Aller au contenu


Photo

ITURRIA Arthur


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1674 réponses à ce sujet

#1666 inASMweTrust

inASMweTrust

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 184 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Caen
  • Mon club:

Posté 11 juillet 2019 - 21:42

Raka et Iturria ménagés par le staff tricolore (tout comme Bemba, Huget et Camara).

 

Entraînement sans opposition.

Avec un peu de chance (pour l'ASM  :rolleyes: ) ils sont légèrement blessés, et dans le doute on les remplace par les réservistes Ollivon et Rattez



#1667 Oscar

Oscar

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 002 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Rouen
  • Mon club:

Posté 11 juillet 2019 - 22:15

Le genre d'humour redondant un peu pénible sur les bords

#1668 inASMweTrust

inASMweTrust

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 184 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Caen
  • Mon club:

Posté 12 juillet 2019 - 08:07

Le genre d'humour redondant un peu pénible sur les bords

En même temps, si on peut plus poster des trucs stupides, redondants, inutiles et donc pénibles, où va le forum ?  :lol:



#1669 George Abitbol

George Abitbol

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 537 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Créteil
  • Mon club:

Posté 22 juillet 2019 - 20:30

Raka et Iturria ménagés par le staff tricolore (tout comme Bemba, Huget et Camara).
 
Entraînement sans opposition.

Pas grave à priori :

« On a toujours des petits soucis, pépins, bobos, qui empêchent que ce soit homogène. Mais Huget est revenu de son tendon d’Achille, Camara et Iturria ont passé le cap aussi, Bamba va de mieux en mieux… »

Pas de nouvelle de Raka, j'imagine qu'il l'aurait mentionné s'il était toujours ménagé.

#1670 el landeno

el landeno

    Joueur de promotion

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 03 août 2019 - 22:20

Arthur Iturria : « Le soir, le sommeil tombe assez vite »
b370c.jpg
Après un début de préparation en partie tronqué par une blessure aux ischio-jambiers, le troisième-ligne aile clermontois Arthur Iturria s'entraîne normalement à Oliva (Espagne), lors du nouveau stage de préparation des Bleus. Et peut encore plus mesurer l'intensité féroce des séances d'entraînement.
Laurent Campistron, à Oliva pour l'Equipe
 
 

 

 

Sa fin de saison avec Clermont : « Je suis arrivé sur les rotules »

« La saison a été très longue et je ne l'ai pas très bien vécu. C'est la première fois que je faisais une saison complète avec des échéances en club et des échéances internationales. Et c'est vrai que je suis arrivé sur les rotules à la fin. J'aurais aimé tenir quatre-vingt minutes de plus pour pouvoir jouer la finale du Top 14 contre Toulouse, mais je n'ai pas pu. Ça m'a mis un petit pet au moral mais bon, je me suis juste déchiré un ischio, il y a quand même plus grave. Aujourd'hui, je suis content de pouvoir recourir correctement et j'espère que ça tiendra. Vivre la finale du Top 14 des tribunes a été l'un des plus durs moments sportifs que j'ai vécu. Parce que je ne servais à rien, tout simplement. C'était d'autant plus dur à vivre que j'avais fait la saison en entier jusque-là. Et là, la blessure t'enlève cette finale juste avant d'entrer sur le terrain, c'est quand même dur à encaisser. J'espère que ça me fera grandir encore plus.

 
La préparation pour la Coupe du monde : « J'ai perdu 5 kg »

« Je n'ai pas vécu la même que les autres. C'était beaucoup plus calme au début, car je n'étais pas apte à courir. Après, pour avoir vécu cinq ou six prépas avec Clermont, qui est réputé un peu dur, c'est encore un cran au-dessus. C'est peut-être aussi parce que la saison dernière a été très longue. Depuis le début, j'ai pas mal de kilos qui sont tombés à cause de la chaleur et de l'intensité des entraînements. Ça tombe même assez vite ! Bon, c'était un peu le but du staff, il voulait nous rendre un peu plus "fit". Moi, j'ai perdu 5 kg. Faut dire que j'en avais pris un peu pendant les vacances puisque j'étais immobilisé. Là, je reviens au poids que j'avais en début de saison dernière, celui où je me sens le plus à l'aise. Après, même si on a perdu des kilos, on en "chie" tous aux entraînements. Le soir, le sommeil tombe assez vite... »

Son repositionnement comme flanker : « Je ne savais pas à du tout à quoi m'attendre »

« En début de saison dernière, je n'étais rien en troisième-ligne aile au niveau international. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Au final, j'ai été content d'évoluer à ce poste toute la saison. Je me suis régalé, sauf sur la fin de saison, où c'était dur physiquement. Le repositionnement m'a quand même demandé beaucoup d'efforts. Aujourd'hui, avec du recul, je gérerais les choses différemment. Je n'ai que vingt-cinq ans et j'apprends toutes les saisons. Là, j'ai encore appris que ça ne servait pas forcément à grand-chose d'être au top de sa forme en septembre. C'est surtout la fin de saison qui compte. Donc, à moi de mieux gérer mes saisons. Là, je m'étais peut-être un peu trop préparé tout seul à la maison, parce que j'avais fait une saison blanche l'année d'avant. Je suis arrivé très en forme au début du Championnat, mais j'ai eu un coup de mou après la tournée de novembre. J'ai rebondi pendant le Tournoi des Six Nations au début, mais après, en fin de saison, j'ai tiré la langue jusqu'au bout, c'était compliqué. À voir si ce n'est pas mieux de vraiment couper à l'intersaison, comme j'ai pu le faire avant cette préparation internationale. »

