Aller au contenu


Photo
* * * * - 5 note(s)

La FFR et ses magouilles


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9263 réponses à ce sujet

#8701 Bougnat et Breton

Bougnat et Breton

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 969 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Valcivières 63
  • Mon club:

Posté 05 avril 2023 - 18:03

XV de France : Laporte de retour ?
 
504%2Fsport%2FMedia365-Sport-News%2Fec3%

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 05 avril 2023 à 12h43

Malgré sa condamnation et sa mise en retrait forcée de la présidence de la FFR, Bernard Laporte pourrait effectuer son retour auprès du XV de France, avec un rôle dans l'encadrement des Bleus.

Ancien sélectionneur du XV de France, de 2000 à 2007, Bernard Laporte pourrait revenir prochainement auprès des Bleus. Pas en tant que coach, évidemment, Fabien Galthié donnant entièrement satisfaction après avoir notamment remporté le Tournoi des 6 Nations l'an dernier, pour la première fois depuis 2010. D'après Le Parisien, l'ancien président de la FFR, contraint de démissionner le 27 janvier dernier après avoir été condamné à deux ans de prison avec sursis pour corruption, pourrait rejoindre l'encadrement tricolore. Un rôle semblable à celui de chef de délégation, qui est aujourd'hui occupé par Bernard Viviès, est ainsi évoqué pour celui qui est toujours proche de Galthié et de Raphaël Ibanez.

 

Toujours proche de Galthié

Après la victoire historique de ses hommes à Twickenham le mois dernier, Galthié, nommé par Laporte en 2019, n'avait d'ailleurs pas manqué de lui rendre hommage. "Ce soir, j'ai une pensée spéciale pour Bernard Laporte. Il faut partager cette victoire avec tous les gens qui nous accompagnent dans les très bons moments comme dans les moments difficiles", avait lâché le sélectionneur tricolore en conférence de presse, avant de révéler qu'il avait déjà eu « Bernie » pour partager ce succès avec lui.

Laporte, qui faisait donc toujours, quelque part, un peu partie des meubles, avait ensuite tenu un discours fort à Antoine Dupont et ses coéquipiers avant le dernier match du Tournoi face aux Gallois. "Quand je regarde l'équipe qu'on a aujourd'hui... Je connais un peu le rugby je crois. C'est incomparable. Je n'ai jamais vu une équipe de France à ce niveau. Jamais !", s'était-il emballé, leur demandant de "continuer à donner du bonheur. Aujourd'hui tout est beau, mais on a pleuré quand même. Je ne sais pas si vous vous en souvenez, mais on a plus souvent pleuré que rigolé. Mais, maintenant, on rigole et tant mieux. Donc merci à vous." Vivra-t-il ces émotions à leurs côtés lors de la Coupe du monde à domicile (8 septembre-28 octobre ?). On devrait bientôt avoir la réponse, alors que cet éventuel et improbable retour risque de faire grincer des dents.



#8702 Y&B

Y&B

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 174 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Pau & La Seyne
  • Mon club:

Posté 05 avril 2023 - 18:43

Mais il n'est pas condamné à éviter tout contact avec le rugby pro ?

Elle va être contente la Ministre ....


  • bazooka aime ceci

#8703 Bougnat et Breton

Bougnat et Breton

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 969 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Valcivières 63
  • Mon club:

Posté 05 avril 2023 - 18:57

Mais il n'est pas condamné à éviter tout contact avec le rugby pro ?

Elle va être contente la Ministre ....

En appel qui est suspensif de l'exécution de la peine



#8704 Bad Zé

Bad Zé

    Si yen a qu'ça les dérange... Et ben on va vous en debarrass

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 17 007 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Barcelonne
  • Mon club:

Posté 05 avril 2023 - 19:04

Mais il n'est pas condamné à éviter tout contact avec le rugby pro ?
Elle va être contente la Ministre ....

