LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo news

Circulez, y'a rien a voir...

Etoile BriséeEt voilà, on le craignait tous, et c'est arrivé. Au terme d'un quart de finale que l'ASM n'a jamais vraiment maîtrisé malgré une entame interessante, c'est déjà l'heure des vacances, alors qu'Avril commence à peine. Comment avons-nous pu passer de meilleure équipe de France et deuxième meilleure équipe d'Europe à une équipe quelconque, capable de céder à domicile contre n'importe quel adversaire, capable aussi de démissionner collectivement comme individuellement sur un bon tiers de la saison et malheureusement incapable de répondre présent même pour le plus gros match de 2018 ? Une chose est sûre, le constat est sans appel et pour la première fois depuis plus de 10 ans, le club va avoir du temps jusqu'à la reprise de la prochaine saison pour se poser les bonnes questions. Elles sont nombreuses et concernent tout le monde !

Tous fautifs !

Dur d'en vouloir à une seule personne en particulier tant les torts sont partagés. Des dirigeants aux joueurs en passant par le staff, beaucoup trop d'erreurs ont été commises, dont certaines largement évitables, pour que cette saison soit à la hauteur de nos ambitions... Coté joueurs, certains ont beaucoup trop vite démissionné que ce soit à cause de leur hiérarchie dans l'effectif ou de leur départ annoncé en fin de saison. Pour pouvoir espérer quelque chose, il aurait fallu avoir un groupe uni et capable de partir à la conquête d'un objectif commun, or à La Rochelle, au RCT, à Oyonnax puis contre cette même équipe d'Oyonnax, on a bien compris que ce n'était pas le cas... Si les performances en RCC pouvaient laisser penser que ce groupe pouvait faire la part des choses, la réalité nous a rattraper ce dimanche vers 15h30 quand le Racing 92 prenait définitivement le large sur la pelouse du Michelin : on ne peut pas lâcher un match sur trois cette saison et être à 100% sur un match comme ça, même après un stage en Espagne.

Coté staff et dirigeants, la responsabilité  de cette pré saison très mal gérée (courte et débutée par un weekend à Ibiza...) dans les blessures a déjà largement été évoquée, tout comme l'absence d'effet Goutta ou plutôt la présence d'un effet négatif puisque toutes les phases de jeu prises en charge par le catalan ont régressé par rapport à l'ère Jono Gibbes. Le discours était déjà méfiant ici même lors de son officialisation, mais après une saison, force est de constater que Goutta, malgré son amitié avec Azema, ne semble pas faire la maille, et si aucun autre club de Top 14 ne s'était penché sur son cas lors de ses 4 saisons en Pro D2, c'est peut être bien qu'il y avait une raison.

Quand t'es en vacances le 2 Avril...

Quand t'es en vacances le 2 Avril...

Et maintenant ?

Et maintenant, c'est simple, du moins c'est facile à dire, mais il va falloir se remettre en question... Le Président De Cromières évoquait la nécessité de ne pas se précipiter et de ne pas faire de "chasse aux sorcières", mais si c'était au contraire la solution ? Sans tomber dans l'excès qu'a par exemple pu connaitre le RCT l'an dernier avec a peu près 182 changements de staff, un bon coup de pied dans la fourmilière ne ferait-il pas du bien à l'ASM ? Comme pour l'après Brennus de 2010, l'effectif n'a été que trop peu renouvelé cette saison, mais contrairement à ce que le club avait connu à l'intersaison 2011 avec une vague de recrues de très haut niveau sans précédents (Byrne, Hines, Vosloo, Sivivatu...), le groupe ne devrait pas tant changer que ça d'ici à la saison prochaine... Si de nombreux départs sont déjà officiels (Chaume, Nakaitaci, Rougerie, Strettle, Spedding...) et d'autres évoqués (Fofana, Gerondeau, Jarvis), très peu d'arrivées sont à prévoir : Nanai Williams, Moala et peut être un joueur supplémentaire, mais c'est à priori tout... La question se pose donc : le club ne devrait-il pas profiter de cette saison sans la pression d'un grande Coupe d'Europe pour renouveler son effectif, non seulement avec des jeunes comme cela semble prévu, mais aussi avec des recrues extérieures ?

Et cette question ne se pose pas qu'avec les joueurs ! Le staff, tout ou partie, peut-il (doit-il) être maintenu ? Là aussi, une vision externe pourrait peut-être faire du bien.

Toujours est-il que la situation est ce qu'elle est et que c'est quelque part la loi du sport et qu'en tant que supporters nous nous devons de l'accepter (sans pour autant ne pas pouvoir porter de jugement sur celle ci). Nous avons eu la chance de profiter d'une équipe proche de tutoyer les sommets européens pendant une décennie, ça ne sera pas le cas la saison prochaine, mais nous devons continuer à soutenir ce club.

publié le lundi 02 avril 2018 à 09h00 par Nels

35 Commentaires

  1. Avatar

    bof... c'est quoi la fourmilière en question ? Le point des blessés même si tu dis qu'il a largement été évoqué par ailleurs (comme Goutta, son amitié avec Azéma comme seul argument à sa venue et le recrutement) est vraiment éludé dans cet article, et pourtant j'ai la faiblesse de croire qu'avec notre charnière internationale, nos 3/4 internationaux longtemps sur le carreau plus les doublons il y avait largement de quoi faire mieux.

