Aller au contenu


Photo

ASM - Fil d'actualité


  • Veuillez vous connecter pour répondre
140 réponses à ce sujet

#76 Lavande50

Lavande50

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 367 messages
  • Genre:Femme
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2023 - 15:24

Information Rugbyrama (par Clément Labonne, journaliste basé à Clermont-Ferrand) :

"Anthime Hemery quittera le Racing 92 à l'issue de la saison pour rejoindre Clermont. Selon nos informations, le jeune troisième ligne francilien (22 ans) est tombé d'accord avec l'ASM." (durée du contrat non mentionnée)

https://www.rugbyram...ne-11654482.php



#77 leberger

leberger

    Joueur de Fédérale 3

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 168 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Evaux les Bains
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2023 - 17:51

C'est qui, comme joueur ??



#78 Codoràvie

Codoràvie

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 102 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:On the road again
  • Mon club:

Posté 20 décembre 2023 - 18:14

C'est qui, comme joueur ??


Un huit.

#79 Binche63

Binche63

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6 526 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Chamalière
  • Mon club:

Posté 21 décembre 2023 - 10:53

https://www.rugbyram...es-11654557.php

#80 Ptolémée

Ptolémée

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 29 700 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Paris 8 - rue la Boétie
  • Mon club:

Posté 21 décembre 2023 - 13:03

Information Rugbyrama (par Clément Labonne, journaliste basé à Clermont-Ferrand) :

"Anthime Hemery quittera le Racing 92 à l'issue de la saison pour rejoindre Clermont. Selon nos informations, le jeune troisième ligne francilien (22 ans) est tombé d'accord avec l'ASM." (durée du contrat non mentionnée)

https://www.rugbyram...ne-11654482.php

 

c'est peut-être l'option qu'on attendait et que tu signalais pour assurer la continuité

de F.Lee en 8 



#81 P'tit Jaune (et bleu)

P'tit Jaune (et bleu)

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 179 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Montferrand
  • Mon club:

Posté 21 décembre 2023 - 20:28

 
c'est peut-être l'option qu'on attendait et que tu signalais pour assurer la continuité
de F.Lee en 8 


Inattendu en effet, loin des attentes aussi

#82 gourmachou

gourmachou

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 163 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:pas loin du bib park
  • Mon club:

Posté 21 décembre 2023 - 20:34

Va falloir un peu de folie derrière

#83 Lavande50

Lavande50

    Equipe de France

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 367 messages
  • Genre:Femme
  • Mon club:

Posté 28 décembre 2023 - 16:38

L'USAP officialise le recrutement de Giorgi Beria pour 3 saisons : https://www.instagra...el/C1XSgfZIc4s/


  • Buckaroo aime ceci

#84 Buckaroo

Buckaroo

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 816 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 29 décembre 2023 - 12:25

D'après l'Équipe, nous serions en contact avec Giorgi Akhaladze, pilier gauche de Béziers.

 

---

 

Giorgi Akhaladze (Béziers) discute avec Clermont
 
 

L'ASM s'active pour trouver des gauchers. Alors que Daniel Bibi Biziwu a donné son accord à Pau et que Giorgi Beria rejoindra Perpignan, Clermont a déjà recruté le Catalan Sacha Lotrian pour épauler Etienne Falgoux. Mais il reste encore une place à pouvoir.

 

Selon nos informations, le staff de Christophe Urios s'intéresse de près à Giorgi Akhaladze. Des discussions concrètes existent avec le pilier gauche géorgien de Béziers, actuel troisième de Pro D2. Le club auvergnat serait le mieux placé pour l'accueillir.

 

Néanmoins, Perpignan et l'UBB seraient aussi sur les rangs pour s'attacher les services de l'ancien joueur de Massy qui présente l'avantage d'être JIFF (joueur issu des filières de formation). Depuis le début de saison, il a disputé onze matches (cinq comme titulaire) avec le club biterrois.



