Aller au contenu


Photo

FRANCE - ARGENTINE (C.D.M) 21/09/2019.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
635 réponses à ce sujet

#616 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 33 974 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 25 septembre 2019 - 12:51

Encore une fois je réponds rebelote: c'est l'encadrement.

 

Contre-exemple: les Gallois 2012. Perdent 8 matches d'affilé entre Juin 2012 et le tournoi 2013, ne savent plus gagner...perdent leur premier match du tournoi à domicile contre les Irlandais...puis gagnent les 4 prochains et remportent le tournoi (avec le retentissant 30-3 contre l'ennemi historique).

 

Le doute s'installe dans certains effectifs - mêmes les Irlandais de Schmidt en 2016, les Anglais de Jones en 2018, les Gallois de Gatland 2012, les Boks récemment...mais il y a derrière un staff technique, psychologique (et autre) qui vient apporter la sérénité à l'équipe et une fois que le déclic se produit ils sont lancés pour la saison. Nous, on ne sait pas encore préparer les joueurs à ça, techniquement/psychologiquement. Nos déclics durent une mi-temps.

Bien sur que c'est un tout, le staff est partie prenante des tout ce que font les joueurs et c’est encore plus vrai maintenant. Avant les entraineurs ne contentaient d'entrainer les joueurs étaient libres de ce qu ils voulaient faire sur le terrain, maintenant on les pilote a distance, tout es planifié la part d el improvisation est minime donc comme c'est le staff qui planifie il porte une grande responsabilité si ça ne marche pas.



#617 zebdomes

zebdomes

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 682 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermontois exilé à Marseille
  • Mon club:

Posté 25 septembre 2019 - 13:25

Encore une fois je réponds rebelote: c'est l'encadrement.

 

Contre-exemple: les Gallois 2012. Perdent 8 matches d'affilé entre Juin 2012 et le tournoi 2013, ne savent plus gagner...perdent leur premier match du tournoi à domicile contre les Irlandais...puis gagnent les 4 prochains et remportent le tournoi (avec le retentissant 30-3 contre l'ennemi historique).

 

Le doute s'installe dans certains effectifs - mêmes les Irlandais de Schmidt en 2016, les Anglais de Jones en 2018, les Gallois de Gatland 2012, les Boks récemment...mais il y a derrière un staff technique, psychologique (et autre) qui vient apporter la sérénité à l'équipe et une fois que le déclic se produit ils sont lancés pour la saison. Nous, on ne sait pas encore préparer les joueurs à ça, techniquement/psychologiquement. Nos déclics durent une mi-temps.

 

Les exemples que tu donnes montrent qu'effectivement, beaucoup de choses se passent dans la tête et que si celle-ci flanche, alors les machines les mieux huilées peuvent dérailler. Il y a cependant un point commun à toutes les équipes que tu cites : Irlandais, Boks, Gallois et Anglais savent une chose : ils peuvent tenir 80 mn ou presque. Intrinsèquement, ils ont tout ce qu'il faut pour le faire, ne leur manque sur les moments que tu cites que la confiance pour tenter la passe de plus, le pas de plus. Mais dès que celle-ci est retrouvée, ils redeviennent quasi instantanément compétitifs.

 

Ce n'est pas notre cas. Ce n'est pas notre cas parce que nous avons deux handicaps à gérer : la confiance (individuelle et collective, les deux mon colonel tant qu'à faire...) qui s'est perdue depuis belle lurette dans nos performances tellement décevantes ET le physique dont nous savons tous, joueurs y compris, qu'il n'est pas au niveau pour se battre contre les plus grosse cylindrées internationales. On peut certes retrouver une confiance qui permettra de tenter des trucs, réussir des lancements de jeu qui ressemblent à quelque chose et battre, mais sur une mi-temps, de grosses nations comme l'Irlande ou le PdG. Mais ce qui trotte dans la tête des joueurs et qui met à mal tout ça, c'est la quasi certitude qu'à un moment donné du match, nous allons lâcher physiquement. Et comme à ce jeu, lorsque physiquement tu n'y es plus, tu prends cher très très vite, et bien les joueurs ont la trouille, ne s'engagent pas à fond parce qu'ils se disent que s'ils le font, ils exploseront en seconde mi-temps. Et comme à ce jeu, si tu ne t'engages pas à fond, et bien tu n'y arrives pas non plus, la solution commence à être difficile à trouver : se ménager physiquement pour tenir la distance mais à ce moment ne pas parvenir à faire la différence OU s'engager à fond pied au plancher et montrer que nous sommes capables d'exister (un peu comme face à l'Argentine entre la 10ème et la 40ème) au risque d'exploser en plein vol (nous avons vu la qualité de la seconde mi-temps samedi...). 

