LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo news

La semaine de l'ASM : du 6 au 13 janvier

L’année 2017 a été une année marquée par des affaires extra-sportives assez néfastes pour l’image du rugby. 2018 semble repartir sur cette même base et c’est bien dommage… Après le difficile déplacement à la salle des fêtes du Racing 92, l’ASM Clermont retrouve la scène européenne en affrontant les Saints de Northampton. En attendant le match de ce soir, voici les news de notre club favori.

 

Les blessés :

Plusieurs blessés ont été recensés sur la pelouse de la U-Arena. Tout d’abord, le jeune ailier Samuel EZEALA a subit une impressionnante commotion cérébrale sur une percussion de Virimi VAKATAWA. Je ne ferais pas trop de commentaires sur cet « incident malencontreux », juste une question sur le choix de jeu de Virimi VAKATAWA. Pourquoi aller s’emplâtrer sur le dernier défenseur sur cette action ? Il y avait sans doute mieux à faire ! Au vue de l’évolution actuelle de la morphologie des joueurs de rugby, il faudra sans doute, dans l’avenir, favoriser un jeu d’évitement sur ce type d’action afin d’éviter un drame. Malgré tout, on souhaite tous un prompt rétablissement à Samuel.

action vakatawa

 

Peceli YATO a lui aussi subit une commotion cérébrale au cours de ce match. Le jeune pilier droit Michael SIMUTOGA s’est luxé le gros orteil du pied droit sur une mêlée et sera absent plusieurs semaines. John ULUGIA s’est lui aussi blessé à un mollet. Les examens ont révélés une lésion musculaire et il sera lui aussi absent plusieurs semaines. Enfin, Dorian LAVERNHE s’est fait une élongation et sera absent 2 semaines.

 

Les retours de blessures :

Quelques bonnes nouvelles avec les retours de Benjamin KAYSER, Rémi LAMERAT et Luke MCALLISTER ce soir. D’ici la fin du mois de janvier, Noa NAKAITACI, Sitaleki TIMANI, Greig LAIDLAW et Pato FERNANDEZ feront également leur retour. L’infirmerie a l’air de se vider espérons qu’elle ne remplisse pas de nouveau ce week-end…

A noter que Benjamin KAYSER entrera ce soir dans le top 10 des joueurs ayant joués le plus de match de Coupe d’Europe (88 matchs). A ce jour, il est le joueur le plus expérimenté en Coupe d’Europe. Bravo à lui !

Benjamin Kayser

 

Les joueurs supplémentaires:

Malietoa HINGANO est arrivé cette semaine à Clermont et a fait son 1er entrainement avec le groupe jeudi. Il n’est pas encore inscrit sur les listes européennes mais on peut espérer qu’il le soit la semaine prochaine vu le nombre de blessés au niveau des trois-quarts.

Malietoa Hingano

Est-ce qu’il y aura un deuxième joueur supplémentaire pour les trois-quarts clermontois ? Midi Olympique et La Montagne ne sont pas d’accord. La Montagne annonce que le club en rechercherait toujours un tandis que le Midi Olympique pense que non au vu des retours de blessures dans les prochaines semaines. Malgré tout, l’ASM semble avoir pisté l’ailier international argentin Manuel MONTERO (26 ans, 1m94 pour 105 kg, 26 sélections).

 

Les suspensions:

Isaia TOEAVA est passé en commission de discipline mercredi et n’a écopé d’aucune semaine de suspension. Le coach de la mêlée Didier BES est quant à lui convoqué par cette même commission de discipline le 17 janvier pour avoir conseillé Romain POITE à arbitrer une mêlée.

