Aller au contenu


Photo
* * * * - 5 note(s)

La FFR et ses magouilles


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9263 réponses à ce sujet

#9046 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 693 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 18 octobre 2023 - 19:44

Coupe du monde 2023 : Claude Atcher a déposé deux plaintes Claude Atcher, ex-directeur général de la Coupe du monde 2023, a déposé deux plaintes le 9 octobre auprès du parquet de Paris pour dénoncer les conditions dans lesquelles il a été révoqué en octobre 2022.

Selon des informations du Canard Enchaîné confirmées par l'AFP, Claude Atcher, ex-directeur général de la Coupe du monde de rugby 2023, a porté plainte à Paris pour dénoncer les conditions dans lesquelles il a été révoqué en octobre 2022.

 
 

L'ancien patron Groupement d'intérêt public (GIP) France 2023, l'organisateur de la Coupe du monde, a déposé deux plaintes contre X distinctes le 9 octobre auprès du parquet de Paris, une pour subornation de témoin, l'autre pour violation du secret de l'enquête et abus de confiance.

Silence radio général

D'après le Canard Enchaîné, les plaintes ciblent notamment « l'intense campagne de communication » qui aurait été menée contre lui par la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra, mais aussi les conditions dans lesquelles les témoignages à son sujet ont été recueillis.

Ses avocats, Maîtres Emmanuel Moyne et Geoffroy Goubin, n'ont pas souhaité commenter mardi ce dépôt de plainte auprès de l'AFP. Même silence radio dans l'entourage de la ministre et le GIP.

L'affaire Atcher avait débuté en juin 2022 à la suite de nos révélations sur des témoignages anonymes faisant état d'un « climat de travail [...] extrêmement dégradé » au sein du GIP France 2023, avec un « malaise social profond » parmi le personnel. S'y mêleraient épuisements professionnels (burn-outs), démissions et crises d'anxiété sous le coup d'un « management par la terreur » exercé par Claude Atcher et sa cheffe de cabinet.

 
 

Le ministère des Sports avait dans la foulée décidé de saisir l'inspection du travail sur « des éléments préoccupants ». Le 29 août, ce ministère avait annoncé la mise à pied à titre conservatoire de Claude Atcher pendant le temps nécessaire à la clôture de l'enquête de l'Inspection du travail. Le 11 octobre, à moins d'un an du coup d'envoi du Mondial, en cours, Claude Atcher, officiellement démis de ses fonctions, avait dénoncé un « acharnement judiciaire et médiatique ».

Ces révélations ont donné lieu à deux ouvertures d'enquêtes préliminaires à Paris, l'une pour trafic d'influence et corruption concernant « les marchés passés », « la billetterie » et « les véhicules mis à disposition » de Claude Atcher, l'autre pour « harcèlement moral ».

Par ailleurs, Claude Atcher contestera la rupture de son contrat avec le GIP devant les conseils des prud'hommes de Paris le 31 octobre.

 


#9047 inASMweTrust

inASMweTrust

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 853 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:On the banks of the Odon
  • Mon club:

Posté 19 octobre 2023 - 07:45

Atcher a, pour lui, la preuve que le fait de le virer a déstabilisé l'EDF et a précipité sa défaite en 1/4. On vous avait prévenu, pourtant  :rolleyes:


  • jiesse et Alex chocolatines aiment ceci

#9048 bazooka

bazooka

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 257 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Cournon
  • Mon club:

Posté 19 octobre 2023 - 10:33

Ce fils de p... faudrait le tondre sur ses biens propres sales



#9049 Alex chocolatines

Alex chocolatines

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 18 776 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 19 octobre 2023 - 11:12

Atcher a, pour lui, la preuve que le fait de le virer a déstabilisé l'EDF et a précipité sa défaite en 1/4. On vous avait prévenu, pourtant  :rolleyes:

C'est imparable et fallait effectivement s'attendre à ce genre de conneries de lui ou des ses complices à la fédé . Chuis pas surpris



#9050 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 712 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 19 octobre 2023 - 12:02

j'ai vu passer ça il y a pas longtemps :

 

zt2s.png

 

c'est des chiffres de 2020.

