Aller au contenu


Photo
- - - - -

Lnr


  • Veuillez vous connecter pour répondre
61 réponses à ce sujet

#31 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 22 907 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 13 mai 2020 - 12:59

N'oublions pas le double discours.

 

« Je ne suis pas candidat hein, je fais ça sur mon temps libre pour aider. Mais on est d'accord que théoriquement il n'y a aucune contre-indication à être président de la LNR et de club de foot. Ah et aussi, (toujours théoriquement hein, je n'y pense pas en me rasant) si j'étais président de la LNR, je ne serais pas le chien de Laporte, au contraire je serais le plus virulent défenseur de clubs. Mais c'est très théorique vu que je ne suis pas candidat. »


  • guyom24 et inASMweTrust aiment ceci

#32 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 17 769 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 13 mai 2020 - 14:39

Pas tout lu. Pas tout bien compris.

Mais en négatif, ça donne une triste idée de la LNR.



#33 cocotte 63

cocotte 63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 18 746 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Puy de Dôme
  • Mon club:

Posté 13 mai 2020 - 14:42

Bon déjà faut qu'il se présente et qu'il soit élu... mais alors par qui ? parce que mine de rien qu'il doit y avoir un paquet qui doivent être content de ne plus le voir à défaut de l'entendre... à commencer par Bernard Lemaitre...



#34 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 17 769 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 13 mai 2020 - 16:34

J'ai survolé le truc. Si j'ai bien compris il veut tout monnayer... il vend son truc en disant "les clubs seront propriétaires" mais dans dix ans, le championnat sera racheté par un fond de pension quelconque. Et laisser une possibilité de ne pas respecter le salary en payant les autres clubs, c'est grandiose. Il doit en avoir marre de payer des intermédiaires à Singapour.

J'adhère pas.

Ben, c'est ce qu'il dit clairement.

Et qu'au lieu que le pognon file à Hong Kong, il vaudrait mieux qu'il reste dans le rugby français. Ce qui n'est pas idiot.

Il y aura toujours des clubs riches et d'autres moins riches, sauf à réduire le championnat à 8 ou 9 clubs.

Et, il est bien placé pour le savoir, le Salary cap, n'est pas respecté .

Il propose une solution, elle est bonne ou mauvaise, mais elle a le mérite de mettre tout sur la table.

Après, "il veut tout monnayer". Bien sûr, il voit le club comme une entreprise....................................... c'est ce que disent actuellement les Présidents de clubs qui demandent une aide à l'état.

J'ai compris aussi, qu'il souhaite que la LNR soit au service des clubs et non l'inverse. Ce n'est pas absurde.

Pour le reste, je me suis perdu dans son bric à brac, et j'ai lâché prise.

Mais je rejoins IASMWT, il a le mérite de faire des propositions et il a des idées parfois intéressantes.


  • inASMweTrust aime ceci

#35 Toorop

Toorop

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 294 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 13 mai 2020 - 22:01

Le top serait, pour l'avenir du rugby : Bernie à la tête de World Rugby, Sergio à la fédé, Mourad à la ligue
  • cocotte 63, Frédéric58 et Y&B aiment ceci

#36 Bougnat et Breton

Bougnat et Breton

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 118 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Valcivières 63
  • Mon club:

Posté 14 mai 2020 - 02:11

Le top serait, pour l'avenir du rugby : Bernie à la tête de World Rugby, Sergio à la fédé, Mourad à la ligue

Et Parissé à la commission d'arbitrage !!


  • Rugby ? aime ceci

#37 Gourine63

Gourine63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 694 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Nîmes
  • Mon club:

Posté 14 mai 2020 - 03:16

Le top serait, pour l'avenir du rugby : Bernie à la tête de World Rugby, Sergio à la fédé, Mourad à la ligue


Ça donne envie.....

#38 Bougnat et Breton

Bougnat et Breton

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 118 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Valcivières 63
  • Mon club:

Posté 14 mai 2020 - 07:33

Toutes les actualités Rugby

National : Réunion ce jeudi entre la FFR et la LNR
 
504%2Fmedia365-sport-news%2Ff9b%2Ff99%2F504%2Fmedia365-sport-news%2F26f%2Fcc6%2F

Marie Mahé, publié le mercredi 13 mai 2020 à 18h40

Ce jeudi, une réunion doit avoir lieu entre la Fédération française de rugby et la Ligue nationale. Le principal thème abordé sera la création d'un championnat National que souhaite Bernard Laporte.