 

Si je te rejoins, la confiance permet de grandes choses, elle est bien impuissante devant certains faits qui sont têtus : nous n'avons pas la caisse nécessaire pour tenir le rythme (et encore l'Argentine, ça allait plutôt planplan quand tu écoutes Arthur et que tu regardes les Boks face aux NZ) et ça, c'est pour moi une évidence, c'est la faute du Daube14 et de son jeu lent, hyperphysique, haché menu par des phases de mêlées qui durent des plombes, le tout dans un calendrier démentiel. Tant qu'on n'aura pas changé cela, on pourra faire tout ce que l'on veut, avoir sur certains postes parmi les meilleurs au monde, on n'y arrivera pas !


  • RCV06 et Bougnat et Breton aiment ceci

#618 jm12

jm12

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 460 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:millau
  • Mon club:

Posté 25 septembre 2019 - 19:21

 

Les exemples que tu donnes montrent qu'effectivement, beaucoup de choses se passent dans la tête et que si celle-ci flanche, alors les machines les mieux huilées peuvent dérailler. Il y a cependant un point commun à toutes les équipes que tu cites : Irlandais, Boks, Gallois et Anglais savent une chose : ils peuvent tenir 80 mn ou presque. Intrinsèquement, ils ont tout ce qu'il faut pour le faire, ne leur manque sur les moments que tu cites que la confiance pour tenter la passe de plus, le pas de plus. Mais dès que celle-ci est retrouvée, ils redeviennent quasi instantanément compétitifs.

 

Ce n'est pas notre cas. Ce n'est pas notre cas parce que nous avons deux handicaps à gérer : la confiance (individuelle et collective, les deux mon colonel tant qu'à faire...) qui s'est perdue depuis belle lurette dans nos performances tellement décevantes ET le physique dont nous savons tous, joueurs y compris, qu'il n'est pas au niveau pour se battre contre les plus grosse cylindrées internationales. On peut certes retrouver une confiance qui permettra de tenter des trucs, réussir des lancements de jeu qui ressemblent à quelque chose et battre, mais sur une mi-temps, de grosses nations comme l'Irlande ou le PdG. Mais ce qui trotte dans la tête des joueurs et qui met à mal tout ça, c'est la quasi certitude qu'à un moment donné du match, nous allons lâcher physiquement. Et comme à ce jeu, lorsque physiquement tu n'y es plus, tu prends cher très très vite, et bien les joueurs ont la trouille, ne s'engagent pas à fond parce qu'ils se disent que s'ils le font, ils exploseront en seconde mi-temps. Et comme à ce jeu, si tu ne t'engages pas à fond, et bien tu n'y arrives pas non plus, la solution commence à être difficile à trouver : se ménager physiquement pour tenir la distance mais à ce moment ne pas parvenir à faire la différence OU s'engager à fond pied au plancher et montrer que nous sommes capables d'exister (un peu comme face à l'Argentine entre la 10ème et la 40ème) au risque d'exploser en plein vol (nous avons vu la qualité de la seconde mi-temps samedi...). 

 

Si je te rejoins, la confiance permet de grandes choses, elle est bien impuissante devant certains faits qui sont têtus : nous n'avons pas la caisse nécessaire pour tenir le rythme (et encore l'Argentine, ça allait plutôt planplan quand tu écoutes Arthur et que tu regardes les Boks face aux NZ) et ça, c'est pour moi une évidence, c'est la faute du Daube14 et de son jeu lent, hyperphysique, haché menu par des phases de mêlées qui durent des plombes, le tout dans un calendrier démentiel. Tant qu'on n'aura pas changé cela, on pourra faire tout ce que l'on veut, avoir sur certains postes parmi les meilleurs au monde, on n'y arrivera pas !