 

le lien entre le territoire et le rugby semble clairement liée !

 

maintenant il y a plus qu'a faire "remonter" l'information, pour que les gars du nord développe les rugby chez eux !

Le Cantal devant le Puy de Dôme !!!!!!!!!!!!!!! j'en suis sur le cul.



#9051 ZACH

ZACH

    Joueur de Fédérale 1

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 199 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Clermont FD
  • Mon club:

Posté 20 octobre 2023 - 10:36

Le Cantal devant le Puy de Dôme !!!!!!!!!!!!!!! j'en suis sur le cul.

Ça peut vouloir dire que dans le Cantal tu n’as que rugby ou football.

L’offre sportive est plus étroite que dans le 63, ce qui pourrait expliquer un T% de pénétration du rugby plus fort 



#9052 Rugby ?

Rugby ?

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 16 712 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 20 octobre 2023 - 11:49

Ça peut vouloir dire que dans le Cantal tu n’as que rugby ou football.

L’offre sportive est plus étroite que dans le 63, ce qui pourrait expliquer un T% de pénétration du rugby plus fort 

Exact.

J'ai réussi à lever mon cul, mais j'y ai laissé une épaule.



#9053 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 693 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 04 novembre 2023 - 08:00

Sponsoring maillot de l'équipe de France : des déclarations sous serment qui interrogent Auditionné jeudi par une commission d'enquête parlementaire, le directeur général de la FFR, Laurent Gabbanini, qui parlait sous serment, a tordu et détourné la réalité du jugement du tribunal correctionnel dans l'affaire Laporte-Altrad concernant le sponsoring maillot.

Peut-être faudrait-il envisager une commission d'enquête parlementaire sur les dysfonctionnements observés devant la commission d'enquête parlementaire sur les dysfonctionnements des fédérations sportives. La matière ne manquerait pas. Interrogés au fil des dernières semaines, les présidents des Fédérations françaises de tennis (Gilles Moretton), de football (Philippe Diallo), tout comme l'ancien DTN de l'athlétisme et directeur de l'Insep Ghani Yalouz, n'ont semble-t-il pas dit que la vérité, rien que la vérité. Ils l'avaient pourtant juré, en levant la main droite. La commission se réserve donc le droit de transmettre des signalements au parquet pour parjure.

 
 

Jeudi après-midi vint le tour du rugby. Le président de la Fédération française (FFR), Florian Grill, et son directeur général, Laurent Gabbanini, furent auditionnés à l'Assemblée nationale. Les députés les ont questionnés à propos du contrat de partenariat signé entre la FFR et la société Altrad (AIA), qui a désormais trois ramifications : un premier contrat de partenariat à 1,5 M€ en soutien de la candidature France 2023, un contrat maillot qui court jusqu'à la fin de l'année civile (le premier de l'histoire du rugby français) à 34 millions (6,8 M€ par saison sur cinq ans), et donc un nouveau contrat maillot jusqu'en 2028. Les deux premiers partenariats ont été signés en 2017 et 2018 par Bernard Laporte, président de la FFR contraint à la démission après avoir été condamné en première instance par le tribunal correctionnel de Paris pour, entre autres, corruption, trafic d'influence et prise illégale d'intérêts (il a interjeté appel).

Le dernier contrat, postérieur au jugement prononcé le 13 décembre dernier, a été signé par son successeur Florian Grill.

Plusieurs fois pendant l'audition, les députés se sont demandés si le contrat toujours en cours ne pouvait pas être cassé ou dénoncé. Et si le prochain ne portait pas atteinte à l'image de la FFR, étant entendu que Mohed Altrad a lui aussi été condamné le 13 décembre pour, entre autres, corruption, trafic d'influence et prise illégale d'intérêts dans ce qu'il est convenu d'appeler l'affaire Laporte-Altrad (il a interjeté appel également).