J'y crois pas une seconde.
Mais si jamais ça arrive, je rejoins Aymeric chez les Anglaids.
  • Velveteethol aime ceci

#8705 Good Shvili

Good Shvili

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 286 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Commercy la Madeleine
  • Mon club:

Posté 05 avril 2023 - 19:31

Monsieur El Landeno au rapport svp

 

https://www.lequipe....-la-ffr/1389955



#8706 aguirre

aguirre

    Joueur de 4ème série

  • Membres
  • Pip
  • 11 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 05 avril 2023 - 20:07

Article réservé aux abonnés



#8707 ZACH

ZACH

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 199 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont FD
  • Mon club:

Posté 05 avril 2023 - 21:20

Je vous le redis….

Bernard , il est innocent Bernard ….

Alors

 

https://youtu.be/7vRgiu6HbyE


  • Silhouette, Bad Zé et Codoràvie aiment ceci

#8708 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 693 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 05 avril 2023 - 23:30

Vente de Marcoussis, projet à Pantin : les surprenantes opérations immobilières de la FFR Pensant vendre « Marcoussis » et déménager au soleil, la FFR a investi dans la création d'un projet mi-immobilier mi-sportif à Pantin (Seine-Saint-Denis) dont on peine à comprendre la nécessité.

Certains l'appellent « leur » petit stade, à ne pas confondre avec le projet du Grand Stade, porté par l'administration Camou, combattu et enterré par Bernard Laporte et son équipe. Ce petit stade a déjà un nom, Raoul-Montbrand, en mémoire d'un postier, meneur des grandes grèves de 1909 et mort au front en 1916. Il a aussi une histoire, celle du club de l'ASPTT, où Jonathan Danty a débuté au poste de numéro 8.

 
 

Situé à Pantin, à 4 kilomètres à l'est du Stade de France, Raoul-Montbrand attend toujours que les travaux, décidés par le département de Seine-Saint-Denis, propriétaire, et l'actuelle gouvernance de la FFR, qui a signé une convention d'occupation temporaire du domaine public pour une durée de soixante-dix ans, commencent enfin. En attendant, les hautes herbes poussent en paix.

5ac86.jpg
 
Le stade Raoul-Montbrand de Pantin attend toujours que les travaux commencent. (P. Lahalle/L'Équipe)

Bientôt, elles s'inclineront devant ce projet mêlant l'immobilier (logements intermédiaires et étudiants, maison de santé, restaurant, bureaux...) et le rugby (trois terrains, une tribune neuve de 600 places, une salle de musculation). « S'agissant de son coût, il s'écartera sensiblement de ce qui a pu être annoncé ici où là, assure-t-on à la FFR. Après actualisation, le projet devrait "peser" de l'ordre de 20 M€ sur nos finances. » Soit le tiers du coût global. Pour quoi faire ? Là est la question.

Pour comprendre, il faut retracer la généalogie de ce projet en dominos. L'idée de départ consistait à déménager la partie sportive du Centre national du rugby (CNR) au soleil, au milieu des pins parasols, sur la commune de La Londe-les-Maures, dans le Var, la région d'élection de MM. Mondino (vice-président), Gabbanini (directeur général) et Laporte, président à l'époque.

 
 

Bernard Laporte avait même montré cet emplacement de 7 hectares à Fabien Galthié et son staff l'année dernière quand le quinze de France était en stage à Aubagne (Bouches-du-Rhône). Ici, devaient se construire quatre terrains, là un hôtel quatre étoiles et là-bas un centre de remise en forme de pointe. Sur ce site a longtemps prospéré l'usine de fabrication de torpilles des Bormettes, avant que la Marine rachète le terrain.

« Je ne vois pas pourquoi le PSG, qui s'installe à Poissy, et la FFF, qui est très bien à Clairefontaine, viendraient »

Olivier Thomas, maire de Marcoussis, à propos d'une potentielle vente du CNR

 
 
 

En simultané, la FFR investissait donc à Pantin, où elle comptait installer son département administratif. Premier domino à ne pas tomber : les tractations n'ont pas abouti à La Londe-les-Maures, a priori parce que l'armée ne souhaitait pas, ou plus, se séparer de ces terrains. Le second domino récalcitrant aurait dû être le premier, mais personne à la FFR ne semble s'être demandé s'il ne valait mieux pas, au préalable, s'assurer qu'il était possible de vendre le CNR de Marcoussis, dont la Fédération vient de rembourser la dernière traite.