#85 steph

steph

    Champion du Monde

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 22 181 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 01 janvier 2024 - 14:15

C'est fait

https://www.lequipe....st-fait/1439722
  • Buckaroo aime ceci

#86 Buckaroo

Buckaroo

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 816 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 06 janvier 2024 - 22:00

Selon La Dépèche, Lucas Tauzin devrait être Clermontois la saison prochaine :

 

https://www.ladepech...sm-11680766.php

 

J'ai mal.


  • ESQ4 et Silhouette aiment ceci

#87 SEB ASM

SEB ASM

    Joueur de Pro D2

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 569 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Bourbonnais
  • Mon club:

Posté 06 janvier 2024 - 22:18

https://www.rugbyram...nt-11680807.php



Annoncé également ici

#88 twiX

twiX

    Champion du Monde

  • QG
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 32 677 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 07 janvier 2024 - 07:38

https://www.rugbyram...nt-11680807.php



Annoncé également ici

ils se marquent à la culotte



#89 Buckaroo

Buckaroo

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 816 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 11 janvier 2024 - 10:17

Long entretien de La Montagne avec J-C Pats (que je reprends à Barnabe) :

 

---

 

Un constat critique et sans concession d’un côté, et un plan d’action ambitieux et structuré de l’autre : rencontré pendant près deux heures ce mercredi en journée, au stade Michelin, le président de l’ASM Jean-Claude Pats a joué cartes sur table pour décrire la situation du club dans son ensemble mais surtout les solutions envisagées pour s’en extraire par le haut. Ce « voyage au long cours », qu’il estime à trois ans, s’articule autour de trois chantiers avec, pour projet phare, la création d’une cité du rugby à Clermont.
 

« C’est tout sauf un accident. Tout ce qui nous est arrivé d’un point de vue sportif ou économique, c’est tout sauf un accident. » Ces mots forts, Jean-Claude Pats les a répétés plusieurs fois lors du long entretien qu’il nous a accordé ce mercredi en fin d'après midi. Une manière de partager le résultat sans concession de l’audit mené depuis plusieurs mois dans toutes les strates du club dont il a pris la destinée en juin.

 

Une manière également d’enfiler symboliquement le (jaune et) bleu de chauffe pour initier le plan de bataille qu’il a présenté en début de semaine aux 102 personnes qui travaillent à l’ASM. « Je suis habité par une conviction, c’est que le travail doit et va payer. Je suis intimement convaincu qu’avec la lucidité qu’on a vis-à-vis de ce qu’on est et de ce qu’on n’est pas, et avec l’ambition qu’on a formulée autour de trois chantiers, le volcan va se réveiller. » Dans un horizon, qu’il fixe à trois ans, il répète, là-encore, et l’assure : « Le volcan sera réveillé pleinement. »

 

Le projet de cité du rugby « One ASM »

 

« One ASM ». Derrière ce nom se cache ce qui est sans doute le chantier le plus vaste - à tout point de vue - du plan de relance établi par l’ASM. Il part d’abord d’un constat brutal. « On a tout, ça bosse bien, mais chacun dans son coin. Si maintenant, on ne structure pas le club d’une manière beaucoup plus professionnelle, beaucoup plus alignée, on sera dans une situation de fragilité », résume ainsi Jean-Claude Pats, en référence aux différentes entités qui composent aujourd’hui le rugby à l’ASM : les pros de l’ASMCA, la section rugby de l’ASM Omnisports, le centre de formation entre les deux, et l’ASM Romagnat.

Tout le monde au même endroit, de l’école de rugby jusqu’aux pros

 

L’objectif est donc de réunir tout le monde. D’abord derrière une même philosophie. « Qu’il y ait un seul et unique projet de jeu des jeunes aux pros par exemple ; qu’en termes d’éducation, on définisse des valeurs communes qu’on retrouve partout… Oui, on va construire un seul écosystème piloté par l’ASMCA », introduit le dirigeant avant de sortir la carte maîtresse de cet axe de travail. « Nous allons créer un endroit qu’on a baptisé “la cité du rugby”, dans lequel l’ensemble des forces vives existantes à Clermont autour du rugby se retrouvent. »

 

 

Concrètement, finis l’école de rugby à la Gauthière, les filles à Romagnat, les pros au Centre d’entraînement et de perfectionnement qui jouxte le stade Michelin, les Espoirs aux Gravanches. « On veut tous se retrouver dans un seul et même endroit géographique ».

