaufre en pleine bulle sanitaire qui a plongé dans le groupe dans les affres du Covid... l'équipe qui était en pleine bourre a ensuite totalement perdu de sa superbe, notamment physiquement, et est passé à côté d'un tournoi qui s’annonçait prometteur.


  • RCV06 aime ceci

#5880 Lourugby

Lourugby

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 148 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 28 février 2022 - 15:07

Grâce à sa victoire contre l’Écosse, la France vient d'atteindre la troisième place au classement IRB et pourrait même dépasser les All Blacks, deuxièmes, en cas de Grand Chelem. A mon sens, même si cela reste secondaire, ce n'est pas anecdotique au vu des difficultés passées.


  • Bon Chasseur et Alex chocolatines aiment ceci




1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 1 guests, 0 anonymous users