1d780.jpg
 
Olivier Thomas (à droite), maire de Marcoussis, accompagne Bernard Laporte, alors président de la FFR, et Roxana Maracineanu, ancienne ministre des Sports, lors d'une visite d'Emmanuel Macron au CNR. (F. Faugère/L'Équipe)

« J'ai bien sûr entendu parler de ce projet dans le Var, mais aucun décideur de la FFR n'est venu me parler de quoi que ce soit, indique le maire de la petite commune de l'Essonne, Olivier Thomas. Ils voulaient vendre Marcoussis ? Mais ils ne méconnaissent quand même pas les règles de l'urbanisme ? À Marcoussis comme partout, il existe un PLU (plan local d'urbanisme) qui classifie chaque zone. Or le CNR est bâti sur une zone d'équipement sportif. On ne peut pas y construire des logements, des bureaux ou je ne sais quoi. À part le PSG ou la FFF, qui pourrait racheter cela en France ? Et je ne vois pas pourquoi le PSG, qui s'installe à Poissy, et la FFF, qui est très bien à Clairefontaine, viendraient. »

À moins de modifier le PLU, une démarche qui demande des années... « Mais pourquoi voulez-vous qu'on se coupe une jambe ? demande l'édile. Notre village bénéficie du rayonnement du rugby et des équipes de France. Notre budget n'est pas défaillant. Et nous ne manquons pas de logements. » Il aurait sans doute fallu commencer par là.

D'après nos informations, la FFR a essayé d'initier une sorte de vente à la découpe du CNR, en demandant au maire de Linas, commune limitrophe sur laquelle sont construits deux des terrains, de changer son PLU pour y construire un complexe hôtelier assez luxueux. Le maire a refusé. Et de toute façon, la zone était inondable... Cet épisode pose en creux une autre question : est-ce le rôle d'une fédération de mener de cette façon des opérations immobilières ?

Le site de Pantin proposé au Stade Français et à la Ligue d'Île-de-France

Reste l'investissement à Raoul-Montbrand, dont la livraison est attendue fin 2025. Pour qui, pour quoi ? En décembre dernier, Thomas Lombard, directeur général du Stade Français, informait Le Parisien que la FFR avait proposé au club de la capitale d'occuper le site, mais qu'il avait refusé. « On se demande pourquoi la FFR devrait investir autant d'argent dans un projet qui finirait par être occupé par un club du Top 14 », questionne Florian Grill, leader de l'opposition. La Fédération a ensuite « offert » à la Ligue d'Île-de-France d'y installer ses bureaux. « Les travaux sont tellement somptuaires que les loyers qu'ils nous ont proposés étaient hors de prix », poursuit Grill, président de ladite Ligue.

Contactée, la FFR nous a fait savoir que le « projet Montbrand sera le centre des innovations des rugbys dont l'objet sera de mettre à la disposition des clubs de Seine-Saint-Denis, et plus largement de l'Île-de-France, un outil référence destiné à développer notre sport ». Mais aussi faire de ce « phare pour notre rugby » le logis de « la future académie du 93 » et « tester les pratiques et enseignements nouveaux, issus des expériences de nos équipes Élites »« Ces occupants ne couvriront pas tous les mètres carrés de ce programme démesuré », insiste Grill.

