Courriel - email address

lundi 28 janvier 2008
par darkminimouf

ASM Clermont Auvergne vs Biarritz Olympique

Dimanche 03 février, à 20h30, en direct sur Canal plus, retransmis à la Brasserie des Sports, en clôture de la 8ème journée du Top 14, ASM vs Biarritz Olympique Pays Basque.

Le 2nd contre son poursuivant immédiat, à 1 point. Le choc de cette journée et un match ô combien important pour nos couleurs : une défaite et c’est une spirale négative qui s’amorce avant les déplacements à Perpignan et Brive. Une victoire et c’est le BO qui se retrouve à distance respectable de leurs adversaires du jour. Outre la victoire, c’est le début de la période internationale et de ses doublons qui se doit d’être le mieux négocié possible.

Enjeux et forme du moment

Le BO est actuellement 3ème du Top 14 avec 22 points, 5 victoires, 1 match nul et 1 défaite. A noter que les 2 résultats négatifs du club ont été enregistrés à domicile, face à Albi lors de la 1ère journée (15-15) et contre le Stade Toulousain (3ème journée : 6-18). Jusqu’à ce WE, le bilan sportif du BO était passable avec un jeu qui tardait à se mettre en place, des individualités en petite forme et un collectif non huilé, à des années lumières du jeu chirurgical (essentiellement basé sur la conquête et une grosse défense) des années précédentes avec en point d’orgue 2 titres nationaux consécutifs en 2005 et en 2006.

Ces ratés ont fait une victime, Patrice Lagisquet qui, toute en restant dans le staff a pris un peu de recul, au profit de l’ex-Biarrot Jack Isaac, jusqu’ici en charge des espoirs du club.

Le BOPB est une équipe qui s’exporte bien avec 3 victoires pour autant de déplacements hors de ses bases (Brive, Bayonne et Auch), avec une assise défensive de grande qualité qui en fait jusqu’à présent l’équipe ayant encaissé le moins de points en Top 14 cette saison.

L’équipe est actuellement convalescente : elle sort d’une H Cup ratée avec une élimination dès la 1ère phase, dans une poule pourtant très abordable (Viadana, Glasgow et Saracens), avec en point d’orgue une humiliation à Londres lors de la 5ème journée début janvier (13- 40).

Toutefois, le BO a battu ce WE l’USAP à Aguilera 21-8, au terme d’un match maîtrisé de bout en bout (excepté le début de 2nde mi-temps) qui aura permis de rassurer les basques sur le potentiel intact de leur équipe. Le club espère désormais avoir trouvé en ce match le déclic et un certain rythme de croisière et vient au Michelin pour confirmer son redressement et un trouver un équilibre qui reste encore fragile.

De notre côté, de même que notre futur adversaire, la H Cup s’est soldée par une élimination dès les poules, élimination très controversée tant la qualification s’est jouée à peu (point-average particulier face au Munster). Cependant et contrairement à notre adversaire de dimanche, la coupe d’Europe nous a amené des certitudes en terme de jeu et de niveau de notre effectif. Mais plutôt que de capitaliser sur cette dynamique positive, les jaunards dont perdu à Castres un match longtemps maîtrisé et qui s’est finalement joué sur un coup du sort et quelques points égarés ici et là. Cette défaite laissera des regrets à une équipe qui a longtemps semblé trop gérer son match sans arriver à accélérer et porter l’estocade à des Castrais vaillants et combatifs mais prenables sur leurs terres (toujours aussi hostiles finalement). Une victoire nous aurait donné un joker pour la suite, il n’en sera rien...

La période internationale qui s’ouvre va incontestablement être délicate à gérer pour le staff du club, avec les doublons, les internationaux sollicités dans les différentes sélections, les blessures et autres suspensions.

Le match de dimanche est capital pour se relancer immédiatement après la courte défaite de samedi. Outre l’aspect comptable, elle permettrait également de mettre à distance respectable un adversaire direct en vue des ½ finales. La meute est à nos trousses (le SF est à 2 points, Montauban et Montpellier à 3) et il est important de gagner pour ne pas voir le doute s’installer.

Le jeu et les joueurs

Fait exceptionnel depuis quelques années, c’est amputé de seulement 3 joueurs (Masi, Traille et Delappe) dont un seul titulaire (Traille) que le BO va se présenter ce dimanche sur la pelouse du PDSMM, jour du match Ecosse - France à Murrayfield. C’est donc à une équipe quasi au complet que l’ASM va devoir faire face. Rien de très étonnant malgré tout : le club « paye » là son début de saison en dents de scie et ses résultats peu en adéquation avec son standing.

Et grande contradiction du calendrier, c’est grâce à ce début de saison manqué que le club peut présenter toutes ses forces vives face à des adversaires amputés...