 
 
Un nouvel appel d'offres « parfaitement cadré »

Concernant le contrat le plus récent, l'actuel patron de l'institution a déclaré que « le nouvel appel d'offres a été parfaitement cadré et qu'il n'était pas illégitime de le signer puisqu'il s'agit d'une condamnation en première instance et qu'en attendant l'appel la présomption d'innocence doit s'appliquer. »

15163.jpg
 
L'équipe de France de rugby lors du match de préparation à la Coupe du monde face à l'Australie le 27 août au Stade de France (41-17). (A. Mounic/L'Équipe)

S'agissant de la relation contractuelle FFR-Altrad, Gabbanini, dont le départ a été annoncé pour la fin de l'année, a répondu ceci à la commission d'enquête parlementaire : « Nous n'avons pas encore reçu à ce jour le jugement de première instance. Pour autant, dans la synthèse du jugement qui nous a été transmise, la question du contrat de partenariat entre la fédération et le groupe Altrad n'a posé aucun problème judiciaire. Ce n'est pas cela qui a été traduit par des condamnations. L'acte de corruption était lié à un contrat personnel entre M. Laporte et M. Altrad (le fameux contrat d'image à 180 000 euros) et à une intervention supposée, je fais très attention aux mots que je prononce pour justement préserver ce droit fondamental qu'est la présomption d'innocence de M. Laporte sur la commission d'appel de la FFR.

Mais le contrat de partenariat a été réputé et jugé comme conforme, et au juste prix. Ce contrat n'a absolument pas été remis en question dans le cadre de ce procès. Donc la Fédération ne pouvait pas remettre en cause ce contrat puisqu'il a été fait en totale conformité, dans les règles du droit et de la concurrence, et au juste prix. »

Contacté par nos soins hier, Gabbanini a réitéré ses propos. Cette déclaration, sous serment, est problématique car le jugement de la 32e chambre correctionnelle ne dit pas cela. Il dit même le contraire : « Il a été démontré dans les développements consacrés à la caractérisation des éléments matériels des faits de corruption concernant l'attribution du partenariat maillot du quinze de France » (...) Ainsi, les éléments constitutifs du délit de corruption sont établis à l'égard de Bernard Laporte et Mohed Altrad, qui seront donc déclarés coupables des faits de corruption s'agissant de la validation du contrat de partenariat maillot. » (...)

« Si des gens ont menti à la représentation nationale, ils auront à en répondre devant la justice. On va être intraitables

Sabrina Sebaihi, rapporteure de la commission d'enquête parlementaire et député EELV

 
 
 

« Ces faits revêtent une gravité particulière en ce que Bernard Laporte a été reconnu coupable de quatre faits de corruption distincts en faveur de Mohed Altrad : le projet de rachat du club de Gloucester, la signature du contrat maillot de partenariat France 2023 (1,5 M€), le partenariat du maillot du quinze de France (34 M€) avec la société Altrad, les sanctions autour du report du match Montpellier-Racing. »

Sur les quatre faits de corruption cités, deux concernent le contrat maillot. Ce qui conduit donc à juger que le contrat de sponsoring a été acquis par corruption. Quant à l'argument de Gabbanini avancé devant la commission (« Nous n'avons pas eu d'injonction de la justice de casser le contrat puisqu'il n'a pas été considéré comme un objet de corruption. Voilà. »), il se heurte au fait qu'un tribunal correctionnel n'étant pas une juridiction civile ou commerciale, il ne dispose d'aucun pouvoir pour prononcer la nullité ou la résiliation d'un contrat, fût-il l'objet de la corruption.


Rapporteure de la commission, la députée Sabrina Sebaihi (EELV) mentionnera un peu plus tard un autre extrait du jugement, indiquant qu'en 2017-2018 la « mise en concurrence a été conduite afin que seule la société Altrad formule une proposition. »

Là encore, Gabbanini niera cette réalité, alors que le tribunal a plusieurs fois estimé que la négociation du contrat encore en cours avait « fait l'objet d'un accord entre la FFR et AIA dès le mois de juillet 2017 à un prix de 5,4 M€ qui était très inférieur à la proposition de 9,9 M€ adressée aux partenaires officiels et sans mise en concurrence ouverte. » Le jugement énonce « des conditions affectant la concurrence effective entre partenaires existants et potentiels. » On est loin du brevet certifié conforme. « Nous allons, comme pour tout le monde, contrôler tout cela, assure Mme Sebaihi. Si des gens ont menti à la représentation nationale, ils auront à en répondre devant la justice. On va être intraitables. »



#9054 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 693 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 15 novembre 2023 - 20:46

Le président du comité de Guyane a stoppé sa grève de la faim après un accord écrit avec la FFR En grève de la faim depuis le 30 octobre pour protester contre certains manquements de la Fédération française de rugby, le président du comité de Guyane, Dominique Castella, a obtenu satisfaction mardi.