Oui ! C 'est une des causes assurément mais pas la seule….nos rencontres en top 14 effectivement manquent de rythme avec des matchs hachés par bcp d'anti jeu de fautes techniques multiples des mêlées et encore des mêlées refaites et à refaire….amusons nous à compter les minutes de temps de jeu volées par ces arrêts , où le chrono tourne...je ne connais pas la moyenne mais on doit dépasser les 6 mn..la seconde conséquence est bien sûr au niveau du rythme  et de la "rate " 

 

Pourquoi on tient 50mn la route au niveau inter.? Voilà une des explications...pas simple pour un arbitre de trouver des solutions et l 'équilibre au milieu des règles, si joueurs et entraineurs ne jouent pas le jeu au profit de la sacro sainte GAGNE !

 

Certaines fins de matchs deviennent ubuesques en ce sens avec la "montre " jouée sur une ultime mêlée à3 mn du terme,  qui va durer des plombes et là les mecs ils savent faire !  



#619 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de promotion

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 719 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 25 septembre 2019 - 23:46

 

Les exemples que tu donnes montrent qu'effectivement, beaucoup de choses se passent dans la tête et que si celle-ci flanche, alors les machines les mieux huilées peuvent dérailler. Il y a cependant un point commun à toutes les équipes que tu cites : Irlandais, Boks, Gallois et Anglais savent une chose : ils peuvent tenir 80 mn ou presque. Intrinsèquement, ils ont tout ce qu'il faut pour le faire, ne leur manque sur les moments que tu cites que la confiance pour tenter la passe de plus, le pas de plus. Mais dès que celle-ci est retrouvée, ils redeviennent quasi instantanément compétitifs.

 

Ce n'est pas notre cas. Ce n'est pas notre cas parce que nous avons deux handicaps à gérer : la confiance (individuelle et collective, les deux mon colonel tant qu'à faire...) qui s'est perdue depuis belle lurette dans nos performances tellement décevantes ET le physique dont nous savons tous, joueurs y compris, qu'il n'est pas au niveau pour se battre contre les plus grosse cylindrées internationales. On peut certes retrouver une confiance qui permettra de tenter des trucs, réussir des lancements de jeu qui ressemblent à quelque chose et battre, mais sur une mi-temps, de grosses nations comme l'Irlande ou le PdG. Mais ce qui trotte dans la tête des joueurs et qui met à mal tout ça, c'est la quasi certitude qu'à un moment donné du match, nous allons lâcher physiquement. Et comme à ce jeu, lorsque physiquement tu n'y es plus, tu prends cher très très vite, et bien les joueurs ont la trouille, ne s'engagent pas à fond parce qu'ils se disent que s'ils le font, ils exploseront en seconde mi-temps. Et comme à ce jeu, si tu ne t'engages pas à fond, et bien tu n'y arrives pas non plus, la solution commence à être difficile à trouver : se ménager physiquement pour tenir la distance mais à ce moment ne pas parvenir à faire la différence OU s'engager à fond pied au plancher et montrer que nous sommes capables d'exister (un peu comme face à l'Argentine entre la 10ème et la 40ème) au risque d'exploser en plein vol (nous avons vu la qualité de la seconde mi-temps samedi...). 

 

Si je te rejoins, la confiance permet de grandes choses, elle est bien impuissante devant certains faits qui sont têtus : nous n'avons pas la caisse nécessaire pour tenir le rythme (et encore l'Argentine, ça allait plutôt planplan quand tu écoutes Arthur et que tu regardes les Boks face aux NZ) et ça, c'est pour moi une évidence, c'est la faute du Daube14 et de son jeu lent, hyperphysique, haché menu par des phases de mêlées qui durent des plombes, le tout dans un calendrier démentiel. Tant qu'on n'aura pas changé cela, on pourra faire tout ce que l'on veut, avoir sur certains postes parmi les meilleurs au monde, on n'y arrivera pas !

Pardon mais je n'ai jamais gobé l'argument "c'est le physique". Voyons sur quoi nous sommes à coup sûr d'accord: le Top 14 ne conduit pas à des joueurs prêts pour le style et le rythme Test match int'l. Certes. Mais dans les faits des matches que la France perd bêtement que j'ai cité, ce n'est de fait pas le physique mais bien un manque de structure et d'encadrement des joueurs.

