LE SITE DES SUPPORTERS DE L'ASM CLERMONT AUVERGNE
accueil
.
logo top14

Les performances montferrandaises après la victoire au stade de France

Photo Stéphane Hamel (http://supporterdubo.free.fr)

Photo Stéphane Hamel (http://supporterdubo.free.fr)

L'ASM a (enfin) ramené la victoire du Stade de France. La conquête est la grosse satisfaction de ce match. Les Jaunards ont aussi prouvé qu'ils avaient une vraie capacité de réaction après avoir été menés une grosse partie du match. Autre information, l'ASM peut gagner contre une grosse équipe même sans un Brock James à 100%  (en l'occurrence moins de 50% samedi). Ce match, même s'il est loin d'être parfait a démontré que les joueurs avaient de grosses vertus mentales. Dans un Stade de France presque entièrement voué à la cause des Parisiens (pas plus de 2 000 spectateurs auvergnats), a conforté sa place de demi-finaliste. Reste maintenant à bien négocier le match contre les voisins coujoux.  même si c'est le collectif qui est à féliciter, il peut être intéressant de revenir sur la prestation des Clermontois.

james1.Thomas Domingo a montré qu'il avait tout d'un titulaire à gauche de la mêlée. Il été à son avantage sur les phase statiques face à son vis à vis. La mêlée clermontoise a dominé sans partage et le jeune pilier international n'y est pas étranger. Balle en main il a été tranchant et a signé plusieurs charges qui ont fait du mal à la défense adverse. On se souviendra aussi d'un très beau plaquage où il a bien retourné son vis à vis. Le jeune pilier fait partie de plusieurs équipes types du week end. Laurent Emmanuelli qui l'a remplacé à la 72ème minute n'a pas été en reste et a lui aussi permis à la mêlée jaune et bleue de dominer son homologue parisienne.

2. Mario Ledesma a fait lui aussi un bon match. Solide en mêlée fermée, le talonneur argentin a fait de bons lancers en touche. A noter toutefois une touche perdue prêt de l'en-but parisien (qui a débouché sur l'essai de Senio ;))

3. Martin Scelzo a lui aussi fait un gros match. Le pilier argentin a mis à mal son homologue en mêlée fermée moins en vue dans le jeu que ses compères de la première ligne, il a été remplacé par Vincent Debaty, à la 50ème qui n'a pas dénoté du reste de ses coéquipiers. Le franco-belge a été solide en mêlée et a sonné plusieurs charges dévastatrices.

4. Loïc Jacquet a fait une partie solide. Bon en défense, le jeune deuxième ligne a toutefois été coupable de quelques fautes. Sur un ballon d'attaque hors de ses 22 mètres, il a tapé directement en touche. remplacé par Julien Pierre à la 55ème qui a amené sa puissance au moment où il le fallait.

5. Thibaut Privat a été précieux en touche et dans le combat. Moins en vue que ses coéquipiers son travail en conquête a été très utile.

6. Alexandre Lapandry pour sa première au Stade de France a livré une bonne copie d'ensemble. Le jeune capitaine des espoirs tricolores n'a pu saisir Mathieu Bastareaud lors de son essai en début de partie. Il est toutefois le seul grâce à son dynamisme à s'être dressé sur sa route.

7. Julien Bonnaire est en forme internationale. Impérial dans les airs, indispensable en défense et lucide en attaque, il a encore fourni une très belle prestation.

8. Elvis Vermeulen a été très actif. Fidèle à lui même, il a chargé et mis à mal la défense parisienne à plusieurs reprises. Remplacé sur blessure (grosse entorse) par Emmanuel Etien qui dans un registre différent, mais intéressant a fait une belle entrée.

9. Pierre Mignoni a rendu une copie propre. Le demi clermontois a géné son vis à vis dans ses sorties (elles mêmes contrariées par la mêlée clermontoise). Précieux en défense, il a été très dynamique, se présentant le premier sous une chandelle et sauvant une occasion d'essai grâce à un bon retour. Remplacé sur blessure par John Senio qui a marqué un essai sur sa première action (deuxième marqueur de l'ASM).

victoire

Photo Stéphane Hamel (http://supporterdubo.free.fr)

10. Brock James a, comme on pouvait s'y attendre, connu un creux en matière de réussite au pied. Cela devait bien arriver après son record de coups de pied passés. Auteur d'un 4/9 inhabituel, il a su se ressaisir en fin de match pour mettre la pénalité de la gagne. Toujours aussi impressionnant balle en main, il a fourni de précieuses munitions à ses coéquipiers.

11. Napolioni Nalaga a été très en vue sur les écrans géants du SDF, mais pas pour ses essais, mais pour les plaquages qui l'ont stoppés. Très surveillé, le fidjien a tout de même eu quelques ballons qu'il a pu bonifier. Le meilleur marqueur d'essais du Top 14 a notamment été arrêté par Leguizamon alors que le chemin de l'en-but semblait ouvert. L'ailier a tellement l'habitude de passer en force, qu'il a oublié qu'avec un crochet intérieur il aurait pu marquer.

12. Gonzalo Canale a livré une prestation intéressante pour son retour. Son association avec Aurélien Rougerie a été intéressante. Dangereux sur ses attaques avec Anthony Floch.

13. Aurélien Rougerie a été plus en vue que son compère italien. Tranchant en attaque, le capitaine de l'ASM a fait une belle percée en début de match qui aurait pu être mieux récompensée. A deux doigts de marquer un essai sur un ballon dévié par Nalaga, malheureusement en avant. On se rappellera avant tout qu'il fut très inspiré de jouer rapidement la touche à l'origine de l'essai de Julien Malzieu.senio

14. Julien Malzieu a été fidèle à lui même. Difficile à saisir, l'ailier international a bien réussi à jouer debout. Coupable d'une perte de balle qui a débouché sur l'essai parisien, il a parfois été un peu juste en défense. Auteur du premier essai clermontois qui a permis à son équipe de revenir dans le match.

15. Anthony Floch après un début de saison en demi-teinte démontre de match en match qu'il a retrouvé son niveau des saisons précédentes. Il a signé quelques belles relances. Décisif sur une attaque parisienne, il a mis Julien Saubade en touche juste avant la ligne.

source France 3 Auvergne.

publié le mardi 07 avril 2009 à 14h59 par NicolasTheRock

4 Commentaires

  1. Avatar

    Pour ceux qui ont Canal +, il fallait regarder"Les spécialistes" sur Canal + sport et entendre ces messieurs ex. entraineurs de Bayonne et Biarritz dévaloriser la victoire montferrandaise en remettant en cause l'arbitrage.
    Pour eux, ce n'est pas l'Asm qui a fait un bon match mais Paris qui a peché par imprudence.
    Vivement un bouclier auvergnat (Brénnus) pour leur clouer le bec !!!
    Cordialement,
    Jean-Marc.

  2. Avatar

    je suis comme jean marc il y a marre de ses pseudos spécilistes; je ne supporte pas elissade: imbu de sa personne n'a rien montré au niveau du haut niveau toujours en train de nénigrer, une vraie tête à claque

Ajouter un commentaire, un avis

Abonnez-vous aux news...

63