Aller au contenu


Photo

EDF de Galthié


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9856 réponses à ce sujet

#7306 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 693 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 17 mai 2023 - 05:54

Le staff des Bleus commence la préparation de la Coupe du monde à Montgesty Le staff de l'équipe de France s'est réuni en séminaire chez Fabien Galthié dans le Lot pour se « préparer à préparer ». Les deux mois de stage et de matches amicaux qui précéderont la Coupe du monde sont désormais bien jalonnés.

 

Il y a quelque chose d'étrange à aborder une dernière ligne droite dans un endroit comme Montgesty, petit village du Lot où les routes ne sont qu'une succession de zig et de zag. Mais c'est ici, dans ce lieu où Fabien Galthié a grandi, que le sélectionneur et son staff ont commencé leur aventure sur les cendres du Mondial japonais en novembre 2019.

 
 

Et c'est donc là, à quatre mois de la Coupe du monde en France, point d'orgue de leur mandat, qu'ils ont choisi comme un symbole de réunir le presse, hier midi, pour donner les grandes lignes de la préparation estivale qu'ils réservent à leurs joueurs. « On s'est retrouvés en séminaire dimanche après-midi pour deux jours, explique Galthié. Il nous semblait évident de revenir passer un peu de temps à Montgesty. Ici, c'est calme, c'est serein, ce qui nous permet de bien poser notre travail et d'avancer sur la finalisation de notre préparation. »

Un été en trois temps

Première information du jour, l'encadrement tricolore a décidé d'annuler le premier stage de l'été qui était initialement prévu à Carpiagne (Bouches-du-Rhône), du 26 au 28 juin. Trop proche des demi-finales (9 et 10 juin) et de la finale du Top 14 (17 juin). « Au regard de la saison que les joueurs sont en train de réaliser, on a jugé préférable de leur laisser un maximum de récupération mentale et physique avant d'entamer la préparation », observe Galthié. La prépa débutera donc par un stage à Monaco (du 3 au 14 juillet) avant de se poursuivre à Marcoussis (du 24 juillet au 3 août) et de se terminer dans les Landes à Capbreton (du 7 au 25 août).

Trois temps forts qui seront précédés par une mise en bouche à Marcoussis du 5 au 9 juin, juste après les barrages du Top 14. « On réunira un groupe de 23 joueurs qui viendra vivre une semaine de prépa avec les moins de 20 ans, dit le sélectionneur. Ces 23 ne feront évidemment pas partie des demi-finalistes du Top 14, mais devront avoir l'ambition d'entrer dans le vestiaire des 42. Cette première liste est très importante pour nous, parce qu'elle nous préparera à préparer, comme on s'entraîne parfois à entraîner. »

 
 

« Chacun d'entre nous pourra donc vivre avec sa famille ce moment de la préparation »

Fabien Galthié, à propos du stage à Capbreton

 
 
 

Les joueurs bénéficieront aussi de deux coupures d'une semaine durant l'été, l'une juste après le stage à Monaco, l'autre juste après le dernier match amical face à l'Australie (27 août). Ils pourront aussi profiter de leur famille durant la période des matches de préparation et du stage à Capbreton du mois d'août dans un contexte inédit. « On a choisi le site de Capbreton-Seignosse parce qu'on voulait faire vivre à nos joueurs et à notre staff une prépa équilibrée dans un cadre différent, confie Galthié. On ne sera pas à l'hôtel, mais dans la nature, dans un village avec pour chaque membre de notre "squad" une maison ou un bungalow à disposition. Chacun d'entre nous pourra donc vivre avec sa famille ce moment de la préparation. »

Une centaine de joueurs évalués

Le staff des Bleus a décidé de garder sa méthodologie des tournées de juillet et de novembre et du Tournoi. Si une première liste de 42 joueurs sera bien donnée le 21 juin, elle sera réactualisée avant chaque début de stage pour permettre notamment à des joueurs de retour de blessure de réintégrer le groupe. « On sait très bien qu'il y aura des blessures et des joueurs qui reviendront, dit le sélectionneur. Chaque changement de cycle, que ce soit à Monaco, Marcoussis ou Capbreton nous donnera donc l'opportunité de changer éventuellement quelques éléments des 42. Ce sera une préparation sans concession, avec beaucoup de précision. »