 

Mais où diable ce projet d’envergure pourrait-il atterrir ?

 

« Deux options existent aujourd’hui et on sera en position de divulguer notre choix à la fin du premier semestre 2024. A partir de ce moment-là, on se donne deux ans pour que ça devienne une réalité tangible et visible pour tous », décrit Jean-Claude Pats qui, malgré notre insistance, n’a pas voulu en dire plus sur les deux sites envisagés.

 

La validation du projet par Florent Ménégaux et Yves Chapot, respectivement président de la gérance et directeur financier du groupe Michelin, lors de leur visite au club fin novembre, ainsi que les délais envisagés, invitent toutefois à regarder avec insistance les propriétés de Bibendum. La Combaude ? Ladoux ? Les Gravanches (dont la majeure partie est propriété de la Métropole) ? A moins que le retard pris dans la divulgation des plans du projet Cataroux, cette friche de 22 hectares qui s’étend du stade Michelin jusqu’au carrefour des Pistes, ne trouve son explication par une nouvelle donne amenée récemment… Dans tous les cas, la Ville et la Métropole ne sont pas encore associées à la réflexion de ce projet dont l’accueil a été « très positif » chez les entités concernées.

Le modèle économique

 

Jean-Claude Pats résume cet axe de travail en une phrase : « L’ASM doit être un club qui repose sur un modèle économique profitable, capable d’amortir les bas de cycles. » Autrement dit, ne plus dépendre des résultats sportifs et être en capacité d’absorber les aléas du terrain. Une situation vécue après 2017 et qui a plongé l’ASM là où elle se trouve aujourd’hui.

 

Comme il l’avait déjà évoqué dans nos colonnes au moment de sa prise de fonctions, le président a rappelé que ce chantier était déjà entamé. La marque ASM va ainsi devenir la propriété de l’ASMCA et c’est cette dernière qui la pilotera d’un point de vue marketing ou du merchandising. « On a aussi repris le contrôle de nos boutiques depuis cette saison et on s’en réjouit car on a constaté une très forte augmentation de notre chiffre d’affaires grâce à des produits plus attractifs, qui plaisent à tout le monde. »

 

Le stade Michelin, bientôt propriété pleine et entière de l’ASM

 

La valorisation des actifs du club est également érigée en priorité. A commencer par le stade, qui va devenir propriété pleine et entière de l’ASM d’ici à la fin de l’année. « Il y a déjà de l’événementiel mais quand on se compare à certains clubs très en pointe dans ce domaine, on sait qu’on a une marge de progression importante », poursuit le dirigeant qui met aussi l’accent sur la volonté d’améliorer l’expérience supporters au Michelin. Un élément qui aidera, il l’espère, à rebooster l’affluence moyenne au stade.

 

Le partenariat, la data (aidé en cela par la puissance du groupe Michelin), mais également « la place accordée à l’innovation dans le sportif, le médical, le business ou la responsabilité sociale et environnementale » sont aussi ciblés pour « faire basculer le club dans le XXI siècle ».

Collaboration et comportement

 

La stratégie du club, on l’a compris, est de réunir toute la famille rugby de l’ASM, de 7 à 77 ans, si on peut dire. De l’école de rugby aux pros, sur le plan sportif ou autre, tout le monde va être amené à s’ouvrir.

