LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo europe

ASM 18 - 24 Toulon : un air de déjà vu

L'ASM a perdu logiquement face au RCT en finale de la Coupe d'Europe suite à un match où ils n'auront réellement rivalisé (en tout cas physiquement) que pendant 20 minutes. Et pourtant! Nos "Jaunards" luttaient encore pour remporter le titre en toute fin de match et n'étaient pas si loin de l'en-but des toulonnais. Mais une victoire auraient été un hold-up (dont on se serait pourtant contenté).

Privés de James (blessé à l'échauffement), les auvergnats ont bien débuté le match, dominant les première minutes sans partage, mais n'ont que peu marqué et il a fallu attendre un contre de Parra pour que Fofana puisse battre la défense de Toulon. Cet essai sonnait le glas de la domination des "Jaune et Bleu". Toulon accélérait et Clermont avait beaucoup de mal à stopper les champions en titre. Les Auvergnats dont les statistiques de plaquages étaient jusque là impressionnantes en Coupe d'Europe (89% de plaquages réussis) étaient bien moins performants dans ce secteur (78%) face aux rouge et noir. Et même lorsque les défenseurs ne se loupaient pas les varois profitaient d'une puissance bien supérieur pour avancer à l'impact. Lee, le plus perforant habituellement du côté clermontois, et Kayser étaient refoulés sans ménagement.

Mais l'ASM était encore devant juste avant la mi-temps. Mais Abendanon, dont il ne faudra pas juste se rappeler son très bel essai en seconde période, rendait un ballon qu'il aurait du sortir. L'erreur était payée cash et c'est Bastareaud qui aplatissait un essai transformé par Halfpenny. 11 à 16 à la pause.

La conquête clermontoise loin d'être souveraine était plusieurs fois pénalisée. L'ASM a perdu plusieurs touches et fut sanctionnée pour sa défense sur plusieurs mauls adverses. Les clermontois n'avaient pas besoin de la pénalité qui allait donner 8 points d'avance au toulonnais. Nakaitaci se ratait en couverture sur un ballon pas si compliqué et concédait une touche, mais dans un geste de dépit balançait le ballon et empêchait donc les toulonnais de jouer vite.

Mais l'ASM ne sombrait pas. Habana dans ses 22 ratait totalement son dégagement. Abendanon relançait tapait par-dessus récupérait le ballon avant d'aplatir sans opposition un essai qui allait être transformé par Lopez. (18-19). La place de Jaude se réveillait, le prix du billet était presque oublié par les courageux supporters partis soutenir l'équipe.

Mais Toulon continuait d'accélérer et était à deux doigts de marquer un essai (justement refusé). L'ASM allait dans les 22 mètres adverses, mais perdait trop vite le ballon. C'est Mitchell qui, après avoir évité un premier plaquage, se faufilait entre les défenseurs clermontois (adeptes du "air plaquage") et marquait l'essai du quasi KO. Celui-ci n'était pas transformé 18-24.

L'ASM poussait, les remplaçants rentrés en jeux amenaient de la fraicheur et de la folie à l'image de Bardy (dans le bon sens du terme - on vous voit déjà sourire derrière votre écran) et de Delany qui perçaient la défense du champion toulonnais. Mais les clermontois étaient repris et/ou manquaient de soutien.

L'ASM obtenait une pénalité dans les toutes dernières minutes, mais la pénaltouche n'était pas trouvée et il fallait remonter tout le terrain. C'est pourtant ce que firent les clermontois, montrant une abnégation notable, mais un dernier mauvais choix mis fin au derniers espoirs des auvergnats. Lopez tentait une passe au pied sur l'aile d'Habana synonyme de KO dans un sens comme dans l'autre, mais celui-ci vigilant captait le ballon et allait en touche.

L'ASM continu d'entretenir sa triste légende. Treize finales perdues par l'ASM entre l'Europe et le championnat. Comme un air de déjà-vu... La faute à une équipe toulonnaise digne de son statut de favoris et qui fut au dessus physiquement de son adversaire. La prestation des hommes de Franck Azéma fut bien éloignée de ce que l'on avait l'habitude de voir en Coupe d'Europe. On notera tout de même l'abnégation de nos joueurs.