  2. Avatar

    quand on voit le contenu rugbystique de notre saison sans évoquer les stats ni le classement, je ne vois pas comment le staff dans son intégralité pourrait rester a son poste et surtout dans le cas inverse quelle légitimité pourrait-il avoir?
    quant a l’actionnaire principal au vu de son rendu économique et sociétale a savoir no 1 mondial depuis des années sur son marché , s'il maintient monsieur EDC a son poste de président c 'est que le rugby ne l’intéresse pas...........
    osez mes cher cyber affirmer le contraire

    • Avatar

      Le problème n'est pas de mettre Tartanpion à la place de Machin chose ou de Trucmuche mais bien de changer de stratégie. Souviens toi l'été dernier tout le monde se déchaînait contre Lhermet, il a disparu de la circulation (au moins en apparence) et maintenant c'est Goutta, Azéma ou E.D.C., certes, tous ces gens peuvent être critiqués pour leur gestion du club chacun dans la partie qui les concerne et moi même je ne m'en suis pas privé mais quand on a dit ça on a forcément rien dit parce que l'A.S.M. s'inscrit dans un fonctionnement fortement ancré dans l'environnement Michelin dont elle est l'exact reflet (en mathématique on parlerait d'application bijective) et les choses qu'on le veuille ou non ne changeront pas de sitôt. Donc, de mon point de vue la "vox populi" n'obtiendra jamais qu'aucune tête soit promenée dans les rues de Clermont au bout d'une pique. Cela dit, un changement en douceur pourrait être envisagé, prenons le président, il restera quoi qu'il advienne un président délégué salarié du club mais pourquoi faire systématiquement de ce poste un parachute doré pour cadre retraité de l'usine, un homme jeune féru de rugby et rompu aux exercices de la gestion et de la communication pourrait être recruté à cet effet ; Azéma qui est un homme respectable dont l'ancienneté au club (il y a été joueur) lui confère certains égards pourrait être dirigé comme J.M.L. vers d'autres fonctions et ainsi de suite. Je me suis amusé à consulter sur Internet les comptes des différents clubs du top 14 et j'ai vu que l'A.S.M. était l'un des plus endettés mais attention certainement pour la bonne cause puisque l’agrandissement du stade a été financé par l’emprunt et que ce dernier diminue chaque année de plus d'un million d'euros et devrait être épuré dans moins de 5 ans ce qui permettrait d'investir d'avantage sur le recrutement ou la formation donc, tout n'est pas à jeter loin de là mais pendant ce temps la d'autres font tourner la manivelle et à toute vitesse uniquement préoccupés par une rentabilité immédiate. En gros, c'est l'histoire du lièvre et de la tortue, voire de la cigale et la fourmi mais contrairement aux fables, je ne suis pas sûr que la réalité du temps recèle une morale quelconque, je suis donc fataliste et attends sans trop d'illusions de voir si Dieu me prête vie ce qui se passera dans les saisons à venir.

      • Avatar

        Excellente analyse et je n'avais pas penser à changer le président mais je suis ďaccord avec vous un quadra ancien joueur issu du club comme un 3eme ligne aime ancien de l'EDF par exemple serait une très bonne idée.

        • Avatar

          C'est une idée comme une autre, Comme je l'écris, il me semble que s'inscrire dans la durée par une structuration permanente est en soi une bonne idée même si les dividendes peuvent se faire attendre. Cela étant, ce club s'inscrit dans le cadre fixé par la fédé et la ligue et s'attache à rester dans les clous sauf peut être sur les J.I.F.F. où il a tendance à détourner la règle. En face, nous avons affaire à des structures dirigées de plus en plus par des "Self made men" rompus à toutes les techniques de communication et qui occupent en permanence le terrain médiatique en se moquant pas mal du salary-cap ou autres billevesées du même genre , c'est donc un axe de développement à ne pas négliger dans la mesure où pour attirer de grands joueurs il faut d'une part que le club soit connu et reconnu par ses pairs et d'autre part pour ce faire être incarné par une personne physique clairement identifiable dans le monde du rugby. C'est ce que j'appelle changer de stratégie mais ça sera compliqué à mon avis de faire admettre cela aux princes qui nous dirigent mais bon sait-on jamais.

          • Avatar

            Salut Miomo.
            Très bonne analyse comme si souvent ; je pense aussi que changer de président et de staff serait une bonne chose. Je garderai bien Roro dans le staff. Un président un peu plus jeune serait un plus, surtout s'il sait parler aux médias...
            Quant aux joueurs, il faut en recruter au moins deux, voir trois en plus : vu les résultats, il pourrait y avoir une baisse des salaires pour rester dans les clous et avoir quelques joueurs de plus...