Une centaine de joueurs, selon l'encadrement, peuvent encore espérer participer au grand raout de septembre-octobre. « À partir de mardi, nous allons recommencer notre processus de sélection, précise Galthié. On va prendre 100 joueurs environ que nous allons classer de 1 à 6 ou de 1 à 7 par poste, et tous ces joueurs seront informés qu'ils sont en capacité de participer à la Coupe du monde. Jusqu'au dernier match, j'invite d'ailleurs l'élite du rugby français à rester prête à monter dans le bus de l'équipe de France. »

Jelonch est dans les temps

Fabien Galthié a croisé Anthony Jelonch la semaine passée. Le troisième-ligne toulousain, victime d'une rupture du ligament croisé du genou gauche fin février, est actuellement en convalescence et lutte contre le temps pour faire partie des 33 pour la Coupe du monde. Ses temps de passage sont plutôt bons.

« Il pèse 106 kg à l'heure actuelle, s'amuse Galthié. Je l'ai trouvé plus solide que d'habitude, mais ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu. Il suit un programme de rééducation, tout se passe très bien. Mais comme c'est un joueur exceptionnel, il a une capacité de récupération hors norme. Il est déjà en avance et le chirurgien ne comprend pas ce qui se passe avec lui. Mais Anthony est un cas parmi d'autres. Il y a beaucoup de joueurs blessés qu'on suit. On les accompagne tous. »

« En termes de timing, on peut dire qu'Anthony est vraiment dans les temps, ajoute Bruno Boussagol, le responsable du pôle médical des Bleus. Mais il y a d'autres étapes à passer et c'est difficile de se projeter. On sait qu'en septembre il sera à cinq moins plein. Anthony est pleinement engagé dans sa rééducation et au fond de lui il entretient cet espoir, ce qui est très bien. »

Meafou est toujours espéré

Le deuxième-ligne australien du Stade Toulousain Emmanuel Meafou n'est toujours pas sélectionnable pour les Bleus (il ne le sera légalement qu'en novembre prochain, puisque ça fera alors cinq ans qu'il réside à Toulouse), mais comme les règles ont changé alors que le joueur était déjà en France, le staff tricolore espère encore bénéficier d'une dérogation auprès de World Rugby pour pouvoir l'inscrire sur sa liste des 42 et, peut-être, des 33.

« Une procédure a été lancée auprès de World Rugby et on attend une réponse, révèle Galthié. On nous a promis une réponse claire à la mi-juin. On saura si on pourra compter sur Emmanuel Meafou pour la préparation ou s'il faudra attendre novembre 2023. » Au top depuis de nombreux mois, le colosse apporterait une énorme plus-value au pack français. « L'équipe de France n'est pas dépourvue à ce poste, mais c'est comme quand on vous offre un bouquet de fleurs, image le coresponsable de la conquête William Servat : plus il y a de fleurs, plus le bouquet est beau. »

 
 

  • Pâquerette aime ceci

#7307 Oscar

Oscar

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 127 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Rouen
  • Mon club:

Posté 20 mai 2023 - 19:06

Content pour Hastoy.
Il vient de remporter le match le plus important de sa jeune carrière.
Je n'oublie pas qu'il a porté le maillot bleu mais c'était pendant la tournée d'été, donc l'enjeu était moindre.
Il peut, comme Ntamack et Jalibert, briller au niveau international.
  • LUFFY aime ceci

#7308 gregouarrrr

gregouarrrr

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 625 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:champs
  • Mon club:

Posté 20 mai 2023 - 20:47

Content pour Hastoy.
Il vient de remporter le match le plus important de sa jeune carrière.
Je n'oublie pas qu'il a porté le maillot bleu mais c'était pendant la tournée d'été, donc l'enjeu était moindre.
Il peut, comme Ntamack et Jalibert, briller au niveau international.


N est il pas au dessus de Jalibert ?

#7309 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 987 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 20 mai 2023 - 20:59

N est il pas au dessus de Jalibert ?

actuellement oui parce que le sport co c'est vachement une question de cote de l'équipe. Plus personne ne parle de Jalibert alors qu'il est tjrs aussi foudroyant et polyvalent, et Hastoy pourtant largement moins impressionnant est forcément devant alors qu'il est le 10 titulaire du Champion d'Europe.

