Courriel - email address

lundi 21 janvier 2008
par darkminimouf

Castres vs ASM : Présentation du match

Samedi à 17h30, en direct sur Rugby +, retransmis à la Brasserie des Sports : CO - ASM, match de la 7ème journée de championnat, dernière journée avant le tournoi des VI Nations 2008.

Enjeux et forme du moment

Le Castres Olympique est actuellement 11ème de notre championnat avec 9 points, soit 2 victoires et 4 défaites, dont une bonifiée. Leurs 2 dernières rencontres se sont respectivement soldées par une belle victoire à domicile face à Bourgoin (32-17) et une défaite finalement assez lourde à Toulouse (23-44), après avoir fait douter le leader du championnat pendant plus de 50 minutes sur sa pelouse.

Le CO a déjà connu des remous dans sa saison. C’est un club coutumier des grandes lessives depuis de nombreuses saisons et l’exercice 2007-2008 n’a pas coupé à la règle. Ainsi, après seulement 4 journées et un cuisant revers à domicile face à l’USAP (0-16), Ugo Mola, en disgrâce auprès de certains joueurs et en froid avec le co-entraîneur Jérémy Davidson, a été remercié. Pour le remplacer Mark McCall, ancien coach de l’Ulster et de l’Irlande A a été appelé afin de former un duo de coachs 100% irlandais avec son compatriote Davidson. Mais le fait marquant de ce remaniement a été le retour d’Alain Gaillard comme manager. A son arrivée, Celui qui avait mené le club vers son dernier titre de champion de France, en 1993, avait notamment tenu à tempérer les ardeurs suscitées par son retour en déclarant qu’il n’était pas un magicien...

Pourtant l’effet Gaillard semble d’ores et déjà avoir été ressenti dans le Tarn et ce, dès le match face à Bourgoin en clôture de l’année civile 2007, pour une belle production de l’équipe jouant enfin ensemble et un score sans appel de 32 à 17. Les dissensions observées entre joueurs, les incompréhensions dues au problème de communication (jusqu’à 13 étrangers dans le XV de départ et un capitaine, Nallet, peu rompu aux joutes anglophones) ont semblé partiellement s’évanouir. Gaillard est un meneur d’hommes, préférant jouer sur la fibre hormonale (parfois délicate à appréhender pour les joueurs anglo-saxons) et c’est ainsi qu’on le vit par exemple prendre l’expérimenté Meuuws tête contre tête avant son entrée sur la pelouse face à Bourgoin avec ces mots : « You were a great player, you are still a great player ». La recette semble payer et le CO, s’il ne pratique pas encore un jeu flamboyant semble désormais enclin à mettre tous les ingrédients nécessaires au combat. Le match à Toulouse a en partie confirmé le redressement entrevu quelques semaines plus tôt avec une très bonne 1ère mi-temps et un match tenu jusqu’à un contre toulousain meurtrier qui sortit les tarnais du match.

Le CO reste sur une victoire étriquée face à Leeds en challenge européen dans des conditions dantesques (13-3) qui les qualifie pour les ¼ de finale de la compétition pour lesquels ils iront défier les Anglais de Newcastle sur leur pelouse.

En ce qui concerne l’ASM, les voyants sont au vert. Certes le club n’est pas qualifié pour les ¼ de finale de H cup mais la production de samedi sur le terrain de Llanelli a fini de confirmer le potentiel de l’équipe cette saison. La déception passée, il faut désormais se concentrer sur le match à Pierre Antoine où l’ASM a très rarement vaincu ses hôtes, avec des défaites parfois lourdes. Il est certain que ce match ne sera pas pris à la légère et l’arrivée dès la semaine suivante du tournoi des VI nations avec son lot de doublons et la probable ponction engendrée ont dû amener staff et joueurs à considérer ce déplacement à Castres d’un œil gourmand : une victoire et les 5 semaines internationales seront d’ores et déjà bien préparées. Une défaite à 0 point et la venue d’un BO a priori presque au complet (seuls Traille, Masi et Dellape devraient sortir du groupe) fera frémir les spectateurs attentifs que nous sommes et pourrait amener quelques interrogations malvenues.

Le jeu et les joueurs

Le CO, équipe internationale s’il en est dispose d’un groupe étoffé avec des joueurs de grande valeur.

