Courriel - email address

mardi 5 février 2008
par darkminimouf

USAP vs ASM Clermont Auvergne : Présentation du match

Samedi à 15h00, en direct sur Rugby +, retransmis à la Brasserie des Sports, pour le compte de la 9ème journée du top 14 : USAP vs ASMCA, à Aimé Giral. Premier match d’une mini-série de 2 déplacements consécutifs pour nos couleurs et 2nd match en doublon du tournoi des VI Nations 2008.

Enjeux et forme du moment

Les Catalans sont à la traîne dans notre championnat, avec une actuelle et peu reluisante 9ème place, avec 3 victoires, 1 nul et 4 défaites en 8 matchs pour un total de 16 points, soit déjà un retard de 7 points sur l’actuel dernier demi-finaliste, le Biarritz Olympique. Cette position s’explique en partie par un calendrier qui les a vus jouer 5 matchs à l’extérieur en raison de travaux dans leur enceinte d’Aimé Giral.

Mais l’USAP a déjà grillé quelques jokers en tombant successivement à Montpellier (en match d’ouverture) puis à Albi (en glanant toutefois le bonus défensif lors de ces 2 défaites), puis en ne faisant que match nul face au CSBJ à domicile dans la foulée. La seule satisfaction de ce début de championnat est venue du déplacement à Castres, alors en plein doute avec une nette victoire 16-0 (victoire catalane qui scella le sort de l’entraîneur castrais Ugo Mola). Mais depuis, l’équipe semble branchée sur courant alternatif comme en témoignent leur nette défaite à Jean Dauger avant la mini trêve hivernale, face à Bayonne (8-35, 5ème journée), leur victoire étriquée face à Brive (23-19) lors d’un match polémique (mêlées simulées par les Brivistes), leur prestation peu convaincante à Aguiléra face au BO (8-21) et enfin leur dernier match enfin solide, face à Montauban, à domicile (23-3).

Cet encéphalogramme assez plat contraste assez nettement avec les prestations enregistrées en H Cup, où placée dans une poule abordable (London Irish, Newport et Trévise), l’USAP a parfaitement tenu son rang et s’est qualifiée pour les ¼ de finale, en position de meilleur 2nd, ¼ de finale où le club retrouvera sur son chemin les Irish... Cette compétition a permis aux joueurs de se libérer partiellement avec des sorties convaincantes à Londres (où seul l’arbitrage catastrophique du néo-retraité Changleng les a privés d’une victoire méritée) ou à Newport pour le compte de la dernière journée des phases de poule. Sortie de l’ « euphorie » européenne, l’USAP doit à nouveau faire face à la dure réalité du championnat domestique et engranger sinon de la confiance, du moins des points au classement. Car, si les Catalans lorgnent toujours vers le haut de ce classement, une défaite samedi occulterait en partie leurs chances d’accession aux ½ finales et les verrait s’approcher dangereusement de la zone rouge, le 1er relégable, Dax, n’étant qu’à 4 points à l’aune de cette 9ème journée. Autant dire que c’est à une équipe avec le couteau sous la gorge que l’ASM va devoir faire face samedi. Les Jaunards sont prévenus : l’USAP a la pression et a beaucoup plus à perdre que l’ASM sur ce match.

De notre côté, le mois de janvier a été entaché d’une sortie en partie ratée à Castres où le point de bonus défensif glané n’a pas permis d’évacuer la déception dune défaite qui n’aurait jamais dû être. Le tir a été en partie rectifié face au BO dimanche soir au PDSMM, avec une victoire aussi courte qu’importante sur le score de 12-9. Cette victoire permet au club de se maintenir à la 2nde place du classement à distance respectable du leader toulousain et 7 points devant le 5ème, Montauban (qui viendra visiter nos installations lors de la 11ème journée). Le match de dimanche a en outre permis de montrer que l’absence des sélectionnés est pour le moment bien gérée et que l’ASM, même amputée reste bien difficile à manœuvrer. Autre point positif de ce début d’année : la défense semble bien en place et ne serait cet essai en contre inscrit par le Munster, en H Cup, l’ASM n’a encaissé aucun autre essai en 5 matchs consécutifs, preuve d’un secteur bien travaillé.

Le jeu et les joueurs

L’USAP doit faire face à une épidémie de blessures avec en vrac Freshwater, Ladhuie, Pulu, Olibeau, Burger, Le Corvec, Vaki, Tonita, Rosalen, Meyer, Naulu, Martin Aramburu, ... et à quelques sélections dont le club se serait peut-être passé : Mas et Marty appelés en EdF pour palier aux blessures de Poux et Fritz ; Hines et Cusiter pour l’Ecosse.