              
  3. Avatar

    Mon cher Cyber je suis bien d'accord avec vous sur votre analyse .
    Il faut à mon sens faite un peu de mouvement sans non plus tout dégommer à la RCT!!!
    Le staff :
    Simple virer #goutta sans aucun doute et remettre Bes patron des avants. Lui trouver un adjoint touche digne de ce nom.
    Se pencher sur un vrai préparateur physique pour l'inter saison et pas #goutta qui est à l'origine de l'hécatombe de blessés.
    Roro devrait être en charge des 3/4 ou du moin de la défense et recruter un responsable des 3/4.
    Franck doit rester mais doit se séparer de #goutta et trouver un petit néo Z qui aimerait bien ce challenge de la remontada top14 et Cup.
    Peut être faire une vrai propo à Dalmaso ...
    Les joueurs :
    Place à nos jeunes du centre de formation à tous les postes soit titulaires soit remplaçants.
    Faire tourner nos stars pour qu'elles puissent se reposer : 1 match sue 3 repos . Exemple au poste de n°9 1er match Paarra titulaire Laidlaw remplaçant. 2eme match Laidlaw titulaire Hutteau remplaçant 3eme match Hutteau titulaire Parra remplaçant ...
    Demander gentiment à certain de mettre en application leur kiff : aller au mhr par exemple ...
    Il faudrait aussi recruter une vrai star international en 3/4 pour son aura son charisme sa "peur" qu'il inspirera aux autres équipes. En 15 pour donner un coup de main à Abendanon.
    Revenir à notre force simplicité efficacité et esquive.
    Donner à roro la mission de prépa mentale avant chaque match.
    Voilà 1er jet lol

  4. Avatar

    Il y a quelques temps, nous pensions, certains Cyber et moi-même que ce fut une bonne chose que Franck AZEMA ait les pleins pouvoirs concernant le sportif.
    Finalement, j'en serai presque à regretter JML...

  5. Avatar

    Les seuls qui aient hisser le club là où il était ce sont des " sudistes "depuis c'est la lente descente avec le titre l'an dernier que á été l'arbre qui cache la forêt, cette saison à part des matchs gagner par le seul RAKA ,nous n'avons aucuns fond de jeux ,c'est vrai qu'il y a eut toute ces blessures.
    le problème est sans douté ailleurs !!! pourquoi ces joueurs ne jouent ils pas en équipe? s'entendent ils bien sur et hors terrain ?
    N'avaient ils pas la tête ailleurs pour différentes raisons
    certains comportement ne sont pas dignes de professionnels,pas digne d'hommes d'honneurs et de valeurs
    C'est cela qui fait ou pas une grande équipe
    la seul solution pour la saison prochaine,n'en déplaise,c'est une grande remise en cause du président ,du staff ,de l'effectif.
    En tout cas QUEL GÂCHIS

    • Avatar

      Oui mais rappelle toi à une certaine époque, il n'était pas en odeur de sainteté et il cirait le banc de touche et ses rares apparitions n'inspiraient et ne lui donnaient guère guère confiance en lui, sans la cascade de blessures que l'on sait, il n'aurait probablement pas eu sa chance.

  6. Avatar

    J'avoue ne pas avoir reconnu l'équipe de l'année dernière sur trois points.
    Les rucks où le nombre de ballons récupérés a été famélique toute cette saison, on resentait moins de vitesse, moins de force, peut-être moins de volonté.
    Idem pour les plaquages moins rugueux et avec nombre de plaquages ratés. Ces deux phases nous ont sevrés de ballon de récupération dont se regalaient nos 3/4, et en conséquence elles ont donné plus de ballons à jouer (dans de très bonnes conditions) à nos adversaires.
    Enfin le jeu d'attaque où nous avions un mal fou à franchir le premier rideau, et quand nous arrivions à le casser il était encore plus difficile d'arriver à Dame.
    Si l'on rajoute une indiscipline que nous n'avons jamais connu, ainsi que des défaillances dans les zones statiques comme la touche, j'aurai du être plus inquiet. Les blessures et les décisions arbitrales qui s'appliquent dans toute leur violence contre l'ASM ( on ne nous aime pas, on dérange, c'est inexplicable et tout le monde dira le contraire, mais c'est un fait) ont fini de peindre ce tableau bien sombre.
    Je ne sais pas à quoi cela est dû, encore moins à qui. Pour répondre à cette question, il faut être au coeur du club, et ce n'est pas mon cas.
    Mais j'y ai cru, parce que j'aime ce club et que je nimaginais pas que nous pourrions tomber de la sorte avec toutes ces structures matériels (stade, centres de musculation ) comme immatériel (notre centre de formation qui, si on y réfléchi bien, fait le bonheur des autres clubs aujourd'hui ). Mais surtout après avoir tant souffert pour avoir seulement deux titres dont le premier nous a presque était donné pour récompenser l'ensemble de notre oeuvre, presque par pitié.
    Aussi j'ai très peur pour les années à venir. J'ai peur que le rugby business nous ai fait perdre cette force qui nous permettait naguère de nous relever incessamment de nos déconvenues en finales.
    Allez l'ASM.

