LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo asm

C’est grave docteur?

"C'est grave docteur ? Peut-être oui, mais on a sûrement un remède". Si les mots employés peuvent paraître exagérés vue l'actualité dominée par l'avancée du coronavirus "2019-nCoV" dans le monde, l'ASM quand on y réfléchit semble effectivement bien malade. Quels sont les symptômes ? Quels remèdes existe-t-il pour ne pas faire une rechute du style 2017/2018? 

1. Une équipe apathique en Top 14

L'équipe ne semble être que l'ombre d'elle-même dans notre championnat domestique. Avec plusieurs roustes à l'extérieur (presque tous les gros qu'elle a joué), aucun bonus pris en 14 rencontres (triste record absolu en la matière) et des entames de matchs catastrophiques, le fait que les jaunards soient toujours au contact des 6 premières places tient du miracle.

Comment expliquer les entames, les résultats mitigés et l'absence de bonus ? Certains avancent un problème mental. C'est bien possible, ce ne serait pas une première. L'équipe alignée est pourtant compétitive sur le papier, le problème pourrai donc venir d'ailleurs... La fatigue physique et mentale suite à une saison pleine? Pourquoi cette asthénie alors que cela n'était pas le cas sous l'aire Cotter lorsque l'équipe enchaînait plusieurs finales de Top 14 ? Le faible roulement de l'effectif en partie (seulement) dû aux nombreuses blessures participe à cette impression de joueurs rincés.

Camille Lopez : ""Cela va faire du bien de couper car j’en ai ras la casquette du rugby, je parle pour moi. Les vacances, cela fait un moment que nous les attendions. "

Source Rugbyrama

Cette impression faisait consensus dans les travées du Michelin samedi, notamment pour la charnière clermontoise qui grinçait comme rarement.

De plus, le manque de temps de jeux de certains joueurs pourtant disponibles, on citera notamment, MC Intyre, Laidlaw, Grosso, Betham, Tadjer ou TNW, ne les met pas dans les meilleurs dispositions pour leurs futures entrées. Attention, nous ne disons pas qu'ils sont meilleurs à leur postes que ceux qu'ils remplacent (quand seulement ils le font avant la 75ème), mais ils pourraient apporter de la fraicheur et préserver certains joueurs qui ont bien besoin de se régénérer. Le coaching gagnant face au Stade Français semble aller dans ce sens.

Conséquence plus ou moins directe des points évoqués ci-dessus, beaucoup se demandent où est passé le jeu de l'ASM. L'attaque de l'équipe (quand les ballons sont joués), sa défense, notamment sur les groupés pénétrants sont les grands sujets de préoccupations des observateurs plus ou moins expert.

2. De nombreux blessés

Comme lors la saison 2017/2018, l'infirmerie clermontoise est bien remplie. Sans une communication claire du club, on pouvait tout de même compter bien plus de 10 blessés, dont 1 dont la saison est terminée avant le match face au Stade Français. Les postes de 2ème et de 3ème ligne ont été les plus touchés. La bonne nouvelle réside dans le fait que la plupart des blessés devraient reprendre assez rapidement.

3. Un public de spectateurs plus que de supporters?

La "Yellow Army" si impressionnante à Dublin en 2010 est en déroute. Son "général" a disparu. Parti en vacances avec son agence de voyage, l'injoignable Interclubs? Les travées du "Michelin" n'ont accueillies que 15000 spectateurs samedi. Le Coronavirus ? Non bien sûr, des spectateurs qui préfèrent voir leur match derrière leur écran. Comment en est-on arrivé là? Comment améliorer les choses? Spectateurs, speaker, associations, ... nous sommes tous fautifs.

Les quelques initiatives proposées par quelques supporters cette saison (on prendra comme exemple la possibilité de faire un cortège avec les supporters de l'Ulster) n'ont reçu aucune réponse de la part de l'Interclubs ou de l'ASM qui a lancé, quelques jours avant le match, un simple appel aux drapeaux. Peux d'initiatives, peu d'innovations, des tribunes parfois dégarnies et des spectateurs présents qui bien souvent partagent leur temps entre regarder le match et leur téléphone. Difficile d'avoir de l'ambiance. Pourquoi ne pas remettre un peu de communication entre le club et les supporters? Jean-Marc Lhermet l'avait fait il y a quelques années, à notre sens avec succès.

