Aller au contenu


Photo

EDF de Galthié


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2735 réponses à ce sujet

#661 el landeno

el landeno

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 024 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 06 août 2019 - 21:15

Quinze de France : Brunel parle... Galthié entraîne Fabien Galthié, « l'adjoint comme les autres », a mis la main sur le terrain, laissant à Jacques Brunel la parole en dehors. Le duo opère actuellement lors du stage de Oliva, en Espagne.
 
On ignore si Fabien Galthié sera un sélectionneur singulier, mais on est certain qu'il n'est pas « un adjoint comme les autres », selon la formule brevetée par Jacques Brunel. C'est faux - tout le monde en convient - car c'était impossible : comment Galthié, qui succédera à Brunel après la Coupe du monde au Japon (20 septembre - 2 novembre), aurait-il pu être un parmi les autres, aux yeux des joueurs en premier, du public et de la presse ?
 

Fabien Galthié ne souhaite pas s'exprimer devant les médias, en tout cas en particulier, d'ici au Mondial, voire son terme. Il serait forcé de revenir sur son rôle et, sûrement, de s'arranger avec la vérité pour que tout reste bien lisse, dans la ligne du parti. Dans un récent article paru sur le site de FFR, il a juste précisé qu'il devait « apporter des réponses en termes de méthodologie, d'organisation par rapport aux besoins signalés ». Avant d'ajouter : « Il (Jacques Brunel) m'a donné à travailler des points d'amélioration sur le contenu. Après, ce sont plein de petits détails que nous essayons d'améliorer pour être le plus efficace possible. Nous essayons de tout mettre en relation avec le rugby afin de faire progresser notre animation. » 

lire aussi

 

Bernard Laporte, le président de la FFR, a expliqué qu'il n'y avait rien de rare à ce qu'un adjoint succède à son patron, en particulier chez les grandes nations. Un discours qu'on a entendu, depuis le 10 juillet et la première ouverture des lourdes grilles du centre national de rugby de Marcoussis devant les journalistes. Ou encore lors du stage au Cap-d'Ail, du 18 au 26 juillet. Ou ces jours-ci à Oliva, où les Bleus effectuent une préparation à haute intensité sous la chaleur espagnole. À chaque fois, on a souri, et nos interlocuteurs avec nous : l'énorme différence est que Fabien Galthié n'était rien dans cette équipe de France à la sortie du Tournoi, sinon un consultant pour FranceTélévisions et L'Équipe, qui voyait la somme de ses défauts et aussi une forme d'espérance à condition de se mettre à courir, pour résumer.

lire aussi

 

Un management à l'anglaise

Il a ensuite été agrégé à Jacques Brunel, qui avait pourtant promis à tout son staff qu'il irait à la Coupe du monde en l'état. Si Galthié a accepté, il a posé ses conditions : exit les préparateurs physiques en place, remplacés par Thibault Giroud, nouveau directeur de la performance. Il a débauché, également au RC Toulon, le club dont il a été viré en 2018, Quentin Rinaldi, le sport scientist, qu'il considère comme une pointure. Et Laurent Labit, son futur adjoint pour les trois-quarts, est arrivé plus tôt que prévu - sous la pression de Galthié -, Philippe Doussy prenant le chemin inverse pour rejoindre le Racing.

On n'ose imaginer si Galthié n'avait pas été un « adjoint comme les autres »... Peut-être, tout simplement, n'y aurait-il plus de Brunel ? On galèje. Le « futur »répète en privé qu'il est là pour « aider Jacques », pas pour lui passer par-dessus. « Il est très bienveillant avec Jacques, entend-on dans l'entourage des Bleus. Tout comme Laurent Labit. »

lire aussi

 

Ce dernier et Galthié ont eu Brunel comme entraîneur à Colomiers ; « Galette »l'a aussi fréquenté en équipe de France entre 2001 et 2003, lorsque Brunel était adjoint de Bernard Laporte. Entre eux, le respect est certain. La vision du rugby ? Plus sûrement différente, avec un jeu de déplacements et de courses très programmé, plus moderne pour faire court, chez Galthié.