    • Avatar

      Je vois que je ne suis pas le seul à trouver que la défense est d'un laxisme ....
      En atteste ces 8 plaquages manqués sur l'essai de Nakarawa dont 5 sur Andreu.

  7. Avatar

    Riddick est pour l'instant le seul a s’inquiéter ouvertement et réellement de la situation de l'ASM !!!
    de plus en plus l'argent qu on le veuille ou non intervient a tous les niveaux du rugby et ce malgré nous et nos intentions propres qui privilégient les valeurs ancestrales du jeu, des hommes et d'un environnement débonnaire.
    Tout cela est terminé. Chacun peu le regretter moi le premier mais en toute stérilité
    Alors du cote des jaunes et bleus il va falloir sérieusement regarder en dehors des frontières auvergnates ce qui se passe rugbystiquement parlant.
    On a assez pris de branlées cette saison qui pour certaines ont frôler l'humiliation pour se réfugier derrière une entité ou rien ne bouge, sans vagues en toute quiétude! Croire que tout va devenir comme avant en traversant tout simplement quelques semaines estivales se trompent. En l'état, tout laisse penser que les 4 dernières places nous seront allouées si rien ne change radicalement.
    Je terminerai en affirmant que le matériel sans les hommes ne sert a rien aussi magnifique soit-il. Mio précisai un peu plus haut qu il ne suffit pas de mettre machin à la place de truc etc........ Je me permettrai amicalement de lui préciser qu il se trompe comme les dirigeants/actionnaires se trompent en maintenant des gens qui cultivent l'échec tout au mieux les défaites!
    alors comme déjà évoqué ce matin je serai derrière l'ASM même en pro D2 avec mes potes de l'USON
    je prendrai un exemple d'un club qui n'a rien vu venir et qui encore 4/5 saisons en arriere etait un abonné du top 14 et qui recule de journée en journée = le SF............ :=(

    • Avatar

      Je crois mon cher Jojo qu'en l'occurrence nous ne nous comprenons pas :

      1°) Que de plus en plus d'argent circule dans le rugby via de nouveaux investisseurs peu regardants sur les méthodes je n'arrête pas de le claironner à longueur de post.

      2°) que l'A.S.M. cultive des méthodes de gestion obsolètes sans aucune prise en compte de la réalité du temps pareil.

      3°) Lorsque je dis que remplacer untel par untel ne servira à rien c'est parce que si tu ne fais pas bouger le système en place d'un iota, par exemple qu'un retraité Michelin en remplace un autre à la présidence ou qu'un entraîneur ou un préparateur physique soit nommé par copinage avec l'assentiment de la grande maison alors effectivement rien ne bougera.

      Ce que je veux dire, c'est qu'à Clermont tant que le club fonctionnera comme un effet miroir de l'usine on ne se mettra jamais au diapason des exigences de l'époque, autrement dit la révolution, même des œillets, ce n'est pas pour demain, donc la seule solution serait de procéder à des aménagements internes puisque l'entreprise gardera toujours la haute main sur le club. Pour cela, gagner en agressivité au bon sens du terme avec des personnalités plus lisibles en terme de communication interne comme externe et faire que tout le monde se sente impliqué par le devenir du club et ce n'est pas facile puisque la plupart des joueurs n'ont aucune attache avec la ville et que le maillot qu'ils portent n'a pas au départ d'autre valeur que celui du chiffre aligné au bas de leur feuille de paye. C'est donc aux dirigeants toutes catégories confondues de faire le job comme on le voit un peu partout ailleurs où les mecs s'envoient comme des morts de faim pour faire vivre leur club. Pour moi, c'est cette dimension qui manque à Clermont et tant qu'on aura pas pris la mesure du problème qui est j'insiste, à la base un problème de comportement on ne résoudra rien.
      En conclusion, je voudrais juste finir sur un truc qui me tient à coeur, tout le monde s'extasie en boucle devant les années Cotter, mais c'est quoi en fait les années Cotter, un titre offert comme le dit judicieusement Riddick et une gestion calamiteuse du coaching de la finale européenne 2013 où il a laissé les joueurs cadres s'épuiser pour n'opérer des changements qu'à 10 minutes de la fin contribuant avec l'aide de l'arbitre franco-irlandais Rolland à nous faire perdre une finale imperdable, bien sûr le jeu était au rendez vous comme il l'était d'ailleurs l'an passé mais Cotter comme Azéma était un fonctionnaire du club pour lequel la notion d'obligation de résultat n'était pas plus primordiale qu'aujourd'hui. Vraiment Jojo crois tu sérieusement que si demain Azéma est remplacé par un autre dans le même contexte et emprisonné dans le même mode de fonctionnement, les choses changeront en profondeur ? Moi en tout cas je n'y crois pas une seconde.

