LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo top14

Biarritz 19 - 26 ASM : Une victoire pour aborder les barrages sur une bonne dynamique

normal_2008-09-27_ASM_vs_Biarritz_080Les esprits chagrins parleront d'une victoire à la Pyrrhus avec les blessures de Mario Ledesma et Morgan Parra juste avant les phases finales, nous nous retiendrons l'envie des jaunards de ramener une victoire dans un contexte difficile (les blessures donc, mais aussi 3 cartons jaunes et plus de talonneur sur le terrain pendant plus de 20 minutes). Il faut également relever le retour en grande forme de Napolioni Nalaga juste avant les phase finales avec deux essais lors du match. Maintenant place au Racing Metro dans deux semaines au Parc des Sports Marcel Michelin.

normal_2008-09-27_ASM_vs_Biarritz_059Résumé du match:

Le début de match était à l'avantage des Biarrots. Sur une offensive des Basques, la défense auvergnate parvenait à arracher le ballon, mais le turnover profitait finalement à Traille qui s'infiltrait dans les 15 mètres montferrandais. L'ASM subissait pendant les 5 premières minutes et Traille (encore lui, et auteur d'une bonne prestation ce samedi) claquait un drop qui venait convertir la domination rouge et blanche (4ème). Mais les Clermontois revenaient immédiatement mettre la pression dans le camp adverse et égalisaient sur une pénalité tapée par Parra, de 45m, après concertation avec B. James (6ème). Un peu moins de 10 minutes plus tard, l'ASM se retrouvait à quelques mètres de l'en-but biarrot et Mr Raynal - l'arbitre de ce match - sanctionnait une faute basque. D'une petite vingtaine de mètres, face aux poteaux, B. James donnait l'avantage à son équipe (14ème). Cependant, sur le renvoi qui suivit, les Montferrandais cafouillèrent le ballon, et après une bonne séquence, l'arbitre accorda une pénalité que Yachvili se fit un plaisir de convertir : 6-6 après 16 minutes de jeu. Les équipes alternaient les périodes de domination, mais c'est l'ASM qui allait marquer le premier essai du match sur une très belle action. Canale perçait le rideau rouge et blanc au centre du terrain sur une trentaine de mètres, il bénéficiait du beau soutien de Bonnaire qui allait au sol. La libération de balle était rapide, Parra alertait James qui transmettait à Joubert. Le second centre trouvait Rougerie qui éliminait Ngwenya sur un crochet, l'arrière du jour fixait bien les défenseurs avant de transmettre le ballon à Nalaga en bout de ligne, qui filait aplatir entre les poteaux. Bel essai transformé par James (22ème). A noter que l'arbitre avait demandé la vidéo pour être certain que la dernière passe n'était pas en-avant...L'ASM menait 13/6 sans qu'il n'y ait vraiment à y redire. Mais moins de 10 minutes plus tard, sur une belle percée biarrote, Canale fut accusé de retenir un soutien par le maillot (ah bon ?) et il écopa d'un carton jaune (30ème) : l'ASM allait jouer à 14 jusqu'à la mi-temps. Mais les Jaunards firent mieux que limiter les dégats, et allèrent jouer dans le camp des Basques. Sur une mélée introduction rouge, face aux poteaux, la mélée auvergnate mit ses adversaires au supplice. Faure et Scelzo, de retour de blessure, fesaient mieux que de la figuration. A la 39ème et en infériorité numérique, James passait ainsi 3 nouveaux points. A la mi-temps, l'ASM mènait 16 à 6.

normal_2008-09-27_ASM_vs_Biarritz_071

Les motifs de satisfaction à la mi-temps étaient nombreux : la domination des avants étaient incontestable, Faure et Scelzo étaient au niveau, l'entente de Parra et James sur les pénalités faisait plaisir à voir, les lignes arrières étaient également productives. Il fallait absolument garder ce rythme là au retour des vestiaires. Le BO ayant une demi-finale de HCup le samedi suivant, allaient-ils faire le forcing pour rattraper leur retard, ou laisseraient-ils filer pour se préserver ? On allait vite en avoir la réponse.