 

Les départs:

Le club l’avait annoncé depuis quelques temps, l’ailier anglais David STRETTLE ne sera plus clermontois l’année prochaine. Il a reçu une grosse proposition de l’ambitieux club anglais de Bristol mais il a également reçu des propositions de clubs français. Résistera-t-il aux sirènes de la Premiership ?

publié le samedi 13 janvier 2018 à 11h03 par FabASM63

37 Commentaires

  1. Avatar

    Ben c'est raté... pour la qualification officielle ce soir.
    J'ai cherché les joueurs de l'ASM et je les cherche encore.
    Suffisance, no motivation, arrogance ou manque d'envie ?
    Je ne sais pas quoi choisir.
    7 à 0 et les lumières s'éteignent. On se serait cru au Bib Park (pour l'éclairage).
    Nous avions la meilleure équipe possible actuellement et quand même assez compétitive.
    Revoyons la composition et l'on s'apercevra que des Kayser, Falgoux, Slimani, VDM, Vaha, Chouly, Lee, Lapandry, Parra sont très souvent titulaires.
    Alors, je ne parlerai personnellement pas d'équipe moins forte mais diminuée derrière.
    Il y avait largement moyen de gagner ce match. Les Saints étaient à notre portée.
    Ce qui est plus grave, c'est de prendre 30 points sans ramener le point de bonus.
    On croyait que Clermont était intouchable cette année en Cc après la double confrontation contre les Sarries mais on redescendra sur terre.
    Ce sera plus compliqué que prévu.
    Dommage de griller un joker qui nous tendait les bras.
    Il faudra prendre les calculettes et regarder ce que font les autres.....
    Victoire bonifiée impérative le week-end prochain.

    • Avatar

      Ils ont simplement manqué d'envie, pourtant nous avions plus de puissance et de technique .
      Mais ils ont perdu le match tout seul en faisant un nombre incalculable d'erreurs.
      Malgré tout je pense que nous nous qualifierons mais si il advient que nous devons jouer à l'extérieur qui plus est contre un cador il faudra espérer retrouver des couleurs le plus vite possible.

  2. Avatar

    Pourquoi toujours ce jeu au pied qui redonne la balle à l'adversaire parce que trop long ou que nous avons régulièrement été battus dans las prise des ballons hauts, sans parler des 2 ballons perdus en touche sur nos lancers dont un dans les 5 mètres adverses. l'explication de la défaite est là, alors que si nous avions gardé les ballons au chaud avec nos avants, la victoire ne nous aurait pas échappé. et encore notre 2ème essai est entaché de 2 en-avants flagrants que seuls les arbitres n'ont pas voulu voir. Finalement le nul entre les Sarries et les Ospreys est la seule note "positive" de ce non match de notre part. Finalement nous saurons Samedi prochain si au Bib Park, la messe sera celle d'un enterrement...ou d'un mariage avec la Coupe d'Europe.

    • Avatar

      Complètement d'accord avec toi ;en plus lorsque l'arbitre lève le bras pour une faute défensive dans les 22 ,plutôt que de continuer l'action pour planter un essai on tape systématiquement au pied dans l'embut parce qu'on sait qu'on aura une pénalité derrière :ce qui ne donne jamais rien ou rarement . Si on ne se qualifie pas chez nous ,c'est qu'on a rien à faire dans cette coupe d'Europe ; je ne sais pas ce qui se passe mais cette équipe avait tout pour gagner ce match .......On a encore perdu A.Itturia .

  3. Avatar

    Bon alors, les Italiens se font défoncer par les 83, quoi de plus normal ? banal quoi.
    Je vais me poser confortablement dans mon canapé afin de voir, je l'espère, les Munstermans et leur Red Army, concasser le R92.

  4. Avatar

    Bonsoir,

    Pour en revenir à nos couleurs, même si ne ne me prénomme pas Alain... de loin, j'aimerai savoir de la part de ceux qui vont régulièrement au stade si ils ont des infos sur la vie du groupe, comment cela se passe-t-il en interne entre les joueurs eux mêmes et entre les joueurs et le staff ? existe-t-il des tensions, voire de simples problèmes de communication ? Je me pose sérieusement la question parce qu'au delà des blessures et des problèmes de digestion du titre, j'ai comme l'impression qu'il n'y a pas d'osmose et pour dire franchement les choses, aucune solidarité, qu'au moindre relâchement individuel tout part en quenouille et on lâche le morceau sans aucun esprit de révolte. j'écris cela en excluant le final (trop tardif) contre Castres qui aurait mérité une meilleure issue. L'A.S.M. a longtemps été un club stable avec un effectif bâti pour durer ; aujourd'hui avec le poids de la concurrence, il y a d'avantage de mouvement(s) et personne n'est à l'abri de rien; Est-ce que cela pourrait influer sur le comportement collectif ainsi que sur le jeu. Qu'en pensez-vous ?