Des raisons d'y croire à court et moyen terme?

Le coaching précoce de ce samedi est encourageant, espérons qu'il y aura une suite à ce changement dans le management de l'équipe.

Franck Azéma : "Cela me fait plaisir pour Jake et Greig car je ne les ménage pas, c’est dur pour eux et ils font de grosses semaines avec le groupe. Ils ont du caractère et quand ils rentrent, ils ne tremblent pas, ce sont des grands joueurs et on a la chance d’avoir cette qualité-là. "

Source Rugbyrama

Comme dit plus haut, l'infirmerie pourrait se vider en grande partie pendant le tournoi des 6 nations. Tournois qui ne devrait pas trop impact et cette année l'effectif.

A contrario, l'effectif semble limité qualitativement et par rapport aux contraintes de JIFF à certains postes cette saison notamment aux postes de talonneur et d'ouvreur.

Les clermontois ne sont pas largués. Les quatre prochains matchs de Top 14 seront déterminants.

publié le lundi 27 janvier 2020 à 09h30 par NicolasTheRock

29 Commentaires

  1. Avatar

    bonjour, à votre longue liste, j'aimerais ajouter le quota Jiff qui n'est pas respecté , et qui , à mon avis, a des conséquences sur les compostions d'équipe . un exemple : samedi tani Vili est aligné alors que Api est en tribunes. Si betham jouer moins souvent, ne serait ce pas pour cette raison ?

  2. Avatar

    Excellent article mon cher Blek le rock ( les anciens comprendront) avec un diagnostic on ne peut plus juste
    On a beaucoup écrit depuis la piètre victoire de samedi contre un coriace SF et nos inquiétudes n'ont d'égal
    que l'absence de jeu qui a fait rayonner les dingues de l'ASMCA
    Pour moi c'est simple: le problème c est le management à tous les étages que je ressort régulièrement style perroquet des Andes
    On a plus de jeu
    La gestion de l'effectif est une pétaudière car on regarde ce que l'on a réussit hier sans se préoccuper de ce que l'on va produire demain
    La charnière Lopez Parra résume bien cet aveuglement et ce n'est pas le seul exemple qui sont à la pelle dans ce groupe car ce n'est plus une équipe à date
    Azéma culpabilise en permanence....Comment veut tu booster des joueurs avec une attitude pareille et cela n'est qu un détail

  3. Avatar

    Bonjour à tous, merci à Nicolas TheRock qui parle enfin de vérités et pose les bonnes questions !!!

    Il y a quelques temps, lorsque j'évoquais ces constats, pourtant faciles à faire, je me faisais railler...

    Il est utile de rappeler que l'an dernier, même si l'on gagne la Challenge Cup et que l'on joue la finale de Top14...les mecs sont au bout du rouleau, avec des plans de jeu, vus et revus...et des supporters en berne !

    Personnellement, je pense que l'encadrement a montré ses limites, qu'il est arrivé au bord de la falaise , après avoir vécu sur l'ère René Fontés et Vern Cotter, qui furent pour le club de Grands Messieurs...

    Nous sommes passés , me semble t-il, entrés dans l'ère des épiciers, des besogneux certe, mais qui ne font plus rêver personne, qui gèrent, plutôt bien, l'économie du club, mais qui n'apportent plus rien en terme de vision à long terme du point de vue sportif...

    Exemples : les recrutements ( à part Jack Mon Tailleur) c'est n'importe quoi !

    Exemples : les recrutements "Coupe du Monde" minimalistes, indignes et non anticipés...

    Exemples : la prolongation hasardeuse de certains joueurs... (Fofana...qui n'arrive plus à remonter sur le pré et Parra qui voulait la faire à l'envers, et ce n'est peut-être pas fini...)

    Alors quand je lis que Joe Schmit ne serait pas contre un retour en Europe, que Bath l'aurait approché, j'ose dire que si EDC, président actuel de l'ASMCA voulait se grandir...il faudrait se bouger et faire un grand ménage de printemps...

    L' ASMCA aux mains, (libres), de Joe Schmit, ça aurait de la gueule, et nul doute que les titres viendraient !!!

    Allez Mr De Cromiere, un peu de culot que diable, prenez votre téléphone, et ramenez-nous Joe Schmit !