Verra-t-on donc prochainement la création d'un championnat National de rugby, sorte d'antichambre de la Pro D2 ? Toujours est-il qu'une réunion est prévue pour ce jeudi entre la Fédération française et la Ligue nationale, pour discuter de ce projet pour la toute première fois. Les deux présidents des instances dirigeantes, à savoir Bernard Laporte et Paul Goze, doivent encore se mettre d'accord à ce sujet. D'après l'idée de Laporte lancée ce dimanche, ce nouveau championnat sera composé d'un total de douze clubs. Tous les clubs professionnels n'avaient pas validé une possible montée d'Albi et de Massy en Pro D2.

Une aide logistique de la Ligue ?

C'est pourquoi, le président de la FFR « demandait à la LNR de travailler à la création d'un championnat National à douze clubs. » Durant cette réunion, d'autres points pourraient être débattus entre les quatre représentants de chacune des instances, dont Serge Simon, le vice-président de la Fédération, ou bien encore Emmanuel Eschalier, le directeur général de la Ligue. La FFR compte-t-elle de nouveau demander l'accession d'Albi et de Massy en Pro D2 ? Les 3,4 millions d'euros que Laporte souhaitait injecter pour accompagner ces deux montées serviront-il finalement à la création de ce nouveau championnat ? La Ligue, qui privilégie de sauver les clubs professionnels, va-t-elle rester sur son idée d'apporter une aide logistique à ce projet, à défaut d'une aide financière ? Tant de questions dont les réponses ne seront donc pas connues avant jeudi, au mieux.

partagez


#39 Patator

Patator

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 539 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Toulouse
  • Mon club:

Posté 14 mai 2020 - 07:54

Ben, c'est ce qu'il dit clairement.

Et qu'au lieu que le pognon file à Hong Kong, il vaudrait mieux qu'il reste dans le rugby français. Ce qui n'est pas idiot.

Il y aura toujours des clubs riches et d'autres moins riches, sauf à réduire le championnat à 8 ou 9 clubs.

Et, il est bien placé pour le savoir, le Salary cap, n'est pas respecté .

Il propose une solution, elle est bonne ou mauvaise, mais elle a le mérite de mettre tout sur la table.

Après, "il veut tout monnayer". Bien sûr, il voit le club comme une entreprise....................................... c'est ce que disent actuellement les Présidents de clubs qui demandent une aide à l'état.

J'ai compris aussi, qu'il souhaite que la LNR soit au service des clubs et non l'inverse. Ce n'est pas absurde.

Pour le reste, je me suis perdu dans son bric à brac, et j'ai lâché prise.

Mais je rejoins IASMWT, il a le mérite de faire des propositions et il a des idées parfois intéressantes.

Il reconnaît que certains clubs trichent. Pourquoi ne pas faire appliquer les règles ou les renforcer ? Parce qu'il dit, quand même, que ceux qui ne respecteront pas son nouveau système, direction le National... Alors pourquoi ne pas le faire tout de suite? Qu'est-ce qui empêchera un club de tricher demain ? C'est absurde de légaliser la triche tout en indiquant qu'il ne faut pas trop tricher.

Enfin, c'est comme ça que je le vois, j'ai un peu lâché prise aussi et je ne suis pas sûr que son discours soit cohérent. MB en défenseur de la formation à la française, rien que ça...


  • guyom24 aime ceci

#40 guyom24

guyom24

    Joueur de Pro D2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 583 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 14 mai 2020 - 08:13

Ben, c'est ce qu'il dit clairement.

Et qu'au lieu que le pognon file à Hong Kong, il vaudrait mieux qu'il reste dans le rugby français. Ce qui n'est pas idiot.

Il y aura toujours des clubs riches et d'autres moins riches, sauf à réduire le championnat à 8 ou 9 clubs.

Et, il est bien placé pour le savoir, le Salary cap, n'est pas respecté .