    • Avatar

      pour te répondre de mon avis personnel alors que j avais promis ne plus en parlé ici mais pour toi je fais une exception : " Frank fait la saison de trop " mais ce n'est que mon avis vu de Dijon mais parole de bourguignat
      je crains lamentablement d'avoir raison...

      • Avatar

        Merci de ta réponse, pour ma part, je ne me prononcerai pas sur une éventuelle saison de trop dans la mesure où, après celle-ci qui semble effectivement très mal engagée, les choses peuvent encore s'arranger avec le même staff d'ici un à deux ans.
        Plus généralement, ce qui m’intéresserait de savoir c'est si l'ambiance est bonne au sein du groupe car je ne sens pas de réelle solidarité sur le terrain, au moindre coup dur on a l'impression que l'esprit de groupe se délite et on en prend des pleines valises alors que l' A.S.M. s'était jusqu'à présent construit une solide réputation sur le plan défensif, même l'an passé malgré le titre, il y a eu par moment des signes de relâchement mais cette année c'est le pompon, on a quand même pris quelques raclées mémorables dont l'entraîneur fusible idéal, ne peut quand même pas être responsable en totalité.

    • Avatar

      Cher Miomobeach.
      Comme tu le sais, je suis un expat. et je ne te serai certainement pas utile à grand chose pour répondre à ta question. Certains supporters comme Dodo le seront bien plus que moi; d'ailleurs, celui-ci se fait toujours un plaisir de nous faire un retour sur son ressenti d'après match en étant toujours très objectif, tant que positif.
      Par contre, si je peux me permettre, j'ai comme l'impression que plusieurs facteurs rentrent en jeu dans cette problématique actuelle. J'en veux pour preuve d'abord pour le début de saison, qui est déjà très loin, la digestion du titre comme elle le fut en 2010. C'est légitime, le Stade Français pour meilleur exemple, est passé par là.
      Ensuite, pléthore, que dis-je, avalanche de blessés à en faire pâlir tous les préparateurs physiques (que je ne laisse pas indifférents à cette hécatombe).
      Quand il y a des blessés graves, il y a forcément recrutement de jokers médicaux; je te passe le couplet sur l'adaptation et les automatismes.
      N'oublions pas aussi que l'adaptation a du se faire au sein du staff avec le départ de Gibbes et l'arrivée de Goutta, ce qui n'est pas neutre non plus.
      Pensons aussi à tous les départs qui auraient sans doute mérité meilleur recrutement.
      L'ASM était attendue sur tous les terrains et comme elle était la dernière à se remettre au bulot, elle s'est fait cueillir à l'orée du bois (cf: La Rochelle ).
      Mais je pense aussi qu'il y a sans doute une lassitude ou un besoin de se renouveler chez certains. Je pense que des Fofana, Kayser, Nakaitaci et consorts devraient aller voir ailleurs si l'herbe est plus fraîche; je ne les sens plus au top.
      Après certainement qu'il y a un manque de remise en question et surtout pas assez de messages dures de la part du coach. C'est un très bon visionnaire mais je ne le sans pas assez exigeant vis à vis des garçons qu'il entraîne. Il y a des matches qui ne devraient pas laisser la place aux constats mais plutôt à la colère voire aux menaces.
      Quand je vois un Urios à Castres ou un Collazo à La Rochelle, je pense qu'il n'y a pas photo en terme de réaction épidermique et colérique.
      Je rejoindrai donc notre Bourguignat préféré en disant, oui, qu'il y a un problème de management. Entrainer et coacher, c'est bien mais manager (au vrai sens du terme), c'est mieux. Urios et Collazo sont des pitbulls au bord du terrain.
      En conclusion, cela fait qu'il y a beaucoup trop de facteurs embarrassants pour que tout aille bien en ce moment chez nous et cela m'indique donc que nous ne ferons qu'une saison blanche cette année.
      Ce qui est le plus dommageable, c'est que si nous ne sommes pas dans le haut de tableau du Top 14, nous pouvons dire adieu à l'Europe la saison prochaine.
      Désolé pour mon pessimisme mais je crois être plus réaliste que négatif.
      je poste ce commentaire avec les idées qui me viennent à chaud et je ne suis pas forcément concis, tu m'en excuseras.
      Amicalement.

