Aller au contenu


Photo

LOU Rugby


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1300 réponses à ce sujet

#1066 63manu

63manu

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 539 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont ferrand
  • Mon club:

Posté 27 juillet 2022 - 08:12

Kyle GODWIN, vous le connaissez?
Je crois me rappeler que lors du départ de Dieu, il avait été cité au milieu des Iaia WEST et autres Berrick BARNES


Oui il avait marqué un point remarquable.
  • Frédéric58 et Y&B aiment ceci

#1067 xdderf63

xdderf63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 27 914 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:CLERMONT FERRAND
  • Mon club:

Posté 04 août 2022 - 16:21

Recrue possible au LOU pour remplacer BAMBA

 

Un tongien polyvalent 

Feao FOTUAIKA aus.png 29 ans, Pilier



#1068 xdderf63

xdderf63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 27 914 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:CLERMONT FERRAND
  • Mon club:

Posté 22 août 2022 - 17:37

Ce sera bien lui 

 

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202022-0


Feao FOTUAIKA
29 ans
Pilier
1,86 m - 135 kg
Contrat : joker médical

Palmarès :
Vainqueur du Super Rugby Australien (2021)

Parcours :
2019-2022 : Queensland Reds

Carrière internationale :
Tonga : 2 sélections



#1069 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 886 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 23 août 2022 - 06:06

Xavier Garbajosa excité avant ses grands débuts avec le LOU comme manager : « Quelque chose est en train de naître ici » Après deux expériences difficiles à la Rochelle et Montpellier, Xavier Garbajosa prend les rênes du LOU qui a tourné la page Mignoni. Il évoque les leçons retenues de ses échecs et son ambition à la tête d'une équipe à la philosophie de jeu offensif qui lui ressemble.

 

Jeudi dernier, à la veille du premier match de préparation de son équipe remporté à Bastia (21-17) face à Montpellier, son ancien club, le tout frais manager du LOU rugby a pris le temps de s'attarder sur son nouveau départ. Il sait qu'il ne sera pas simple de succéder à Pierre Mignoni après sept ans de règne bouclés sur un premier titre gagné face à Toulon en Challenge européen. Mais son envie est énorme, sa passion toujours aussi communicative et il lui tarde de montrer qu'il est prêt à rebondir dans ce club si proche de ses convictions de jeu.

 
 

Son arrivée à Lyon

« Ce club me plaît, son côté famille, le stade, l'environnement... Et la ville de Lyon ! »

 

 
 
 

« Qu'avez-vous découvert depuis votre arrivée en juillet ? 
Je n'ai pas eu de surprise car Pierre (Mignoni, l'ancien manager) m'avait permis de pouvoir venir durant les jours off pour discuter avec l'ensemble du staff et avancer. J'avais pu anticiper. Je n'avais pas eu de contact avec les joueurs, je ne voulais pas car c'est compliqué de parler d'un nouveau projet quand ils sont en train de vivre le leur. Il faut du temps pour apprendre à se connaître. Jusqu'ici, tout va très bien mais la compétition n'a pas commencé (la première journée de Top 14 est prévue le week-end du 3 et 4 septembre). Il y aura des moments plus compliqués, il faudra faire preuve de solidarité et de transparence. On a insisté là-dessus : ne rien garder sur le coeur car ça fait cocotte-minute et ça ne sort jamais au bon moment.

Votre décision de rejoindre le LOU a été annoncée deux jours après l'annonce du départ de Pierre Mignoni. Ça s'est fait très vite ! 
On avait commencé à discuter pour la saison prochaine dans le cas où Pierre ne prolongerait pas. Mais me projeter à 18 mois, c'était compliqué pour moi. J'avais donné mon accord à un autre club sans fermer la porte avec Lyon car ce club me plaît, son côté famille, le stade, l'environnement... Et la ville de Lyon ! Je suis assez "toulousain chauvin" mais je découvre vraiment une ville magnifique. Il y a l'OL et une offre sportive incroyable mais le LOU existe de plus en plus. Quand j'étais venu avec les Barbarians en novembre dernier, j'avais vu un stade rempli avec une ambiance de fou. Même chose sur les derniers matches du LOU la saison dernière, contre Montpellier, la Rochelle. Quelque chose est en train de naître ici.

