LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo top14

Le résumé de Julien

L'ASM chahutée, l'ASM malmenée, l'ASM martyrisée...mais l'ASM fière, debout, orgueilleuse et vivante!
Menée 17-3, l'ASM réalise une remontée époustouflante et arrache sa 5e demi-finale consécutive dans une ambiance indescriptible, un véritable délire que les 16794 spectateurs présents ne sont pas près d'oublier!

Des clermontois qui ont lutté buté sur une défense biarrote remarquable et souvent à la limite du hors-jeu, voire plus...des clermontois qui ont mangé la feuille à deux reprises en 1ère mi-temps quand Lauaki, trop personnel, oubliait Malzieu puis Bonnaire relachait le ballon dans l'en-but...avant d'être punis sur 2 contres biarrots par Yachvili après une belle percée de Mignardi et Peyrelongue qui contrait James pour donner 14 points d'avance à des biarrots, qui, fidèles à leur habitude, ne produisait aucun jeu et se nourrissaient des errances clermontoises dont le jeu trop souvent arrêté et prévisible était trop facilement lisible pour un adversaire comme Biarritz et ce malgré une conquête clermontoise archi dominatrice!

En 2e mi-temps, les Jaune et Bleu allaient littéralement confisquer le ballon, les excellentes entrées assez rapides en 2e mi-temps allaient changer le cours du match et nous offrir un renversement de situation rarement vu à ce niveau de compétition. Les biarrots à force de défendre se mettaient petit à petit à la faute et Mr Rebollal sortait logiquement le carton jaune à Balshaw. James, bien malheureux jusque-là malgré des initiatives intéressantes, jouait rapidement une pénalité pour relancer complétement les clermontois.
Il n'y avait plus qu'une équipe sur le terrain, Murimurivalu perçait le rideau défensif basque, tapait à suivre...Bosch cafouillait et Lapandry à l'affut permettait aux jaune et bleu de passer devant: 20-17
Survoltés l'ASM assurait sa victoire à la 75e minute, Canale transperçait à nouveau la défense biarrote aux abois et servait Malzieu pour le break décisif: 27-17!!!

Coaching gagnant!

Dans un match où les avants clermontois ont parfaitement rempli leur rôle, avec une conquête en touche quasi parfaite et une domination certaine en mêlée, le coaching opérait en début de 2e mi-temps a littéralement boosté les Jaune et Bleu: mention très spéciale à la 1ère ligne remplaçante, Faure-Paulo-Zirakashvili, auteur d'une entrée remarquable, qui a poursuivi le travail de sape de Debaty-Ledesma-Scelzo, et ajouté une activité inlassable dans le jeu.
Match un peu neutre de Cudmore et Privat, alors que Lauaki si talentueux a gâche son match par un individualisme agaçant et qui gache les bonnes choses qu'il fait.
La palme du meilleur joueur reviendra tout de même à Julien Bonnaire, simplement immense pendant 80 minutes: en touche, en défense, en attaque, pas un déchet! Gros match de Lapandry, belles entrées de Vermeulen et Pierre.

Derrière ce fut pendant 50 minutes...la bérézina, des attaques arrêtés, des trous en défense, des ailiers invisibles...malgré une bonne volonté évidente! Et puis...et puis, Parra redevint Parra (quel abattage défensif et 2 transformations en coin décisives); James pas toujours à son avantage n'abandonna jamais! La paire de centres Canale-Joubert en grosse difficulté en 1ère mi-temps se retrouva complétement, Joubert réussissant une 2e mi-temps de très haut tonnage et Canale ressuscitant d'une percée de 35 mètres ébouriffante. Floch n'a pas grande chose à se reprocher et fut remplacé par un Murimurivalu convaincant quand Malzieu et Fofana furent trop discrets ce soir.

L'ASM est en demi-finale, et çà franchement on ne s'en lassera jamais!

publié le samedi 14 mai 2011 à 11h25 par NicolasTheRock

5 Commentaires

  1. Avatar

    Encore une fois cela confirme que j'ai aucun regret du départ de Lauaki au regard de sa prestation individuelle dans un jeu collectif!
    Bravo aux joueurs qui n'ont rien lâché.
    Maintenant tout est permis.

  2. Avatar
    jean claude epeche le 15 mai 2011 à 09:58

    Merçi Julien en effet Bonnaire n'est jamais mauvais et les avants ont fait un travail de sape qui a fini par payer ,j'aime bien le jeu de Lauaki mais il est trop personnel et met trop souvent son équipe en danger,on a vu toute l'année et surtout à Agen lorsque le match était presque plié pour nous :domage! il a un petit pois à la plaçe du cerveau....et encore bravo à tous les joueurs ça m'a rappelé un 29 mai 2010.

  3. Avatar

    Je l'avais bien dit qu'il fallait leur faire confiance et que c'est lorsqu'ils sont acculés qu'ils sont capables de très grande chose.
    Mon Dieu, quel match ! Et le 16ème n'a pas plus failli que son équipe ! Merci pour ce nouveau bonheur, puisse cette victoire être le premier pas vers le bouclier !

Ajouter un commentaire, un avis

Abonnez-vous aux news...

54