LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo europe

Falgoux cité, la "justice européenne" sera-t'elle à sens unique?

Etienne Falgoux, le jeune pilier gauche de l'ASM est convoqué ce mercredi à Londres devant la commission de discipline pour une suspicion une fourchette infligée au centre Luke Marshall.

Selon une information de France Bleu Pays d'Auvergne, l'Ulster, les fesses rougies par la correction, a cité à comparaitre Etienne Falgoux. Le pilier gauche auvergnat est suspecté d'avoir donné une fourchette dans les yeux du 3/4 centre Luke Marshall.

Texte de France Bleu Pays d'Auvergne

"Pour ces rencontres (Champions cup et matchs télévisés de Challenge), les clubs n'auront pas le pouvoir de citer un joueur a comparaître, mais peuvent faire mention de tout incident au commissaire aux citations concerné dans les 26 heures faisant suite au coup d'envoi du match." Selon le cite de l'EPCR.

Donc l'Ulster a pu incité à faire convoquer Falgoux sans le citer directement.

Etienne Falgoux risque jusqu'à 52 semaines de suspension si le geste était avéré. Les vidéos vues et revues ne permettent en aucun cas d'affirmer qu'il y aurait bien eu une fourchette.

Le joueur ayant au pire la main sur l'oreille de l'ailier irlandais. Difficile en tout cas de croire que le geste est intentionnel.

Vidéo recoupée par le Rugbynystère

Le doute est bien plus important pour une action datant d'une semaine plus tôt lorsque Rory Best a mis la main sur l'avant du visage de Davit Zirakashvili.

Flip Van der Merwe avait par ailleurs été également averti suite au match allé pour un déblayage illicite, ce qui équivaut à un carton jaune.

Les Irlandais, pourtant pas exempts de mauvais gestes, n'ont rien eu.

Nous verront donc demain si les instances européennes sont impartiales.

En tout cas le club conteste les faits.

publié le mardi 20 décembre 2016 à 15h52 par NicolasTheRock

3 Commentaires

  1. Avatar

    Je ne suis pas sur que l'argument qui convient à dire: "Oui mais l'autre il a fait ça", suffise à défendre Etienne sur ce coup. Les commissaires s'en tiendront certainement à ce qui les intéresse au moment présent et pour la citation concernée.
    La stratégie des juges consiste bien souvent, comme dans la Société civile, à mettre au pied du mur l'accusé en lui demandant de se justifier et d'apporter les éléments nécessaires à sa défense.
    En clair, cela revient à prouver que l'on n'est pas coupable.
    C'est la raison pour laquelle, je ne suis pas optimiste pour la relaxe de notre Jaune'Art même si je ne pense pas qu'il devra purger une peine de 52 semaines...
    Croisons les doigts quand même.

Ajouter un commentaire, un avis

Abonnez-vous aux news...

51