Êtes-vous le choix du président Yann Roubert ? 
Yann est le premier à m'avoir fait une proposition à l'époque de Tim Lane et Olivier Azam mais j'avais choisi la Rochelle par accointance avec Patrice Collazo (il a été entraîneur adjoint du club entre 2014 et 2019). J'ai connu Yann juste après ma carrière alors que j'étais consultant sur Eurosport pour les matches de Pro D2. Il venait d'arriver à la présidence du club. L'histoire remonte à loin mais a été longue à se concrétiser.

 

Nouveau départ

« Je me suis donné les moyens de réussir sans me renier »

 

 
 
 

Vos anciens clubs ont cartonné la saison dernière : La Rochelle est champion d'Europe et Montpellier champion de France. Ça vous inspire quoi ? 
Ça dit que les projets fonctionnent ! Après, il y a la temporalité ... Que ce soit les autres qui en profitent, c'est la vie. À moi d'être moins con. Je ne crois pas qu'à Montpellier, on se soit trompé sur des jeunes comme (Louis) Foursans, (Robert) Rodgers, (Tyler) Duguid, etc. Avec moi, on ne gagnait pas mais ils ont eu du temps de jeu et quand ils sont entrés l'an dernier, ils étaient compétitifs.

Il n'empêche que cela a dû vous faire réfléchir : vous êtes remercié en janvier 2021 et dix-huit mois plus tard, le club remporte son premier Top 14. 
Évidemment. Quand tu n'arrives pas à mettre quelque chose en place et que dix-huit mois plus tard ce groupe est champion de France, ça interroge. Je me suis donné les moyens d'évoluer sans me renier. Pour moi, le plus important est de savoir avec qui tu es, avec qui tu bosses, les sensibilités des uns et des autres. Ça passe par plus d'écoute que je n'en accordais. Je fais attention à ne pas prendre la parole systématiquement en premier, à être le seul qui parle sans vraiment m'en rendre compte parce qu'il y a les convictions, la passion, un peu de feu et de flamme. Tu penses bien faire mais tu ne te rends pas compte que ça devient maladroit, que tu peux blesser malgré toi. J'essaie d'être plus à l'écoute.

Vous arrivez dans un staff qui était constitué, dans un club où Pierre Mignoni a eu le temps pendant sept ans de laisser sa marque. 
Quand tu arrives dans un club, tu es une pièce rapportée. Et en plus, tu as le statut de chef donc d'entrée on te regarde de travers. On te teste. C'est comme ça. Mais c'est à moi d'aller vers eux. Ce n'est pas parce que je suis le patron que ça doit obéir au doigt et à l'oeil. Pour tirer le maximum, chacun doit se sentir valoriser dans son travail même si on n'est pas chez les Bisounours et qu'il faut recadrer quand ça ne va pas.

En même temps, on se dit que le LOU, de par son effectif et sa philosophie de jeu, correspond davantage à vos aspirations...
J'ai souvent entendu qu'une équipe ressemblait à son manager. Une équipe ressemble aux joueurs qui la composent et toi tu bénéficies du travail des uns des autres mais les acteurs, ce sont les joueurs. J'ai besoin de leur adhésion. Il ne s'agit pas d'autogestion mais d'une forme d'autonomie. "Qu'est-ce que vous voulez faire ?" Ce qui est sûr, c'est que ma venue est due au jeu développé et surtout aux joueurs qu'il y a. Je ne peux pas renier mes convictions, je ne peux pas être contre-nature. Il faut que je sente que je peux avoir ma place.

Est-ce plus compliqué de gagner des titres en privilégiant le jeu offensif comme le fait Lyon ?
Le jeu défensif, quand il fonctionne bien, peut vite créer des liens dans le combat collectif. L'aspect offensif prend plus de temps et surtout il faut des garçons talentueux à certains postes. Lyon les a. De très bons joueurs, des joueurs en devenir, des garçons qui, sportivement et en termes d'état d'esprit, sont top. Je sens une vraie énergie. Jordan Taufua rayonne, Baptiste Couilloud en veut toujours plus, pareil pour Dylan Cretin, etc. Je le vois sur les visages, dans les comportements. Les recrues sont arrivées avec le même état d'esprit, cette envie de donner.