- L'ex. le plus récent c'est l'Argentine qui revient en 2èMT. Tu penses que les Anglais auraient laissé passé DEUX mauls d'affilé ? Moi non plus. Mais pas parcequ'ils auraient été plus frais vers la 50è et 60è mais parce que du côté d'Eddie Jones et co. ils apprennent à défendre le 'rolling maul'.

 

- Contre le PdG, 16-0 à la pause à Paris, Vahaamahina envoie une passe flottante qu'aucune équipe sérieusement entraînée ne voit son 2d ligne faire.

 

- Contre les Sudafs, ce match qu'on doit gagner 20x et qu'on perd, c'est des erreurs non-forcées souvent dûes à des placements de merde, des errances sur le terrain et le manque de coordination.

 

Le physique n'est pas optimal encore, mais il est correct, on tient surtout avec cette préparation CdM qui a piqué... mais ce n'est pas la raison première du tout je dis.



#620 zebdomes

zebdomes

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 682 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermontois exilé à Marseille
  • Mon club:

Posté 26 septembre 2019 - 08:09

Pardon mais je n'ai jamais gobé l'argument "c'est le physique". Voyons sur quoi nous sommes à coup sûr d'accord: le Top 14 ne conduit pas à des joueurs prêts pour le style et le rythme Test match int'l. Certes. Mais dans les faits des matches que la France perd bêtement que j'ai cité, ce n'est de fait pas le physique mais bien un manque de structure et d'encadrement des joueurs.

- L'ex. le plus récent c'est l'Argentine qui revient en 2èMT. Tu penses que les Anglais auraient laissé passé DEUX mauls d'affilé ? Moi non plus. Mais pas parcequ'ils auraient été plus frais vers la 50è et 60è mais parce que du côté d'Eddie Jones et co. ils apprennent à défendre le 'rolling maul'.

 

- Contre le PdG, 16-0 à la pause à Paris, Vahaamahina envoie une passe flottante qu'aucune équipe sérieusement entraînée ne voit son 2d ligne faire.

 

- Contre les Sudafs, ce match qu'on doit gagner 20x et qu'on perd, c'est des erreurs non-forcées souvent dûes à des placements de merde, des errances sur le terrain et le manque de coordination.

 

Le physique n'est pas optimal encore, mais il est correct, on tient surtout avec cette préparation CdM qui a piqué... mais ce n'est pas la raison première du tout je dis.

Si nous sommes capables de ne pas faire ces gestes en début de match mais qu'on les multiplie en fin de partie, c'est bien que quelque chose est venu gripper la machine. Sérieusement, tu penses que Sébastien en pleine lucidité fait ce geste ? Moi non plus, il prend la balle et va au carton (même s'il est bien seul au moment où il reçoit la gonfle). Amha, s'il tente ce truc, c'est d'abord parce que l'action est bien mal embarquée avec la passe initiale de Serin qui met toute la ligne en difficulté, parce qu'il est dans le rouge (d'ailleurs son positionnement dans la ligne est une énigme, peut-être a-t-il eu du mal à se replacer) et parce que les Rouges justement sont toujours aussi présents et mettent toujours la même intensité en défense. Concernant l'essai Bok, que j'ai moins en tête, je pense que l'on peut trouver également des erreurs de placement que l'on ne voit pas en première mi-temps et pour moi, ces errance sur le terrain dont tu parles, ce n'est pas un manque de culture rugby ou un manque d'adaptation, c'est que les jambes sont lourdes, la tête bourdonne et que faire l'effort pour combler le trou devient trop difficile. 

