Aller au contenu


Photo
- - - - -

Le rugby à l'international


  • Veuillez vous connecter pour répondre
28 réponses à ce sujet

#1 Lourugby

Lourugby

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 043 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 17 décembre 2020 - 12:34

Bonjour à tous :)

 

Je me permets de lancer un nouveau sujet sur un des principaux éléments concernant l'évolution du rugby : l'internationalisation.

 

En effet, une des plus grandes faiblesses du monde de l'ovalie réside dans son exclusivité. Seules quelques nations participent réellement à la fête alors que les disparités de niveau sont phénoménales. Les coupes du monde, censées êtres les grandes vitrines d'un sport, sont souvent tristes à mourir d'un point de vue rugbystique. On connaît presque l'intégralité des résultats des phases de poules avant même que la compétition ne débute et le jeu des pronostics n'est pas forcément plus difficile une fois les phases finales arrivées.

 

Enfin, la scission entre les deux hémisphères est problématique envers différents points (calendrier, tournées...). Dès lors, une évolution structurelle paraît nécessaire face à un bilan difficile :

 

- le rugby régresse en Australie, en Italie et dans le Pacifique

- le rugby stagne en Argentine et aux États-Unis

- le rugby a fortement progressé au Japon... et c'est tout

 

Mais l'exemple du Japon est tout de même très encourageant. Le rugby a réussi à s'y implanter malgré une culture rugbystique historiquement faible.

 

Une autre actualité est à ce titre intéressante. L'Inde devrait prochainement créer son championnat professionnel : https://www.lerugbyn...-1712201151.php

 

Or, cette nation dispose de nombreux atouts :

 

- un lien prononcé avec le Commonwealth

- un fabuleux potentiel économique et humain

- un besoin de s'exporter et de soigner son image à l'international

 

Bien évidemment, l'évolution reste mince et ne paiera pas avant de nombreuses années. Malgré tout, ce type d'évolution est à souligner. Je pense que beaucoup de pays pourraient être attirés par ce sport et devraient être ciblés (Allemagne, Russie, Inde...).



#2 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 344 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 17 décembre 2020 - 14:20

La question que je pose tjrs: le pays en question a-t-il une ligue pro domestique ? Pour l'Inde j'ai lu l'article, c'est en cours très bien. Mais quand on parle de nation à fort potentiel etc... je résume par cette seule question: ligue pro chez eux ou pas ? Les nations qui parviennent en quart de cdm sont toutes des nations avec une ligue pro sérieuse, seule exception les Pumas car ils ont une culture sport et Rugby très forte (en plus des Jaguares en Super Rugby) mais aucune autre nation ne leur ressemble donc pas besoin de s'éterniser sur ce cas unique. Même le Japon qui a réussi cet exploit (atteindre les quarts) l'a fait suite à l'établissement d'une ligue pro domestique. La Géorgie, les USA, le Canada etc... doivent mettre en place un ligue pro domestique avec des intentions sérieuses. Le sport se dvpera ainsi dans le pays, il y aura une incitation économique à dvper le sport et les athlètes s'y intéresseront progressivement, car pognon, et l'équipe nationale sera plus forte et attractive pour de grosses affiches contre des nations majeures etc.

 

Mais l'état actuel des choses, des nord-Américains timides, des Géorgiens et Iliens éparpillés dans des équipes européennes/océaniques, les Namibiens ou Uruguayiens à la culture Rugby forte mais figés à l'époque amateur... ne permet pas cette croissance mondiale du Rugby souhaitée.



#3 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 35 151 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 18 décembre 2020 - 08:29

Il y a du boulot à faire pour rendre le rugby aussi populaire que le football sur cette planète ! Je dirai : mission impossible !  :rolleyes:



#4 Alex chocolatines

Alex chocolatines

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 784 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 18 décembre 2020 - 08:37

Il y a du boulot à faire pour rendre le rugby aussi populaire que le football sur cette planète ! Je dirai : mission impossible !  :rolleyes:

surtout après l'arrivée de Laportine premier au plus hauts sommets du pouvoir ......... les pays en voie de développement rugbystique vont plutot passer en voie de garage... L'empereur ne va que là ou ça sent l'oseille ! 