Les objectifs

« Il faut qu'on ait du relief, que les gens s'intéressent à nous. On ne doit pas plaire à tout le monde »

 

 
 
 

Lyon a remporté le Challenge européen mais échoué à se qualifier pour le les phases finales du Top 14 (9e de la saison régulière), ce qui sera l'objectif premier cette saison. Qu'a-t-il manqué ?
Je ne peux pas répondre, je n'y étais pas et je ne vais pas juger. Il y a tellement de facteurs qui peuvent faire basculer de l'échec à la réussite et réciproquement.

En avez-vous identifié depuis votre position extérieure ?
J'ai en mémoire des défaites à Toulouse, à Castres, à Clermont... Des matches lourds de conséquence pour la suite. Ce n'est pas le dernier match face à la Rochelle qui est déterminant, c'est avant. Il y a des moments clés où la saison se joue sans qu'on s'en rende compte sur le moment. On se dit "C'est qu'un point, on rattrapera le coup le week-end prochain..." Mais non, c'est grave ! Quand tu as l'opportunité de gagner un match à l'extérieur, qui plus est contre un concurrent, tu ne peux pas passer à côté. Ce n'est pas à la fin quand tu es acculé, fatigué que tu feras la différence. L'exploit, ça ne marche pas toujours. Il faut identifier ces histoires-là, ensemble, les revivre un moment pour éviter que ça recommence. Mais je peux leur dire tout ce que je veux, c'est à eux d'en prendre conscience.

À eux d'être moins "gentils" comme on a pu leur reprocher ?
L'important, c'est quelle image ils veulent donner d'eux en tant qu'équipe. Le public s'est régalé à Gerland la saison dernière. Il faut qu'on ait du relief, que les gens s'intéressent à nous. On ne doit pas plaire à tout le monde, ne pas être lisse, avoir notre propre personnalité. L'objectif est de passionner les gens et pour cela, il faut proposer une histoire qu'on n'a pas déjà raconté. Le titre européen a validé sept années de travail, un projet qui a apporté une force nouvelle, une identité nouvelle avec des joueurs du cru comme les (Félix) Lambey, Couilloud, (Thibaut) Regard... On a consolidé les bases, on a pérennisé une culture et le titre a validé ça. Mais maintenant on fait quoi ? Comment on fait pour construire autre chose, gagner autre chose ?

Le titre européen a-t-il apporté la maturité qui manquait ?
Je ne crois pas que ce soit un groupe encore mature. C'est un groupe qui a découvert ce que c'était que la joie de gagner un titre. Il faut capitaliser dessus. Vous avez gagné quelque chose, vous avez éprouvé des émotions, voulez-vous y regoûter ? On va aller jouer les Bulls en Afrique du Sud(pour la première journée de Coupe d'Europe le week-end du 10 décembre) et pour moi, ce sera un test de personnalité. Pas besoin de faire un discours. On peut être les premiers à faire un résultat là-bas. Vous voulez en profiter ou pas ? Vous voulez vous situer face à une équipe comme celle-ci ou pas ? Pareil avec les Saracens, notre autre adversaire. Même chose en Top 14. C'est eux qui décident de gagner là, là ou là. Vous pouvez faire tous les beaux discours, être gentil, être véhément, ce sont eux qui décident de leur histoire commune avant de monter dans le bus. Le staff, on est là pour leur donner les outils. »

 
 


#1070 63manu

63manu

    Joueur de Fédérale 2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 539 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont ferrand
  • Mon club:

Posté 23 août 2022 - 07:34

Jolies chevilles.