      • Avatar

        Putain cette finale 2013 plus j'y pense plus je me demande encore comment on a pu la perdre ...
        Comme toi, je ne comprends pas le chouchoutage pour Cotter qui à part 2007 et 2010 ne nous a pas fait gagner grand chose .
        Mais il a eu le mérite de nous sortir du pétrin et de nous installer au sommet durablement, jusqu'à cette saison avec son adjoint qui prit la suite.
        Je le respecte vraiment pour ce qu'il a fait quand même.
        Azéma ne doit pas partir, comme tu le dis, un autre n'y changera rien si la politique reste la même .
        Le ST l'a changée et on a vu le résultat.
        Bon je me répète en disant ça mais soit .
        Par contre je me demande à quoi Lhermet sert depuis 2 ans au moins, même Romeu parait plus concerné.

  8. Avatar

    https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/sports/rugby/2018/04/02/asm-racing-on-a-revu-le-match-de-m-barnes_12797201.html
    se
    Ci-joint un intéressant constat sur l'arbitrage de Mr Barnes, comme quoi et moi le premier, on est parfois victime de ses émotions après un match comme celui ci sur lequel on avait reporté tous nos espoirs pour sauver une saison noire.
    P.S.) Dodo, j'ai également du respect pour Cotter et le travail accompli sous sa mandature mais on est bien d'accord pour dire qu'il n'y a pas eu que du bon et de toute manière tant que l'on ne tendra pas à responsabiliser le hommes en place en terme de résultats à obtenir on avancera pas, même en changeant les têtes chaque semaine.

  9. Avatar

    C'est une année "sans", il faut l'accepter. Nos joueurs ont beaucoup donné durant pas mal d'années ; trop de blessures ont perturbé la saison...C'est vrai que quelques matchs imperdables (Oyo, Pau entre autres) ont fait basculer la saison. Ne les accablons pas, ils nous ont tant donné ces dernières années, laissons les récupérer ils ne reviendront que plus fort l'année prochaine ! Quand on est supporter on l'est dans les victoires comme dans les défaites !! Reste à eux de bien finir la saison pour un vibrant hommage à Roro ! Allez les Jaunards !!!

  10. Avatar

    j'adore le leitmotiv "Michelin, michelin, michelin...." qui sous entend que l'ASM est dirigée comme une administration de sous-préfecture... Les hommes de Michelin, des ouvriers (pardon, des Agents) aux dirigeants, ont conquis la planète contre des Goodyears (Altrad/lorenzetti), des Bridgestone (Marti/Merling), des .... qui vous voulez, avec une éthique du travail, une stratégie industrielle, et une énergie que ceux qui n'ont jamais travaillé dans la "maison" n'ont pas idée. C'est parce que ces principes ont été appliqué a fond avec Vern Cotter que le club s'est inscrit durablement au sommet les onze dernières années.
    Faut pas jeter bébé avec l'eau du bain. Quand Mourad, Mohed, Jackie & co auront envie d'un autre jouet, et se lasseront du rugby, il se passera quoi pour leurs club respectif ?
    Bon, c'est dit. Marre de ces lamentations sous forme de mantras hare hare krisna.

    Faut-il pour autant ne rien faire ? NON ! évidemment. mais entre raser la maison et retoucher l'agencement intérieur y'a toute une panoplie d'actions envisageables : redéfinir les objectifs de la prépa physique en s'inspirant de ce qui se fait de mieux ailleurs, adapter à la marge la politique de recrutement, avec peut-être effectivement une star mondiale même vieillissante qui peut tirer vers le haut tout un groupe (je parle pas de Mc Allister, évidemment), revoir la structure du staff, je ne sais pas si on a la meilleure possible...
    Jean-Marc Lhermet, certains l'ont oublié, a accompagné ce travail de mise en place d'une structure et d'une stratégie de club, et avec un certain succès la dernière décennie. il nous faut trouver un autre JML, je dis bien un "autre" car j'ai eu le sentiment que JML n'aimait pas du tout l’évolution du rugby professionnel qui s'éloignait par trop des valeurs dont il se réclame. Mais je suis absolumment sûr d'une chose : il ne peut s'agir que d'une stratégie a moyen ou long terme. On ne saura jamais faire mieux que les traders rugbystiques du MHR, de Toulon ou du Racing sur du court terme.