Et maintenant?

publié le dimanche 03 mai 2015 à 08h18 par NicolasTheRock

10 Commentaires

  1. Avatar

    Comme rappelé dans cet excellent article, cette défaite ne doit rien à une quelconque malédiction ou à la fatalité en général, Toulon était plus fort et s'est logiquement imposé face à une formation clermontoise qui a d'une part offert 10 points à son adversaire du jour (via Abendanon et Nakaitaci) qui n'en avait nul besoin et d'autre part a eu bien du mal excepté au début et en fin de match à rivaliser avec l'armada toulonnaise, qu'on se le dise, présenter l'ASM comme l'égal de TOULON est une vaste blague télévisuelle savamment entretenue par des médias toujours en quête d'audimat (ils font le même coup au foot en essayant de faire passer Lyon ou Marseille comme les alter égos du P.S.G. jusqu'à ce que parvenu environ au 2/3 du championnat la vérité sportive et surtout financière se dévoile sous les sunlights médiatiques).
    Il faut savoir qui on est et quels sont les moyens réels dont dispose notre club pour lutter à armes égales avec un tel adversaire qui contourne allègrement les règles du salary cap par un système de primes alimenté soit disant par le merchandising et la vente de produits dérivés (mon oeil) ce qui leur permet d'attirer dans ses filets de très gros poissons du rugby mondial qu'il serait fastidieux d'énumérer ici puisque tout le monde les connait, la question que je pose à travers ce post est la suivante : ne serait- il pas temps à l'heure ou une grande majorité des clubs de top 14 sont surendettés de poser la règle une fois pour toute sans hypocrisie ni faux semblant soit l'on adopte une solution ultra libérale comme au foot soit l'on se souvient des valeurs que ce sport est censé véhiculer depuis des décennies et l'on essaye de sauver ce qui peut encore l'être sur le plan éthique et sportif en permettant (et je ne parle pas ici de l'A.S.M. qui reste un club riche) à des clubs historiques du rugby français de se maintenir dans l'élite car pour moi des victoires obtenues en crabos et en gaudermen en disent souvent plus long sur l'ADN et la vitalité d'un club que tous les boucliers et coupes d'europe obtenus à l'arrache à grands coups de millions dont la provenance reste à définir.

  2. Avatar

    "un seul être vous manque et tout est dépeuplé"cette formule on peut l'appliquer à la blessure de BJ qui aurait pu sur son niveau des quarts ou des demis faire basculer le match en notre faveur.En promenant " les vieux de toulon" au quatre coins du terrains la donne changée complètement.Le problème pour moi c'est que Lopez peut faire un 13 ou un 15 mais pas un 10 et surtout au niveau international.

  3. Avatar
    le muler blanc le 06 mai 2015 à 07:58

    pour moi kaser donne 9 points sur des fautes de debutant dans les 22,moi coche je l,aurrais sortie;plus nakaitaci plus abendanon ce la et énorme
    les joueurs on meme pas eu le respect pour l,homme qui les a fait connaitre
    en leur offrent un beau stade voir(MONSIEUR FRANCOIS MICHELIN)la honte pour nous supportaire ;;pour moi et beaucoup d,autre la licience et a la poubelle,,,fini de gaspiller mon argent pour des joueurs qui ce dorme sur le terrain:::les départs son bon::ASM et championne d,europe pour ces défaites;
    c,est la plus grosse equipe du chanpionnat qui a le moins de coupes::allez salut il me reste la tele sa reviendra moins chere

  4. Avatar

    beaucoup d'amertume dans les propos ci dessus, pour gagner des titres il faut aller en finale, c'a on sait faire !!!!!!!!mais pour les gagner il faut jouer ces derniers matchs sur un autre mode, Pragmatiques et basique! il ne faut plus être beau mais efficace, plus de sautée ( Leinster qui perd la demi avec une sautée ) des passes simples, plus de chistéras mais des passes a plat ou après contacts si on en est capable!
    peu de combinaisons hazardeuses mais des groupés pénétrants pas esthétique mais souvent synonymes de points ( faute de Kaisers) des passages par le sol pour faire commettre des fautes ( Kaiser) des chandelles ennuyeuses mais qui font déjouer les plus adroit ( Naketaci )
    Toulon et toulouse connaissent ce jeu qui laisse une impression d'équipe pas brillante mais qui au final gagne le match !
    M Giteau a voulu faire une dernière passe en schistéra pour A Williams , juste après l'essai de l'ASM et envoi le ballon en touche, la seule fois ou Toulon n'a pas jouer simple !!!!

