Aller au contenu


Photo

Flowers of Scotland


  • Veuillez vous connecter pour répondre
17 réponses à ce sujet

#1 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 669 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 08:18

Entre clubs amateurs et élitisme des lycées, le système de formation hybride du rugby écossais   Nation du Tournoi la moins pourvue en licenciés, l'Écosse a atteint le cinquième rang mondial cet été dans le classement World Rugby. Plongée dans ces clubs amateurs et lycées huppés qui se partagent la formation, lieux d'une réussite aussi étonnante que fragile.

Sans doute que les quinze ados anglais du club de Morpeth n'ont pas fait beaucoup attention au juge de touche lors de leur match samedi dernier. Sur ce terrain de Selkirk battu par les vents, dans les Scottish Borders, dans le sud du pays, l'homme aux cheveux grisonnants veille aux bons alignements des deux équipes, s'enquiert même de la santé d'un ailier anglais repris durement par son vis-à-vis écossais avant d'aplatir.

 
 

John Rutherford n'a pas qu'un drapeau dans les mains et une doudoune bleue sur les épaules. Il a aussi 42 sélections, le chardon sur le coeur. Âgé aujourd'hui de 68 ans, l'ancien numéro 10 oeuvre toujours pour le rugby des siens, responsable des moins de 18 ans de son club de Selkirk. « J'ai joué cinq fois les Français à Murrayfield, pour cinq victoires. Bon, j'ai joué cinq fois au Parc des Princes. Cinq défaites... », glisse-t-il dans un rire, avant de partir marquer une nouvelle touche.

66210.jpg
 
L'ancien international écossais John Rutherford est désormais responsable des moins de 18 ans du club de Selkirk et officie comme juge de touche lors des matches de son équipe. (B. Crémel/L'Équipe)

Le coeur du rugby écossais a longtemps battu dans cette partie du pays, entre collines vertes où s'accrochent les moutons et routes secondaires aux bas-côtés rognés par les tracteurs. Ici, les bourgs de Galashiels, Kelso et Hawick forment un triangle dans un rayon de vingt kilomètres. À l'intérieur, six clubs s'adonnaient dans les années 1980 à des derbys qui promettaient les plus furieuses joutes. On rejouait au rugby les antagonismes d'un autre temps, celui des Common Ridings quand, au XVe siècle, les cavaliers parcouraient les frontières des bourgs, le long de la Tweed River ou de l'Ale Water, pour chasser les voleurs de bétail.

La rivalité était au bout de la route, et de celle-ci, l'Écosse a su en tirer l'élixir le plus précieux sur le plan rugbystique, avec comme point d'orgue le premier Grand Chelem du pays dans le Tournoi des Cinq Nations, acquis à Murrayfield face aux Bleus de Jean-Pierre Rives lors de la dernière journée (21-12). C'était il y a près de quarante ans, le 17 mars 1984. Ian Paxton, Jim Aitken, Peter Dods, Colin Deans, Alan Tomes, Roy Laidlaw et donc John Rutherford étaient portés en triomphe ce jour-là par la foule. Ils représentaient des clubs (Selkirk, Gala, Hawick ou Jed-Forest) d'une région qui comptaient à l'époque 90 000 habitants. Sur les quinze titulaires, dix provenaient des Borders et la plupart finirent Lions britanniques.

 
 
Les Scottish Borders, un terreau plus si fertile

En ce samedi de février, c'est aussi jour de Tournoi des Six Nations. « C'est assez ironique que vous veniez nous voir le jour de pays de Galles-Écosse, observe Rutherford. C'est la première fois depuis la guerre qu'aucun joueur des Borders ne sera dans l'équipe. » Darcy Graham et Rory Sutherland, formés à Hawick, sont blessés. Et le plus grand arrière de la décennie, lui aussi de Hawick, Stuart Hogg, a pris sa retraite il y a six mois.