Le jeu Biarrot est connu : grosse conquête et grosse défense, assorties d’une occupation au pied du terrain adverse. Cette saison, le staff a souhaité mettre plus de volume dans le jeu des basques. La greffe a semble-t-il eu du mal à prendre et c’est un jeu resserré autour du combat et de l’occupation qui a permis au BO d’asphyxier et de battre l’USAP samedi. En réduisant la voilure et leurs ambitions, le club va peut-être réussir sa mue en cette année 2008, après une année 2007 qui les a vus perdre de leur maîtrise et enregistrer nombre de déconvenues.

Le BO a connu de gros mouvements à l’intersaison, avec de nombreuses arrivées (Willemse, Thiery, Ngwenya, Vahafolau, Creevy, Cibray, Coetzee, Cronje, ...) pour quelques départs dont celui emblêmatique de Thomas Lièvremont parti à Dax et dont l’absence tend à se faire ressentir sur le jeu biarrot. La liste des joueurs et leurs CV sont impressionnants mais la sauce tarde à prendre et le liant manque encore dans le jeu basque.

Même le staff semble encore hésiter sur un semblant d’équipe type (Bosch ou Peyrelongue en 10), ce qui n’aide pas à la mise en place d’un collectif. En outre, la blessure de leur maître à jouer et artificier en chef Yachvili contribue à retarder la construction de l’édifice.

Alors, la victoire de samedi : déclic ou simple étoile filante ? Réponse dimanche mais les Biarrots viendront en terre arverne pour chercher des réponses, à commencer par certains cadres mis de côté par Marc Lièvremont (Thion, Harinordoquy, très bon face à l’USAP) et qui auront à cœur de démontrer leur valeur ou encore le fraîchement retraité Betsen qui voudra prouver que le temps n’a pas de prise sur lui.

Le groupe du BO possible

Coetzee, Lecouls, Noirot, August, Avril, Thion, Carizza, Couzinet, Betsen, Harinordoquy, Vahafolau, Hall, Dupuy, Cibray (ou Yachvili), Peyrelongue, Bosch, Bidabé, Fa’afili, Ngwenya, Willemse, Thiery, Brusque.

A noter que l’absence de Traille, si elle pénalisera peu l’équipe sur un plan comptable, la privera néanmoins de son pivot des lignes arrières, capable de perforer, faire jouer mais également de soulager son ouvreur par son jeu au pied long.

Nous concernant, la défaite de samedi, si elle marque un coup d’arrêt sur le plan comptable après 5 succès en autant de journées de Top 14, a également montré une autre facette du jeu clermontois, plus à l’économie. Volonté du staff par rapport à l’adversaire ou gestion physique de la part de joueurs, finalement atteints par l’engagement physique des 2 derniers matchs de H Cup ? A priori, la 1ère solution est la bonne, le staff ayant choisi de mettre au repos certains cadres a priori fatigués (Emmanuelli, Baï, Malzieu) et de relancer certains joueurs en mal de temps de jeu et / ou amenés à prendre plus de responsabilités lors des semaines à venir (Senio, King, Shvelidze, Etien, ...).

Le coup est passé près mais a échoué. La pression est désormais sur nos épaules, tant un résultat positif dimanche est indipensable. Ce match ouvre une période trouble pour le club, avec de nombreuses absences à venir pour cause de sélections et un calendrier délicat à gérer (USAP et Brive, à l’extérieur en suivant).

L’équipe possible de l’ASM

Pour ce match, l’ASM devra se passer de ses sélectionnés Canale (Italie), Shvelidze (Géorgie), Jacquet, Vermeulen, Bonnaire, Malzieu et Rougerie. Si l’absence de Jacquet devrait être compensée par la présence des 2 tauliers Privat et Cudmore, si celle de nos 2 ailiers supersoniques le sera quand même également avec Delasau, Nalaga et Esterhuizen, celle de Bonnaire et Vermeulen est des plus problématiques. En effet, associée à la très lourde suspension d’Audebert (8 semaines), c’est toute la 3ème ligne « titulaire » de l’ASM qui sera absente au moins pour ce match et peut-être également pour toute la durée du tournoi (5 matchs). Ainsi, outre la ré-apparition de Fabien Alexandre, aux côtés de Broomhall et Etien, on devrait voir Jamie Cudmore faire jouer sa polyvalence et glisser sur l’aile de la 3ème ligne.

Emmanuelli - Ledesma - Scelzo
Privat - Samson (ou Cudmore)
Cudmore (ou Broomhall) - Broomhall (ou Alexandre) - Etien
Mignoni - James
Delasau - Baï - Joubert - Esterhuizen (ou Nalaga)
Floch

R : Zirakashvili - Domingo (ou Lo Zupone) - Vigouroux - Alexandre (ou Samson) - Senio - Baby Nalaga (ou Esterhuizen).

par l’Exil


darkminimouf | 2008.01.28 @ 14:55 retour au début de la page


site statistics