Il propose une solution, elle est bonne ou mauvaise, mais elle a le mérite de mettre tout sur la table.

Après, "il veut tout monnayer". Bien sûr, il voit le club comme une entreprise....................................... c'est ce que disent actuellement les Présidents de clubs qui demandent une aide à l'état.

J'ai compris aussi, qu'il souhaite que la LNR soit au service des clubs et non l'inverse. Ce n'est pas absurde.

Pour le reste, je me suis perdu dans son bric à brac, et j'ai lâché prise.

Mais je rejoins IASMWT, il a le mérite de faire des propositions et il a des idées parfois intéressantes.

Sauf que rien ne dit que le pognon "resterait" en France. Il part à HK (peut-être, lui le sait, pas moi !) parce que des gens organisent la triche. Le système actuel, en lui-même, n'implique pas cette "fuite des capitaux" qu'il dénonce, c'est simplement parce que des gens (dont lui) estiment qu'ils ont le droit de s'affranchir des règles qu'elle existe. En quoi les règles "made in Moumou" auraient plus de chance d'être respectées ?

Et au-delà de ça, son idée de"marché du SC", ça rappelle quand même le marché des "droits à polluer", qui au, au final est source de belles arnaques et n'a absolument pas permis de réduire la pollution, contrairement à la théorie développée lors de sa création.

Et en plus, c'est vraiment la porte ouverte à n'importe quoi, avec ces mesures n'importe quel milliardaire peut venir balancer 100 millions dans une équipe (en transfert, rachat de SC, amende jif, etc...) et en 3 ans remporter tous les titres . Puis se barrer après. Ou recommencer dans un autre club.

Mais le mieux, c'est quand même "il faut que les clubs soient propriétaires du Top14", mais "il faut aussi que des investisseurs entrent au capital".


  • Frédéric58, Rugby ? et George Abitbol aiment ceci

#41 el landeno

el landeno

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 170 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 15 mai 2020 - 06:14

LNR : le programme de Mourad Boudjellal fait réagir Mourad Boudjellal, qui n'est pas officiellement candidat à la présidence de la Ligue a présenté un programme avec plusieurs idées novatrices. Certains présidents, dont ceux d'Agen et Perpignan ainsi que Miguel Fernandez, le président du syndicat des agents sportifs, donnent leur point de vue.
Jean-François Fonteneau (Agen) : « Des idées me séduisent »

« On aime ou on n'aime pas, mais Mourad Boudjellal fait bouger les lignes ! C'est un accélérateur de particules. Il a des idées et a prouvé des choses durant son parcours. Il a de l'expérience et du recul. Sauf qu'il est clivant ! Donc ça peut être compliqué s'il se présente réellement à la présidence de la LNR. Mais il a de la légitimité pour donner des pistes. Il sait de quoi il parle. Il y a des choses qui me séduisent dans son programme. À commencer par la baisse du salary cap. C'est indispensable. La preuve en ce moment, on se retrouve en grande difficulté. Ça permettrait d'être sur une ligne de départ plus égalitaire. Il prend d'ailleurs l'exemple d'Agen qui pourrait se faire acheter du salary cap par un autre club.

 

Sur le plan philosophique, ça peut gêner du monde, mais l'idée est encore intéressante et novatrice. Ça permettrait d'investir dans le centre de formation ou dans d'autres domaines. C'est malin de penser à une économie circulaire et si ça peut éviter que ce salary cap soit contourné comme de nombreux clubs l'ont fait, pourquoi pas.

« Concernant son idée la plus révolutionnaire que chaque club devienne actionnaire du Top 14 ou de la Pro D2, je pense que l'idée est bonne. C'est en tout cas une piste. »

Jean-François Fonteneau, président d'Agen

 
 
 