Les raisons de cet affaiblissement sont visibles dans les rues adjacentes au stade de Selkirk. Quelques manufactures de textile sont en réhabilitation ou à l'abandon. L'ère du tweed a vécu, et avec lui l'âge d'or du rugby des Borders. Si la région reste un terreau fertile pour la formation, les plus prometteurs, comme le flanker de Selkirk Monroe Job (19 ans), sont déjà partis dans des structures plus pros, à Édimbourg et Glasgow.

54219.jpg
 
Les joueurs d'Hawick (en vert) ont remporté le derby face à Selkirk (59-3), samedi dernier. (B. Crémel/L'Équipe)

Ce samedi, le derby a tourné court entre Selkirk et Hawick dans ce match de Première Division écossaise, qui a suivi la rencontre des moins de 18 ans, tant Hawick (prononcez « Hauyk ») a mis au supplice son hôte. Le niveau a baissé mais l'histoire perdure : 21 joueurs de Hawick sont originaires de la ville et quelques noms sonnent bon le Flowers of Scotland : Renwick, Armstrong, Redpath.

À la fin du match (3-59), dans l'obscurité d'un milieu d'après-midi, le bouclier « Bill McLaren », du nom du célèbre commentateur de la BBC, décédé en 2010, est rendu au capitaine de Hawick, la ville d'origine du journaliste. On se presse vite dans le club-house, l'Écosse mène déjà 7-0 au Millennium.

L'exemple de la Strathallan School, l'élitisme à l'écossaise

Le monde du rugby écossais est aussi petit que ses liens de parenté nombreux. À 150 km plus au nord, Jim Thompson est le petit-fils de Bill McLaren, il observe l'entraînement de l'équipe 1 des moins de 18 ans de la Strathallan School. Ancien joueur pro à Édimbourg et international à 7, il est aujourd'hui directeur des sports dans cette école privée nichée dans la campagne, 40 km à l'ouest de Dundee. Au-delà des clubs, les boarding schools sont l'autre pan de la formation écossaise. « Pour nos élèves, c'est une chance d'être ici. »

Devant lui, s'étendent terrains de rugby, de hockey sur gazon, courts de tennis, un 9 trous où le golfeur Colin Montgomerie a parfait son putting. Il y a même une aire de tir pour la fosse olympique et un étang où pendent des portes de canoë-kayak. Tout cela sur les 61 hectares de la propriété. Trois fois plus que le Centre national de rugby à Marcoussis, où s'entraînent les Bleus.

bfa21.jpg
 
La Strathallan School regroupe 600 élèves dans une école privée destinée à former les sportifs écossais de demain, en rugby, tennis, golf et hockey sur gazon. (B. Crémel/L'Équipe)

« Nos joueurs sont un peu fatigués aujourd'hui. Hier, ils ont participé au cross-country de l'école. Pour Dougie, notre pilier, je crois que le cross a été un peu long... », glisse Andrew Douglas, le directeur du rugby à Strathallan en regardant la démarche de son élève, en blazer et cravate, traîner la patte pour rejoindre sa chambre. Strathallan est l'école qui a amené le plus de joueurs écossais au niveau international ces dernières années. Ils étaient cinq pour la Coupe du monde de rugby en France à l'automne dernier : George Horne, Ollie Smith, sans oublier les frères Matt et Zander Fagerson.

36 000
L'Ecosse a un peu plus de 36 000 licenciés hommes et femmes confondus. À titre de comparaison, l'Afrique du Sud en compte 635 000, la France 300 000.

Le cinquième dans l'Hexagone n'était autre que l'habituel capitaine du quinze du Chardon, Jamie Ritchie, leader dans l'âme. « Jamie est arrivé à l'école comme ouvreur. Ses qualités physiques proviennent de sa pratique du judo à haut niveau et tout naturellement il s'est mis à jouer devant, précise Andrew Henderson qui dirige la rugby academy de l'école.