      • Avatar

        Je suis en accord total avec les raisons que tu évoques et de plus je ne suis pas un fan absolu de F.A. mais de là à lui imputer la totale responsabilité de la situation actuelle, il y a un pas que je me garderai bien de franchir.
        Après, l'histoire de la digestion du titre, pour moi c'est des conneries, les grandes équipes se remettent en question en permanence, sans remonter à la préhistoire avec Lourdes ou Béziers, on a vu plus près de nous le stade toulousain enfiler les titres comme des perles et que dire de Toulon (3 H. CUP consécutives).
        Les blessures, c'est recevable même si ça pose quand même problème au niveau de tout ce qui est préparation physique au sens large et peut être même de la pelouse (admettons) mais quand même, on a pas affaire à des gamins et on voit bien que quelque chose ne tourne pas rond dans un club où pas grand chose ne filtre au niveau des rapports humains, serait-ce au cœur du problème ? Je n'en sais rien et sur les 2 derniers matchs le huit de devant était quand même composé essentiellement de joueurs expérimentés même si ils sont très sollicités du fait des absences or très peu ont été à la hauteur et j'irai même jusqu'à dire que contre le Racing, ils ont laissé ces pauvres gamins qui faisaient leurs débuts derrière livrés à eux mêmes et à la férocité de l'adversaire avec les conséquences que l'on sait. Mon jugement est peut-être un peu sévère mais désolé, c'est mon ressenti et je l'exprime tel quel !

        • Avatar

          Je te rejoins sur le pack qui, comme je l'avais indiqué dans un post précédent, était composé de cadres habitués au grosses rencontres. Effectivement, ces derniers n'ont pas fait le boulot que l'on était en droit d'attendre de leur part.
          Sur le comportement des joueurs, il est évident que ce sont eux qui doivent gagner les matches et pas le coach qui donne d'ailleurs ses prérogatives.
          Et force est de constater qu'ils ne savent plus le faire ..... gagner.
          Pour revenir à la digestion du titre, il ne faut effectivement pas une saison entière pour ça et c'est ce que je voulais dire dans mon commentaire en laissant entendre que ça ne pouvait être qu'au début.
          Alors, peut-être que les joueurs ont perdu leur rugby et ne savent plus tuer les matches, ne pensent plus à tenir le ballon et au lieu de cela, se contentent de renvoyer le ballon à l'adversaire ne savant plus quoi trop en faire.
          On ne voit plus de belles relances des 22m comme on a pu en voir auparavant.
          J'ai bien peur que le jeu flamboyant de l'ASM ne se soit délité.
          Non, tu n'es pas sévère et je pense maintenant, avec tout le respect que j'ai pour toi, que tu es moins optimiste que tu n'as pu l'être mais bien un brin fataliste.
          Et je crois que nous en sommes tous là aujourd'hui.
          A force de se dire "ça devrait le faire ou "on va surement se qualifier" etc etc, on va finir par se lasser.
          Je n'ai pas honte de dire que sauf un sursaut d'orgueil des joueurs qui composent ce grand club, ça rique de tourner en eau de boudin ce truc.
          Et si les Ospreys venaient achever la bête le weekend prochain ???