On ne trahit aucun secret en affirmant que l'ex-capitaine des Bleus a été appelé jusqu'en 2023 par Laporte pour d'abord redonner des couleurs, un style qui feront gagner à nouveau l'équipe de France. Ça se voit au quotidien, où il serait difficile de cacher que Galthié est le patron du terrain, notamment lors des oppositions, quand Jacques Brunel observe silencieusement, derrière ses lunettes de soleil, des séances d'entraînement à haute intensité.

« On ne parle plus ! Si j'en entends un, c'est carton jaune ! » - Fabien Galthié, ferme, lors d'un entraînement

En caricaturant, l'un entraîne, l'autre cause. Les deux hommes, qui se connaissent et s'apprécient donc depuis longtemps, ont beaucoup échangé au téléphone au printemps. On dit que Galthié aurait été favorable à un changement de fond de jeu, mais Brunel a souhaité rester à son 1-3-3-1 (*). Galthié a acquiescé, réfléchi à son animation offensive. Occupé, jusqu'au 30 juin, par son boulot de consultant - notamment auprès de Capgemini - il a essentiellement communiqué à distance.

(*) Les huit avants répartis sur la largeur du terrain, notamment un troisième-ligne de chaque côté dans le couloir des 15 mètres.

Mais il s'est déplacé à Monaco, en juin, où le staff des Bleus était en séminaire, pour y exposer ses idées, rassurer les uns les autres. Des mots ? Évidemment. Mais les faits ont suivi avec, en particulier, une cohabitation positive avec Jean-Baptiste Élissalde, jusque-là chargé des trois-quarts. « Fabien ! Fabien ! Dis à '"Toto" Dupont de faire la passe », l'a-t-on entendu dire à l'oreillette de Galthié, sur la pelouse du stade Louis-II de Monaco. Marrant, d'ailleurs, ce dispositif avec des entraîneurs disposés un peu partout sur le bord du terrain, avec un micro et des ballons dans les bras pour accélérer le mouvement.

lire aussi

 

« Vous n'avez pas l'habitude de ça, mais c'est très anglo-saxon, avec Jacques (Brunel), en retrait, manager à l'anglaise », glisse un proche des Bleus. « Fabien(Galthié), Laurent (Labit) et Thibault (Giroud) sont les derniers arrivés. Ça fait des compétences et de l'expérience en plus, souligne Brunel. Il y a eu un changement, nécessaire, je pense. Certains ont cru que ça allait créer un trouble, mais je crois que c'est une force. On va s'attacher à le démontrer. » On verra ça plus tard, lorsque arrivera le temps béni des matches de préparation - l'Écosse les 17 et 24 août, l'Italie le 30 - puis la Coupe du monde.

Fabien Galthié, en l'occurrence, parle peu, tous les briefings et débriefings étant à la charge de Brunel. Les joueurs en ont été surpris. Mais ce fonctionnement permet au futur sélectionneur, réputé cassant et dur dans son management, de s'avancer en douceur. Hors du terrain, évidemment. À l'entraînement, il dirige, encourage - « Il faut gagner ces deux mètres, passer de 108 à 110 » -, félicite mais recadre fermement : « On ne parle plus ! Si j'en entends un, c'est carton jaune ! » Même les 500 spectateurs du stade Louis-II se sont tus, ce matin-là. Un « adjoint comme les autres », ça impose le silence.

 

 

 

 


  • Pâquerette, xdderf63, Lourugby et 1 autre aiment ceci

#662 Lima

Lima

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 706 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 06 août 2019 - 21:43

Je serais pour ma part favorable à un top12, sinon jamais on pourra gagner und tournée d'été.

Top 12, fin des barrages, une descente sèche.


  • Kiwifrog aime ceci

#663 Pâquerette

Pâquerette

    Supportrice en Toque

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 101 messages
  • Genre:Va savoir
  • Mon club:

Posté 06 août 2019 - 22:00

Nos joueurs ne sont pas moins bons athlètes que les autres, notre prépa physique sera au moins aussi bonne que les autres.

La différence fondamentale avec les autres nations, c'est qu'ils se trainent un poids d'une saison de 30/35 matchs en plus.