 

Après le 3èL Boudehent semble incontournable pour bientôt je pense, ne serait-ce que le voir démarrer sur une tournée pour les Bleus. Il a 23 ans, et il est déjà construit comme un body builder, court comme un centre et de plus en plus en vue à chaque match.



#7310 Oscar

Oscar

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 127 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Rouen
  • Mon club:

Posté 21 mai 2023 - 01:35

Ça peut aller très vite.
Dans mes souvenirs, Rémi Talès a joué quasi toute une finale avec le racing alors qu'il n'était pas sur la feuille la veille.
Un 10 se pète à l'échauffement.Tales sur le banc. 5ème minute, le remplaçant doit sortir... Donc Talès doit tenir...
Il fait tripler les postes, c'est nécessaire.

#7311 Gourine63

Gourine63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 192 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Nîmes
  • Mon club:

Posté 21 mai 2023 - 10:26

N est il pas au dessus de Jalibert ?


Au-dessus je ne sais pas, mais pour le coup je préfère largement le style de Hastoy pour un ouvreur plutôt que Jalibert.

Mais les goûts et les couleurs ça ne se discute pas.

#7312 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 987 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 21 mai 2023 - 10:31

Au-dessus je ne sais pas, mais pour le coup je préfère largement le style de Hastoy pour un ouvreur plutôt que Jalibert.

Mais les goûts et les couleurs ça ne se discute pas.

pourquoi ?



#7313 Gourine63

Gourine63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 192 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Nîmes
  • Mon club:

Posté 21 mai 2023 - 11:24

pourquoi ?


Je trouve le rochelais plus "posé", plus anglo-saxon dans sa gestion du jeu : joue plus loin de la ligne et se sert mieux de son jeu au pied que le bordelais à mon sens.

Jalibert fait partie de ses ouvreurs qui attaquent la ligne et joue beaucoup dans le petit périmètre (de ce que j'ai pu voir de lui bien sûr, je ne suis pas tous les matchs de Jaja), comme Lopez le faisait souvent chez nous.

Je préfère les 10 qui ont du recul sur les situations et qui jouent sobrement comme James, Hastoy ou N'tamack (désolé grospaquet) plutôt que ces ouvreurs incisifs qui passent tout leur temps à recevoir la balle et le défenseur en même temps.

Après c'est vraiment un goût perso, je n'ai pas dit que l'un des styles était meilleur que l'autre.
  • Bon Chasseur aime ceci

#7314 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 987 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 21 mai 2023 - 12:11

Après c'est vraiment un goût perso, je n'ai pas dit que l'un des styles était meilleur que l'autre.

non mais tu t'es justifié et c'est tjrs intéressant de lire différents avis construits. Je vois ce que tu veux dire. Après concrètement, sur un match comme le dernier France Japon à Toulouse, Jalibert sort du banc et il change la physionomie du match immédiatement dans une partie soporifique des Bleus qui n'ont qu'une envie c'est de terminer la tournée et signer la 13è victoire consécutive. Un Hastoy, il gère peut-être mieux, a plus de "recul" tout ça, mais il n'impacte jamais un match comme Jalibert le fait cette fois, et l'a fait plusieurs fois avant. Il y a plusieurs matches à Bordeaux où tout passe par lui et il impacte le match directement: des crochets et percées avec passe décisive au bout, des actions gagnantes, une vitesse foudroyante à la course, des opportunités d'essais etc... c'est inestimable, un 10 qui peut faire ça, il y en a eu une poignée dans l'histoire de ce sport à vrai dire. C'est une sorte d'ailier très technique, ou un joueur de Sevens qui joue à l'ouverture, avec un vrai jeu au pied.



#7315 Gourine63

Gourine63

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 192 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Nîmes
  • Mon club:

Posté 21 mai 2023 - 14:54

non mais tu t'es justifié et c'est tjrs intéressant de lire différents avis construits. Je vois ce que tu veux dire. Après concrètement, sur un match comme le dernier France Japon à Toulouse, Jalibert sort du banc et il change la physionomie du match immédiatement dans une partie soporifique des Bleus qui n'ont qu'une envie c'est de terminer la tournée et signer la 13è victoire consécutive. Un Hastoy, il gère peut-être mieux, a plus de "recul" tout ça, mais il n'impacte jamais un match comme Jalibert le fait cette fois, et l'a fait plusieurs fois avant. Il y a plusieurs matches à Bordeaux où tout passe par lui et il impacte le match directement: des crochets et percées avec passe décisive au bout, des actions gagnantes, une vitesse foudroyante à la course, des opportunités d'essais etc... c'est inestimable, un 10 qui peut faire ça, il y en a eu une poignée dans l'histoire de ce sport à vrai dire. C'est une sorte d'ailier très technique, ou un joueur de Sevens qui joue à l'ouverture, avec un vrai jeu au pied.