    (René Fontés l'avait bien fait avec Vernon Cotter) !

  4. Avatar

    Merci pour cet article!
    Celui du midol d'aujourd'hui n'est pas mal non plus ( titre: "Parra et Lopez intouchables?").
    On sait bien qu'en France, plus encore qu'ailleurs, on fait souvent porter le chapeau à la charnière quand ça va mal.
    Loin de moi l'idée d'accabler ces deux joueurs qui ont rendu ( et devraient rendre) bien des services, mais il faudrait peut-être rebattre les cartes en replaçant tout le monde sur la ligne de départ: message envoyé à tout le groupe!
    Déjà, démarrer avec la paire Laidlaw-Mc Intyre à Pau dans la logique de la fin de match de samedi...pour voir ce que cela donne...
    Peut-être que l'entrée ensuite de Parra-Lopez serait déterminante: les champions n'aiment pas être piqués!
    En tout cas, l' ASM a besoin de points!

    • Avatar

      Je suis 100% d'accord avec ton idée de départ pour la charnière. Ton analyse est bonne à mon avis.
      L'article est excellent de par ses questions et son analyse... Bravo TheRock !

  5. Avatar

    je partage complétement vos commentaires dans son ensemble , mais ton analyse DADA 63 est trés pertinente . tu vois samedi soir je discutait avec des supporters de l'asm , les vrais , pas ceux qui s'empifrent pendant le match au frais des généreux sponsors , et les propos tenus par les uns et les autres sont exactement les méme que ceux que tu développe dans ton analyse . effectivement le club est hyper bien géré aucuns doutes la dessus . rigueur michelin oblige , mais une gestion a l'ancienne sans beaucoup de prise de risque comme en atteste la frilosité sur le recrutement . de plus le staff semble en bout de course et la grande lessive prévue dans l'effectif pour la saison prochaine devrait s'accompagner du staff hormis Didier Bes qui fait un boulot remarquable . Azéma est dans le club depuis trop longtemps , une certaine routine s'est installée dans le club c'est d'ailleurs une des raisons qui a pousser Lameyrat a partir , il le dit trés bien d'ailleurs dans une interview de la montagne ou il parle de routine et de confort journalier qui au bout d'un moment ne pousse pas forcément les mecs a se surpasser . un nouveau discours et de nouvelles méthodes de management sont réellement nécessaires . Azéma a voulu les pleins pouvoirs jusqu'a pousser Lhermet dehors , pleins pouvoirs qui avait ete refusés a Cotter . malheuresement le costume est bien trop grand pour lui avec des mecs autours de lui trés limités hormis Bés . seulement l'ensemble du staff a resigné jusqu'en 2023 si je ne m'abuse et je ne vois pas Decro licencier tout ce beau monde a la fin de saison .nous n'avons pas d'argent pour recruter , alors se séparer du staff , hormis une catastrophe industrielle en fin de saison je n'y crois pas . alors Dada 63 fait comme moi arrete de croire au pére noel le retour de Schimdt ça reste un fantasme . voila je vais m'arreter la pour ce soir , il y aurait tellement de choses a dire alors au prochain épisode et bonne soirée .

      • Avatar
        philippe coffin le 28 janvier 2020 à 08:54

        bonjour,
        comment dire : aucune finale perdue avec Vern ? j'ai donc dû les oublier ! l'herbe est toujours plus verte ailleurs ! en 2017, finale gagnée avec qui ? 2019 challenge européen avec qui ? Montpellier qui empile les grands noms a de superbes résultats en effet !!!

        • Avatar

          Personne n'occulte la saison dernière (relis mes propos)...mais nous évoquons un cycle qui semble arriver à son terme et faisons part de nos craintes quant à l'état d'esprit actuel, le jeu développé, notre classement en trompe l'oeil (aucun bonus pris cette sauson) et emettons nos inquiétudes quant à l'avenir....

          Perso je crains que le déplacement à Pau , qui pourrait nous être fatal ! Mais espérons le meilleur !

        • Avatar

          Ok des finales perdues mais que de frissons par le jeu déployé à cette période. Nous etions craints et notre jeu faisait l'admiration de beaucoup. Qu'en est il aujourd'hui ?