Un seul changement fut à observer à la mi-temps côté montferrandais : Zirakashvili entrait en lieu et place de Scelzo, très bon pour son retour à la compétition. Le début de seconde mi-temps fut catastrophique pour les Jaune et Bleu : dès les premières minutes, la défense de l'ASM se fait transpercer. Yachvili passait une pénalité pour se rapprocher à un essai transformé (44è). Essai transformé qui intervint 2 minutes plus tard seulement : après une belle séquence de ses avants, Yachvili trouvait un petit coin pour aplatir le ballon dans l'en-but auvergnat puis transformait lui-même son essai. 16 partout à la 56ème, et tous les efforts d'un mi-temps anéantis en moins de 10 minutes. Les Jaunards allaient accuser le coup ? Les Biarrots allaient-ils se sentir pousser des ailes ? Plusieurs changements étaient opérés côté auvergnat avec les entrées de Domingo, Ledesma et Jacquet pour remplacer respectivement Faure, Wepener et Privat. Ce roulement fut perturbé par la blessure de Super Mario Ledesma aux alentours de la 55ème minute : les images laissaient alors penser à une hyper-extension du genou gauche. Le talonneur argentin était contraint de sortir (sous les applaudissements d'Aguiléra) et Faure faisait son retour au poste de... talonneur. Et ça n'allait pas s'arranger puisque 3 minutes plus tard, le pilier montferrandais était exclu pour jeu dangereux : à la 60ème, l'ASM se retrouvait à 14 pour la seconde fois du mach. Mais décidément, les Jaunards ont de gros ressources mentales cette année, et en infériorité numérique, appliqués en défense, ils allaient profiter des fautes du Biarritz Olympique... A la 63ème minute (nombre ô combien symbolique s'il en est), Ngwenya semblait se faufiler dans un intervalle, mais grâce à un beau placage de Canale, le premier cité échappa le ballon. Napolioni Nalaga s'en empara alors, fit goûter son raffût à Peyrelongue et au terme du course de 60 mètres, allait planter son second essai du match, en contre cette fois-ci. James se faisait un plaisir de transformer et l'ASM reprenait ses distances en menant 23 à 16 (64è). Le BO décidait de ne pas abdiquer sur ces terres, et 5 minutes plus tard, Yachvili réduisait la marque sur pénalité à la 69ème. On assitait alors à un changement peu commun : Senio faisait son entrée à la place de ... Vermeulen, et l'ASM se retrouvait donc avec Senio, Parra et James en même temps sur le terrain (et ce jusqu'à la fin du match). Il nous a semblé que le demi de mélée néo-zélandais a occupé le poste de n°6 et que Bonnaire était alors passé n°8. Alors que leBO se faisait menaçant, l'ASM restait solide et après une incursion dans le camp biarrot Mr Raynal accorda une pénalité à 45m à droite des poteaux. Morgan Parra s'avança et convertit cette pénalité d'une superbe coup de pied : de nouveau 7 points d'avance à 6 minutes du terme. Les Basques effectuèrent alors leur baroud d'honneur et tentèrent de faire craquer la défense auvergnate. C'est Loïc Jacquet qui se sacrifia en empêchant les Biarrots de profiter d'un coup france rapidement joué et il écopa ainsi du 3ème carton jaune de la partie. Le BO tentait de faire craquer la mélée auvergnate à 8 contre 7 mais  l'ASM ne craqua pas, et après un dernier ballon volé par Domingo, l'arbitre siffla la fin du match. Score final en faveur de l'ASM : 26 à 19.