  • Bougnat et Breton aime ceci

#5 Bougnat et Breton

Bougnat et Breton

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 117 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Valcivières 63
  • Mon club:

Posté 18 décembre 2020 - 10:53

Il y a du boulot à faire pour rendre le rugby aussi populaire que le football sur cette planète ! Je dirai : mission impossible !  :rolleyes:

Tant mieux, parce que si c'est pour générer les même débordements notamment financiers et aussi comportementaux , je ne suis pas preneur.


  • Alex chocolatines aime ceci

#6 claude63500

claude63500

    Joueur d'honneur

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 756 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:sauvagnat ste marthe
  • Mon club:

Posté 18 décembre 2020 - 12:39

surtout après l'arrivée de Laportine premier au plus hauts sommets du pouvoir ......... les pays en voie de développement rugbystique vont plutot passer en voie de garage... L'empereur ne va que là ou ça sent l'oseille ! 

l'Inde est certainement,dans les pays en voie de développement,un des pays au plus fort potentiel.

l'empereur encouragera donc ,sentant l'oseille depuis Paris,le développement du rugby dans cette partie du monde



#7 Lourugby

Lourugby

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 043 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 18 décembre 2020 - 23:37

La question que je pose tjrs: le pays en question a-t-il une ligue pro domestique ? Pour l'Inde j'ai lu l'article, c'est en cours très bien. Mais quand on parle de nation à fort potentiel etc... je résume par cette seule question: ligue pro chez eux ou pas ? Les nations qui parviennent en quart de cdm sont toutes des nations avec une ligue pro sérieuse, seule exception les Pumas car ils ont une culture sport et Rugby très forte (en plus des Jaguares en Super Rugby) mais aucune autre nation ne leur ressemble donc pas besoin de s'éterniser sur ce cas unique. Même le Japon qui a réussi cet exploit (atteindre les quarts) l'a fait suite à l'établissement d'une ligue pro domestique. La Géorgie, les USA, le Canada etc... doivent mettre en place un ligue pro domestique avec des intentions sérieuses. Le sport se dvpera ainsi dans le pays, il y aura une incitation économique à dvper le sport et les athlètes s'y intéresseront progressivement, car pognon, et l'équipe nationale sera plus forte et attractive pour de grosses affiches contre des nations majeures etc.

 

Mais l'état actuel des choses, des nord-Américains timides, des Géorgiens et Iliens éparpillés dans des équipes européennes/océaniques, les Namibiens ou Uruguayiens à la culture Rugby forte mais figés à l'époque amateur... ne permet pas cette croissance mondiale du Rugby souhaitée.

 

Je suis d'accord. L'instauration d'un championnat de qualité est une étape indispensable à la bonne tenue rugbystique au plus haut-niveau. Le modèle japonais est à ce titre remarquable d'intelligence (comme souvent chez les japonais, la qualité d'organisation et de réflexion est phénoménale).

 

Mais le modèle indien reste intéressant. C'est une bonne première étape d'enclenchée.



#8 el landeno

el landeno

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 157 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 24 novembre 2021 - 07:07

World Rugby : vers une évolution de l'éligibilité des joueurs internationaux? World Rugby doit se prononcer aujourd'hui sur une évolution de la règle de l'éligibilité des joueurs internationaux. Qui pourrait rebattre les cartes de la scène mondiale.

 

Une leçon à Twickenham (3-69), une déception contre les Barbarians français (17-42), une ultime désillusion en Roumanie (20-32), les Tonga ont traîné leur misère cet automne. Mais les Ikale Tahi savent qu'il leur reste une dernière rencontre à gagner ce mercredi, bien plus importante pour leur avenir, et qui se joue dans un isoloir. Car le conseil de World Rugby (WR) doit se prononcer sur une évolution de sa règle 8, qui régit l'éligibilité des joueurs internationaux.

 
 

Souvent retoquée, elle suit aujourd'hui le principe « une seule fédération pour règle ». Avec quelques chemins détournés, comme ceux qui ont permis à Paul Willemse, international moins de 20 ans avec l'Afrique du Sud, de représenter les Bleus, ou Malakai Fekitoa, 24 sélections avec la Nouvelle-Zélande, d'être convocable par les Tonga, grâce à un passage par une épreuve olympique de rugby à 7. Mais les nations du Pacifique mènent depuis une décennie un intense lobbying pour simplifier le passage d'un pays à un autre. Leur argument principal ? Une sélection qui récupérerait des joueurs forts d'une première expérience internationale en serait plus compétitive. Le XIII en a fourni en 2017 une illustration parfaite. Les Tonga, avec Jason Taumalolo, ancien international néo-zélandais, ont réussi une Coupe du monde fantastique, atteignant les demi-finales.