 

Sur les deux essais Argentins, je te rejoins, nous avons mal défendu mais pour moi, la principale question n'est pas celle-là. La question est : pourquoi les Argentins se sont retrouvés par deux fois si rapidement en position de nous enfoncer à 5 mètres de nos lignes ? Parce que tactiquement nous avons merdé ? Je ne le crois pas. Je crois qu'ils sont arrivés deux fois dans cette zone parce que physiquement, en début de seconde, ils nous ont proprement marché dessus, qu'ils nous ont mis à la faute ce qui leur a permis de venir jouer ces touches à 5 mètres. L'intensité qu'ils ont mis en début de seconde (et qui a duré 30 mn pendant lesquelles nous n'avons plus touché un ballon) nous a surpris et nous n'avons pas su y répondre. Et par par manque d'adaptation, parce que nous avons été surclassés physiquement. Nous avons quand même quelques mecs sur le terrain qui ont de l'expérience et ce que nous ont proposé les Argentins en seconde mi-temps n'a rien de génial. Batailler dans un ruck pour ralentir les ballons, contrer un maul (surtout avec Vaha sur le terrain), monter fort en défense pour gagner la ligne d'avantage, tous les joueurs savent cela et savent le faire dans l'absolu (et l'ont fait en première mi-temps). Sauf que samedi, à partir de la 45ème ça allait trop vite et trop fort en face pour qu'on puisse mettre la pression. Et ce n'était QUE l'Argentine... Quand tu regardes le match Boks/NZ, tu prends peur...

 

Comme tu dis, le physique n'est pas la seule raison, il y a un manque d'automatisme (la composition bouge trop souvent), de confiance et sur certains postes d'expérience pour gérer au mieux 80 mn à haute intensité. Mais comme tu le dis également, le physique est "correct" or sur ces matchs là, si tu est juste correct, tu tiens le coup (et encore, il s'en est fallu de quelques centimètres et face à l'Argentine) mais tu est quand même bien en difficulté. Pour moi, il faut absolument passer un cap physiquement et ce n'est pas avec une préparation, aussi intense soit-elle, de trois mois qu'on peut y parvenir.



#621 steph

steph

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 596 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 26 septembre 2019 - 10:56

J'ai lu la moitié, je fais une pause café, et cet après-midi je finis ! 😜😂

#622 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de promotion

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 719 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 26 septembre 2019 - 15:59

Si nous sommes capables de ne pas faire ces gestes en début de match mais qu'on les multiplie en fin de partie, c'est bien que quelque chose est venu gripper la machine. Sérieusement, tu penses que Sébastien en pleine lucidité fait ce geste ? Moi non plus, il prend la balle et va au carton (même s'il est bien seul au moment où il reçoit la gonfle). Amha, s'il tente ce truc, c'est d'abord parce que l'action est bien mal embarquée avec la passe initiale de Serin qui met toute la ligne en difficulté, parce qu'il est dans le rouge (d'ailleurs son positionnement dans la ligne est une énigme, peut-être a-t-il eu du mal à se replacer) et parce que les Rouges justement sont toujours aussi présents et mettent toujours la même intensité en défense. Concernant l'essai Bok, que j'ai moins en tête, je pense que l'on peut trouver également des erreurs de placement que l'on ne voit pas en première mi-temps et pour moi, ces errance sur le terrain dont tu parles, ce n'est pas un manque de culture rugby ou un manque d'adaptation, c'est que les jambes sont lourdes, la tête bourdonne et que faire l'effort pour combler le trou devient trop difficile. 

 

Sur les deux essais Argentins, je te rejoins, nous avons mal défendu mais pour moi, la principale question n'est pas celle-là. La question est : pourquoi les Argentins se sont retrouvés par deux fois si rapidement en position de nous enfoncer à 5 mètres de nos lignes ? Parce que tactiquement nous avons merdé ? Je ne le crois pas. Je crois qu'ils sont arrivés deux fois dans cette zone parce que physiquement, en début de seconde, ils nous ont proprement marché dessus, qu'ils nous ont mis à la faute ce qui leur a permis de venir jouer ces touches à 5 mètres. L'intensité qu'ils ont mis en début de seconde (et qui a duré 30 mn pendant lesquelles nous n'avons plus touché un ballon) nous a surpris et nous n'avons pas su y répondre. Et par par manque d'adaptation, parce que nous avons été surclassés physiquement. Nous avons quand même quelques mecs sur le terrain qui ont de l'expérience et ce que nous ont proposé les Argentins en seconde mi-temps n'a rien de génial. Batailler dans un ruck pour ralentir les ballons, contrer un maul (surtout avec Vaha sur le terrain), monter fort en défense pour gagner la ligne d'avantage, tous les joueurs savent cela et savent le faire dans l'absolu (et l'ont fait en première mi-temps). Sauf que samedi, à partir de la 45ème ça allait trop vite et trop fort en face pour qu'on puisse mettre la pression. Et ce n'était QUE l'Argentine... Quand tu regardes le match Boks/NZ, tu prends peur...