 

« Il y a des gens bien de tous les côtés à l’ASM, de l’ASM omnisports à l’ASMCA. Est-ce que pour autant, ça collabore intelligemment et d’une manière optimale ? Non. J’ai été stupéfait, je parle du club pro (sportif et business), de voir à quel point l’ASM fonctionnait en silos. Il y a 102 personnes qui silotent d’une manière incroyable. On ne peut pas se permettre de travailler comme ça, donc la collaboration est vraiment un premier axe de travail. Il n’y a rien à négocier. »

 

Dans une posture managériale, qui rappelle forcément son métier de directeur du personnel du groupe Michelin, le président rappelle aussi que le comportement doit être au cœur du projet : « On ne fait que passer et la seule chose qui reste, c’est le club. On est tous au service du club. Pas de son job, petit ou grand. Tout ce que l’on fait doit être bon pour le club. On a accepté à un moment, pas seulement du côté du sportif, des comportements qui n’étaient pas compatibles avec le fonctionnement d’un collectif. On n’est pas un sport de stars, on doit être solidaire et exemplaire. Dans une situation critique comme la nôtre aujourd’hui, avoir un comportement de starlette, de flibustier, de gens qui regardent leurs chaussures, ça n’est pas possible. » 



#90 Buckaroo

Buckaroo

    Champion d'Europe

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 816 messages
  • Genre:Homme
  • Mon club:

Posté 11 janvier 2024 - 10:54

Par ailleurs, selon Rugbyrama, Hériteau devrait partir, tandis que Slimani et Urda prolongeraient :

 

---

 

Transferts Top 14 - Julien Hériteau vers un départ de Clermont, Benjamin Urdapilleta et Rabah Slimani devraient prolonger


 

En fin de contrat à Clermont, Julien Hériteau devrait quitter l'ASM à l'issue de la saison, selon nos informations. À l'inverse, Benjamin Urdapilleta et Rabah Slimani sont en bonne voie pour jouer une saison de plus en Auvergne.

 

L'effectif de Clermont se finalise pour la saison prochaine. Selon nos informations, Julien Hériteau devrait quitter l'ASM à l'issue de la saison alors que la tendance est à une prolongation d'une saison pour Rabah Slimani et Benjamin Urdapilleta. Très utilisé depuis la blessure d'Irae Simone (début décembre), Hériteau sort de deux prestations très intéressantes face à Bordeaux-Bègles et le Stade français. Contrarié par les blessures la saison dernière, l'ancien toulonnais a visiblement trouvé son rythme de croisière. Mais selon nos informations, les contraintes liées au salary cap ne permettent pas à Christophe Urios de pouvoir compter sur son centre la saison prochaine.

 

Dans ce contexte, la signature de Lucas Tauzin pour les deux prochaines saisons n'est pas anodine puisque le Toulousain est capable de jouer à l'aile et au centre. Pour rappel, Clermont a annoncé les prolongations de George Moala (2026), Léon Darricarrère (2027) et Irae Simone (2026) ces derniers mois alors que Pierre Fouyssac sera également sous contrat lors du prochain exercice. L'ASM bénéficiera donc de quatre purs centres en plus du polyvalent Tauzin. À noter également que Thomas Rozière ne sera pas conservé à l'issue de la saison.

 


 

Une année de plus pour Urdapilleta ?

 

À l'ouverture, Clermont n'a pas encore trouvé son gros poisson et devrait prolonger la carrière de Benjamin Urdapilleta une saison de plus. L'ASM avait ciblé Léo Berdeu (Lyon) et Antoine Gibert (Racing 92) mais les deux ouvreurs ont prolongé dans leurs clubs respectifs. Ces dernières semaines, le nom de Louis Carbonel est revenu en Auvergne mais le Stade français en a également fait sa priorité, suite au départ de Joris Segonds pour Bayonne. Actuellement blessé à l'épaule gauche, "Urda" est indisponible pour une durée maximale de cinq semaines, mais ses premières sorties en jaune et bleu ont prouvé qu'il était indispensable au système clermontois.

 

Enfin, Rabah Slimani devrait lui aussi repousser sa retraite. Dans les colonnes de La Montagne, le pilier international (34 ans ; 57 sélections) expliquait "vouloir continuer à jouer". "Avec Christophe (Urios), on cherche tous les deux la bonne option. S'il dit oui, il faudra voir comment articuler le truc". Arrivé au club à l'été 2017, Rabah Slimani se verrait bien entraîner à la suite de sa carrière de joueur.


 


 


  • Lavande50 aime ceci




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users