Le jeu des Bleus : « On nous donne plus de repères »

« J'ai l'impression que les coaches savent encore plus vers où ils veulent aller. Ça reste plus ou moins les mêmes bases, mais on nous donne plus de repères sur le terrain, c'est plus cadré. Ça se mélange moins, c'est plus clair. On a repris depuis deux jours le jeu avec contact. Il n'y a pas beaucoup de clubs qui s'entraînent à plaquer pendant la saison. Tant que ça reste propre, c'est très bien. Parce que plaquer est plus révélateur que toucher. C'est surtout bien pour la défense. C'est facile d'être en place quand on joue à toucher, beaucoup mois quand on joue à plaquer... »

 
 


#1671 Chorizo

Chorizo

    Joueur de 2ème série

  • Membres
  • PipPipPip
  • 106 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:SAINT GERVAIS D'AUVERGNE
  • Mon club:

Posté 04 août 2019 - 08:21

Encore un joueur qui indique que ca bosse dur et que on sent où le staff veut aller...
De deux choses l'une : soit c'est du politiquement correct pour rester dans les petits papiers soit... "le merdeux" avait raison de l'ouvrir pendant le tournoi 😂😂😂

#1672 Lima

Lima

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 401 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Bordeaux
  • Mon club:

Posté 04 août 2019 - 09:15

C'est pas vraiment le moment pour les joueurs dans le groupe de faire des déclarations chocs qui sortent du cadre de 99% des interviews de sportifs tous sports confondus



#1673 Rugby ?

Rugby ?

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 373 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 04 août 2019 - 09:33

Arthur Iturria : « Le soir, le sommeil tombe assez vite ».

Faut qu'il lasse bien gaffe !!!



#1674 Oscar

Oscar

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 002 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Rouen
  • Mon club:

Posté 04 août 2019 - 10:02

C'est pas vraiment le moment pour les joueurs dans le groupe de faire des déclarations chocs qui sortent du cadre de 99% des interviews de sportifs tous sports confondus


C'est clair ! J'ai l'impression que chaque joueur devait répéter dans la presse : "c'est plus agréable de travailler dur avec le ballon"
C'est normal d'avoir envie de se replier mais là c'est gros comme une maison qu'à d même.

#1675 el landeno

el landeno

    Joueur de promotion

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 24 août 2019 - 12:51

Bleus : Arthur Iturria, un statut à confirmer contre l'Ecosse Le Clermontois, qui semble être un premier choix aux yeux du staff, doit frapper fort après avoir vu la troisième ligne briller sans lui samedi dernier.
 
La troisième-ligne des Bleus a récolté son lot de louanges, le week-end passé, face à l'Écosse (32-3). À juste titre. Pourtant, seuls Charles Ollivon et Grégory Alldritt seront reconduits pour la revanche, cet après-midi, à Murrayfield. François Cros, victime d'une légère contracture à un mollet, est laissé au repos. Aurait-il été titularisé sans ce pépin musculaire ? Pas sûr du tout, au regard du pedigree de son remplaçant. À vingt-cinq ans, Arthur Iturria (11 sél.) est un des rares Tricolores à avoir donné satisfaction lors de la tournée de novembre 2018 et du dernier Tournoi des Six Nations. Le staff le considère comme un élément à forte valeur ajoutée, un joueur multicartes à l'abattage considérable, parfaitement calibré pour ce rugby de mouvements perpétuels actuellement en vogue.
 

«J'ai fini la saison sur les rotules... Vivre la finale du Top 14 des tribunes a été l'un des plus durs moments sportifs de ma vie» - Arthur Iturria

Après une saison 2017-2018 plombée par une blessure à une épaule et une sortie malheureuse à... Édimbourg - il faisait partie des noceurs pris par la patrouille -, le Clermontois a beaucoup joué la saison dernière, accumulant 1932 minutes de jeu, toutes compétitions confondues. Trop, sans doute. Surtout pour un joueur qui devait digérer en même temps un changement de poste (de deuxième-ligne, il est passé troisième-ligne aile).

Conséquence ? Une blessure aux ischio-jambiers à l'échauffement qui le priva de la finale du Top 14 face à Toulouse et, par ricochet, du premier test de Nice contre l'Écosse en raison d'une préparation retardée. «J'ai fini la saison sur les rotules, reconnaît-il. Vivre la finale du Top 14 des tribunes a été l'un des plus durs moments sportifs de ma vie. Le repositionnement m'a demandé beaucoup d'efforts. Aujourd'hui, je gérerais les choses autrement. Je m'étais trop préparé tout seul à la maison avant de démarrer la saison. J'étais au top au début du Championnat, mais à la fin, j'ai fini par tirer la langue.»

Iturria a alors trimé pendant l'été pour revenir. Il a fondu de cinq kilos pour atteindre son poids de forme. Mais n'a jamais perdu les faveurs de Jacques Brunel et de ses adjoints. Sauf rechute, il est partant certain pour le Japon. Qui sait, sa polyvalence pourrait même profiter à l'un des deux flankers réservistes (Ollivon ou Cros), si la suspension du deuxième-ligne Paul Gabrillagues était confirmée...

 

 






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users