 

 C'est pas faux... :crying:



#664 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 33 961 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 06 août 2019 - 22:23

Nos joueurs ne sont pas moins bons athlètes que les autres, notre prépa physique sera au moins aussi bonne que les autres.

La différence fondamentale avec les autres nations, c'est qu'ils se trainent un poids d'une saison de 30/35 matchs en plus.

La préparation physique c'est ce qu il y a de plus facile a maitriser depuis le temps c'est devenu presque une science exacte les pics de forme et tout le reste ça se gére très bien

Le souci c'est le jeu, les automatismes, les schémas innovants, savoir jouer des temps programmés mais aussi savoir s'adapter a des situations non préparées et la c'est pas le même, ce qui était notre point fort est devenu notre faiblesse.


  • tekilapaf, Bougnat et Breton et Lourugby aiment ceci

#665 Lima

Lima

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 706 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 07 août 2019 - 08:34

La préparation physique c'est ce qu il y a de plus facile a maitriser depuis le temps c'est devenu presque une science exacte les pics de forme et tout le reste ça se gére très bien

Le souci c'est le jeu, les automatismes, les schémas innovants, savoir jouer des temps programmés mais aussi savoir s'adapter a des situations non préparées et la c'est pas le même, ce qui était notre point fort est devenu notre faiblesse.

Pas mieux !



#666 Lourugby

Lourugby

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 901 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 07 août 2019 - 09:27

Un des éléments justifiant l'écart entre les meilleurs et les bleus résidait justement dans cette préparation physique. Nos joueurs qui partaient à l'étranger, comme Picamoles dernièrement, étaient les premiers à être surpris de la différence d'intensité, voire de professionnalisation, entre la préparation anglaise et française. Les anglais travaillaient constamment à intensité maximale quand le rugby français faisait un peu tout et n'importe quoi, avec parfois des obsessions délirantes comme le WattBike... 

 

Je suis déjà rassuré de voir qu'on a enfin assimilé certains fondamentaux à ce sujet. Une préparation physique réussie est source de récupération, de puissance et de mobilité pour le reste de la saison. Si certains piliers comme Furlong ou Healy sont si actifs, c'est justement grâce à ses plages de récupération permettant, outre le repos, d'effectuer régulièrement de la préparation physique. Si on parvient enfin à mettre le Top 12 sur la table tout en continuant d'approfondir la préparation physique, on parviendra à rattraper une grande partie de notre retard. 



#667 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 165 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 07 août 2019 - 11:01

[quote name="Rugby ?" post="2585741" timestamp="1565088153"]

Non, je ne le pense pas. Les préparateurs physiques savent régler les joueurs comme des F1. Prévus pour être au top je jour J.
Alors ils vont un peu être en dessous en phase de poule, mais seront au top pour les éliminatoires. C'est vrai pour toutes les équipes en Coupe du Monde, quelque soit le sport.

Désolé, rien de personnel, mais j'ai cru que j'allais éclater de rire!!!
En fait, j'ai bien peur que cette préparation ne serve à rien si ils ne sont pas au pic de forme pour l'Argentine! Sinon, ils seront les passagers les plus affutés dans l'avion qui les ramènera avant les phases finales!

J'ai la même crainte que toi.

Mais les coachs ont certainement et heureusement  l'ambition de passer la phase de poule.

Alors oui, l'Argentine !.....  Les coachs auront 1 mois pour re-régler la pendule., en faisant une petite dérogation à ma "si brillante" théorie  ! :crying:



#668 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 165 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 07 août 2019 - 11:14

C'est logique, il faut s'entrainer a un niveau supérieur a celui des matchs pour gagner du temps de lucidité et pouvoir prendre les bonnes décisions.


Mais si, il reste deux mois, il sont dans le pic d'intensité ensuite ça va redescendre pour rentré dans les détails techniques et tactiques.

Quand tu es dans le dur a vomir au bout de chaque série d exercices tu maudis tout le monde, mais quand tu peux faire tes actions a fond en match sans problème de récupération la tu comprends pourquoi tu as fait tout ça.

Je te suis. Mais je trouve le ton de la phrase de Fickou (sortie de son contexte, donc peu fiable ) un peu fataliste et désabusé: "Ouais, j'espère que ça va payer..."