  11. Avatar

    a Mio

    désolé de ne pas pu avoir donné une suite sur ton post très pertinent et en phase avec nos échanges
    Néanmoins je campe sur mes positions car je suis certain d'avoir raison et je renchéri encore une fois en précisant que si l'actionnaire laisse les choses en l'état, c est que l'ASM ne l’intéresse PAS DU TOUT

    • Avatar

      C'est marrant que tu écrives ça, parce que c'est à peu près la réflexion que je me faisais en lisant le post ci-dessus signé Panasonic, (curieux pseudo pour un défenseur de l'identité industrielle française emprunté à un géant japonais de la haute technologie) bref, je me disais en lisant son post par ailleurs très pertinent qu'effectivement Michelin n'est pas un gros mot et que la plupart des détracteurs de notre club utilisent le géant du pneumatique pour le dénigrer plus plus, affirmant sans détour qu'il fausse la donne face à d'autres modèles économiques plus directement issus des terroirs ou réinventés par les nouveaux investisseurs. Ce que je veux dire par la, c'est que nous n'avons pas à en avoir honte dans la mesure ou le tissu économique de notre ville et au delà de toute une région s'est articulé autour de ce développement industriel qui n'a pas beaucoup d'équivalent en France et que cela représente comme le souligne justement notre ami une somme incalculable d'efforts et de savoir faire accumulés par nos aïeux (j'avais pour la petite histoire une arrière grand-mère qui avait accumulé 52 ans d'usine et qui fût longtemps la doyenne de la cité de la Rodade à Montferrand et dont j'étais très fier) et nous pouvons sans rougir nous appuyer sur ce passé glorieux et renvoyer les admirateurs de Mourad, Jacky et autres Mohed aux petites ou grandes combines de leurs modèles respectifs. Pour en venir à ton propos, j'ai bien peur que tu aies raison en affirmant que l'A.S.M., sinon n'intéresse pas ou du moins ne constitue pas véritablement une priorité aux yeux de son principal sponsor. Ce club omnisports a été créé au début du 20ème siècle dans une optique qui visait à une prise en charge paternaliste de la population ouvrière que l'on logeait à bon compte dans les cités, qui faisait ses courses dans des coopératives dédiées et dont organisait à la fois la scolarité et même les loisirs par le biais de la pratique sportive entre autres choses et cela a perduré jusqu'au début des années 70 maintenant ainsi un cadre sociétal propice au rendement escompté par le patron. Tout ça pour dire qu'effectivement l'A.S.M. a toujours été un moyen concourant au maintien de la paix sociale bien plus qu'une fin en soi devant permettre la conquête de titres comme ce fût le cas dans d'autres villes de France. A mon avis, c'est la raison pour laquelle des générations successives de bons papys issus de l'encadrement de l'usine se sont succédés à sa tête avec pour seule mission de maintenir un cap plutôt que de partir tête baissée à la conquête du Graal. Aujourd'hui, les choses ont fondamentalement changé avec l'apparition du professionnalisme, les supporters ont pris conscience que dans ce cadre nouveau leur club pouvait réussir à se faire une place digne de leur engouement, l'accouchement a été difficile voire douloureux mais les titres, même à dose homéopathique ont fini par arriver et les gens y ont pris goût au point qu'ils ne souhaitent plus se contenter du fonctionnement poussiéreux appliqué à la gestion du club au sens large par un sponsor pourtant à la pointe du progrès technologique dans son domaine d'intervention. C'est pourquoi Jojo, je suis certain qu'à Clermont, on ne révolutionnera jamais rien, ce n'est pas dans l'ADN locale mais on peut quand même avec un peu de (bonne) volonté faire bouger les lignes. Remplacer De Cromières, Azéma et son compère Goutta pourquoi pas mais si c'est uniquement pour changer de tronches et si l'on ne retient pas les leçons de modernité reçues ces dernières années alors j'ai bien peur que les choses demeurent encore longtemps en l'état.

      • Avatar

        "Panasonic" fut un choix fait "à la va-vite" lors de mon inscription au Forum des cybers, tout simplement parce que mon passe temps favori était, et est toujours, la vidéo et que la marque de mon camescope était, et est toujours, Panasonic.
        Il est certain que l'ASM et son devenir n'est plus du tout une préoccupation majeure de la grande Maison. Il suffit de voir son implication dans le budget du club, qui doit être inférieure à 10%. Il est vrai que l'inertie fait qu'un grand nombre de dirigeants et de bénévoles proviennent de la manufacture. Il n'est pas impossible aussi que le poids de Michelin ne se mesure pas seulement à l'aune de sa participation financière. Il me semble que les joueurs anglo-saxon apprécient les services de la section internationale de l'école Massillon intimement liée à la présence du personnel international Michelin sur Clermont. Que, sans doute, les grands travaux d'infrastructure du stade ont bénéficié du carnet d'adresse Michelin et de son expertise, et qu'enfin un cadre de la stature de Eric de Cromieres apporte quelques certitudes sur la qualité de la gouvernance du club.
        Mais je ne crois pas à l'ingérence dans la stratégie sportive. En revanche, bien sur, je crois que le formatage "Michelin" sur les hommes ne disparait pas quand ceux-ci changent d'employeur. En l’occurrence ni De Cromieres, ni Lhermet ne vont d'un coup oublier tout ce qui leur a reussi chez Michelin. la méfiance de l'exposition médiatique ou la rationalité de la réflexion ne sont peut-être pas uniquement des qualités dans un milieu plus show-business.