Les Jaunards ont réalisé une véritable performance pour venir à bout de ces Biarrots, qui au final, n'ont pas lâché ce match. On remarquera que l'ASM n'aura été mené que pendant 2 petites minutes, comme quoi la domination montferrandais n'est pas discutable. Ceci dit, cette victoire n'offre pas la 2de place tant désirée à l'ASM, Toulon s'étant imposé dans le même temps à Brive. Certains diront que cette victoire en terre basque n'aura servi à rien sinon à voir se blesser Ledesma (la blessure de Parra en fin de match n'étant pas si grave selon l'intéressé). Pourtant, elle permet au groupe tout entier d'avoir une bonne dynamique et d'aborder les prochaines échéances avec quelques certitudes :
- le paquet d'avants est au-dessus du lot;
- les retours de Faure et Scelzo se sont très bien passés;
- les lignes arrières sont en forme;
- l'entente Parra/James fonctionne parfaitement semble-t-il (0 échec aujourd'hui);
- James très bon dans l'animation : être déchargé, en partie, des responsabilités du but semble avoir un effet bénéfique pour le demi d'ouverture;
- Nalaga semble revenir en pleine forme au bon moment;
- etc...

Evolution du score : 3-0, 3-3, 3-6, 6-6, 6-11, 6-13, 6-16, 9-16, 14-16, 16-16, 16-21, 16-23, 19-23, 19-26

Les points :
- BO : 1 drop de Traille ; 3 pénalités, 1 essai et 1 transformation de Yachvili
- ASM : 2 essais de Nalaga ; 2 pénalités et 2 transformations de James ; 2 pénalités de Parra

Cartons :
- ASM : 3 cartons jaunes pour Canale (29è), Faure (60è) et Jacquet (77è)

Rendez-vous dans 2 semaines pour le barrage à domicile face au Racing.

publié le samedi 24 avril 2010 à 19h15 par NicolasTheRock

4 Commentaires

  1. Avatar
    volvictoujours le 25 avril 2010 à 08:35

    oui, et sans Ledesma l'ASM n'est pas la même, faute aussi d'avoir donné suffisamment de temps de jeu à Wepener ces derniers temps. Je pense toutefois qu'il s'agit d'un solide 1ère ligne, capable de tenir la mêlée et d'avancer à l'impact. Et puis on peut faire passer Domingo au talon en fin de match, en faisant entrer Faure à gauche! en tout cas, je souhaite bon courage à Mario, à qui nous devons tant, et qui doit vivre une immense frustration. Bravo à tous pour cette victoire (si nous n'avions pas laissé échapper des bonus défensifs bêtement à l'extérieur...) et je nous souhaite autant d'envie pour le quart au Michelin: allez les Jaune et Bleu!

  2. Avatar

    Comme quoi la concurrence à du bon pour nalaga mais regret de ne pas voir russel. Les joueurs vont pouvoir souffler et malgré tout c'est pas si mal de rester dans la compétition pour le rythme.
    Pour mario, il avait dit en interview avant le match qu'il était fatigué et maintenant on voit tristement le résultat. Wepener doit travailler ses lancers sinon il s'en sort bien (il faut dire que le pack est solide).
    Maintenant je suis impressionné par toulon même si je n'aime pas ce club. A voir
    Le verdict dans quelques semaines mais je vois bien perpignan malgré mon coeur pour clermont.

  3. Avatar

    Bonne analyse de Philippe. Concernant Toulon, avez-vous entendu l'interview de Boudjelal à Stade 2 ?
    Ce monsieur ne correspond pas pour moi à l'esprit rugby, on sent qu'il est là pour réaliser des objectifs pour son club et le reste, il s'en tape.
    Quand on lui demande s'il serait content de rejoindre la grande famille du rugby, il répond: "je m'en fous !"
    Quand on lui demande quel club il préfèrerait rencontrer en demi (Racing ou Clermont), il répond: "Racing pour l'équitée kilométrique.
    Bon esprit non ?
    Il ne serait même pas excité à l'idée de rencontrer l'ASM pour le côté challenge.
    En clair, notre destin est de nouveau dans nos mains.
    Allez les jaunes !

Ajouter un commentaire, un avis

Abonnez-vous aux news...

57