Cette cascade de blessures a forcé le staff à lancer de jeunes éléments dans le grand bain et force est de constater qu’ils n’ont pas déçù. Ainsi, le grand public a-t-il pu découvrir de jeunes talents comme le 3ème ligne Pérez, ou les plus aguerris Planté et Porical. La formation catalane semble d’ailleurs très au point, avec en chef de meute le très prometteur Guirado au talonnage, qui a ni plus ni moins poussé sur la touche les Tincu et autre Ladhuie.

Côté recrutement, l’USAP a été active avec un nouveau staff (Jacques Brunel prenant les rênes de l’équipe 1ère avec comme assistants Franck Azéma, ex-asémiste et déjà en place la saison dernière et l’ancien capitaine et fraîchement retraité Bernard Goutta), et de nouvelles têtes comme notamment le champion du monde Percy Montgomery, le Briviste, champion du monde -21 ans, Damien Chouly, les Narbonnais Candelon et Rosalen, le polyvalent 2ème ou 3ème ligne Britz, les Albigeois Ladhuie et Pulu en 1ère ligne ou encore le surpuissant Tuilagi en n°8, arrivé dans les valises du nouveau président du club, Paul Goze...

Car l’USAP ne s’est pas offert le luxe de s’éviter une crise à l’intersaison, avec en point d’orgue, la démission (la 2nde...) de Marcel Dagrenat au profit de son concurrent Paul Goze et l’arrivée tardive de Jacques Brunel aux affaires, après la Coupe du Monde, certainement pas étrangère au retard à l’allumage du club cette saison.

Côté points positifs, certaines recrues ont indéniablement apporté un plus au collectif catalan. Ainsi, la puissance de Tuilagi, associée à l’abattage de Chouly repositionné sur l’aile de la 3ème ligne, fait pour le moment des étincelles. L’apport de Montgomery, s’il n’est pas encore décisif reste important, notamment en matière de tirs au but.

La déception provient pour le moment des prestations des 2 ex-Narbonnais Candelon et Rosalen, semblant tarder à trouver leurs marques au sein du collectif. Ainsi Candelon semble nettement en retrait dans la hiérarchie des ailiers, avec notamment une dernière sortie face au BO indigne de l’ancien meilleur marqueur de notre championnat. Rosalen, blessé a pour le moment laissé la place à Nicolas Laharrague, de retour de blessure. Rien ne dit que les choses soient figées mais un prochain retour du Narbonnais n’est pas certain, tant Montgomery semble donner satisfaction dans le jeu au pied.

L’equipe possible de l’USAP

Freshwater - Guirado - Pulu
Alvarez Kairelis - Britz
Chouly - Tuilagi - Pérez
Durand - Laharrague
Planté - Grandclaude - Hume - Manas
Montgomery

De notre côté, les absents de dimanche feront toujours défaut samedi (excepté le retour de Shvelidze). Aucun blessé n’étant à déplorer, il semble probable que le groupe soit en grande partie identique à celui ayant affronté le BO.

Sur le plan du jeu, le match de dimanche a démontré le poids des absences, notamment en 3ème ligne et sur les ailes. Face à la meilleure défense du championnat, notre jeu d’attaque s’est résumé à un stérile essuie-glace et le manque d’alternance n’a pas permis de créer des brèches dans l’édifice basque. Toutefois, la défense catalane, même très au point, ne semble pas au niveau de celle du BO.

S’ils vont certainement chercher à nous contrer sur nos points forts et s’inspirer de la défense biarrote, ce sera à nous de nous adapter en gardant cette idée dans la tête : les Catalans auront la pression sur un match à absolument gagner. Si les joueurs montferrandais arrivent à faire douter leurs adversaires assez longtemps, une partie du travail sera réalisée. Le match sera très dur et certainement très physique, notamment au ras des regroupements ou à l’intérieur du 10 où les Catalans ne manqueront pas de tester notre 3ème ligne de « remplacement » (on risque également de voir des départs de Tuilagi sur mêlée dans la zone de James). Si notre 5 de devant réédite sa performance de dimanche et colle la 3ème ligne sang et or au paquet, l’USAP perdra sa principale rampe de lancement. A noter qu’avec l’absence de Hines, l’USAP perd son principal preneur en touche et un vrai leader.

Il faudra en outre un James en forme dans une enceinte sujette à des vents forts. Là encore, l’adaptation sera importante. Un bon résultat en terre catalane équivaudrait à un vrai joker. Réponse samedi.

L’équipe possible de l’ASM

Emmanuelli - Ledesma - Scelzo
Privat - Samson (ou Cudmore)
Etien - Broomhall - Cudmore (ou Alexandre)
Mignoni - James
Esterhuizen - Baï - Joubert - Delasau
Baby

R : Domingo - Lo Zupone - Vigouroux - Alexandre (ou Samson) - Pic - Nalaga - Garcia

par l’Exil


darkminimouf | 2008.02.05 @ 16:09 retour au début de la page


site statistics