          • Avatar
            philippe coffin le 28 janvier 2020 à 15:53

            alors personnellement entendre Eric Bayle parler de "perdants magnifiques", pour moi il vaut mieux gagner même dégueulasse !!!
            maintenant pour ce qui est de l'inquiétude, que doivent dire les 3 derniers du top 14 ! je crois que nous avons été trop gâtés ces dernières années, mais le sport n'est pas linéaire, Toulouse n'a plus joué la coupe d'Europe pendant combien d'années ! et nous, on la loupe 1 année en remportant le challenge en suivant et c'est un drame

              
          • Avatar

            Effectivement, à l'époque de Vern Cotter et notre jeu flamboyant, même les Cadors du Top 14 envoyaient leur équipe B et faisaient l'impasse lorsqu'ils venaient jouer au Marcel-Michelin. Cette année, même la lanterne rouge (le Stade Français) clamait haut et fort qu'elle venait en Auvergne pour faire un coup !

              
  6. Avatar

    Excellentes analyses de tous.............si DE CRO pouvait lire ces articles et s'en inspirer, y a du boulot dans la maison ASM !!!!! mais "qui vivra, verra" !!!!!!!!!!!!!!!!

  7. Avatar

    Il ne s'agit pas de comparer Cotter avec Azéma ou le regretté Fontès avec De Cromière
    Le sujet est le suivant : l'ASM est malade ( d'où le titre du post ) et quel docteur est capable
    de soigner le patient? en l’occurrence quel management?
    L’ambrions de réponse est celui-ci : surement pas l'actuel ....
    Mais on sait que Clermont est un club à l’encéphalogramme plat, alors les bourrasques, les tempetes, les orages
    c 'est pour les autres ainsi que les titres qui vont avec !
    Soyons pragmatiques : rien ne va changer et on va pérenniser l'équipe actuelle en espérant des jours meilleurs
    Dans la vie il y a ceux qui tentent ( avec succès et échecs ) et ceux qui pensent et attendent ( sans risques )
    Un peu comme des épargnants qui gèrent leur livret A à 0,5% et d'autres qui sont en bourse avec des gains importants et aussi des ...................pertes

    • Avatar
      philippe coffin le 28 janvier 2020 à 15:59

      pour moi la maladie est superficielle ! comme je le disais plus haut, Toulouse a tangué et personne n'a viré M. Mola, et il n'y a pas eu de coups de gueule et de successions d'entraîneurs divers et variés comme à Toulon, sans résultats d'ailleurs ! après en effet, il y a ceux qui tentent comme le B.O, qui risque de disparaître de la pro D.2 et du rugby français. quant aux épargnants, que vous citez en exemple ils n'ont pas les moyens de jouer en bourse, Il faut savoir rester à sa place, et gérer son budget en fonction d'une certaine pérennité .l'équipe actuelle, quoique vous en disiez, a de l'allure (voir coupe d'Europe). vous êtes des éternels insatisfaits, il y a tellement pire dans la vie, ce n'est que du sport !

      • Avatar

        Quelle leçon !

        J'espère que nous avons encore le droit de nous inquiéter, même si nous ne partageons pas ton avis, au demeurant respectable, mais aussi contestable !

        Nous ne sommes pas des enfants gâtés, loin de là, mais contrairement à nos amis toulousains qui totalisent 20 titres de champions de France...nous culminons à 2 titres en plus de cent ans : il n'y a pas de quoi pavoiser ! C'est la raison pour laquelle, à mon avis, nous nous lassons et devenons exigeants au regards de certaines attitudes, errements ou erreurs de jugement...sportifs !

        J'ajouterai que nous préfèrons tous, regarder vers le haut et viser les étoiles , que de nous satisfaire d'une bonne place dans le ventre mou du championnat....de rugby !

  8. Avatar

    à Coffin

    Je respecte ton avis qui est le tien mais pas le mien car nous ne regardons pas l'ASMCA de la même façon.
    Quand on est supporters et que l'on aime un club, on a le droit d'avoir une analyse lucide qui ne remet en rien
    le fait que ces tous jaunes soient encore et toujours dans notre estime pour ne pas dire plus.
    Jusque là nous avions globalement accepté le peu de titres glanés car le jeu clermontois nous enchantait et pour la plupart nous suffisait. Depuis la finale encore perdue de juin 2019, on tire la langue face à un jeu quelconque sans ambition donc sans résultat digne d'un standing qui est le notre. Ce spectacle affligeant et récurent ne nous fera rien gagner, alors je pose la question : QUE NOUS RESTE-T-IL ????