Dans son village, le maire Olivier Thomas ajoute une question dans la question : « Je ne comprends toujours pas pourquoi Marcoussis va rester inoccupé pendant la Coupe du monde. Bernard Laporte m'avait expliqué que l'équipe de France ne voulait pas être avantagée. Enfin, elle y a résidé en 2007 et ça n'a pas posé de problèmes d'avantages. Il me semble même que Laporte en était le sélectionneur. Pourquoi la FFR va-t-elle payer pour une installation à Rueil-Malmaison ? Et pourquoi ne pas faire profiter le Chili ou le Portugal de Marcoussis, ou un autre pays ? »

 


Le grand mutisme de la FFR concernant le Stade de France Se sentant protégée par deux clauses incluses dans l'appel d'offres de l'État pour la reprise du Stade de France en juillet 2025, la gouvernance de la FFR se contente d'attendre le dénouement de la procédure, ce qui inquiète l'opposition.

« Nous voulons devenir, à coût raisonnable, propriétaires du Stade de France en 2025. » Cette phrase n'a pas été prononcée par l'émir du Qatar la semaine dernière mais par Bernard Laporte en meeting électoral à Carqueiranne, dans le Var, avant sa réélection à la présidence de la FFR en 2020. Bon, comme souvent avec le candidat Bernard ou le président Laporte, la contradiction ne fut pas longue à venir. Sur l'estrade ce soir-là, il avait rapidement actionné le bouton « annule et remplace », indiquant « ne pas vouloir acheter mais faire partie d'une équipe qui va avoir le Stade de France et le gérer », assurant « être en discussion avec certaines personnes. »

 
 

Les « certaines personnes » discutent peut-être toujours autour de l'appel d'offres lancé le 7 mars par l'État (deadline le 27 avril), afin de trouver un propriétaire, ou un concessionnaire, aux commandes du « SDF », le « bail » actuel se terminant en juillet 2025. Mais plus Laporte. Condamné en justice en décembre, il a démissionné en janvier. Sur ce dossier, les emportements d'hier de Laporte ont laissé place aujourd'hui à un grand mutisme.

« Le contrat actuel avec le Stade de France nous est extrêmement défavorable »

Alexandre Martinez, président intérimaire de la FFR

 
 
 

« C'est à croire que la FFR n'a ni doctrine ni stratégie, s'inquiète Florian Grill, chef de file de l'opposition. Je me pose aussi la question de la capacité de cette gouvernance à discuter avec l'État après l'avoir maltraité pendant la crise de décembre-janvier. On est incapables d'acheter puisqu'ils ont asséché les fonds propres de la Fédération. Il faut donc entrer dans un consortium. C'est un dossier urgentissime. »

Tout aussi président intérimaire de la FFF qu'Alexandre Martinez l'est à la FFR, Philippe Diallo a livré le fond de sa pensée, avec l'envie de peser dans les débats face au futur interlocuteur. « Le contrat actuel avec le Stade de France nous est extrêmement défavorable », a-t-il déclaré à l'AFP, ajoutant « vouloir sortir de cette situation ». Et à Marcoussis, on en pense quoi ? « Nous observons une position où se mêlent attente et absolue neutralité. » On n'est pas loin de la définition de la musique d'ascenseur.

 
 
L'obligation d'accueillir pendant vingt-cinq ans les événements FFR et FFF

Pourtant, il ne serait peut-être pas inutile ou vain de renégocier à la baisse le contrat de location actuel, fixé autour d'un million d'euros par match. « Le devenir du Stade de France est un enjeu fort pour la FFR, cependant, nous ne sommes pas propriétaires et n'aspirons pas à l'être, signale la FFR. Nous n'avons pas d'inquiétude particulière dans la mesure où les cahiers des charges incluent dans chaque hypothèse que les événements de la FFR puissent se dérouler au Stade de France. Comme c'est le cas actuellement. »

L'argument est exact. Désireux de « maintenir la vocation sportive du Stade de France », l'État a notifié dans l'appel à candidatures que dans l'hypothèse d'une cession, l'acheteur aurait « obligation d'accueillir prioritairement pendant une période de vingt-cinq ans les événements organisés par la FFR et la FFF, ainsi que les grands événements sportifs internationaux. »

Dans le cadre d'une nouvelle concession (Bouygues et Vinci seraient d'ailleurs partants pour un renouvellement), le libellé précise que l'exploitant « devra permettre l'accueil prioritaire » des mêmes événements. « Les fédérations sont libres de s'associer à tout opérateur ou groupement mais ne peuvent conclure d'accord d'exclusivité et doivent répondre de façon non discriminatoire à tous les opérateurs qui les sollicitent », est-il précisé. Se sentant protégée par ces conditions obligatoires, la FFR, qui a échangé sur le sujet avec son ministère de tutelle, privilégie l'attente. Reste à voir si ces conditions ne seront pas de nature à refroidir certaines ardeurs, celles d'un putatif club résident (PSG) par exemple.