La réduction du nombre de contrats par club me semble être également une bonne idée. D'ailleurs, nous en avions déjà discuté ensemble. C'est important de mettre l'accent sur la formation. Concernant son idée la plus révolutionnaire que chaque club devienne actionnaire du Top 14 ou de la Pro D2, je pense que l'idée est bonne. C'est en tout cas une piste. Pour aller plus loin, il faudrait un outil commun entre la LNR et la FFR en valorisant toutes les compétitions et en créant un pot commun pour mutualiser au maximum, comme ça se fait dans beaucoup d'entreprises. Ça aurait du sens pour valoriser les compétitions, les harmoniser et les rendre plus pérennes. Est-ce que le monde du rugby est prêt à entendre ces idées novatrices ? Je ne sais pas. Mais dans cette période de crise, c'est le moment de se poser des questions et sans doute le moment de franchir un cap, de dépoussiérer le rugby et d'avoir un seul rugby en France. »

François Rivière (USAP) : « La méritocratie est un sujet important »

« J'ai lu son programme de façon objective en me détachant totalement de la personnalité de son auteur. Ce qui compte, c'est la force des idées. J'aimerais également préciser que son parcours au RCT, avec de nombreux titres gagnés, prouve sa légitimité. Sans oublier qu'il a mis son argent personnel. J'insiste sur le fait que je ne souhaite pas prendre parti. Je vais donner un avis. Tout d'abord, je rejoins son idée de simplification des dispositions administratives pour les clubs. Ça devient trop fastidieux de gérer un club.

Il y a aussi une chose qui me plaît beaucoup, et que je n'avais pas comprise à mon arrivée à l'USAP, c'est la meilleure répartition des droits télé en fonction des audiences des clubs. Cela a du sens. Perpignan fait une part significative des audiences en Pro D2. Nous sommes souvent retransmis et notamment le jeudi soir, ce qui a des conséquences économiques car le stade est à moitié vide ! ça nuit à l'empathie commerciale du club. La méritocratie est un sujet important.

« Je ne partage pas cette idée d'obliger les clubs de Top 14 à ne recruter, sauf pour les première-ligne, en Pro D2. On va continuer à se faire piller ! »

François Rivière, président de l'USAP.

 
 
 

Son idée sur la création de sociétés qui seraient détenues par les clubs, ça me parait compliqué quand on connaît l'inertie du mammouth. En revanche, que les clubs aient une place plus grande et soient coactionnaires d'une économie dont ils sont eux-mêmes les initiateurs, ça ne me paraît pas illogique. Mais ça risque d'être chaud bouillant et ce n'est pas sur ce genre d'idée qu'il aura le plus de résonance. Où je le rejoins et qui concerne tous les clubs, c'est sur la règle des JIFF qui n'a fait que rendre les joueurs encore plus chers !

Idem sur les indemnités de formation. Nous avons des joueurs qui ont fait toute la filière de formation à l'USAP et on touche des sommes dérisoires quand ils partent. Voilà pourquoi je suis d'accord sur le fait que les joueurs de rugby doivent être considérés comme des actifs pour un club ! C'est fondamental ! Par contre, je ne partage pas cette idée d'obliger les clubs de Top 14 à ne recruter, sauf pour les première-ligne, en Pro D2. On va continuer à se faire piller ! Comme on se fait piller des JIFF. Ce n'est pas la bonne solution. Mais il faut réformer.

Enfin, il a raison sur le fait que le rugby est en déficit car une économie artificielle a été créée grâce aux mécènes. Il faudra donc revenir à une économie structurelle. Il a raison. Au final, ses mesures sont très axées sur le comptable. C'est mon regret. Demain, il faudra qu'un candidat se lève pour porter une ambition pour le rugby français. C'est capital, surtout avec la Coupe du monde 2023 organisée en France. »

Miguel Fernandez (Intervals, syndicat des agents sportifs) : « Des propositions qui ont du sens, mais... »

« C'est toujours réjouissant d'avoir des personnes qui réfléchissent au rugby de demain. Avec Mourad, le fond est souvent intéressant, mais parfois la forme dérange. Il y a de bonnes idées, dont certaines sont déjà étudiées par tous les acteurs du rugby français, dont Intervals.

