LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo top14

Derby pluvieux, derby heureux...

Au terme d’un match rendu difficile par les conditions climatiques, Clermont a remporté son premier match de la saison de Top 14 à l’extérieur. Menés par les brivistes pendant toute la durée de la partie, ce n’est qu’à 2 minutes du coup de sifflet final que les clermontois ont pris l’avantage suite à un exploit personnel de Peceli YATO, très en jambe hier soir.

CAB ASM

Franck AZEMA : « La pièce est tombée du bon côté. J’ai rarement vu des conditions comme ça pour jouer. En première mi-temps, on a été très généreux mais pas efficaces. En seconde période, on a essayé d’adopter des choses assez basiques : le jeu au pied, l’occupation et la discipline pour essayer de les pousser à la faute. Ca a pris du temps mais on y est arrivé. L’entrée de Luke nous a fait du bien au niveau de la précision du jeu au pied. C’est bon pour le moral. »

 

En première mi-temps, mettant une grosse pression sur la jeune charnière clermontoise, les corréziens ont pris l’avantage grâce à une pénalité de Thomas LARANJEIRA. Peu de choses à retenir de ce premier acte côté jaunards si ce n’est des en-avants ou des mêlées. On en a connus des derbys cadenassés mais celui là nous promettait d’être un des plus ennuyeux ! Même pas un marron ni une bonne générale pour nous réveiller et nous rappeler les derbys d’antan. Ce qui est dommage c’est que les clermontois ont mis une bonne mi-temps à comprendre que, dans ces conditions, il fallait réduire la voilure et arrêter de se faire des passes impossibles et d’écarter les ballons. Malgré tout, Dorian LAVERNHE, soumis à un rude bizutage approuvé par le corps arbitral, réussi à égaliser juste avant la mi-temps (3 – 3).

William Hutteau 2

La seconde mi-temps débutait de la même manière et permettait aux brivistes d’inscrire deux nouvelles pénalités et de mener 9 à 3 à la 52ème minute de jeu. Cependant, les clermontois avaient changé d’option tactique et se limitaient à occuper le terrain avec du jeu au pied et mettre de  la pression sur  les brivistes pour récuperer  des pénalités. Mais la jeune charnière clermontoise avait du mal à valider la bonne période des jaunards en loupant plusieurs pénalités. Le coaching de Franck AZEMA avec les entrées successives de Benjamin KAYSER, Etienne FALGOUX, Aaron JARVIS et Luke McALISTER allaient apporter de nouvelles solutions à l’équipe et permettre d’inverser la tendance. Suite à un bon grattage d’Etienne FALGOUX, c’est Luke McALISTER qui rapprochait son équipe à 3 points des coujous. Il restait alors 12 minutes à jouer et on espérait juste ramener le point bonus défensif de notre déplacement en Corrèze quand Peceli YATO surgit, après une touche rapidement jouée par Scott SPEDDING, et s’extirpa de deux placages pour aller inscrire le seul essai du match. Le buteur clermontois loupait alors la transformation et lassait les brivistes espérer l’emporter avec un drop ou une pénalité. Mais c’est encore Etienne FALGOUX qui valida définitivement la victoire clermontoise sur les coujous 11 à 9 en grattant le dernier ballon.

 

Côté joueurs, difficile rencontre pour le jeune ouvreur clermontois Dorian LAVERNHE qui a été bien secoué par les brivistes et a enchainé les erreurs mais il a sans doute beaucoup appris lors de ce match avec ces conditions difficiles. Luke McALISTER s’en est mieux sorti grâce à un jeu au pied plus précis et sans doute aussi à son expérience.

On attendait la prestation de William HUTTEAU à la mêlée. Il s’en est plutôt bien sorti et ne s’est pas affolé. En phase de reprise, Loni UHILA a été cramé rapidement (vers la 45ème) suite à de nombreuses mêlées. Il est vrai aussi que les conditions climatiques n’ont pas mises en valeur ses grosses qualités de pilier dynamique et porteur de ballon. Il n’a pas fait d’étincelles mais pas de bourdes non plus. Le jeune pilier droit Michaël SIMUTOGA a été plus en vue et mérite d’être rapidement revu. A son actif, un ballon bien arraché lors d’un maul briviste. On avait l’impression de voir Sébastien VAHAAMAHINA à l’œuvre.