 

Comme tu dis, le physique n'est pas la seule raison, il y a un manque d'automatisme (la composition bouge trop souvent), de confiance et sur certains postes d'expérience pour gérer au mieux 80 mn à haute intensité. Mais comme tu le dis également, le physique est "correct" or sur ces matchs là, si tu est juste correct, tu tiens le coup (et encore, il s'en est fallu de quelques centimètres et face à l'Argentine) mais tu est quand même bien en difficulté. Pour moi, il faut absolument passer un cap physiquement et ce n'est pas avec une préparation, aussi intense soit-elle, de trois mois qu'on peut y parvenir.

Mmm sans doute que le physique joue. Je miserais quand même plus sur le problème de préparation et d'encadrement. Je pense que tu peux prendre la moitié ou même les 2/3 de ce XV de France et l'incorporer directement dans le XV anglais (donc 2/3 français 1/3 anglais) coaché par Eddie Jones et son staff et qu'au bout de 3 mois de préparation ensemble t'as déjà une équipe très solide qui maîtrise ses matches et qui ne sombre pas physiquement. Vahaamahina même crevé n'oserait jamais envoyer une telle passe de merde flottante dans une XV entraîné par Eddie Jones, ses joueurs ne font pas des passes de merde comme ça parce qu'ils ont légèrement plus d'oxygène qui leur parvient au cerveau mais parce que la structure robuste de l'attaque ne le permet pas. Comment un 2èL se retrouve-t-il même en plein grand espace à tenter une double sautée sur l'extérieur, tu vois beaucoup ce scénario chez les autres nations ? Nan bien sûr, y a que le xv de France. Les autres pilonnent méthodiquement, ouvrent le jeu un peu, se resserrent, se resserrent, ressortent avec des leurres et des soutiens en profondeur, à nouveau qqs phases... mais tu vois les Launchbury, Etzebeth, Toner, Whitelock... se mettre dans de telles situations ? Et Vahaa, c'est juste l'exemple retentissant car il nous perd le match, mais le xv de France joue régulièrement avec aussi peu de cohérence et de sens, et ce n'est pas que le pauvre Vahaamahina.



#623 rueducourage

rueducourage

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 563 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Montauban
  • Mon club:

Posté 28 septembre 2019 - 04:01

Mmm sans doute que le physique joue. Je miserais quand même plus sur le problème de préparation et d'encadrement. Je pense que tu peux prendre la moitié ou même les 2/3 de ce XV de France et l'incorporer directement dans le XV anglais (donc 2/3 français 1/3 anglais) coaché par Eddie Jones et son staff et qu'au bout de 3 mois de préparation ensemble t'as déjà une équipe très solide qui maîtrise ses matches et qui ne sombre pas physiquement.

 

Je ne crois pas une seconde a la magie du coach qui change tout...on en a essayé plein des coachs en France, ils se plantent tous parce qu'il est impossible de travailler en France avec un groupe dans la continuité...Le mal de notre equipe nationale n'est ni le talent des joueurs ni celui des coachs mais l'invasion des vieux etrangers dans le top 14 qui ralentissent le jeu et privent nos jeunes joueurs d'une experience indispensable....ET les cadences infernales du meme championnat  minent la santé de nos joueurs et empechent les coachs de travailler dans la continuité avec des joueurs cadres.

 

L'EDF souffre de problemes structurels, et non pas conjoncturels...tant que les decideurs ne feront rien, il ne se passera rien sur le terrain, sauf a s'en remettre ponctuellement à une génération dorée, ce qui n'est pas tenable dans la durée.



#624 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 196 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 28 septembre 2019 - 11:44

 

Je ne crois pas une seconde a la magie du coach qui change tout...on en a essayé plein des coachs en France, ils se plantent tous parce qu'il est impossible de travailler en France avec un groupe dans la continuité...Le mal de notre equipe nationale n'est ni le talent des joueurs ni celui des coachs mais l'invasion des vieux etrangers dans le top 14 qui ralentissent le jeu et privent nos jeunes joueurs d'une experience indispensable....ET les cadences infernales du meme championnat  minent la santé de nos joueurs et empechent les coachs de travailler dans la continuité avec des joueurs cadres.