« Concernant le salary cap et la création d'un marché salary cap, ça me rappelle la taxe carbone. Le rachat de taxe carbone n'a jamais endigué la pollution »

Miguel Fernandez, président du syndicat des agents sportifs

 
 
 

Les propositions de Mourad Boudjellal ont du sens économiquement concernant la création de sociétés dont les clubs seraient actionnaires, on pourrait soulever les soucis de gouvernance. Qui va décider de quoi ? Qui va négocier les droits télé ? Etc. Aujourd'hui, tout est centralisé, le système est très jacobin. Mais avec trois sociétés avec chacune ses spécificités et ses problématiques, c'est pertinent. Concernant le salary cap et la création d'un marché salary cap, ça me rappelle la taxe carbone. Le rachat de taxe carbone n'a jamais endigué la pollution ! L'ADN de l'idée, de faire circuler l'argent au sein de l'écosystème est intéressante. À Intervals, nous avons proposé une variante à la LNR et à L'UCPR (Union des clubs professionnels) - dans un document plus global dans lequel nous préconisons la création d'un fonds commun de solidarité - qui permet un reversement à tous les clubs de manière plus équitable (dénommée l'indemnité de compensation solidaire).

Le club qui est en capacité et qui dépasse le salary cap, peut le faire, mais le montant est limité et reversé à tous les clubs, c'est plus équitable. Ce dépassement serait progressif et limité dans le temps. Nous rejoignons Mourad, la sortie d'un tel type de cadre mérite un carton rouge.

Comme pour ses idées sur les JIFF ou les joueurs formés au club. Nous avons un génotype commun sur les idées, mais un phénotype différent. On partirait plus sur l'idée de ne pas comptabiliser intégralement les salaires des JIFF formés au club dans le salary cap de son club formateur. Faire de la Pro D2 le terreau du Top 14 et plus tard de l'équipe de France, c'est évident. En revanche, certaines mécaniques comme obliger les clubs de Top 14 à recruter leurs joueurs supplémentaires et leurs jokers médicaux uniquement en Pro D2 n'est pas forcément tenable juridiquement.

Concernant, les droits télé, selon le syndicat Intervals, le débat n'est pas tant la répartition, mais la valorisation. Il faut valoriser le produit rugby. Dans nos discussions avec les acteurs de la famille rugby, nous avons comme objectif que le rugby soit solidaire. Et cette crise du Covid-19 doit finalement servir au rugby pro à faire sa mutation. C'est primordial. »



#42 el landeno

el landeno

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 170 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 10 avril 2022 - 07:59

article Sud Ouest du jour

 

L’opposition à la gouvernance de la Ligue se structure

Des réunions avec près de la moité des présidents de Top 14 et de Pro D2 se tiennent en marge de la Ligue René Bouscatel, président de la LNR, encadré par Bernard Laporte, son homologue à la FFR et Serge Simon, vice-président de la fédération. 

 

La présence de René Bouscatel lors de la remise du Trophée des Six-Nations à Antoine Dupont, le 19 mars dernier suite au succès de la France sur l’Angleterre synonyme de Grand Chelem, semblait renvoyer l’image d’un rugby français conquérant et enfin apaisé.

Après des années de luttes intestines, l’instantané figeant ce jour-là le président de la LNR encadré par Bernard Laporte et Serge Simon, respectivement président et vice-président de la FFR, avait valeur de symbole. Celle d’une union retrouvée permettant le renouveau du XV de France. Cette traduction n’est pas fausse. Mais elle mérite d’être nuancée.

Derrière cette jolie photo de famille, certaines dissensions subsistent pourtant au sein du rugby professionnel près d’un an après l’élection particulièrement animée ayant fait de René Bouscatel le successeur de Paul Goze au détriment de Vincent Merling. Le mercredi 30 mars dernier, une quinzaine de présidents et d’acteurs ont ainsi participé à Bayonne à une réunion organisée en dehors du cadre de la LNR.

À l’invitation de Philippe Tayeb, président de l’Aviron Bayonnais, des personnalités telles que Yann Roubert (directeur général de Lyon), Jacky Lorenzetti (Racing), Simon Guilham (Brive), Vincent Merling (La Rochelle), Jean-Michel Guillon (Clermont), Laurent Marti (UBB), Bernard Pontneau (Pau), JeanRobert Cazeaux (Mont-de-Marsan), Régis Dumange (Nevers), Paul Goze ou encore Thomas Castaignède (personnalité qualifiée à la LNR) ont échangé sur les grands dossiers du rugby. En présentiel ou en distanciel.

