LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo news

#R92ASM : Rencontre à retardement

Avant de revêtir la tunique bleue marine, qui n'a rien à voir avec ce parti politique d'extrême droite, qui sent bon la Coupe d'Europe, digérons ce match de la 22e journée contre le club satanique parisien, le R92.

Globalement, je sentais bien ce match. J'imaginais dans un coin de ma tête que les tumultes, censés secouer le club, auraient eu une influence négative sur le moral et le mental des joueurs. Plus précisément, j'ai eu l'audace de croire que les racingmen, malgré le désert de communication sur la fusion, avaient de l'affecte pour leur club ciel et blanc. Que dalle, vu la première période ! Même pas émoussés ! Par contre, leur entame tonitruante prouve qu'avoir un week-end de repos par rapport à ton adversaire peu s'avérer bénéfique. Il aura fallu moins d'une minute pour voir le premier essai planté dans l'en but clermontois. Devant la rapidité de celui-ci, à ce moment précis, tu te dis que l'ASM est encore aux vestiaires et qu'elle ne va pas tarder à pénétrer, mort de faim, sur la pelouse de la salle polyvalente de Mauroy.

Les minutes passaient. Les fautes défensives s'enchaînaient. On prenait des gros culs sur chaque impact des ciel et blanc et le R92 s'échappait logiquement au score jusqu'à atteindre la barre des 20-0 au tableau d'affichage. La Fanny était superbe et il a bien fallu constater que les joueurs de l'ASM n'ont fait qu'admirer ses fesses, ne la voyant, sur chaque action, que de dos. On assistait à un véritable ballet de danse classique. Les clermontois ont joué en ballerine et exécutaient de belles arabesques sur chaque percussion défensive et offensive. À la mi temps, les jaune et bleu étaient restés au rythme espagnol, mais sa branlette n'aura pas lieu. Digérés tapas, sangria et paëlla, nous allions assister à la remontada. Flamenco ! Olé ! ... ou être l'impuissant témoin de la mise à mort d'un club annoncé -taureau- du championnat.

Bilan de cette première période : l'ASM s'est faite marcher sur la gueule. Les pauvres et rares actions qu'elle a eu n'ont abouti à rien mise à part un 0% au pied sur tentatives de pénalité. 20 pions dans le fion, zéro pointé, jaune pour Stanley et malgré ma prose, cette 1e mi temps ne rimait à rien. Le seul -monstre- à mettre en lumière est le jeune 3e ligne Judicaël Cancoriet. Rouleau compresseur et seul joueur dynamiteur, côté clermontois, il s'était montré affamé et présent au rendez vous lillois. D'ailleurs, la talonneuse blondinette doit avoir les stigmates de ces duels, ce matin, tant il a mangé chaud, jusqu'à sa sortie, face à l'ancien joueur de Massy. Elle a bien essayé pourtant, l'ancienne du stade français, mais sans succès. Le bras et les épaules en aiguille, car électrisés sur toutes les charges de Judi ( pour les intimes ), Barbie s'est fait ken ( ce qui signifie niquer en langage de rue ).

 

 

La seconde période était sifflée et débutait sous de meilleures auspices. Plus d'envie. Plus d'engagements. Le jeu de mouvement, symbole et signature de l'équipe  auvergnate, recouvrait miraculeusement sa fantaisie créative. Mais que s'était-il passé dans les vestiaires ? Les complotistes affirmeraient que les bouteilles d'eau, alors boostées à l'higénamine et aux corticoïdes, se seraient malencontreusement retrouvées dans le mauvais vestiaire. La délocalisation et le manque d'habitude des gestionnaires lillois auraient, de ce fait, eu la peau de l'engagement, de la fulgurante 1e période du R92 ... (ne vous inquiétez pas ! S'il y a contrôle, nous bénéficierons également d'une AUT. Si ce n'est pas le cas, On fera le voyage pour casser la gueule de Lorenzetti).

 

IMG_2123

Crédit photo ASM-Rugby

 

Clermont était de retour ... et là, le drame ! Coup d'épaule dans le dos et à retardement de Stanley sur Dulin. Il avait déjà pris un jaune en 1e période. Les images étaient étudiées, à la loupe avec effet super pouvoir Mortal Kombat, et la guillotine était lâchée. On a vu rouge sanguin. À cet instant de la rencontre, le moral chutait violemment pour se fracasser au sol. Dans ce désarroi, ayant constaté que cette seconde période pouvait faire basculer le match en notre faveur, un petit neurone frétillait, tout de même, contre vent et marée (qui n'existe évidemment pas dans un "stade" couvert). " Le Racing, à 14 contre 15, a bien été champion. Garde espoir ! " Disait-il. L'espoir, oui. Le Raka plus précisément. Les clermontois n'ont pas été déstabilisés par la décapitation, aussi subite que stupide, d'une de ses têtes, et cela pour plusieurs raisons. D'abord, parce que le 8 de devant, omniprésent sur les fondamentaux et dans le jeu de mouvement, a dominé son adversaire, facilitant la possession de balle. Ensuite, parce que Brett a eu l'excellente idée de pratiquer une stratégie bien connue et maîtrisée par les irlandais : la redoublée. Sur ce point, on est en droit d'imaginer ce que cela donnerait si elle était utilisée plus régulièrement avec une ligne d'attaque au complet. Enfin, parce que Machenaud lustrait durant 10 minutes le ciel et banc. Faute utile diront les spécialistes. Moi j'ai plus tendance à dire, qu'à ce moment de la partie, en infériorité numérique, cette erreur à la con aurait pu nous voir sortir vainqueur. Malheureusement, cela n'a pas été le cas. On pourrait débattre 106 ans de la fausse supériorité numérique sur l'action de Grosso. Personnellement, j'ai tendance à croire que l'essai n'était pas fait, que ce type d'action au large se pratique bon nombre de fois sur un match, voyant les défenses glissées prendre, dans 90% des cas, l'avantage sur un débordement le long de la ligne.