        • Avatar

          Que pourrais-je ajouter à une analyse aussi ciselée à laquelle je ne puis qu’acquiescer, un bémol toutefois sur la stature d’Éric de Cromières qui ne m'apparaît pas comme étant nécessairement le meneur d'hommes dont ce club aurait grand besoin, je serais mal venu à mon âge de faire du jeunisme mais il me semble malgré tout qu'un peu plus de dynamisme et d'agressivité dans le bon sens du terme pourrait contribuer à donner d'avantage de lisibilité à une image parfois quelque peu brouillée dans l'opinion et les médias.

        • Avatar

          C'est précisément l'inconnue du probleme : est-ce que "'intelligence situationnelle", chère à Villepreux, d'un haut dirigeant de l'industrie est adaptée aux besoins d'un club ? On ne peut répondre simplement par OUI ou par NON.
          Je crois qu'il faut une colonne vertébrale éthique, un socle de valeurs. Faut-il être un spécialiste du rugby ? je crois sincèrement que NON. Les meilleurs entraineurs ont souvent été de médiocres joueurs. Avoir le nez et les mains dans le cambouis n'est pas la meilleure position pour regarder l'horizon lointain. En revanche il faut s'entourer d'experts qui nourrissent la reflexion qui permet de trancher et prendre des decisions à long terme. Fontès comme De Cromieres ont fait bouger les choses dans le bon sens au moins en ce qui concerne le non-sportif. L'ASM a un bel outil au Michelin comme pour les jeunes aux Gravanches. Leur responsabilité, maintenant, c'est de trouver les bons hommes à tous les étages du sportif : entraineurs/kinés/medecins/preparateurs physiques/etc.... Lesquels auront pour tache de choisir les meilleurs joueurs correspondant au fameux "projet de jeu". Ce qu'a fait Laporte avec le RCT de Wilko/Botha/Umaga/Haymans & co.
          Pas simple...

          • Avatar

            Difficile d'infirmer ou de corroborer ce type d'assertion, "colonne vertébrale éthique, socle de valeurs", les mots sont forts et peut-être même un peu trop pour coller tout à fait aux actions et aux personnalités de messieurs Fontes et De Cromières qui, ne l'oublions pas, n'ont eu qu'à exercer leurs responsabilités uniquement par délégation et n'ont été (et c'est déjà pas si mal) autre chose que des chargés de mission mandatés pour porter et faire appliquer des décisions prises au niveau supérieur. Bien sûr, dans un cas comme dans l'autre, il s'agit d'hommes de qualité aux capacités intellectuelles extrêmement relevées mais qui restent à mon sens au sein du club ce qu'ils ont été dans leur vie professionnelle à savoir des cadres supérieurs et pas de véritables décideurs initiateurs de projets dont ils ne sauraient assurer le financement et la réalisation sans l'assentiment de la maison mère.C'est à mon sens toute la différence avec un Lorenzetti qui, lorsqu'il décide après l'avoir entièrement conçu de passer à la mise en chantier de son "U Aréna" en assurera seul le financement qu'il complétera par l'adjonction de 31 000 M.2 de bureaux afin d'en confirmer la réussite. Il me paraît clair que lorsque l'on joue avec ses propres billes une partie aussi serrée, l'éthique et les valeurs risquent fort de se voir reléguées au second plan mais qu'en contrepartie cela contribue à conférer à un tel dirigeant une aura particulièrement forte dans l'environnement de son club, ce dont ne bénéficiera jamais un président délégué quelques soient les qualités qu'il puisse déployer dans sa gestion.
            Je note d'ailleurs à cet égard qu'Eric de Cromières semble particulièrement mal à l'aise et démuni lorsque les choses dérapent et lui échappent au plan sportif, il ne peut en la matière exécuter aucune consigne et doit se débrouiller seul face aux critiques et au mécontentement des supporters ; tout le monde se souvient de ses phrases à l'emporte pièce sur la chance des qu'avaient les clermontois par rapport aux spectateurs d'autres stades qui ont particulièrement apprécié. J'ai regardé sa dernière interview donnée à la télévision régionale, il parait particulièrement gêné lorsqu'on le questionne sur sa capacité d'intervenir au niveau du sportif, qu'il s'agisse du staff et des joueurs et c'est là pour moi toute la limite d'un système qui ne me semble plus vraiment en phase avec les réalités de l'époque. Je souhaite vivement me tromper mais je crains toutefois que ce type de gouvernance en vogue à l'A.S.M. depuis toujours, impropre par nature à créer du lien entre les différents acteurs, explique pour partie les échecs passés même si sur la dernière décennie l'on enregistre tout de même un sursaut non négligeable. Bon, ceci exprimé, je retourne à mes nuits sans sommeil qui me donnent envie d'insulter Morphée pour son désintérêt à mon égard (je lui dirais bien Nyx ta mère mais je craindrais une vengeance des dieux de l'olympe qui pourraient me forcer à doubler ma dose de cachets). Allez, peut-être à dimanche pour commenter le match amical contre le stade français.