Aréopage hétéroclite Cette liste non exhaustive tisse un aréopage hétéroclite : des opposants de la première heure (Merling, Lorenzetti…), des nonalignés et des membres de l’actuel comité directeur (Roubert et Pontneau).

 

Il ne s’agissait pas là d’un coup d’essai. Quatre rendez-vous similaires avaient déjà été donnés par le passé, au Racing ou à Nevers par exemple, et un prochain aurait déjà été fixé à Castres. Les échanges sont bien structurés et régis par un ordre du jour clair rythmant la journée. Des comptes rendus sont également rédigés.

« On dirait un comité directeur bis », s’étonne un observateur. Pour quelle finalité ?

« Beaucoup de choses se discutent, souffle sur le ton de la confidence l’un des invités. Il n’y a pas une opposition totale à ce que se fait à la Ligue, l’approche se veut constructive. » « Vous savez, il y avait déjà des réunions de présidents en marge de la Ligue du temps de Paul Goze », minimise un autre intervenant. Contre-pouvoir ?

Cette lecture apaisée ne prend pas en compte la genèse de cette démarche. « Quand je suis arrivé, j’ai bien compris que je n’étais avec les amis de Bernard Laporte », plaisante un des participants.

À l’origine, autour de Vincent Merling et Jacky Lorenzetti, ils n’étaient que cinq ou six à se réunir. De manière un peu caricaturale, les tenants d’une ligne plus dure vis-à-vis de la FFR que celle que défend René Bouscatel. L’initiative regroupe désormais près de la moitié du rugby professionnel dont une large part du Top 14. Tout sauf neutre.

Si cette affaire balade un parfum de putsch, cette extrémité ne serait pas atteinte. Dans l’immédiat, ce « groupe » entendrait d’abord entre sa voix, qu’il n’estime pas suffisamment audible, auprès de René Bouscatel et du bureau de la Ligue. Cocasse lorsqu’on se souvient que l’actuel président avait fait campagne sur le thème d’une gouvernance participative…

« Il faut faire remonter des messages », insiste-ton. Comment ? L’idée de faire de Simon Guilham une sorte de porte-parole de cette tendance au sein du bureau serait ainsi avancée.

Cette agitation n’est pas neutre. Au rang des grands dossiers actuellement en gestation dans le rugby français figurent la réforme du calendrier international, la création d’une Ligue mondiale et la nouvelle version de la convention FFR - LNR. Didier Lacroix (Toulouse) et Thierry Emin (Oyonnax) sont notamment chargés de finaliser ce texte qui dictera notamment les principes de la mise à disposition des internationaux à compter de 2023. Le texte devrait être présenté devant les présidents avant l’été. Denys Kappès-Grangé (avec L. Z.)


  • Sushi aime ceci

#43 Y&B

Y&B

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 370 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Pau & La Seyne
  • Mon club:

Posté 10 avril 2022 - 11:04

Merci pour l’article, mais j’ai peur que ça ne change pas grand chose … :(

#44 el landeno

el landeno

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 170 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 10 avril 2022 - 11:29

je pense que Laporte et Simon au vu de leurs déclarations préparent leur sortie qu'ils esperent triomphales avec un titre de champion du monde tout en évitant une démission liée à leurs casseroles.

et qu'une opposition se prépare discrètement à la Fédé pour la suite mais aussi à la LNR pour se démarquer de l'emprise Toulousaine Bouscatel Lacroix qui sont probablement plus proches qu'ils ne le montrent



#45 Y&B

Y&B

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 370 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Pau & La Seyne
  • Mon club:

Posté 11 avril 2022 - 10:58

je pense que Laporte et Simon au vu de leurs déclarations préparent leur sortie qu'ils esperent triomphales avec un titre de champion du monde tout en évitant une démission liée à leurs casseroles.
et qu'une opposition se prépare discrètement à la Fédé pour la suite mais aussi à la LNR pour se démarquer de l'emprise Toulousaine Bouscatel Lacroix qui sont probablement plus proches qu'ils ne le montrent


Puisses-tu dire vrai ….




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users