Ah mais je suis d'accord que c'est un super ouvreur bardé de qualités, c'est juste que ce n'est pas le type de 10 que j'affectionne.

Mais l'avoir dans un groupe c'est de l'or en barre et c'est au coach de l'utiliser à bon escient bien sûr.

#7316 Bon Chasseur

Bon Chasseur

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 987 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 22 mai 2023 - 15:43

Ah mais je suis d'accord que c'est un super ouvreur bardé de qualités, c'est juste que ce n'est pas le type de 10 que j'affectionne.

Mais l'avoir dans un groupe c'est de l'or en barre et c'est au coach de l'utiliser à bon escient bien sûr.

en tout cas ce qui est sûr c'est que son ascension a été vertigineuse en un an. D'ouvreur intéressant à Pau, il est passé champion d'Europe, et ce en année de cdm, et maintenant Galthié est obligé de le regarder différemment. De là à ce qu'il le choisisse au-dessus de Jalibert comme suppléant à Ntamack, ça reste à voir.



#7317 Lima

Lima

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 438 messages
  • Genre:Va savoir
  • Mon club:

Posté 22 mai 2023 - 15:54

en tout cas ce qui est sûr c'est que son ascension a été vertigineuse en un an. D'ouvreur intéressant à Pau, il est passé champion d'Europe, et ce en année de cdm, et maintenant Galthié est obligé de le regarder différemment. De là à ce qu'il le choisisse au-dessus de Jalibert comme suppléant à Ntamack, ça reste à voir.

Et bien personnellement, je ne serai pas si surpris que ça.

 

Jusqu'ici, l'utilisation de Jalibert a été assez énigmatique, notamment avec certaines entrées au poste d'arrière. Il ne parait pas disposer du profil convenu, aux yeux de Galthié et son staff, de l'animateur/distributeur qui fait plus briller qu'il ne brille lui même.

 

En ce sens, je pense que Hastoy répond mieux à ces qualités la, qu'il est de plus en train de mettre en oeuvre au plus haut niveau de jeu et de pression en club.

 

Tout cela sans compter que Jalibert a fait l'objet de blessures embêtantes ces derniers mois, et qu'il n'a pas pu enchainer.



#7318 l'exil

l'exil

    Membre de la Bourbonnais connection

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 27 055 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Fontainebleau
  • Mon club:

Posté 22 mai 2023 - 15:58

Quand est-ce que Galthié annonce un 1er "groupe France", sans les x dernières équipes qualifiées déjà svp ?

 

Je crains qu'on ne se re-rende compte que même en enlevant les meilleurs équipes du championnat, déjà au moins les 2 plus gros fournisseurs du groupe, on n'ait pour autant que peu de représentants...



#7319 Lima

Lima

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 438 messages
  • Genre:Va savoir
  • Mon club:

Posté 22 mai 2023 - 16:12

Quand est-ce que Galthié annonce un 1er "groupe France", sans les x dernières équipes qualifiées déjà svp ?

 

Je crains qu'on ne se re-rende compte que même en enlevant les meilleurs équipes du championnat, déjà au moins les 2 plus gros fournisseurs du groupe, on n'ait pour autant que peu de représentants...

(Penaud), peut être Fourcade, Lanen et Jauneau. Raka ?

 

Sinon j'avoue que je ne vois, et dans les tous les cas, pour ceux précités, je pense qu'il sortiront du groupe une fois le championnat définitivement terminé. Sauf cascade de blessures ou révélation aux entrainements bien entendu.



#7320 el landeno

el landeno

    Joueur de TOP 14

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 693 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:dax
  • Mon club:

Posté 23 mai 2023 - 06:04

Louis Bielle-Biarrey et Émilien Gailleton, des pépites proches des Bleus L'arrière-ailier Louis Bielle-Biarrey et le centre Émilien Gailleton, dont les profils plaisent beaucoup au staff de l'équipe de France, pourraient être les attractions de la liste des 42 joueurs sélectionnés pour débuter la préparation du Mondial.