Sur le feu d'à côté brûle un autre fer. Réquisitionné par les JO, le « SDF » ne pourra pas accueillir le quinze de France pour le Tournoi 2024. Et ça tombe une année où les Bleus reçoivent trois fois (Italie, Irlande, Angleterre). Même en remplissant les stades de Marseille, Bordeaux, Lille ou Lyon (solutions de repli envisagées), le différentiel de jauges et les pertes liées à la commercialisation des hospitalités produiraient un manque à gagner d'environ 2,5 millions d'euros par match.

« Pour une fédé dont les comptes sont dans le vert uniquement grâce à la vente du Tournoi au fonds d'investissement CVC, ce n'est pas une paille du tout, expose Grill. Ce qui m'inquiète, c'est qu'on n'a aucune information, si ce n'est que cette gouvernance espère une compensation. À quelle hauteur ? » À titre de comparaison, la Paris - La Défense - Arena, où joue le Racing, a déjà signé avec le COJO une indemnité d'occupation pour cinq mois. Le consortium du « SDF » est donc censé négocier une indemnité globale, avant de redistribuer une part à la FFR. « Il est bien évident, indiquent les dirigeants de la Fédération, que nous sommes contraints à cette situation et estimons devoir être entendus. »


  • ZACH, Alligator427 et Good Shvili aiment ceci

#8709 tekilapaf

tekilapaf

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 487 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Amiens
  • Mon club:

Posté 06 avril 2023 - 07:31

J imagine déjà qu une société de conseil au Bahamas au nom de BL sera conseil exclusif sur ces transactions immobilière sur la vente inutile de Marcoussis.

Elle reversera sans doute une partie de ses commissions à l elu qui aura réussi à faire changer le PLU.

Après j irai bien faire un.tour au cadastre de Lalondes...
  • ZACH et Alligator427 aiment ceci

#8710 thurfin

thurfin

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 904 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont-Ferrand
  • Mon club:

Posté 06 avril 2023 - 07:44

La FFR : toujours surpris, jamais déçu.


  • cocotte 63 et Pâquerette aiment ceci

#8711 cocotte 63

cocotte 63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 18 460 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Puy de Dôme
  • Mon club:

Posté 06 avril 2023 - 08:52

Le Club des Margoulins !  B)  :crying:


  • thurfin et inASMweTrust aiment ceci

#8712 thurfin

thurfin

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 904 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont-Ferrand
  • Mon club:

Posté 06 avril 2023 - 09:13

Le Club des Margoulins !  B)  :crying:

Le RCM ou l'autre racigne :D


  • cocotte 63 aime ceci

#8713 Codoràvie

Codoràvie

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 431 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:On the road again
  • Mon club:

Posté 13 avril 2023 - 19:43

Je ne me rappelle plus très bien qui a usé du terme de pipasse...


https://www.eurospor...503/story.shtml

#8714 Alligator427

Alligator427

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 298 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 13 avril 2023 - 19:58

Je ne me rappelle plus très bien qui a usé du terme de pipasse...


https://www.eurospor...503/story.shtml

La FFR laportienne, toujours déçu, jamais surpris.
  • Codoràvie aime ceci

#8715 Codoràvie

Codoràvie

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 431 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:On the road again
  • Mon club:

Posté 13 avril 2023 - 20:01

La FFR laportienne, toujours déçu, jamais surpris.


Ah ça c'est sûr dirait Danty.




1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 1 guests, 0 anonymous users