 

L'EDF souffre de problemes structurels, et non pas conjoncturels...tant que les decideurs ne feront rien, il ne se passera rien sur le terrain, sauf a s'en remettre ponctuellement à une génération dorée, ce qui n'est pas tenable dans la durée.

Lègère contradiction non ?

S les coach veulent "travailler dans la continuité avec des joueurs cadres",  cadres étrangers ou non, ils vont très peu faire appel aux jeunes.

Alors ne nous cachons pas derrière l'argument des étrangers. Toutes les équipes du monde le font, avec plus plus ou moins de réussite.



#625 Ptolémée

Ptolémée

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 387 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Paris 8 -La Madeleine . rue Royale
  • Mon club:

Posté 28 septembre 2019 - 11:45

J'ai lu la moitié, je fais une pause café, et cet après-midi je finis !

 

:lol:



#626 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de promotion

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 719 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 29 septembre 2019 - 22:13

 

Je ne crois pas une seconde a la magie du coach qui change tout...on en a essayé plein des coachs en France, ils se plantent tous parce qu'il est impossible de travailler en France avec un groupe dans la continuité...Le mal de notre equipe nationale n'est ni le talent des joueurs ni celui des coachs mais l'invasion des vieux etrangers dans le top 14 qui ralentissent le jeu et privent nos jeunes joueurs d'une experience indispensable....ET les cadences infernales du meme championnat  minent la santé de nos joueurs et empechent les coachs de travailler dans la continuité avec des joueurs cadres.

 

L'EDF souffre de problemes structurels, et non pas conjoncturels...tant que les decideurs ne feront rien, il ne se passera rien sur le terrain, sauf a s'en remettre ponctuellement à une génération dorée, ce qui n'est pas tenable dans la durée.

la magie du coach qui change tout, faut bien y croire au moins un peu. L'Irlande nulle à chier en 2013, perd pour la première fois contre l'Italie aux 6N...entre Schmidt...gagne les deux prochains 6N, direct. Même équipe, mêmes joueurs.

 

Les Anglais de Lancaster ne gagnent rien, pas une fois un 6N, un tournée significative...rien...l'Angleterre humiliée à sa propre CdMonde........ entre Eddie Jones, même équipe, Grand chelem et invaincus sur un an et demi de Test match (dont un retentissant 3-0 en Australie), direct.



#627 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 467 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 29 septembre 2019 - 23:48

Les Anglais de Lancaster ne gagnent rien, pas une fois un 6N, un tournée significative...rien...l'Angleterre humiliée à sa propre CdMonde........ entre Eddie Jones, même équipe, Grand chelem et invaincus sur un an et demi de Test match (dont un retentissant 3-0 en Australie), direct.

 

Les victoires de l'Angleterre ne doivent rien à Lancaster donc ?



#628 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de promotion

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 719 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 30 septembre 2019 - 21:54

 

Les victoires de l'Angleterre ne doivent rien à Lancaster donc ?

Si. Mais il y a une différence entre être moyen, et être invincible sur 1.5 an.

Et aucun commentaire sur l'exemple Kidney/Schmidt ??



#629 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 33 974 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 30 septembre 2019 - 22:03

 

Les victoires de l'Angleterre ne doivent rien à Lancaster donc ?

Lancaster a fait le plus dur, le tri, il a constitué un groupe de jeunes performants, depuis les autres exploitent ce groupe, peut etre mieux que lui, mais c'est quand même lui qui a posé les bases.



#630 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 467 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 30 septembre 2019 - 22:34

Si. Mais il y a une différence entre être moyen, et être invincible sur 1.5 an.

Est-ce que l'invincibilité ne doit pas au travail fait par l'entraîneur précédent ?

Eddie Jones aurait-il eu 1.5 an d'invincibilité s'il était à la place de Lancaster ?

Et aucun commentaire sur l'exemple Kidney/Schmidt ??

Pourquoi je suis obligé de réagir dessus ?




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users