 

IMG_0216

 

Score final 27-24. Une défaite mais un point de bonus arraché avec effluves de sueur. Néanmoins, ce matin, je m'étonne de ressentir une once de regret tant l'ASM apparaissait bien plus en cannes que son homologue banlieusard. Sur les plans physique et mental, les jaunes s'annoncent près pour affronter l'ogre toulonnais et sa constellation. Certains points doivent servir d'apprentissage et seront probablement des axes de travaux durant cette semaine.

Basculons donc sur ce 1/4 de Champions Cup. À ce sujet, l'intox du club varois ainsi que les théories complotistes ont déjà débuté, s'estimant notamment en rade de joueurs titulaires en puissance. Si vous les lisez, ils sont sur le point d'envoyer l'équipe bis. Tuisova, Giteau, Mamuka, Taofifenua et j'en passe, sont tous annoncés forfaits pour le voyage en Auvergne. Ajoutez à cela le fait que Toulon aura une journée en moins de repos, vous obtiendrez cette déclaration de Mourad : " on se demande même si aujourd'hui on a la capacité de jouer sur les deux tableaux ... s'il ne faut pas plutôt essayer de se qualifier dans les 6 qu'aller perdre des joueurs à Clermont dans un match qui ressemblera plus, à mon avis, à une corrida plutôt qu'à un match de rugby ".

 

publié le dimanche 26 mars 2017 à 13h30 par Charly

17 Commentaires

  1. Avatar

    Je continue de penser (je crois que je ne suis pas le seul ) que si Grosso passe à Abendanon "je crois que c'était lui" l'essai était tout fait .Ce n'est pas la 1ère fois que Grosso oublie ses partenaires .

    • Avatar
      ARMATA BOUGNAT le 27 mars 2017 à 11:40

      Moi je crois que GROSSO n'est pas NALAGA qui lui, grâce à sa puissance pouvait foncer tout droit le long de la ligne de touche. GROSSO n'a pas ce profil destructeur et comme tout ailier dans cette position, il a repiqué naturellement au centre et n'a, à mon avis pas vu notre Pharaon Auvergnat : ABENDANON 1° fils de TOUTENCARTON et NEFERTITIDUSSAUTOIR !

  2. Avatar

    Je félicite très fortement nos amis Brivistes qui se sont battus et à la dernière seconde ils privent Montpellier de 5 points qui nous auraient peut-être fait du mal car ils ne ramèneront qu'un point de Corrèze et resteront à distance de notre équipe .

  3. Avatar

    Une chose est sûre, en rugby comme en tout chose, il vaut mieux ne compter que sur soi même, histoire de ne pas dépendre comme l'an passé d'une décision arbitrale ou d'une erreur de jugement d'un joueur en fin de match, c'est pourquoi, il est préférable d'avoir une petite longueur d'avance sur l'adversaire et peu importe qui bat qui et contre qui on tombe ; premier élément de réponse la semaine prochaine contre Toulon !

  4. Avatar

    Bonjour à tous , en fin de compte on ne perd aucun point sur nos suivants immédiats ,ça c'est très bon pour nous ;de plus je me suis toujours posé la question et encore plus aujourd'hui :pourquoi G.Germain n'a jamais été appelé en E.D.F. ce joueur a tout pour lui ,le physique ,la vitesse, la précision ,et c'est le meilleur butteur du championnat de près comme de loin ; on le sort de l'équipe de Brive , ça risque d'être très différent . Les sélectionneurs ont sans doute un avis différent !!!!!

      • Avatar

        hello. je vous lis mais n'écris pas. vous êtes bien meilleurs que moi dans cet exercice.
        Concernant G Germain que j'ai pu voir évoluer cette saison - quand je ne suis pas à Clermont - et notamment hier, ben il ne défend pas très bien. il pratique plutôt l'évitement, ce qui lui permet de rester dispo bon nombre de matches d'un autre côté ...
        je féliciterais bien le p'tit Sanconnie redoutable dans le jeu.
        Et Pauillaugue qui n'était pas dans un grand jour. les points ratés en route ont toujours laissé planer le retour de Brive. Une joie finale immense.

  5. Avatar

    Hé!!! la Rédac. il y a quelque chose qui ne tourne plus rond chez vous :vous affichez le palmarès des joueurs du mois de mars alors que l'on est le 29 mars ;d'habitude c'est à partir du 16 du mois prochain ;c'est pourquoi il n'y a que 4 votants ;on ne peut prendre en compte un vote à 4 supporters ???????

Ajouter un commentaire, un avis

Cliquez ici pour annuler la réponse.

Abonnez-vous aux news...

59