WR soumet donc ce mercredi une proposition inspirée de ce précédent, avec l'idée d'améliorer la compétitivité de sa discipline, dont les 36 quarts de finale de Coupe du monde depuis 1987 n'ont concerné que 13 pays. Si l'évolution est votée, un joueur international pourra représenter un second pays si lui ou ses parents ou grands-parents en ont la nationalité, et s'il n'a plus porté ses premières couleurs depuis trois ans.

Parra pourrait jouer pour le Portugal

Sur les réseaux sociaux, plusieurs voix se sont mêlées au débat. Le capitaine des All Blacks, Ardie Savea, s'est fendu d'un post de soutien. Simon Raiwalui, ancien international fidjien en charge aujourd'hui de la haute performance dans son archipel, était plus sceptique : quel message enverrait cette ouverture à tous ceux qui, jusque-là, avaient respecté les règles ? « Je suis cette histoire depuis longtemps, nous a ainsi confié Fritz Lee. En 2010, j'ai joué quelques circuits de rugby à 7 avec la Nouvelle-Zélande, qui m'avait ainsi capturé. Je connaissais les règles à l'époque, mais tout ce que je voulais, c'était me donner les meilleures chances d'être all black. » Un rêve vite évanoui. Mais pour ces matches disputés à 22 ans, le troisième-ligne de Clermont n'a jamais pu jouer à quinze avec les Samoa, où il est né. « Je suis optimiste, poursuivait-il. Ça serait une ouverture pour moi et bien d'autres joueurs du Pacifique, mais aussi d'autres pays. »

4dfc4.jpg
 
Fritz Lee, qui plonge ici dans l'en-but lors d'un match de Coupe d'Europe entre Clermont et Bristol, pourrait jouer pour les Samoa si la demande aboutit. (AFP)

Pas faux : si les Tonga pourraient intégrer le All Black Charles Piutau ou le Wallaby Israel Folau, la Côte d'Ivoire ne dédai-gnerait pas attirer l'arrière de Dax Alexandre Pilati, membre de France 7 en 2018. En creusant, l'Algérie pourrait s'intéresser à Rabah Slimani fin 2022. « Et nous, on pourrait sélectionner Morgan Parra !, pointe Carlos Amado da Silva, président de la Fédération portugaise. Mais on ne le fera pas. On avait demandé à WR de faire évoluer cette règle surtout pour libérer les moins de 20 ans, ce qui nous aurait permis de sélectionner le deuxième-ligne de Brive Steevy Cerqueira. Pas ceux qui ont déjà joué en A. »

Le Samoan Dan Leo, inlassable promoteur de ce changement, trouve, lui, que WR, au contraire, ne va pas assez loin. « La proposition me laisse sur ma faim, temporise-t-il. J'aurais préféré un délai d'un an avant un changement. Et la proposition doit être votée par 75 % des 52 membres du Conseil pour être validée ! » Dans la démocratie sauce World Rugby, des pays comme l'Écosse ou la France disposent de trois voix chacun, contre une seule pour les Samoa et aucune pour les Tonga. De quoi compliquer le vote. Mais aussi offrir un prochain combat aux « petites » fédérations en quête d'une meilleure représentativité pour mieux peser sur le futur de leur sport.


  • Lourugby aime ceci

#9 el landeno

el landeno

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 157 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 24 novembre 2021 - 21:04

World Rugby autorise le changement de sélection
9258d.jpg
 
(N. Luttiau/L'Équipe)
La Fédération internationale de rugby a voté ce mercredi en faveur de la simplification de l'article 8 qui régit l'éligibilité des joueurs internationaux. Ces derniers peuvent désormais changer de sélection, à certaines conditions.
mis à jour le 24 novembre 2021 à 15h49
 
commenter
 

World Rugby, la fédération internationale, vient de prendre une décision historique en amendant l'article 8 sur l'éligibilité des joueurs internationaux. Les représentants de l'instance ont choisi de rendre possible, via un vote ce mercredi, le changement de sélection pour un joueur.

