LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo top14

Stade Français 19 - 21 ASM

p1000271Première victoire de l'ASM au Stade de France. Une victoire difficile arrachée grâce à une bonne deuxième mi-temps marquée par deux essais clermontois de Malzieu et Senio.

L'ASM s'est imposée face au Stade Français (21-19) et peut préparer sereinement le match contre Brive dans 2 semaines, d'autant plus que les Coujoux ont pris la fessée à domicile face au Stade Toulousain.

L'entame montferrandaise était plein d'envie et c'est à juste titre que James ouvrait son compteur suite à une belle percée de Rougerie, relayé par ses coéquipiers qui mettaient à la faute les parisiens (0-3 à la 5ème). Les Parisiens réagissaient très bien avec un essai de Mathieu Bastareaud à la 7e minute. Alexandre Lapandry tentait bien de le plaquer aux jambes, mais le centre était insaisissable. La tactique de mettre Bergamasco face à Nalaga aura fait une victime, le premier cité qui sorti très rapidement blessé sur son premier plaquage. A la demi-heure de jeu, Anthony Floch, très sûr sous une chandelle, perçait le premier rideau et remontait le terrain. Il lançait Nalaga, qui se faisait éjecter en touche par un énorme tampon de Leguizamon, qui faisait vibrer le stade de France (avec l'aide de plusieurs ralentis).  Brock James avait plusieurs possibilités de ramener ses coéquipiers à hauteurs des "locaux", mais il n'était pas en réussite. Clermont occupait pourtant le terrain et en dehors de l'essai de Bastareaud, les incursions parisiennes dans les 22 auvergnats étaient très rares. Juste avant la mi-temps c'est Beauxis qui donnait un peu plus d'aire à son équipe suite à une faute des jaunards (13-6).

Photo Stéphane Hamél

Photo Stéphane Hamél

Il ne fallait pas être en retard pour la reprise car suite à une touche vite jouée par Aurélien Rougerie, Julien Malzieu aplatissait en coin. James retrouvait sa réussite pour permettre à Clermont de recoller au score (13 - 13 à la 44ème). Mais Beauxis redonnait une courte avance à son équipe suite à une pénalité excentrée de 55 mètres. Pierre Mignoni sortait suite à un choc à la rotule, remplacé par Senio qui inscrivait sur son premier ballon un essai plein d'à propos suite à un ballon cafouillé par les parisiens alors que l'ASM avait perdu sa touche. James ne passait pas la transformation et Paris conservait son point d'avance.

Sur une attaque clermontoise, Brian Liebenberg mettait un gros tampon  à l'épaule sur Aurélien Rougerie et prenait un carton jaune. James réussissait cette fois la pénalité ( 19 - 21 à la 77ème) et tout le monde pensait que le score en resterait là. Une faut un peu idiote offrait la possibilité à Lionel Beauxis de tenter la pénalité de la gagne. Son coup de pied passait à droite.

publié le dimanche 05 avril 2009 à 13h38 par NicolasTheRock

2 Commentaires

  1. Avatar

    Un petit mot à tous les pisse-menus, les frileux, les grognons et tous les peuteux qui regardaient derrière eux un Brive qui leurs faisait tellement peur, au lieu de regarder devant, de regarder vers Paris et d'envisager une victoire possible..
    A tous ceux qui critiquent les choix de Cotter, les compos d'équipes et qui "cassent" les recrues (y en avait 4 hier à Paris!)
    A tous ces supporters de 4 matins, je dis qu'Outre manche, quand une équipe perd, les supporters tendent leurs écharpes, regardent le ciel et chantent à tue-tête qu'ils veulent mourir avec les joueurs (On en est loin chez nous...) A tous ceux-là je dis qu'ils ne méritent pas l'équipe qu'ils ont! Ce sont des enfants gatés!
    Le Président Fontes a dit qu'il voulait une équipe compétitive sur la durée, la notre va disputer une troisième 1/2 finale en 3 ans et le meilleur reste à venir, on annonce un recrutement de qualité, alors de grace, savourez, chantez, gueulez, supportez les jaune et bleu au lieu de refaire le monde à chaque match!
    Un petit mot pour M.Gouttebel qui a invité ses amis pour le 18 avril : savent-ils chanter ces gens-là? pour entonner notre hymne et je pense qu'ils vont nous manquer pour mettre l'ambiance contre Mont de Marsan et Dax...

    Amitiés sportives à tous
    P.Gaillot

  2. Avatar

    Voilà une mise au point qui a le mérite d'être claire.
    Je suis d'accord avec ce commentaire car en France, on est spécialistes de la critique négative et on se prend tous pour des entraineurs...
    Cordialement,
    Jean-Marc.

Ajouter un commentaire, un avis

Abonnez-vous aux news...

65