Aller au contenu


Photo

Interview de Rapha?l Ibanez (Le Site Rugby)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Sébastien

Sébastien

    Joueur d'honneur

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 795 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Aix en Provence
  • Mon club:

Posté 10 septembre 2003 - 16:30

INTERVIEW / RAPHA?L IBANEZ :

? Aujourd'hui, les Anglais sont les ca?ds ?

10 septembre 2003 - Jean-Fran?ois PATURAUD


Lourde d?faite du XV de France samedi face ? l'Angleterre (45-14), ? Twickenham. A un mois jour pour jour de l'ouverture du Mondial, en Australie, Rapha?l Ibanez revient sur la rencontre et l'?tat de forme d'un groupe auquel il croit, encore et encore.


Quelle le?on tirez-vous de la d?faite face ? l?Angleterre ?
Il n? y a pas de myst?re sur ce match. Quand on manque autant de plaquages et que l?on est aussi fragile en d?fense face ? une ?quipe de ce niveau, de ce calibre : le score enfle rapidement. Donc, apr?s coup, pas de r?elle surprise. Au niveau collectif, ce n?est pas ce que l?on voulait. Honn?tement, je ne m?attendais pas ? ce que l?on vive un match aussi difficile.

Vous avez parl? d?une d?faite o? vous vous seriez menti entre vous ?
Entre nous ? Je ne sais pas. C?est vrai que, dans la semaine, beaucoup de joueurs ont retrouv? la comp?tition apr?s de longs mois, beaucoup de joueurs avaient des motifs de revanche. On s??tait donc promis beaucoup de choses. Mais ?a n?a pas abouti. En revanche, les Anglais avaient annonc? un score large et ils l?ont fait. Pour l?instant, ils font ce qu?ils disent. Mais rien n?est perdu, nous ne sommes ?limin?s de rien.

Donc, la confiance est toujours l? ?
Oui, je suis persuad? que le potentiel est l?. La s?lection est tr?s forte, j?en s?r et certain. La v?rit? c?est qu?aujourd?hui les Anglais sont les ca?ds mais la comp?tition ne commence pas aujourd?hui. Elle commence dans un mois. En ce moment, on est en pleine phase de pr?paration et on fera les comptes ? la fin. J?esp?re qu?on les retrouvera pour leur casser la t?te.

Vous pensez, en un mois, pouvoir arriver ? leur niveau ?
Bien s?r. C?est ?vident que par rapport ? leur structure, ? leur organisation et ? leur effectif on aura du mal. Mais sur la comp?tition en elle-m?me et sur une hypoth?tique demi-finale, il faudra d?j? atteindre ce stade l? pour les rencontrer, je suis persuad? que l?on peut retourner la situation. Ce sera un match de groupe et l??quipe de France est toujours pr?sente dans ce genre de rendez-vous.

Vous pensez donc que tout est possible sur un match ?
Non, pas que sur un match parce qu?il y aura d?autres matches avant. Mais il y a des faits historiques qui prouvent que c?est d?j? arriv?. Je ne vois pas pourquoi on ne le referait pas.

Les Anglais sont au-dessus du lot

Les Anglais sont-ils les favoris pour la Coupe du monde ?
Oui, incontestablement. Ils sont au-dessus du lot, ils ont des individualit?s tr?s fortes et beaucoup de pr?cision dans la r?alisation de leurs objectifs. Ils suivent de mani?re tr?s r?guli?re leur tableau de marche, c?est impressionnant. Mais encore une fois, l??quipe de France est capable de contre-carrer leurs plans. J?en suis persuad?.

N?est-il pas frustrant de battre, ? Marseille, l??quipe ? B ? d?un point et de prendre autant de points lorsque les Anglais mettent des ? cadres ? face ? votre ?quipe ? B ?, la semaine suivante ?
Les deux matches sont diff?rents, les ?quipes n??taient pas les m?mes. C?est donc difficile d??tablir des rapports entre les deux. Ce qui est certain, c?est qu?au final, ?a fait 1-1 et qu?il y a un gros avantage psychologique pour les Anglais avant une ?ventuelle ? belle ?. Maintenant, c?est ? nous de combler ce retard psychologique, cet ascendant pris par les Anglais en se mettant dans des conditions extr?mes de pr?paration.

Qu?allez-vous travailler en particulier ? Marcoussis ?
On va continuer sur la lanc?e de notre pr?paration. C?est ? dire alterner le travail physique ? base de courses et de musculation et le rugby avec beaucoup de s?ances par jour, des choses tr?s dures ? dig?rer. Mais il n?y a pas de secret, je suis persuad? que le travail finira par payer. C?est pour cela que je reste tr?s optimiste pour la suite.

Il vous reste encore un match de pr?paration contre les Barbarians, comment allez-vous l?aborder ?
Avec le plus de s?rieux possible. Je pense que c?est encore une occasion pour trouver des rep?res collectifs et bien se sentir dans l??quipe.

Je ne supporte pas les d?faites

C?est un match important pour le rythme, c?est ?a ?
Je ne sais pas s?il y aura autant de rythme que face ? l?Angleterre, samedi dernier, mais s?il y en a, tant mieux. Il en faut de toute fa?on parce que tous les matches qui vont se jouer par la suite en Australie vont ?tre marqu?s par le rythme et la vitesse. En quelques sortes, la marque de fabrique des ?quipes que la France va rencontrer.

Ce sera, en plus, votre dernier match sur le sol fran?ais avant de partir pour l?Australie. Peut-il y avoir une ?motion particuli?re ?
De toute fa?on, on a tous le m?me objectif et on ne le perd pas de vue m?me si ?a peut ?tre difficile, comme cela l?a ?t? face ? l?Angleterre. Moi, je ne supporte pas les d?faites, je les dig?re mal. L?avantage c?est que j?arrive ? d?passer ce cap pour r?ellement fixer les objectifs. On est maintenant ? quelques semaines du coup d?envoi, il faudra ?tre pr?sent ? ce moment l?. On continue de travailler et j?esp?re que le dernier match sur le sol fran?ais se passera bien.

Vous qui ?tes un ancien de cette ?quipe de France, comment la ressentez-vous ?
Bien, elle est saine de corps et d?esprit. Il y a un tr?s bon potentiel. C?est ce qui est g?nant par rapport au match face ? l?Angleterre : l?objectif de voir tout le monde ? l??uvre et s?exprimer sur le terrain n?a pas toujours ?t? rempli. C?est ce qui est regrettable. Mais je reste persuad? que nous avons le potentiel pour faire quelque chose.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users