 

Mardi, à 15 heures locales, après une visio-conférence avec Sylvain Deroeux, secrétaire général de la Fédération française de rugby, Dominique Castella, 61 ans, président du comité de rugby de Guyane, a mis un terme à la grève de la faim qu'il avait entamée seize jours plus tôt, le lundi 30 octobre, pour protester contre les manquements de la FFR. « Le côté physique, on supporte, explique-t-il au téléphone depuis son bureau de la mairie de Saint-Laurent du Maroni, où il est adjoint au maire, j'ai perdu près de dix kilos mais ça va. Mentalement, c'est plus compliqué, je m'en suis rendu compte au fur et à mesure. Une telle action, cela pèse sur la famille, l'entourage, faire face à cette inquiétude a été compliqué. Cela fait trente ans que je m'occupe du rugby en Guyane et jamais je n'aurais cru devoir en arriver là... »

 
 

Dans cette région française d'outre-mer, où les bénévoles se démènent pour faire vivre le rugby - « ils se donnent plus que certains salariés dans leur entreprise », sourit l'ancien demi de mêlée Paul Gerreschi, 31 ans, conseiller technique des clubs, installé là-bas depuis cinq ans -, les licenciés ont augmenté de 35 % en 2021, de 18 % en 2022, plaçant la Guyane en troisième position (sur 20) des ligues régionales les plus dynamiques, où deux écoles de rugby viennent encore d'être créées.

« Je ne me suis pas lancé là-dedans avec l'idée de faire céder la FFR mais pour nos 1 000 licenciés, pour les gamins de nos neuf clubs, pour tous les gens qui se bougent bénévolement »

Dominique Castella, président du comité de rugby de Guyane

 
 
 

« Le rugby est encore considéré comme un sport d'élite mais il y a des enfants partout en Guyane et dès qu'on arrive avec un ballon, ils accourent », raconte celui qui, en 2020, avait passé près de dix heures dans une pirogue pour aller à la rencontre des 150 enfants de Trois-Sauts, le village le plus reculé de Guyane, à la frontière sud avec le Brésil. Seulement, depuis plusieurs saisons, les dirigeants ont dû mal à obliger la Fédération française à tenir ses engagements financiers. « Nous sommes trois salariés, explique Gerreschi, on est sous contrat avec le comité de Guyane mais nos salaires doivent être pris en charge par la FFR. »

Des demandes de réunion « restées sans réponse pendant des mois »

Or, depuis neuf mois, le comité de Guyane a dû avancer l'argent pour payer ces cadres ; sans compter les 18 000 euros de frais kilométriques non remboursés, les dotations « gratuites » de matériel (maillots, ballons etc.) qui sont soumises à des taxes (l'octroi de mer) et mettent les comptes dans le rouge (2 500 euros à payer sur deux ans). « On a même reçu, il y a quelques jours, des "goodies" de la Coupe du monde pour les supporters, alors que cette dernière est terminée, et on doit payer 192 euros de taxes dessus ! », rigole Dominique Castella.

 
 

Ce dernier, un brin amer, raconte les demandes de réunion avec le responsable fédéral des territoires, Sébastien Carrez, « restées sans réponse pendant des mois », les dossiers envoyés dans le cadre de l'opération « Héritage 2023 » (pour toucher une aide exceptionnelle de 10 000 euros) « que la FFR prétend ne pas avoir reçus », l'attitude d'Alexandre Martinez, trésorier de l'instance jusqu'à l'hiver dernier qui, selon Castella, « ne considère pas les territoires d'outre-mer comme faisant partie de la FFR. La Guyane n'est pas la seule à rencontrer ces difficultés mais je suis un des plus anciens et monsieur Martinez n'a pas aimé que je pointe ses torts, il a passé son temps à répondre à côté à nos questions ou à les éviter, c'est une stratégie de management mais cela n'a pas marché avec nous (*) ».