Je me souviens que lorsqu'il est parti pour le mondial des moins de 20 ans en Nouvelle-Zélande, le tournoi coïncidait avec des examens au lycée. Il a fait en sorte de tout organiser pour prendre du temps là-bas, s'asseoir à une table et passer ses examens en ligne. Et il allait ensuite s'entraîner et jouer les matches du Mondial. Quand vous êtes coach, vous rêvez d'entraîner ce genre de joueur. À la sortie de Strathallan, il a directement signé un contrat pro. Ce qui est tout sauf anodin. »

« Ici, le rugby fait partie intégrante de notre vision de l'enseignement »

Andrew Douglas, directeur du rugby à la Strathallan School

 
 
 

Pour 600 élèves à la Strathallan School, ce sont 400 employés qui oeuvrent : professeurs, personnels administratifs ou attachés aux espaces verts de l'école. Tout ceci a inévitablement un coût : 48 000 € l'année pour une ou un élève. La section rugby a deux entraîneurs à temps plein et un préparateur physique auxquels s'adjoint aussi un professeur de physique qui n'est autre que l'ancien pilier international Ed Kalmann (2 sélections).

Parfois le rugby occupe plus de vingt heures par semaine pour les joueurs avec des plages d'entraînement individualisé. « On sait qu'on n'emmènera pas tous les joueurs au plus haut niveau, concède Andrew Douglas. Mais les autres pourront jouer à leur niveau, que ce soit à l'université ou dans des clubs. Et y prendre du plaisir. Ici, le rugby fait partie intégrante de notre vision de l'enseignement. » Ainsi depuis septembre, Charlotte Gilmour a rejoint l'Université de Harvard, boursière à 100 % en raison de ses résultats scolaires et de ses aptitudes au rugby.

1bcc3.jpg
 
Centre international des moins de 18 ans, Tom Townshend pose devant les tableaux en chêne massif des capitaines de la Strathallan School. (B. Crémel/L'Équipe)

À Strathallan, les meilleurs d'entre eux profitent des ponts construits entre l'école et le monde pro. Chaque vendredi, Andrew Henderson les emmène chez les Glasgow Warriors « pour se confronter à des joueurs plus âgés et quelques joueurs professionnels qui reviennent de blessure ». Tom Townshend est l'un de ceux-là. Centre international des moins de 18 ans, il termine son cursus à Strathallan. Son nom est déjà inscrit sur les tableaux en chêne massif comme Captain, grade attribué chaque année à un élève pour ses mérites académiques ou sportifs.

« L'année prochaine, je veux la dédier entièrement au rugby avec Glasgow pour essayer de franchir un palier. Si je n'y arrive pas, je pourrais intégrer l'université et continuer le rugby. Mais ce ne sera pas une année de perdue. » L'Écosse a atteint la cinquième place mondiale mais elle n'a que 80 contrats pour ses joueurs pros. Il n'y a pas de place pour tout le monde.

 
 
 
 

 


  • Yosky, Eastern Outpost et Patator aiment ceci

#2 Le Marseillais

Le Marseillais

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 22 030 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Marseille
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 08:27

Nom de Dieu 

Encore un qui me l'a faite !  :angryfire:  :angryfire:  :angryfire:

 

C'est FloweR of Scotland !

Ce ne sont pas les fleurs de l'Ecosse, mais LA fine fleur de l'Ecosse (référence historique à l'élite de la chevalerie écossaise, un peu long à expliquer)

 

el landeno, pas toi, pas aujourd'hui  :D


  • ELSAZOAM, Yosky, Y&B et 2 autres aiment ceci

#3 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 669 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 09:19

pour te rassurer j'avais écris sans S et pendant que je faisait le copier coller , la journaliste de france inter en a parlé avec le S et je me suis dit que je m'étais gourré !

toujours faire confiance à son instinct

merci pour l'explication; je vais aller m'instruire

bon match


  • Le Marseillais et Eastern Outpost aiment ceci

#4 Eastern Outpost

Eastern Outpost

    Joueur de 2ème série

  • Membres
  • PipPipPip
  • 118 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Ipswich, Angleterre
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 09:23

El Landeno, Le Marseillais, merci pour vos mots. Très intéressant à lire.