              
        • Avatar

          "n'ont eu qu'à exercer leurs responsabilités uniquement par délégation et n'ont été (et c'est déjà pas si mal) autre chose que des chargés de mission mandatés pour porter et faire appliquer des décisions prises au niveau supérieur"

          c'est méconnaitre le role d'un cadre dirigeant. Évidemment comme le disait Chirac "JE décide, IL exécute". Mais c'est très réducteur. La décision ne vient pas d'en haut comme cela au hasard, elle a peut-être été prise avec l'avis du futur exécutant. Ensuite, l’exécutant n'est pas un robot, il dispose d'une liberté sur la manière d'exécuter, et s'il n'est pas performant, soyez assuré qu'il ne restera pas longtemps exécuteur de haut niveau. En ce sens un exécuteur passe son temps à DÉCIDER, lui aussi, et souvent sous la pression de l'environnement opérationnel, autrement plus prégnante que l'incertitude de l'avenir lointain.
          L'exemple de Lorenzetti est particulièrement bien choisi : il ne serait sans aucun doute pas ce qu'il est s'il ne s'était entouré de "directeurs délégués" brillants. Qui sait ? peut-être que ces mêmes "seconds couteaux" l'ont, par l'excellence de leur action, sauvé de désastres décisionnels... on ne le saura jamais. Je connais peu le milieu du sport mais très bien le milieux du bâtiment et des ouvrages d'art: le viaduc de Millau par exemple, qui faut il féliciter ? l'Architecte, ou le bureau d'étude Eiffage ? j'ai ma petite idée... l'architecte a eu une vision, les ingénieurs d'Eiffage ont eu les nuits blanches, eux.
          Bref, mon opinion ne consiste pas à défendre bec et ongles le système Michelin et ses enfants de l'ASM, mais de régler la balance des blancs sur cette photo un peu trop noire qu'on en fait.
          Et reste une certitude : Lorenzetti, comme Boudjelal et d'autres n'héritent pas d'une science gestionnaire plus exceptionnelle parce qu'ils dépensent leur propre fric. Les meilleurs pilotes de F1 ne sont pas ceux qui payent leur baquet... En revanche ils déploient sans doute une énergie supérieure dans l'exercice de leur fonction. Et je leur reconnais sans problème un courage dont n'a pas besoin De Cromières.
          Ce que j'attends de De Cromières, c'est de rendre possible l'agglomération des meilleurs talents à tous les étages du secteur sportif. On en a jamais été vraiment très loin depuis 11 ans.

  12. Avatar

    Je ((te)(vous)( au choix)) rejoins sur les attentes que l'on peut avoir sur l'action du président quel qu'il soit et de toute manière ce sont celles de l'ensemble des supporters. Je suis bien évidemment également d'accord sur le fait qu'il ne saurait y avoir de grands dirigeants d'entreprise sans cadres supérieurs associés à leurs réalisations (Qu' aurait été Napoléon sans ses maréchaux ou Alexandre sans ses grands diadoques ?) mais je pense et c'est la où nous divergeons que les hommes qui se sont succédés à la tête de ce club et pas seulement Mr De Cromières manquaient de chair pour incarner (presque au sens propre) un esprit conquérant capable de transcender à la fois l'encadrement et les joueurs. Je crois et j'arrêterai la ce débat très intéressant mais qui finira par valider les théories nietzschéennes ou blanquistes sur l'éternel retour si nous n'y mettons pas un terme à un moment ou à un autre, je crois disais-je que le charisme est une vertu prépondérante dans un milieu où l'émotionnel tient une grande place ; contrairement au foot où le grand écart budgétaire (ratio de 1 à 25) rend inutile toute participation de dirigeants qui ne sont dans la majeure partie des cas que des actionnaires, les clubs de rugby ont conservé ce que l'on peut appeler pour faire court (ça me changera) un esprit de famille et que la solidarité qui en découle permet parfois d'accomplir des miracles sur le terrain. Sincèrement, de ce point de vue, il y a toujours eu un chaînon manquant à l'A.S.M. et Mr de Cromières n'a pas de mon point de vue rempli ce vide comme d'autres ont su le faire dans leurs clubs respectifs avec pour certains moins de moyens et de structures qu'à Clermont mais avec d'avantage d'enthousiasme et de Charisme. Pour finir (cette fois, c'est promis) je pencherais pour la nomination d'un président délégué qui ne fasse pas penser à un parachutage doré pour retraité Michelin mais au contraire capable de donner au travers de sa personnalité une lisibilité plus grande de ses attentes et de celles du club, partenaires et supporters compris.

Ajouter un commentaire, un avis

Abonnez-vous aux news...

59