 

En septembre 2021, à presque mi-mandat, Fabien Galthié se félicitait de faire éclore chaque année un « ovni ». Un mec venu de nulle part, capable de bousculer la hiérarchie. « On a eu Mohamed
Haouas, Gabin Villière et Melvyn Jaminet »,
 énumérait le sélectionneur tout sourire. Depuis, sont venus s'ajouter à la liste Thibaud Flament et Ethan Dumortier, même si ce dernier a été sacré champion du monde chez les moins de 20 ans en 2019.

 
 

« Ovnis », « surprise » ou « talent de demain », la frontière est, reconnaissons-le, parfois infime. Les listes pré-Coupe du monde ont déjà suscité l'engouement sur quelques cas bien précis. On pense par exemple à Brian Liebenberg, d'origine sud-africaine, sélectionné pour la première fois afin de préparer le Mondial 2003. Qu'en sera-t-il cette fois ? Deux joueurs à tendance « pépites » sont dans les tuyaux : Émilien Gailleton et Louis Bielle-Biarrey, 19 ans chacun.

Trois stages, trois listes
Dans un mois, le 21 juin, Fabien Galthié dévoilera la liste des 42 joueurs sélectionnés pour le début de la préparation de l'équipe de France lors d'un premier stage à Monaco (3 au 14 juillet). Petite particularité, le sélectionneur a précisé que cette liste serait évolutive. À chaque nouveau stage, à Marcoussis (du 24 juillet au 3 août) puis à Capbreton (7 au 25 août), il annoncera une nouvelle liste de 42 et donc de possibles ajustements. L'ossature principale ne fait guère de doute. Il y a bien sûr quelques postes à renforcer, des interrogations concernant quelques joueurs comme Anthony Jelonch ou Arthur Vincent et enfin de possibles « surprises » ou plus sûrement de « grosses cotes ». Cette annonce des 42, forcément attendue, donnera une première tendance, même si la liste qui compte réellement sera celle des 33, dévoilée peu avant le dernier match amical face à l'Australie (27 août).
Gailleton, le chercheur d'espaces

Le premier réalise une saison monumentale avec la Section Paloise pour ses premiers pas dans l'élite. Depuis la 3e journée, mi-septembre, le trois-quarts centre n'a manqué aucun match avec 17 titularisations sur 23 possibles (67 minutes de temps de jeu en moyenne par match). Mais Gailleton, formé à Agen, s'est surtout distingué par sa capacité à percer les défenses adverses et à se montrer décisif pour assurer le maintien de Pau.

Le capitaine de l'équipe de France des moins de 20 ans est le meilleur marqueur du Top 14 avec 13 essais, dont quatre doublés, au compteur (0,6 de moyenne). Gailleton se définit comme un joueur « assez polyvalent, capable de se déplacer n'importe où sur un terrain, pas forcément très perforant, mais plutôt à la recherche des espaces ». Au regard du doute qui plane sur l'état de forme d'Arthur Vincent (lire par ailleurs), le sélectionneur tient en haute estime le profil de Gailleton, qui a déjà été appelé dans le groupe France pour la tournée de novembre 2022 et le Tournoi 2023, sans jamais connaître de première cape.

 
 
Le « sens du timing » de Bielle-Biarrey

La trajectoire du second, Louis Bielle-Biarrey, est quasi identique. Convoqué pour la première fois cet hiver pour le début du Tournoi, il a rallié Marcoussis avant d'être laissé à la disposition des moins de 20 ans. Formé à Grenoble, terreau de nombreux talents comme un certain Vincent Clerc, c'est sous les couleurs de Bordeaux-Bègles qu'il a éclos la saison passée.

Cette année, au fil des mois, Bielle-Biarrey, qui peut également jouer à l'arrière, est devenu numéro 1 au poste d'ailier de l'UBB (18 matches, 16 titularisations, 7 essais), reléguant au passage Madosh Tambwe en tribunes. « C'est un joueur très rapide, qui détient le sens du timing, qui sent le jeu et capable d'être décisif, glissait récemment son entraîneur Frédéric Charrier. Il est en constante progression. Son profil polyvalent peut plaire au sélectionneur. » Bien vu. Avec son casque rouge, il pourrait bousculer la hiérarchie.

 
 





4 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 3 guests, 0 anonymous users


    Bing (1)