Leur pack est fort et rompu aux exigences du combat, notamment depuis l’arrivée de Gaillard qui a mis l’accent sur cette notion. Des joueurs comme Terrain, Nallet, Bias ou Faure donnent un accent français au pack où l’on retrouve des valeurs sûres comme les ex-piliers blacks Hoeft et Meuwws (de retour au CO après une saison ratée au SUA), le Sud Af’ Saayman, l’Irlandais Barker (joker) en 2nde ligne ou les 3ème ligne Tekori (pouvant également évoluer en 2nde ligne) et l’explosif Vosloo. Ce joueur, véritable trouvaille du recrutement à l’intersaison 2006 confirme tout son potentiel cette saison et fait figure de fer de lance du pack tarnais et de chasseur de 10 adverse, parfois à la limite (manchette sur Courrent lors du dernier ST - CO) mais toujours au maximum de ses possibilités.

Le tout est cornaqué par Kevin Senio (frère de John et du ¾ centre du SC Albi), ancien des Blues d’Auckland, sous la houlette de ... Schmidt, formant avec Cameron Mc Intyre une charnière 100% NZ. Derrière Kefu et Christophers au centre, Carballo et Milford aux ailes et l’impeccable buteur Teulet à l’arrière complètent un XV proche du XV type. Ajoutons à cette liste les expérimentés Tabacco, Marticorena, Canavoisio, Lagardère ou les jeunes Tillous Borde, Puricelli et Forestier et vous avec là un groupe performant et a priori complet.

A priori seulement car malgré l’enthousiasme provoqué par le retour de Gaillard et les derniers résultats, la situation de l’équipe reste périlleuse et leur besoin de points s’en trouve affirmé. Ainsi, Gaillard a semble-t-il réduit partiellement la voilure que désirait Mola pour revenir aux fondamentaux, à savoir un pack fort, un ouvreur capable d’aller jouer chez l’adversaire avec un jeu au pied performant et un buteur efficace. Le buteur et le pack fort, les Tarnais les ont. Pour ce qui est du 10 doté d’un jeu au pied performant, c’est plus aléatoire et Cameron Mc Intyre a parfois du mal à jouer dans ce registre et à soulager ses partenaires. Il peut être en cela suppléé par l’ex-Auscitain Lagardère (meilleur réalisateur du Pro D2 2006-2007), moins fort balle en main mais pourvu d’un bon jeu au pied, comme il a pu le démontrer face à Toulouse. Le CO sait néanmoins également jouer à la main et faire jouer sa ligne d’attaque où revient le puissant Steve Kefu, un temps en partance et retrouvant une 2nde jeunesse. A ses côtés le véloce Christophers fait parler ses jambes et son association avec le rapide Milford fait parfois de ravages.

Un autre bémol : le physique des Tarnais. Le match à Toulouse a montré leurs limites dans ce domaine dès que le jeu s’est accéléré. Ils ont ainsi craqué en 2nd mi-temps face aux nombreux temps de jeu toulousains et les courses des attaquants de la ville rose. Le CO a eu 2 jours de plus que nous pour préparer ce match. Cela peut apparaître comme un avantage mais jouer face à une équipe contrôlant la balle et multipliant les temps de jeu ne semble pas leur convenir. A voir selon le temps.

L’équipe possible Castraise

Hoeft - Terrain - Saayman
Nallet - Barker (ou Tekori)
Vosloo - Faure - Bias (ou Tekori)
Senio - Mc Intyre
Carballo - Kefu - Christophers - Milford
Teulet

L’équipe possible de l’ASM

En ce qui nous concerne, mises à part les absences connues de Smit et Canale, l’interrogation principale réside dans l’éventuelle sanction infligée à Audebert (cité suite au match du Munster). Rougerie et Cudmore (de retour de suspension devraient faire leur retour dans le groupe)

Emmanuelli - Ledesma - Scelzo
Privat - Jacquet (ou Cudmore)
Audebert (ou Broomhall) - Vermeulen - Bonnaire
Mignoni - James
Malzieu - Baï - Joubert - Rougerie
floch

R : Lo Zupone - Zirakashvili - Cudmore (ou Jacquet) - Broomhall (ou etien) - Pic - Delasau - Baby

par l’Exil


darkminimouf | 2008.01.21 @ 15:18 retour au début de la page


site statistics