  5. Avatar

    Ce que je ne comprends pas c'est comment on a pu être aussi fatigué alors que tous les joueurs ont eu une semaine de repos. Le pire c'est que Chouly, qui a beaucoup joué à Castres, a été l'un des joueurs les plus résistants physiquement. Pendant ce temps, les Zirak, Kayser, Debaty et autres étaient vite cuits.
    Sinon, n'y a-t-il personne dans cette équipe pour donner un fil conducteur et éviter les relances stupides au-delà de la 40ème ou bien dire à tout le monde de ne pas se débarrasser du ballon au pied????
    Enfin, si certains remplaçants ont été bons, il faut signaler que sur les 6 plaquages manqués face à Mitchell, 5 le sont par des remplaçants (Rougerie, Domingo, Bardy, ulugia et Rado).

    Au final, seuls Chouly et Fofana ont été au niveau.
    Debaty, Kayser, Zirak, Lee, Nakaitaci et Nalaga (transparent!!!) étaient aux fraises.
    Les autres ont été moyens, alternant le bon et le très mauvais.
    Il est inquiétant de voir que le meilleur joueur clermontois de la rencontre est.... Delany!!!!

  6. Avatar

    cette finale encore perdue amène forcément son convoi de déception qui s'allonge au fil des saisons gâchées
    l"ASM oublie que la saison ne se termine pas au 30 avril
    a force de soutenir cette équipe et de croire en elle on oublie qu une grande équipe c est celle qui remporte des titres
    Là on va encore trouver milles explications alors qu une seule suffit, à savoir:
    " les auvergnats trouvent toujours plus forts qu"eux sans jamais rien changer"
    c est cela qui est agaçant !!!!!!
    les clermontois ont été d une faiblesse coupable dans tous les compartiments du jeu
    ils se battent eux-mimes
    Nakaitaci et Abendanon ont été les fossoyeurs de l équipe alors qu'en temps normal ils affirment leur qualité de jeu !!!
    pourquoi le pack a reculer en permanence ?
    pourquoi,les arrières n'ont jamais fait la différence ?
    pourquoi la charnière n a été capable que de rendre le ballon au pied systématiquement?
    Pourquoi quand la sirène retentit et que l on est dominé on joue encore plutôt que de mettre la balle en touche ?
    trop c est trop ...............Ce n est plus une remise en question qu il faut
    Clermont s est cru invincible pour finalement perdre ENCORE ET TOUJOURS en finale
    marre marre de cette équipe de LOOSERS oui des LOOSERS
    chaque année c est une déception qui s"empile a celle de l année d avant
    l amour propre est il auvergnat ? j en doute
    et je ne parle même pas de la suite en top 14
    je regarderai ailleurs pour ne pas être honteux

  7. Avatar
    garridoisnotspain le 06 mai 2015 à 14:36

    Et ça continue encore et encore, c'est que le début d'accord d'accord (????).
    Cette année je suis quand même moins déçu qu'il y a 2 ans, vu que, sur ce match, il n'ont pas mérité la victoire...
    Et pour le top 14, encore la honte?

  8. Avatar

    Tristesse et colère pour moi qui était à Jaude ! très dèçu du comportement, une finale est faite pour se sublimer et finir le match sans regret; c'est ça être professionnel ! après bravo à Toulon, on aime où on aime pas mais ils sont forts et ils amassent les titres. Je continue de supporter l'asm mais cette énième défaite en finale fait très très mal !

  9. Avatar

    Salut à tous.
    Pour moi, Toulon était prenable et ne m'a pas impressionné plus que sur certains matches précédents.
    Les varois ont juste joué avec lucidité et pragmatisme, ce que n'ont pas fait nos jaunes'art.
    Quand on a en face de soi une équipe qui fait zéro erreur, il ne faut pas en faire, c'est simplement cela.
    Le naufrage est collectif puisque l'émulsion n'a pas prise.
    La seule excuse que l'on pourrait concéder est que la stratégie d'avant match bousculée du fait du forfait de dernière minute de Brock a certainement impacté sur le cours des choses.
    On peut aussi penser que Bardy aurait pu démarrer à la place de Lee tout comme Rado à la place de Parra mais personne ne pourra nous dire si ça aurait changé les choses.
    Pauvre Franck qui avait tout misé sur cette compétition...
    Je suis impatient de voir la compo pour le match au stade des Alpes 🙂

Ajouter un commentaire, un avis

Abonnez-vous aux news...

48