          • Avatar

            Bon, comment dire, fataliste non, même si au fond je suis bien persuadé que dans ce bas monde tout est écrit et que nous ne sommes là que pour assurer le spectacle mais ceci est un débat d'une toute autre nature. Pour en revenir à nos moutons que n'importe quel loup qui a un peu les crocs en ce moment lui peut se permettre de dévorer à pleines dents, je crois que ce qui différencie Clermont de la plupart des autres clubs, lui vient de sa culture d'entreprise insufflée par son créateur et principal sponsor ; à savoir pas de vagues, surtout pas de vagues donc, les coachs qui se sont succédés avaient en commun, sans pour autant manquer de convictions et de personnalité d'être des gens mesurés susceptibles de critiquer de temps en temps des décisions arbitrales mais qui n'ont jamais été des aboyeurs capables d'en imposer aux troupes (et encore moins à leurs dirigeants eux aussi vissés sur leur siège), à l'exception peut-être d'Olivier Saïsset qui n'est malheureusement pas resté assez longtemps pour imprimer sa marque. Il résulte de tout çà qu'à Montferrand, titres ou pas, ça a longtemps ronronné avec une garantie de l'emploi qui rappelait un peu le statut de fonctionnaire. Aujourd'hui avec l'arrivée des nouveaux investisseurs dans le rugby tout s'accélère, les départs, les arrivées, jusqu'à la nature même du jeu avec une augmentation démesurée de la masse musculaire donnant naissance à des gabarits hors norme. Ce qui a pour corollaire que plus personne n'est sûr de rien, nos meilleurs joueurs sont convoités et certains cèdent au chant des sirènes et, dans une maison où l'on est habitué depuis toujours à une certaine forme de planification de l'avenir, j'imagine que cela doit mettre les nerfs à rude épreuve et que les joueurs doivent sans doute le ressentir. En gros, c'est le sens de mon interrogation, on voit çà assez souvent dans le foot où l'on a pas sitôt posé ses valises quelque part qu'on lorgne déjà en direction de son éventuel prochain club. Je ne dis pas que c'est le cas chez nous mais je trouve que les clubs dans lesquels les joueurs sont habitués à une concurrence interne féroce voulue par leurs dirigeants qui en font une méthode de management à part entière, engrangent plus de dividendes dans le rugby moderne qu'un club comme le nôtre où jusqu'à présent il y avait une hiérarchie bien établie et où l'on connaissait par avance (sauf blessures ou autres impondérables) qui était appelé à jouer les phases finales.
            Pour finir, si on pense pouvoir se permettre de "digérer" un titre, c'est que l'on se pense à la base incontournable, sinon dès la mi-Août, on se sortirait les doigts d'un endroit où ils n'ont rien à faire et on se mettrait au boulot sans attendre l'arrivée du père Noël !

              
    • Avatar

      Ces relâchements individuels me font penser à la saison 2015-2016 où les matchs étaient un grand bordel , après tout est relatif; moi je pense plutôt que c'est tout simplement de la faiblesse dans le jeu .
      Mais je te rejoint sur la fin, cet image de club tranquille et stable se ternit au fur et à mesure des années avec des transferts d'étrangers, des polémiques et tutti quanti .
      Mais comme nous ne sommes pas à Toulon tout n'est pas différent non plus, c'est le sport qui évolue et des écuries comme La Rochelle ou Lyon avec des bon recrutements, des jeunes, de beaux stades etc amènent une vraie concurrence et sont mieux bâtis pour l'avenir .

  5. Avatar

    a Mio et a Ulysse
    j ai bien apprécié vos analyses très complètes et relativement justes!
    en revanche pour parler management et direction sportive, quelque chose m'échappe depuis le début de la saison ou le nombres ubuesque de blessés doit interpeller mais encore ... quelle est réellement l'organisation du jeu a Clermont ? pas un match de se ressemble ! on croirait que chaque sortie débouche a la fois sur l'adaptation et a la fois l'improvisation : on ne va pas très loin ainsi et les scores que l'on prend dans la gueule pour parler primairement atteste ces tâtonnements .............Et là les gars c est le management

    • Avatar

      Rafistolage, bricolage, improvisation voire pirouettes et cacahuètes.
      Tout le monde morfle dans ce genre de situation.
      Moi, ce qui me gène le plus, c'est que l'on ne parle plus de combat et ça, ça craint du boudin, peau d'lapin.
      Je trouve les comportements quelquefois limites hors implication et des regards hagards et sans victoire.
      Bref, je réitère, aucun signal de vouloir gagner quelque chose cette année.
      Et pourtant, cette coupe d'Europe, on s'était donné les moyens d'aller la chercher contre les Sarries.
      Peut-être que la seule motivation cette année était de les éliminer et basta mais raté, ils sont encore là.
      Tu les vires par la porte, il reviennent par la fenêtre ^^
      Enfin wait and see; on verra bien contre les gallois se qui se passera...

Ajouter un commentaire, un avis

Abonnez-vous aux news...

55