LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo news

ASM-USAP : Histoire d'une rivalité de plus en plus houleuse

Tout débute lors de la finale 2009 où l'USAP de Jacques Brunel décide ouvertement de muscler hors des règles autorisées, la finale (remportée sans discussion): un contrat sur Scelzo mis hors match dès la 1ère mêlée, plusieurs gestes déplacés le tout sans réaction de l'ASM...et de l'arbitre Mr Matheu!

Les 2 oppositions de saison régulière qui suivent sont tout autant musclés: multiples altercations à Aimé Giral où Cudmore est expulsé et Tchale Watchou suspendu peu de temps après, un match retour tout aussi houleux où Le Corvec est suspecté de fourchette...avant d'être blanchi...par le 2e ligne canadien (le catalan écopera tout de même d'une lourde peine).

La finale 2010 est l'une des plus heurtées de l'ère professionnelle, avec de multiples accrochages, un coup de pied de Privat sur la tête de Planté (qui lui vaudra 30 jours de suspension), et un coup de genou inacceptable de Le Corvec...sur Cudmore surement pour le remercier de son blanchissage quelques semaines auparavant.

Le match aller de cette sasion part sur de bonnes bases. Le public catalan, dont la minorité fait preuve d'une incivilité qui ne se voit que dans ce coin de France, montre le mauvais exemple. Et sur le terrain, la tension est palpable jusqu'à la 70e minute où Vilaceca prend la tête de Privat pour un paillasson et est expulsé.

Le match d'hier soir a été à la hauteur des précédents: Tuilagi coup de coude volontaire sur Rougerie et Cudmore trop heureux de retrouver son ami, Le Corvec, lui rappelle de son poing fermé les bons souvenirs du passé. Le Canadien devrait être une fois de plus sanctionné.

S'en suit une joute verbale Rougerie-Brunel dont les récriminations ne peuvent que faire doucement rire...jaune. Cudmore comparaîtra bien le 19 janvier et est écarté des terrains en préventif. Tuilagi n'a pas été cité. L'affaire n'est pas terminée et atteint des sommets jusque là (heureusement) jamais atteints. Après Brunel à la fin du match, Jean Marc Lhermet réagit à son tour suivi de près par Paul Goze jamais avar de bons mots. On retiendra notamment la phrase :

Depuis, Clermont se complaît à remuer ciel et terre avec une mauvaise foi vichyste

Phrase bien trouvée qui ne manquera pas de montrer le bon esprit du président Catalan..

Jusqu'où ira t'on? Il serait bienvenu de calmer le jeu de chaque côté, les joueurs et leurs dirigeants des deux camps devraient mettre de l'eau dans leur vin. La LNR, elle aussi, devrait revoir sa politique puisque ses "actions" n'ont jusque là servi à rien. La rivalité entre catalans et auvergnats doit rester sur le terrain et doit respecter les valeurs de ce sport.

normal_2010-12-29_ASM_vs_USAP_81

Le texte ci dessus est essentiellement de Julien, merci à lui.Pour en savoir plus, vous pouvez lire le très bon article de 20 minutes

publié le vendredi 31 décembre 2010 à 12h46 par NicolasTheRock

2 Commentaires

  1. Avatar

    Je viens de lire les propos du président de l'USAP, indignes d'un président !!!
    Il faur savoir "raison garder". Jean-Marc Lhermet souhaite juste de l'équité dans les décisions de la LNR. Le rugby doit retrouver ces valeurs présentes tous les week-end dans les stades.

    JEFF

      
  2. Avatar

    Oui, il serait temps que cela cesse, dans l'intérêt des 2 clubs et surtout du rugby, qui est sali par cette affaire.

    Je signalerais aussi que 2 clubs ont le droit d'être en désaccord mais que cela n'autorise pas les gens (responsables qui plus est) de se laisser aller à des propos dignes du Front NATIONAL.

    La différence entre Clermont et Perpignan aujourd'hui??? Jean-Marc Lhermet est resté respectueux dans ses propos alors que Paul Goze s'est comporté en dirigeant d'un club de foot, sport où le respect est passé aux oubliettes.

    J'espère que la LNR convoquera les 2 clubs, sanctionnera Goze pour ses propos, Cudmore pour son coup de poing et Tuilagi pour son geste inadmissible.

      

Abonnez-vous aux news...

57