    • Avatar

      Complètement d'accord avec toi!
      Le jeu s'est délité ces derniers temps.
      Etre des "perdants magnifiques" était une maigre consolation mais être des perdants tout court est pire...
      et nous voir jamais prendre un bonus défensif lors des défaites et même quelques vraies branlées ( Toulouse, Bègles, Toulon) nous ridiculise.
      Les 20 premières minutes contre le Stade Français, j'avais une furieuse envie de balancer le poste...

  9. Avatar

    Bonsoir et bien moi je ne me sens absolument pas gaté , je suis désolé 2 brennus et 2 coupe mickey en 100ans il ne quand pas exagérer . quand nous aurons 20 brennus et 4 grandes coupe d'europe on pourra en reparler. mais je ne suis pas aussi exigeant , sur les 10 saisons a venir 2 ou 3 brennus et 1 ou 2 grande coupe d'europe me comblerais . je suis l'asm depuis 1976 date de mon arrivée dans le puy de dome . sur les 30années qui on suivi l'asm n'avait aucune ambition en terme de titres en tout cas pas la culture de la gagne. la seule ambition était de se maintenir dans l'élite du rugby français . a l'arrivée de Cotter tout a changer dans le club . n'oublions pas les 3 premiéres finales avant le titre de 2010 . sauf qu'a cette époque l'asm en terme de notoriété etait un petit club , comparer au stade français de Guazzini ou a toulouse et donc arbritré comme un petit club. il a fallu des années pour qu'enfin le club soit reconnu comme un granc club , alors certe il n'y a pas eu beaucoup de titres , mais si le club en est ou il en est aujourd'hui il le doit en grande patie a Cotter Schmidt et Mr Fontés car c'était un monsieur . pour changer les mentalités les comportements et les a priori d'un club il faut des années et des années .et comme le dit trés justement jojo 63 a cette époque nous n'avions pas de titres mais putain quel pied je prenais pour le jeu pratiquer . aujourd'hui nous n'avons pas plus de titres mais surtout nous n'avons plus de jeu . je suis désoler je ne me suis jamais autant fait chier a voir jouer l'asm que cette saison . comment peut on se satisfaire du spectable de samedi , alors certe il y a de l'orgeuil et du mental qui me laisse un petit espoir pour la fin de saison , mais seulement a condition que nous ayons retrouver un niveau de jeu digne de ce jeu sinon l'orgueil et le mental ne suffiront pas . pour finir bien sur que le rugby n'est qu'un jeu et qu'il y a des choses bien plus importantes dans la vie et je sais faire la part des choses comme la majorité des personnes sur ce forum qui n'est et ne doit etre qu'un forum ou nous parlons de rugby , de notre club de coeur et échangeons nos avis contradictoires de temps en temps mais toujours dans le respect de l'autre et dans la bonne humeur .Bonsoir

  10. Avatar

    Bon j'ai pas tout lu mais j'ai une proposition : changement de charnière à la mi-temps (convenu avant le match), comme ça, sachant qu'ils n'ont qu'une mi-temps à jouer ils se donneraient peut être un peu plus.

  11. Avatar

    Effectivement le jeu développé cette saison laisse à désirer mais n'oublions pas que nous avons retrouvé un effectif complet que fin octobre avec la plupart de nos joueurs cadres qui n'ont absolument pas participé à la préparation d'inter-saison. D'ailleurs Azema explique sa sur-utilisation de Parra et Lopez par le fait qu'il voulait que son ossature retrouve des automatismes.

    De mémoire, la saison 2015-2016 n'avait pas été excellente non plus en termes de jeu. On avait aussi régulièrement pris des fessées par tous les gros!

    A l'heure actuelle, notre seul espoir réside dans le fait qu'on va avoir tout le groupe dispo pendant le tournoi. Cela sera un moment décisif de la saison pour recréer du liant.

    Par contre, je verrais d'un très bon oeil une arrivée de Joe Schmidt chez nous afin de repartir sur de nouveaux systèmes et de nous réinventer un petit peu.

Ajouter un commentaire, un avis

Abonnez-vous aux news...

57