 

Avec Flowers/Fleurs of Scotland et l’hymne Flower of Scotland, je peux vous renseigner qu’il y’a une grande société familiale une quatre-vingtaine de kms de chez-moi qui s’appelle Marriages qui fabrique la farine (qui traduit en anglais « flour » prononcé exactement comme « flower ». Mais dans l’Essex, il n’a pas son propre chanson.


  • Le Marseillais aime ceci

#5 Alex chocolatines

Alex chocolatines

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 18 569 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 10:48

Nom de Dieu 

Encore un qui me l'a faite !  :angryfire:  :angryfire:  :angryfire:

 

C'est FloweR of Scotland !

Ce ne sont pas les fleurs de l'Ecosse, mais LA fine fleur de l'Ecosse (référence historique à l'élite de la chevalerie écossaise, un peu long à expliquer)

 

el landeno, pas toi, pas aujourd'hui  :D

Heureusement, nous avons la chance et le privilège déchanger ici avec la fine fleur de la citée Phocéenne  :D


  • Le Marseillais aime ceci

#6 Le Marseillais

Le Marseillais

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 22 030 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Marseille
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 11:17

pour te rassurer j'avais écris sans S et pendant que je faisait le copier coller , la journaliste de france inter en a parlé avec le S et je me suis dit que je m'étais gourré !

toujours faire confiance à son instinct

merci pour l'explication; je vais aller m'instruire

bon match

Conclusion: ne jamais faire confiance aux journalistes  ;)



#7 Alex chocolatines

Alex chocolatines

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 18 569 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 11:24

Conclusion: ne jamais faire confiance aux journalistes  ;)

Donc tu ne lis jamais d'articles chez rugby ramasse ?  :P



#8 tekilapaf

tekilapaf

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 474 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Amiens
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 12:31

En tout cas il est beau uniquement à capella, accompagné des pipes, et un seul tambour en "homme temps".

Sinon c'est le massacre

#9 Good Shvili

Good Shvili

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 179 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Commercy la Madeleine
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 12:36

En tout cas il est beau uniquement à capella, accompagné des pipes, et un seul tambour en "homme temps".

Sinon c'est le massacre

Voilà

 

une fleur, une pipe, et au revoir.


  • GonzO Avant Tout et Buckaroo aiment ceci

#10 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 667 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 13:57

En tout cas il est beau uniquement à capella, accompagné des pipes, et un seul tambour en "homme temps".

Sinon c'est le massacre

A ce sujet, j'ai été surpris contre l'Irlande, la Marseillaise a été chanté pour moitié à Capella.



#11 Bad Zé

Bad Zé

    Si yen a qu'ça les dérange... Et ben on va vous en debarrass

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 972 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Barcelonne
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 14:10

Nom de Dieu 
Encore un qui me l'a faite !  :angryfire:  :angryfire:  :angryfire:
 
C'est FloweR of Scotland !
Ce ne sont pas les fleurs de l'Ecosse, mais LA fine fleur de l'Ecosse (référence historique à l'élite de la chevalerie écossaise, un peu long à expliquer)
 
el landeno, pas toi, pas aujourd'hui  :D

Exact. Et puis la meilleure c'est Ireland's calls.

#12 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 667 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 14:17

Nom de Dieu 

Encore un qui me l'a faite !  :angryfire:  :angryfire:  :angryfire:

 

C'est FloweR of Scotland !

Ce ne sont pas les fleurs de l'Ecosse, mais LA fine fleur de l'Ecosse (référence historique à l'élite de la chevalerie écossaise, un peu long à expliquer)

 

el landeno, pas toi, pas aujourd'hui  :D

OK, mais en même temps, l'emblème c'est la fleur de chardon.



#13 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 669 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 14:40

Voilà

 

une fleur, une pipe, et au revoir.

une marguerite ?



#14 Underscore

Underscore

    Entre les pagelles

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 489 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Obernai
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 15:23

Quel hymne a Murrayfield

#15 Alex chocolatines

Alex chocolatines

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 18 569 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 10 février 2024 - 16:15

Voilà

 

une fleur, une pipe, et au revoir.

Une renoncule ?






1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 1 guests, 0 anonymous users