#1071 Lourugby

Lourugby

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 953 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 23 août 2022 - 07:58

Il est vrai que les passages sur La Rochelle et Montpellier sont assez lunaires. Cela me semble bien présomptueux de sous-entendre à ce point que ces succès découlent de son travail, c'est surement un peu vrai, mais il y a également beaucoup d'eau qui ont coulés sous les ponts depuis. Notamment à La Rochelle où plusieurs entraineurs lui ont succédés alors que des joueurs clés se sont révélés depuis son passage. 


  • cocotte 63 et Silhouette aiment ceci

#1072 Alligator427

Alligator427

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 377 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 23 août 2022 - 08:11

Il m'a toujours semblé assez maladroit dans sa com. 

ça donne l'impression d'un manque de lucidité dans certains cas, ou d'avoir le boulard en effet dans d'autres. 


  • xdderf63 aime ceci

#1073 Guest_Laduree_*

Guest_Laduree_*
  • Invité

Posté 29 septembre 2022 - 08:19

J'ai revu le match LOU-SF, et il y a quelque chose de choquant dans le comportement de Garbajosa avec ses propres joueurs...

 

Le mec sort quand même à plusieurs reprises, à propos de son talonneur AB Coltman, pris deux fois à la faute en première mi-temps "Il me casse les couilles lui, je vais le sortir".

 

Phrase répétée à plusieurs reprises.

 

ça ne m'étonne pas que ce mec soit vite lâché par ses joueurs avec ce genre de comportement.


  • jm12, xdderf63 et inASMweTrust aiment ceci

#1074 inASMweTrust

inASMweTrust

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 879 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:On the banks of the Odon
  • Mon club:

Posté 29 septembre 2022 - 08:33

J'ai revu le match LOU-SF, et il y a quelque chose de choquant dans le comportement de Garbajosa avec ses propres joueurs...

 

Le mec sort quand même à plusieurs reprises, à propos de son talonneur AB Coltman, pris deux fois à la faute en première mi-temps "Il me casse les couilles lui, je vais le sortir".

 

Phrase répétée à plusieurs reprises.

 

ça ne m'étonne pas que ce mec soit vite lâcher par ses joueurs avec ce genre de comportement.

oui c'est maladroit et pas du tout dans le bon sens dans une gestion de groupe.. Il apprend, il apprend. 



#1075 Guest_Laduree_*

Guest_Laduree_*
  • Invité

Posté 29 septembre 2022 - 08:43

oui c'est maladroit et pas du tout dans le bon sens dans une gestion de groupe.. Il apprend, il apprend. 

A force d'apprendre, il va être aussi bon que Delmas... Sauf que l'armada toulonnaise 2013-2015 n'est plus là pour sauver les apparences...


  • bazooka aime ceci

#1076 Alligator427

Alligator427

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 377 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 29 septembre 2022 - 12:28

J'ai revu le match LOU-SF, et il y a quelque chose de choquant dans le comportement de Garbajosa avec ses propres joueurs...
 
Le mec sort quand même à plusieurs reprises, à propos de son talonneur AB Coltman, pris deux fois à la faute en première mi-temps "Il me casse les couilles lui, je vais le sortir".
 
Phrase répétée à plusieurs reprises.
 
ça ne m'étonne pas que ce mec soit vite lâcher par ses joueurs avec ce genre de comportement.

Ah ouais quand même. Fin psychologue le garçon...


Envoyé de mon SM-A525F en utilisant Tapatalk

#1077 Fast Kimi

Fast Kimi

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 212 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Tours
  • Mon club:

Posté 30 septembre 2022 - 09:13

Urios fait des emules

#1078 julien

julien

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 43 043 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 30 septembre 2022 - 09:25

La Melonite Toulousaine.



#1079 bazooka

bazooka

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 369 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Cournon
  • Mon club:

Posté 30 septembre 2022 - 11:14

Ça existe ça ? :P



#1080 xdderf63

xdderf63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 27 914 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:CLERMONT FERRAND
  • Mon club:

Posté 30 septembre 2022 - 12:23

oui c'est maladroit et pas du tout dans le bon sens dans une gestion de groupe.. Il apprend, il apprend. 

 

Il aurait pu dire :

"Il me fait chier celui-là 

Il aurait pas pu suivre Mignoni à Toulon" 






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users