Et quand je lis l'article sur le vélo, je ne peux pas m'empêcher de faire le rapprochement. En souhaitant que nos diététiciens soient au top des nouvelles méthodes.



#669 Oscar

Oscar

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 683 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Rouen
  • Mon club:

Posté 07 août 2019 - 13:04

Un des éléments justifiant l'écart entre les meilleurs et les bleus résidait justement dans cette préparation physique. Nos joueurs qui partaient à l'étranger, comme Picamoles dernièrement, étaient les premiers à être surpris de la différence d'intensité, voire de professionnalisation, entre la préparation anglaise et française. Les anglais travaillaient constamment à intensité maximale quand le rugby français faisait un peu tout et n'importe quoi, avec parfois des obsessions délirantes comme le WattBike... 
 
Je suis déjà rassuré de voir qu'on a enfin assimilé certains fondamentaux à ce sujet. Une préparation physique réussie est source de récupération, de puissance et de mobilité pour le reste de la saison. Si certains piliers comme Furlong ou Healy sont si actifs, c'est justement grâce à ses plages de récupération permettant, outre le repos, d'effectuer régulièrement de la préparation physique. Si on parvient enfin à mettre le Top 12 sur la table tout en continuant d'approfondir la préparation physique, on parviendra à rattraper une grande partie de notre retard. 


A un moment donné les préparateurs sont des professionnels, donc à mon avis l'integration du Wattbike dans la préparation de saint André n'etait pas "délirante". Ce n'est pas à cause de cette machine que les résultats n'étaient pas là, je parie que les Blacks seront tout de même champion même en utilisant cet outil pendant leur prépa, faut pas tout mélanger
Mais je suis globalement d'accord avec ce que tu dis, les clubs de top14 en France sont en quelque sorte comme des grosses entreprises dans un état libéral, les clubs sont pénalisés pendant les périodes où les internationaux sont absents, il y a aucune structure digne de ce nom, bref: l'edf n'est pas la priorité des clubs. C'est complètement délirant, il faut changer le système en profondeur.

Tout cela est très paradoxal, mais ne dramatisons pas. Comme je l'ai déjà expliqué je pense que d'ici 3 ans on pourra faire parti des 5 meilleures équipes mondiales.

#670 Lourugby

Lourugby

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 901 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 07 août 2019 - 13:06

A un moment donné les préparateurs sont des professionnels, donc à mon avis l'integration du Wattbike dans la préparation de saint André n'etait pas "délirante". Ce n'est pas à cause de cette machine que les résultats n'étaient pas là, je parie que les Blacks seront tout de même champion même en utilisant cet outil pendant leur prépa, faut pas tout mélanger

 

Il y a une grande différence entre se servir du Wattbike comme outil complémentaire et s'en servir comme d'un élément prépondérant. Il suffit de voir toute la communication effectuée autour de ces engins pour réaliser que leur utilisation était probablement excessif, même rugbyrama l'avait souligné avec un article ironique. 

 

Quand les joueurs actuels te disent que la préparation de 2019 est à la fois plus dure physiquement et plus orienté sur le ballon, cela témoigne bien d'un certain retard de l'édition 2015 par rapport aux standards internationaux. Un constat qui s'est également fait sentir lors de la première préparation physique des joueurs du groupe France réalisé durant l'intersaison. Un désastre. Certains joueurs ne l'ont pas digéré de la saison (Atonio, Serin...) et de nombreux autres se sont blessés rapidement derrière. 

 

 

A un moment donné les préparateurs sont des professionnels, donc à mon avis l'integration du Wattbike dans la préparation de saint André n'etait pas "délirante". Ce n'est pas à cause de cette machine que les résultats n'étaient pas là, je parie que les Blacks seront tout de même champion même en utilisant cet outil pendant leur prépa, faut pas tout mélanger
Mais je suis globalement d'accord avec ce que tu dis, les clubs de top14 en France sont en quelque sorte comme des grosses entreprises dans un état libéral, les clubs sont pénalisés pendant les périodes où les internationaux sont absents, il y a aucune structure digne de ce nom, bref: l'edf n'est pas la priorité des clubs. C'est complètement délirant, il faut changer le système en profondeur.