(*) Contactés, les dirigeants de la FFR n'ont pas souhaité réagir, renvoyant vers un communiqué qui n'a pour l'instant pas été publié.

Selon son entourage, Dominique Castella est « un homme aux fortes convictions, prêt à aller loin pour les défendre, dixit Paul Guerreschi. On a essayé de le dissuader d'entamer une grève de la faim, sans succès. »« Je ne me suis pas lancé là-dedans avec l'idée de faire céder la FFR mais pour nos 1 000 licenciés, pour les gamins de nos neuf clubs, pour tous les gens qui se bougent bénévolement ; ça m'était insupportable qu'ils ne soient pas considérés. »

La plupart des revendications ont été acceptées

Une action qui a eu le mérite d'ouvrir le dialogue avec la Fédération française de manière plus apaisée. Mardi, une dernière visio-conférence avec le secrétaire général, Sylvain Deroeux, a donc porté ses fruits et la plupart des revendications du comité de Guyane ont été acceptées : « Cela a été écrit noir sur blanc et signé par le président Grill. » Dans un premier temps, 10 000 euros de frais kilométriques vont être remboursés (« il faut savoir que la Guyane, c'est grand, et qu'il y a six cents kilomètres entre nos deux clubs les plus éloignés »), les neuf mois d'arriéré de salaire du conseiller rugby territorial (CRT) vont être payés et une aide de 10 000 euros va être accordée comme prévu par le règlement de l'opération « Héritage 2023 ». En décembre, des solutions vont être étudiées pour éviter aux territoires d'outre-mer de payer des taxes sur les dotations qui peuvent atteindre 1 500 euros par an.

Alors, mardi, Dominique Castella était soulagé. « Après la réunion, j'ai immédiatement appelé ma compagne pour lui dire que c'était fini, que j'arrêtais la grève. Là, je n'ai encore rien mangé, j'attends ce soir et le bon repas guyanais qu'elle va me préparer. Je vous en garde un peu ? »

 
 

  • Frédéric58 aime ceci

#9055 Good Shvili

Good Shvili

    Joueur du Grand Chelem

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9 286 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Commercy la Madeleine
  • Mon club:

Posté 15 novembre 2023 - 20:51

Il a de la chance Laporte n’est pas encore à Cayenne



#9056 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 693 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2023 - 07:07

https://www.lequipe....t-casse/1432547



#9057 TH69

TH69

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 24 696 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Lyon
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2023 - 08:31

En gros il dit que pour gagner il fallait mettre la pression aux arbitres.... Belle image.
Application immédiate avec le MHR. Plus personne n'y gagnera de la saison.
  • Requiem_W aime ceci

#9058 Bad Zé

Bad Zé

    Si yen a qu'ça les dérange... Et ben on va vous en debarrass

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 17 007 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Barcelonne
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2023 - 08:53

Toute sa philosophie résumée dans cette bile. Un vrai éducateur.

Mais je crois que bon... il l'a dans le cul. 


  • Toorop et Requiem_W aiment ceci

#9059 Arverne03

Arverne03

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 33 804 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:HURIEL (03380)
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2023 - 11:30

Il l'a dans le ..... Il l'a dans le ...... Moi je veux bien, mais j'ai quand même l'impression qu'il est comme les chats : il retombe toujours sur ses pattes.  :o


  • Requiem_W aime ceci

#9060 Bad Zé

Bad Zé

    Si yen a qu'ça les dérange... Et ben on va vous en debarrass

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 17 007 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Barcelonne
  • Mon club:

Posté 20 novembre 2023 - 12:14

Il l'a dans le ..... Il l'a dans le ...... Moi je veux bien, mais j'ai quand même l'impression qu'il est comme les chats : il retombe toujours sur ses pattes.  :o

dans une boite privée aucun pb






2 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

1 members, 0 guests, 0 anonymous users


    Bing (1), sgestion