Le joueur du match côté jaunards est sans aucun doute Peceli YATO qui avait des fourmis dans les jambes et a permis aux clermontois de remporter ce derbys ! Avec sa forme actuelle, il sera à coup sur titulaire pour le quart de finale européen contre le Racing 92.

Peceli Yato

 

Le derby en bref :

 Brive 9 – Clermont 11 (mi-temps 3 – 3)

Clermont : un essai de Peceli YATO (78e) et 2 pénalités de Dorian LAVERNE (40e) et Luke McALISTER (68e).

Brive : 3pénalités de Thomas LARANJEIRA (13e et 43e) et de Gaëtan GERMAIN (52e).

Carton jaune : Flip VAN DER MERWE pour Clermont (10e).

publié le dimanche 11 mars 2018 à 12h30 par FabASM63

7 Commentaires

  1. Avatar

    Bien sur que ce fut un match ennuyeux mais avec un temps pareil, je doute que les MHR, RCT ou R92 aient pu développer leur jeu.
    Ballon glissant, pelouse gorgée de flotte qui empêche les buteurs de prendre leurs appuis et cela donne une bouillie de rugby qui ne permet pas aux gazelles de s'envoyer.
    Voir s'exprimer cette charnière expérimentale dans de telles conditions ne peut pas nous donner de quelconques certitudes quant à leurs compétences.
    J'ai rarement vu autant de chandelles dans un match et de coups de pied dévissés.
    Dans la rédaction de son article, Fab évoque fort justement l'absence de petites poires bien traditionnelles dans les derbys mais côté Briviste, ce fut bien malheureusement compensé par les insultes d'un supporter portées envers Kayser et sa famille. Comme quoi, certains perdent leurs nerfs et la promesse d'une fraternité co-régionale n'est qu'une façade de bas étage.
    Côté arbitre, Monsieur DESCOTTE la biscotte s'est employé en fin de match à compenser certaines décisions très limite comme le carton jaune envers F. VDM... Personnellement, je n'ai pas été dupe.
    Finalement, la dernière pénalité donnée sur notre contest, fut amplement juste et méritée.
    Cette victoire donne de l'air sur le plan comptable mais surtout sur un plan psychologique car elle va permettre à nos Jaun'Art d'aborder la réception de Pau (très belle surprise du championnat) dans des conditions plus sereines.

  2. Avatar

    ce comportement de ce pseudo supporter soul comme une barrique est inadmissible , ce type devrait etre interdit de stade , ceci dit il fait le quéqué derriére la barriére , mais quand Kaiser lui fait signe d'approcher , la il n'y plus d'homme , le comportement des supporters brivistes devient insuportable .pour etre natif de la corréze ( TULLE ) je peux vous dire qu' as chaque passage en corréze ces gens la ne peuvent pas s'empécher de me balancer des réflexions et encore je suis mesurer en employant le mot réflexions .perso si ce club descends en pro d2 , ça ne me feras pas pleurer .

    • Avatar

      Gégé, je suis aussi corrézien du côté de Tulle, mais je suis abonné au CAB parce qu'il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent dans les coins.
      Je trouve effectivement le supporter pur coujou assez insupportable, très chauvin, souvent de mauvaise fois, mais il ne faut pas généraliser, la plupart des supporters autour de moi condamnent ce genre d'attitude, mais il est certain qu'une fois bien alcoolisé, qu'il soit jaunards ou coujoux, le supporter peut avoir un comportement qui n'a rien à faire dans un stade.
      Pour finir, comme le dit Ulysse, dans cette bouillie de rugby, c'est le moins mauvais des 2 équipes qui l'a emporté.
      Brive est à sa place au classement, vu le rugby pratiqué depuis le début de la saison, je pense même que le CAB devrait être dernier, s'ils arrivent à se maintenir, ce sera vraiment un énorme coup de bol.
      Merci, et aller ASM.

Ajouter un commentaire, un avis

Abonnez-vous aux news...

57