 
 

Les conditions pour pouvoir évoluer sous de nouvelles couleurs nationales sont les suivantes :
- ne plus être sélectionné dans l'équipe nationale d'origine depuis 36 mois (soit trois ans).
- être né dans le pays pour lequel le joueur souhaite évoluer, ou avoir un parent ou un grand-parent né dans ce pays.

Le joueur ne pourra effectuer de changement de sélection qu'à une seule reprise. « Chaque cas sera soumis à l'approbation de la Commission des Règlements de World Rugby afin de préserver l'intégrité », précise la Fédération. Cette modification s'applique au 1er janvier 2022.

À l'heure actuelle, en vertu des règles de World Rugby, l'organe qui régit les lois du jeu, un joueur est « bloqué » dans le seul pays pour lequel il choisit de jouer, même si quelques internationaux ont réussi à passer des biais détournés pour changer de nationalité sportive.

Une décision favorable aux nations du Pacifique

C'est le cas du deuxième ligne Paul Willemse qui, après avoir été international des moins de 20 ans avec l'Afrique du Sud, représente le quinze de France. Le centre des All Blacks Malakai Fekitoa (24 sélections entre 2014 et 2017) était lui devenu éligible pour les Tonga en profitant d'un vide juridique qui permet à un joueur d'évoluer avec la sélection à 7 pour retrouver celle du quinze.

Un tel changement de règle devrait profiter à plusieurs nations modestes sur l'échiquier du rugby mondial, qui pâtissent de l'exode de leurs meilleurs éléments. À commencer par les îles du Pacifique, régulièrement pillées par les grandes nations.

Le trois-quart de Bristol Charles Piutau (17 sélections avec la Nouvelle-Zélande entre 2013 et 2015) pourrait ainsi retrouver la sélection tongienne, avec laquelle il a évolué chez les moins de 20 ans. Le troisième ligne Nathan Hughes (22 sélections avec l'Angleterre entre 2016 et 2019) pourrait lui représenter les Fidji, où il est né.



#10 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 344 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 24 novembre 2021 - 23:23

 

World Rugby autorise le changement de sélection

ah mais c'est terrible et les principes dans tout ça et puis les valeurs hein elles veulent plus rien dire bordel ohhh tribulations post-modernisme et dévorante mondialisation qui tire vers les abysses un monde qui s'accroche comme il peut à la surface concrète du bon sens et de la stabilité même.



#11 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 35 151 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 25 novembre 2021 - 08:13

ah mais c'est terrible et les principes dans tout ça et puis les valeurs hein elles veulent plus rien dire bordel ohhh tribulations post-modernisme et dévorante mondialisation qui tire vers les abysses un monde qui s'accroche comme il peut à la surface concrète du bon sens et de la stabilité même.

 

Je pense qu'elles ne servent que pour les grands groupes, et dans un contexte purement mercantile............. :rolleyes:  



#12 pims

pims

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 138 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Ouest coast
  • Mon club:

Posté 25 novembre 2021 - 08:42

Je pense qu'elle va avoir d'innombrables effets pervers cette loi



#13 Mammoth

Mammoth

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 332 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Pariswansea
  • Mon club:

Posté 25 novembre 2021 - 10:42

Je pense qu'elle va avoir d'innombrables effets pervers cette loi

 

C'est une bonne nouvelle pour les nations du Pacifique, mais c'est peut-être un peu la boite de Pandore ce truc, j'imagine déjà certains joueurs sélectionnés uniquement par rapport aux compteur des 3 ans, pour éviter qu'ils ne deviennent sélectionnables par une autre nation.


  • RCV06 et pims aiment ceci

#14 RCV06

RCV06

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 51 107 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Mandelieu la Napoule
  • Mon club:

Posté 25 novembre 2021 - 10:55

On a l art de se foutre le bordel dans ce sport.



#15 Lourugby

Lourugby

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 043 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 25 novembre 2021 - 11:38

Cela risque de particulièrement compliquer la donne. Il vaudrait mieux selon moi adopter des réformes structurelles chez ces petites nations pour développer la formation et la promotion du rugby plutôt que de chercher à les avantager par une réglementation abracadrabrantesque. 

 

Et puis voir les éternels discours larmoyants des nations du Pacifique qui sont les premières à piquer les joueurs des autres nations et profiter de la qualité de leurs infrastructures ou de leur formation, cela commence à me gonfler. Un peu d'honnêteté et moins d'hypocrisie ne ferait pas de mal. 






1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 1 guests, 0 anonymous users