Tout cela est très paradoxal, mais ne dramatisons pas. Comme je l'ai déjà expliqué je pense que d'ici 3 ans on pourra faire parti des 5 meilleures équipes mondiales.

 

Je m'en doute bien, je ne suis pas si stupide que cela  :lol:


  • Lima aime ceci

#671 auvergnat34

auvergnat34

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 126 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Agde

Posté 07 août 2019 - 17:51


Mais je suis globalement d'accord avec ce que tu dis, les clubs de top14 en France sont en quelque sorte comme des grosses entreprises dans un état libéral, les clubs sont pénalisés pendant les périodes où les internationaux sont absents, il y a aucune structure digne de ce nom, bref: l'edf n'est pas la priorité des clubs.

J'avoue ne pas du tout comprendre la référence à l'entreprise dans un état libéral; pour moi aucun rapport ni comparatif possible.
Le club serait la grosse entreprise méchante alors qu'elle se fait nationaliser les salariés qu'elkle paie durant les fenêtres internationales?
Les clubs ne sont pas sous des contrôles de divers organismes de l'état? Ils n'ont aucune règle à respecter? Ces organismes ferment-ils les yeux comme un système libéral le ferait pour une grosse entreprise?
Vraiment je ne comprends pas la référence et ne demande qu'à comprendre puisque tu dis toi même que les clubs sont lésés

#672 Oscar

Oscar

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 683 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Rouen
  • Mon club:

Posté 07 août 2019 - 19:02

Dans un état libéral les entreprises ont la manette, ils font ce qu'ils veulent, ils cherchent à assurer leur bénéfice propre, l'état ne peut rien : si les entreprises coulent c'est le jeu des dominos . Dans un état keynesien c'est l'inverse, l'état intervient pour avoir la main mise sur l'économie notamment. La comparaison est farfelue je te l'accorde, mais j'aime comparer la politique et le rugby car ce dernier est comme un petit pays, il y a des chefs et des institutions parfois remis en cause, des périodes de prospérité et des périodes de crise où il faut relancer la machine.

#673 rueducourage

rueducourage

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 563 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Montauban
  • Mon club:

Posté 07 août 2019 - 20:13

Certes mais pour relancer la machine il faut du pouvoir...et ds le sport pro le pouvoir c est l argent.
Tant que la fédération ne fera pas prévaloir ses intérêts sur celui des clubs, nous continuerons à régresser...si tant est qu on puisse descendre plus bas...

Mais au rythme ou vont les choses des sélections comme la Géorgie ou les Fidji nous marcheront dessus...comme les argentins vont le faire en septembre !

#674 Oscar

Oscar

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 683 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Rouen
  • Mon club:

Posté 07 août 2019 - 22:13

Je sais que c'est à la mode de dénigrer le rugby français mais je veux pas admettre que l'équipe ne va pas passer les poules, on est 8eme au classement irb et pas 22ème comme on le sous entend en permanence. On perdra sûrement contre le Xv de la rose, ce qui n'a rien de honteux dans la mesure où il font parti des favoris.
  • ELSAZOAM et Pâquerette aiment ceci

#675 ELSAZOAM

ELSAZOAM

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 25 844 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont-Ferrand
  • Mon club:

Posté 08 août 2019 - 06:35

Je sais que c'est à la mode de dénigrer le rugby français mais je veux pas admettre que l'équipe ne va pas passer les poules, on est 8eme au classement irb et pas 22ème comme on le sous entend en permanence. On perdra sûrement contre le Xv de la rose, ce qui n'a rien de honteux dans la mesure où il font parti des favoris.

J'espère sincèrement que l'EDF passera la cap des poules et je pense qu'elle en a les moyens !

Il faudra bien qu'un jour on sorte de l'ornière, alors pourquoi pas lors de cette CDM, que ce soit avec Brunel comme coach ou pas...

Après, une fois qualifiés, on peut rêver à de belles surprises. Si on finit 2èmes de notre poule, en 1/4 on retrouverait soit l'Australie, soit le Pays de Galles, tout est possible !

C'est notre équipe nationale, c'est elle qui représente notre rugby, il faut la soutenir !!!






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users